Accéder au nouveau site GeneaNet

Connexion

identifiant et/ou mot de passe oublié(s)


 | 
 
 
Souche de l'Arbre

Merci de ne pas utiliser ni reproduire à titre public les données contemporaines.

(Ces données contemporaines sont seulement disponibles ici afin de permettre aux personnes intéressées de se repérer dans cet arbre.)

.

 

~      D E S     R A C I N E S     E T     D E S     L I A N E S       ~

 

 

 

Chronique familiale



FAITS & GESTES DE NOS PRÉDÉCESSEURS


Depuis que je me plonge mi-corps mi-âme dans les recherches à caractère généalogique - activité commencé au siècle dernier, dans une autre vie -, je garde copie des actes que je croise de-ci de-là dans toutes sortes de registres et qui sortent un peu de l'ordinaire.

La rubrique "Chronique familiale" me fournit l'occasion - en la détournant de sa fonction première - de retranscrire et partager certains petits trésors avec les plus curieux d'entre nous. Ce n'est pas de fait une chronique familiale stricto sensu, et tiendrait davantage du cabinet de curiosités rassemblant de petits épisodes de la grande famille humaine.

J'aurais bien aimé être Victor Hugo lequel aurait préféré être Chateaubriand - jamais contents, moy et les vrais génies ! - , mais mieux vaut poser plume et clavier pour tendre un micro anachronique aux anciens officiers laïcs de l'état-civil qui furent les premiers témoins de la République et de ses citoyens, et pour rendre aussi la parole à tous les prêtres, curés et vicaires qui furent les premiers historiens de leurs ouailles.

Ainsi l'écrivait Verlaine : "Et pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a / L'inflexion des voix chères qui se sont tues."

~~ Angélique Rabary ~~

.

Sommaire

1 - HAUTS PERSONNAGES

1.1 - ASSASSINAT D'HENRI IV DE FRANCE EN 1610

Événement inscrit dans les registres de LESCURE dans le Tarn

Noté après le 16 mai 1610 : "Le / 14 / may / 1610 / a este murtry henry de borbon roy de france & de navarre par un coquin dangolesme dun Coup de Coteu & son fis fut Corone le lendemain qui estoit le samedy." Arquier prêtre segondere.

L'acte est récrit plus loin : "Lan mil six cens Dix et Le 14 de may feust meurtry henry de Borbon Roy de france et de nabarre par un couquin D'angolesme nomme Ravalhac de un coup de cousteau & son filz feust Courone Le Landemain quy estoit Le Sammady."

1.2 - MORT DE LOUIS XIV EN 1715

Événement inscrit dans les registres de St-Jean de Viarose à MOISSAC dans le Tarn-et-Garonne

"Le premier jour de Septembre mil Sept Cens quinze [1715] nostre Souberin prince Louys quatorze de nom roy de france et de navarre moureut a Versailles . et Je fis un Service pour Le repos de Son ame Le vingtroisiesme dud mois dans mon eglise de Viarose par ordre de monseig(neu)r Leveque de Caors (?)."

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour cet acte historique !

1.3 - ANTOINETTE SALVAN DE SALIÈS (1639-1730)

Femme de lettres d'ALBI dans le Tarn

BAPTÊME À SAINT-SALVY D'ALBY : "Le mesme jour [27 novembre 1639] a este baptizee anthonete de Salban filhe de estyene de Salban Juge royal en la ville dalby, Et de damoissele anne de teysier Sa fame parin mr Jan de teysier escuier grand pere maternel marine damoisele anthonete danine (Dany) bis (?) ayeule paternelle." Taurines vicaire

LA MARRAINE SAVANTE : "Le vingt Sixieme jour du mois de may mil six cens Septante neuf [1679], Les Ceremonies du baptesme ont esté administrées a Jean Baptiste Caddelane, filz de feu Sr adrien Caddelane marchand et de feu dem(ois)elle marie Bousquete maries, parein a esté Sr mre Jean Baptiste de monestiés Seigneur de mouzies proche Cordes, et mareine Mad(a)me anthoinette de Salvan (qui signe Thoinon Desalvan) veüve de feu mr de founvielhe viguier d'alby, Lequel Baptizé nasquit Le troisieme Jour du mois de Jeuillet de lannëe mil Six cens Septante un, Et Leau du baptesme Luy feust donnee avec la permission de feu monSeig(neu)r L'Evesque dud alby. en foy de quoy." Salvi prêtre recteur - Paroisse de LA MADELEINE à Alby

