Ascendance de Stella AUREJAC, mise en ligne la première fois le 1er juillet 1996. Cette généalogie familiale de plus de 45.000 ancêtres comporte maintenant plus de 55.000 noms et plus de 13.000 patronymes au 31/10/2013.
Vous pourrez y retrouver entre autres : Michel de MONTAIGNE, Etienne de la BOETIE, Pierre de RONSARD, Joachim du BELLAY, Jean-Baptiste POQUELIN dit MOLIERE, Charles de SECONDAT baron de MONTESQUIEU, Honoré de BALZAC, Victor HUGO, Henri de TOULOUSE-LAUTREC, Maurice BARRES, Henry de MONTHERLANT, Marguerite YOURCENAR & Jean d'ORMESSON.
UN GRAND MERCI à tous ceux qui ont la gentillesse de nous faire part de corrections ou d'additions.


Sosa : 5 175 908 076 098
Prince d'Arménie (646-655)

  • Né vers 585
  • Décédé en 656 , à l’âge de peut-être 71 ans
  • Marzban d'Arménie de 643 à 645

 Parents

 
 

 Union(s) et enfant(s)

 Notes

Notes individuelles

En 628, il soutient la candidature de Christophe II d'Apahounik comme patriarche arménien, mais ce dernier s'aliène une partie de la noblesse et est déposé en 630.
Après la victoire de l'empereur Héraclius sur la Perse sassanide, l'Arménie est déchirée entre les conflits des différents chefs de familles. Ceux-ci se liguent contre le marzban Davith Saharouni et le déposent en 638. Il n'y a pas de prince pour lui succéder, chaque nakharar dirigeant ses terres de manière indépendante. L'un des seuls nakharark à comprendre le danger arabe et à s'y préparer est Théodoros Rechtouni.
En effet, après avoir perdu la bataille d'al-Qadisiyya (636), les Perses ne peuvent plus résister à la poussée musulmane et leur empire est occupé en une quinzaine d'années. Les premiers raids arabes contre l'Arménie commencent en 640 et ont lieu chaque année. La défense du pays est confiée à Théodoros Rechtouni et à Procope, mais les deux hommes ne s'entendent pas et se séparent. Théodoros défait les Arabes en 640, tandis que Procope est battu. Le 6 octobre 642, une armée arabe prend Dvin, massacre 12 000 habitants, et revient avec 35 000 captifs. Théodoros échoue en tentant de les surprendre et de les défaire. En 641, à la mort du patriarche Ezra, Théodoros fait élire Nersès III. En 643, l'empereur Constant II le nomme généralissime en chef des armées arménienne et probablement prince d'Arménie.
En 645, Varaz-Tiroç II Bagratouni, un précédent marzban qui a été exilé en Afrique, revient en Arménie et Théodoros et Nersès III, connaissant sa valeur, se déclarent en sa faveur. L'empereur accepte de le faire prince d'Arménie, mais Varaz-Tiroç meurt peu après. Cherchant à neutraliser la noblesse arménienne, la cour byzantine nomme Smbat V Bagratouni, le fils de Varaz-Tiroç, et Théodoros comme princes d'Arménie, et ceux-ci luttent de concert contre les Arabes avec un certain succès.
Constant II tente alors de ramener l'Église arménienne au rite orthodoxe et envoie en Arménie un docteur en théologie, David de Bagravand, pour proposer une formule d'union. Le concile qui réunit évêques et nakharark à Dvin vers 648-649 rejette cette formule, et l'empereur, irrité, destitue Théodoros pour le remplacer par Smbat et demande aux deux nakharark de rejoindre les armées byzantines en Cilicie en vue d'une campagne contre les Arabes. Théodoros refuse de s'y rendre et envoie son fils Vard Rechtouni, qui abandonne les troupes byzantines au bord de l'Euphrate, lesquelles sont taillées en pièces par les musulmans. Pour éviter la colère de Constant, Théodoros se rallie au calife Uthman (653), suivi par une grande partie de la noblesse arménienne.
Constant II réagit et entre en Arménie à la tête d'une armée de cent mille hommes, rejetant un ultimatum du calife. La plupart des nakharark et le patriarche Nersès III se désolidarisent de Théodoros et rendent l'hommage à l'empereur. Théodoros emprisonne les envoyés byzantins et se replie dans l'île d'Aghtamar, sur le lac de Van, où l'empereur est impuissant à le faire prisonnier. Constant occupe Dvin, nomme Mouchel Mamikonian comme prince d'Arménie et entreprend de convertir la population. Il quitte ensuite le pays en laissant un gouverneur byzantin, Maurianos.
Théodoros sort alors de sa retraite et se rend à Damas où le calife lui confie une armée, qui lui permet d'éliminer les Byzantins et de se faire reconnaître prince par les nakharark. Mouchel Mamikonian fait sa soumission et renonce à son titre de prince d'Arménie. Mais l'hiver 654 arrive et les soldats arabes, peu habitués aux rigueurs du froid, ne peuvent combattre, ce qui permet aux Byzantins de reconquérir une partie de l'Arménie, autour de Dvin. Au printemps 655, Maurianos est surpris par une armée arabe et s'enfuit en Géorgie, pendant que les Arabes pillent les principales villes arméniennes. Théodoros est exilé par le calife à Damas et y meurt l'année suivante.