SÉPULTURE À SALIÈS : "Le 15e iuin 1730 a ete enterrée dame toinete de salvan veuve de noble antoine de fontvielle seigneur de saliés, orban et sequestre, decedée hier vers les six heures du matin, agée de quatre-vingt onze ans, munie des sacremens de L'eglise. presens aud enterrement pierre gilabert, et raimond mariés qui n'ont sçu signer." Sercomanens curé

1.4 - JEAN-FRANÇOIS DE GALAUP DE LAPÉROUSE (1741-1788)

Navigateur & explorateur originaire d'ALBI dans le Tarn

ONDOIEMENT : "Ondoyement d un fils de Mr galaup. Lan mil Sept cens quarante et un [1741], et le vingt troisieme aöut a été ondoyé par permission de MonSeigneur larcheveque accordee a cause du danger de mort, un fils de Monsieur galaup, et ce par nous vicaire de St-julien present laurens pouilhés qui a Signé avec moy le Susdt est né le meme jour." Boyer vicaire - Paroisse de ST-JULIEN

BAPTÊME À SAINT-JULIEN D'ALBY : "Lan mil Sept cens quarante un [1741] et le troisiéme iour du mois doctobre aprés midy les ceremonies du bapteme ont eté Supplées a noble iean francois de galaup fils de noble victor ioseph de galaup. ecuyer habitant dalby et de dame marguerite de resseguier mariés léquel est né le vint troisiéme aoust dernier environ les Sept heures du matin dans la maison de campagne de sond pere située au lieu du go dans la presente paroisse et a eté ondoyé le vint troisiéme meme iour de la naissance par me boyer notre vicaire dans lad maison de campagne parrain mr me iean antoine de galaup ayeul paternel a present pretre et chanoine de leglise collegiale St Salvy dud alby marraine dame francoise de moly Son ayeule maternelle presens led noble victor ioseph de galaup pere lad dame marguerite de resseguier mere monsieur me iacques Salvy de drulhes pretre et chanoine de lad eglise st Salvy et autres Soubsignés." Dales curé

1.5 - HENRI DE TOULOUSE-LAUTREC (1864-1901)

Peintre & lithographe originaire d'ALBI dans le Tarn

DÉCLARATION DE NAISSANCE N°337 : "L'an mil huit cent soixante-quatre, le vingt-Cinq du mois de Novembre à deux heures du soir, pardevant nous francois xavier Cahusac, adjoint à la mairie d'Albi, remplissant par délégation de M. le maire les fonctions d'officier de l'état-Civil, de la Commune d'Albi, Chef-lieu du département du Tarn. est Comparu M. le Comte, Alphonse Charles Jean Marie de Toulouse-Lautrec-Montfa propriétaire, ex-officier de Cavalerie âgé de vingt-six ans, domicilié en son Château du Bosc, commune de Canjac Canton de Nauceles (Aveyron) lequel nous a présenté un enfant du sexe masculin né le jour d'hier à six heures du matin en la maison des Dem(ois)elles d'Imbert-du-Bosc ses grand'tantes sise à Albi, rue de l'Ecole-Mage. où il est en visite; de lui déclarant et de dame Adèle Zoé Marie Marquette Tapie-de-Céleyran son épouse sans profession âgée de vingt-trois ans, domicilié avec son dit mari en leur château du Bosc, et auquel il a declaré vouloir donner les prénoms de henri Marie Raymond : Lesdites declaration et présentation faites en présence de MM. Charles Melchior Louis de Gorsse officier au vingt-septième Régiment de Ligne âgé de vingt-Cinq ans, et Charles Philippe Prosper de Gorsse avocat âgé de vingt-Quatre ans, domiciliés à Albi, et ont le declarant et les témoins, Signé avec nous le présent acte Après lecture faite."

2 - LES CAPRICES DE DAME NATURE

2.1 - FORTES CHALEURS

2.1.1 - LAGRAVE dans le Tarn

CHAUD MOIS DE JUIN 1724 : "Lan 1724 et Le 27e jour du mois de juin mourut jeanne teulier sur Les trois heures du matin et fut enterrée Le même jour a sept heures du soir a cause de la grande chaleur dans Le cimetiere de Ste Sigolene ayant receu tous Les sacremens de leglise agée d'environ cinquante cinq ans et veuve de pierre peire tailleur du masage de janas parroisse de lagrave es presences de dominique julia et barthelemy peiré en foy de ce me suis signé. Les susdits n'aiant Sçu." Costé curé

2.2 - INONDATION

2.2.1 - LES AVALATS dans le Tarn

LA FUREUR DES FLOTS : "Le / 20 / 9bre (1609) sur le soir apres minuit quiestoit le 21 novembre Jour de La presentation de n(ot)re dame La riviere du tarn se desborda de tele faiçon que homme vivant ne l'avoit veu sy desborde qui en aporta des maisons du pont delz avalats & y nies (noyées?) dix huit (?) personnes." Arquier ptre segondere

Récrit plus loin : "... sy debordee qu'en apporta toutes les maisons del port bas des advalatz et autres maisons quiestoit de mr fran(çois) de la bout... et La Casselade des molins dud. avalatz et artes & autres comme aussy Leau surprit beaucoup de personnes dans lasdittes maizons que Ldy (?) noyarent."

2.2.2 - COUFOULEUX dans le Tarn

LA GRANDE INONDATION : "Le onzieme du mois de Janvier et an mil sept cens huit [1708] Jacques Massié laboureur de n(ot)re paroisse agé denviron trente ans se noya au port haut de Rabastenx et son corps na point ete trouvé acause de la grande inondation de la riviere en foy de quoi." Curbale curé - Paroisse de BRACOU

2.2.3 - LOMBERS dans le Tarn

DE GRANDS RAVAGES : "Le dixSeptiême jour du Mois de May de l'annèe mil Sept cent quarante trois [1743] furent trouvées Noyèes Soit dans leurs Maisons soit dans la Riviere les personnes Suivantes a Cause de L'innondation qui arriva dans le lieu de lombers, le Seiziême vers les Sept a huit heures du soir qui dura environ quatre heures, une des plus grandes qui soit jamais Arrivée dans le dt lieu tellement que L'Eau alla jusques sur L'autel de la Chapelle de Nôtre Dame. ayant reniée (?) plusieurs maison(s) ayant Sapé toutes les autres emporté le pont et ayant Causé beaucoup de pertes, et fait de grands Ravages. Les personnes Noyées furent / delle Catherine Bosc Epouse de Sr pierre Belot avocat et habitant de Lombers agée d'environ Soixante ans / Delle Marianne Belot fille du dit S. pierre Belot et de lad(it)e delle Catherine Bosc agée d'environ vingt cinq ans et furent enterrées dans le Cimetiere vis a vis leur chapelle a une Cane de la muraille avec les Ceremonies accoutumées; presens Mr Lacam prieur de St pierre (de Conils), Mr Viguier Vicaire de St Sernin Sr jean Belot de Realmont et Sr jean pailhoux qui tous ont Signé de ce Requis. / plus delle Antoinette Anchises fille agée d'environ quatre vingts Ans et ensevelie dans le Cimetiere / plus Marguerite Mercadier dite la Capelone vêuve de (un blanc) agée d'environ quatre vingt six ans, ensevelie aussi dans le Cimetiere avec les Ceremonies accoutumées / plus jeanne Cassaignes Êpouse de jean Rigal dit mathieu de Lombers agée d'environ trente deux ans et fût enterrée aussi dans le Cimetiere avec les Ceremonies accoutumées; presens Mathieu Rigal grand beau pere et jean Cassaigne frere de la morte qui requis de signer ont dit ne savoir / plus Antoinette Vialar Epouse de françois Rieux Brassier et habitant de Lombers agée d'environ Soixante ans fût enterrée dans le Cimetiere avec les Ceremonies accoutumées, presens françois Vialar frere de la d(i)te Antoinette et Antoine Rieux qui requis de signer ont dit Ne Savoir. / plus pierre Cavaillés fils de Sr jean Cavaillés marchand et de jeanne Crozes Mariez agé d'environ huit Ans et fût enterré dans le Cimetiere avec les Ceremonies accoutumées presens joseph d'Elmas et joseph Caylou mêtayer a la gousinarié qui requis de signer ont dit ne savoir / plus jean Maigne dit Millet metayer de Mr de Gays paroisse de St pierre de Conils lequel fût trouvé noyé au moulin d'asplegats, et fût enterré dans le Cimetiere de nôtre paroisse avec les Ceremonies accoutumées, presens Loüis Raynaud tailleur d'arsez (?) Cousin germain, jean Maigné habitant de poulan aussi parent qui requis de Signer ont dit ne Savoir. presens a ces Sepultures Mr Lacam prieur de St pierre et Mr Viguier Vicaire de St Sernin : qui ont signé avec nous." Bousquet curé de St-Martin