 Sources

  • Personne: Wikipedia

 Aperçu de l'arbre

    sosa Mousegh Ier ou Michel DE TARAOUN ca 530-593   sosa ? ?
| |



|
sosa Vard RECHTOUNI ca 555-   sosa Myriam DE TARAOUN ca 560-
| |



|
sosa Théodore RECHTOUNI, Prince d'Arménie (646-655) ca 585-656



  1. Découvrez les arbres en ligne

    Découvrez les arbres généalogiques en ligne et l'organisation des menus, via une courte visite guidée.

    Si vous ne souhaitez pas faire cette visite immédiatement, vous pourrez y revenir plus tard en cliquant sur le lien "Visite guidée" situé en bas de page.

  2. Accueil Geneanet (1/7)

    Cliquez sur ce logo pour revenir à l'accueil de Geneanet.

  3. Gestion de votre compte (2/7)

    Une fois connecté à Geneanet, vous pourrez consulter ici votre messagerie, revoir et paramétrer vos alertes généalogiques, et gérer vos informations personnelles.

    C'est dans le menu "Mon compte" que vous aurez désormais la possibilité de vous déconnecter.

  4. Connexion et création de compte (2/7)

    Vous n'êtes pas identifié sur Geneanet. Cliquez sur l'un des liens pour vous connecter ou bien pour créer votre compte Geneanet.

  5. Accueil de l'arbre (3/7)

    En cliquant ici, vous retournez à l'accueil de l'arbre que vous visitez.

  6. Outils de recherche (4/7)

    Les champs de saisie vous permettent de chercher une personne dans cet arbre. avec la liste alphabétique des noms.

    En passant la souris sur cette zone, vous affichez les options supplémentaires :
    - lien vers la souche de l'arbre
    - liste de tous les noms de l'arbre
    - options de recherche avancée

  7. Menu généalogique (5/7)

    Ce menu contient tous les outils et actions anciennement placés dans le menu gauche latéral.

    Si vous êtes connecté sur votre arbre, il vous offre un accès rapide aux fonctionnalités de mise à jour de votre généalogie, de paramétrage de votre arbre, etc.

  8. Droits d'accès à l'arbre (6/7)

    Selon les droits d'accès dont vous disposez, vous pouvez changer votre mode de consultation :
    - visiteur : vous pouvez consulter librement l'arbre, sauf les individus marqués comme privés (contemporains) et leurs photos
    - invité : vous pouvez consulter l'arbre entièrement, y compris les individus privés et les photos
    - éditeur : vous pouvez consulter et modifier l'arbre entièrement.

  9. Mode contrasté (7/7)

    Pour un meilleur confort de lecture, cliquez sur ce lien pour activer le mode contrasté sur tous les arbres en ligne.

  10. C'est fini !

    Si vous souhaitez recommencer la visite guidée, cliquez sur le lien "Visite guidée" en bas de la page.