2.2.4 - MAS-GRENIER dans le Tarn-et-Garonne

INONDATION DE LA GARONNE : "L'an mille Sept cents Soixante Et dix [1770] Et le huictieme avril on à trouvé Sur le territoire de cette parroise le corps d'un home noyé auprès duquel Se Sont transportés Mr le premier Echevin Son grefier Et le Sr balard chirurgien Et apres avoir dressé (procès) verbal le dt cadavre à Eté Exposé à l'hotel de ville dudt lieu ou il a Eté Recognû par jean toulouze laboureur Et autre jean toulouze brassier ha(bit)ants de verdun pour Etre le corps de jean guirgui brassier habitant dudt verdun qui Se noyâ le Six du courant dans la Rivière de la garone lors de l'innondation lesquels dts temoins nous ont alerté la catholicité dud defunct agé de trente neuf ans Et En conSequence luÿ avons accordé la Sepulture Eclesiastique dans le çimetiere le neuf du dt mois et an En presence des Susdts temoins Et avons prie Mr Roger premier Echevin de Signer le present acte lesdts temoins n'ont point Signé pour ne Scavoir de ce Requis." Chamoulaud vic

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir indiqué cet acte !

2.2.5 - MIRAMONT dans la Haute-Garonne

LA CRUE DU SIÈCLE : "Epoque - La nuit du 19 au vingt de ce mois [juin 1765], il y a eu dans cette contrée un si Grand debordement des Eaux que la Garonne, les rivières Et ruisseaux Sont sortis de leur lit, ont inondé la campagne, Emporté des maisons, des moulins entiers, tous les ponts, excepté celui de miramont, St martori, Et toulouse, on auroit dit que les montagnes vomissoient l'eau. on trouve des epoques qu'une Semblable inondation Etoit arrivée le Siecle precedent a jour." Duran Curé

BIS REPETITA : "Le 17 du courant [septembre 1772] nous avons essuié dans cette contrée une inondation plus forte et qui a fait plus de ravages que celle qui arriva le 19 de l'année 1765. Notre pont, et presque tous les autres, ont été emportés ; on n'en avait pas vû une semblable de mémoire d'homme."

2.2.6 - SAINT-GRÉGOIRE dans le Tarn

PÉRIS PAR L'EAU : "Le 13me may [1683] anthoine palasy dit Clergué autre anthoine palasi et Jeanne palasy sa filhe du masage delacam Jean Goudail de Castelrouge Jean lacam de Cahusaguet et Jean barthe de la grifouliere ont pery par leau dans le tarn led Clergué feut trouvé a Lescure et ensevely dans le Cimetiere dudit lieu lacam goudail palasy et la filhe dans le Cimetiere de Cahusaguet et barthe dans celuy des avalats." Deltil prêtre et curé - Paroisse de Notre-Dame de CAHUZAGUET

2.2.7 - SALEICH dans la Haute-Garonne

SUBMERGÉS PAR LE DÉLUGE : "Lan mil Sept Cens onze [1711] et le onzieme iour du mois de iuin michel montoriol et marie ducos Sa femme Ont esté Submergés avec trois de leurs enfans par les aux dune grand deluge estant agées denviron qu(a)rante ans ou environ et leurs corps feurent inhumés dans le cimetiere De leglise de St pierre de Saleich avec les trois Enfans en presence de michel roques augustin basal et Jean segalas requis de Signe ont dit ne Scavoir en foy de ce me Suis Signe." Dumont curé

2.3 - MOISSONS

2.3.1 - BARENTON-SUR-SERRE dans l'Aisne

L'ÉTÉ POURRI DE 1740 : "Lannée mil Sept cens quarante [1740] a eté tres facheuse les bleds aiants manqué en pluSieurs endroits Sur les frontieres leté a eté continuellement froid et pluvieux et qui a fait que la moisson na commencé que Sur la fin du mois daoust le raisin les prunes et les autres fruits nont meuris qua moitié et lautre moittiée est demeuré et a eté gelé Sur les arbres. les Seigles a eté vendu communement a cressi [Crécy-sur-Serre] et ailleurs trois livres et le milleux (?) bled a eté Jusqua cinq livres ou quatre livres quinze Sols dou il Sest enSuivis Une tres grande miSere ca eté la volonté de dieu heureux ceux qui en ont fait un bon Usage. Barenton a fait toutefois une tres pleine et tres abondante depouille tous les laboureurs de ce lieu Se Sont mis en argent et Se Sont fait riches. mais ils nen ont point eté plus Saints ni plus charitables. mon dieu faites nous misericorde." Bernailles curé

LES ANNÉES 1741 À 1743 : "pendant la moisson de cette année 1741 le bled na point presque raic...? le Jeudi dix daoust il a encore eté vendu 4# 4# 5C (?) dans la Suitte le bled a diminué petit a petit... mais lannée 1742 le bled a crecy a la fin de laoust na plus eté vendu que vingt Sept ou vingt huit Sols le quartel tout le plus beau. quoyquon ait eté grelé a barenton a verneuil cohartilles fremont et autres villages les avoines ont eté toutes perdues et les blés a cohartilles et a fremont nont fait communement qun cartel a lamoie (?) barenton et verneuil nont point laissé de faire une assé bonne depouille dieu Soit beni. amen Lannée mil Sept cens quarante trois le plus beau bled na eté vendu a crecy que vingt deux ou vingt trois Sols on avoit de fort bon bled a quinze Sols les pauvres ont neamoins toujours eu bien du mal et ils en auront toujours Sur la terre dieu veuille quils aient beaucoup de bien au ciel et que nous le partagions avec eux ainsi Soit il." Bernailles curé

2.4 - ORAGE

2.4.1 - MOISSAC dans le Tarn-et-Garonne

COUP DE FOUDRE : "Jean galau carrilioneur De la presente parroisse setant trouve mort au clocher d'un coup de foudre ou de la cheute (chute) causee par l'eclat ou le bruit du tonerre La visite faite par mre bazet mre chirurgien De moÿssac presents guiral fanies (?) et vitalis lournede a ete enseveli par moÿ Soubsigné ce 14 aoust 1682 presents bernard lacombe et Jean ribes qui ne Scavent Se Signer et moÿ." Guilleaume Couhé Curé - Paroisse de VIAROSE

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour cet acte !

2.4.2 - RABASTENS dans le Tarn

LE FEU DU CIEL : "Lan mille Sept Cens quarante-un [1741] et le huitieme du mois D'octobre par moy Curé soussigné a esté enterré dans le Cemetiere de Cette parroisse partie du Corps de Guilleaume Nouaillac munier valet de jean Solassol dit L'albigez munier, natif de St pierre de Bracou agé de Soixente Six ans; le reste de Son Corps ayant esté Consumé et reduit en Cendres le Six du meme mois par le feu du Ciel avec tout le bois, bled et farine, qui estoit dans le moulin a vent de Cette parroisse appartenant a mr de Gourdas. et ce en presence de jean Blanc fils metayer a la Guasquie, Antoine Ratier, Geraud Gayral travailleurs, et Jean Ratier tonelier tous habitans de Cette parroisse en foy de ce me suis signé a vertus avec le dit jean Ratier les autres ont dit ne Scavoir." Barthez Curé - Paroisse de St-Pierre de VERTUS

2.4.3 - SALEICH dans la Haute-Garonne

L'IMPRUDENTE SOUS L'ARBRE : "lan mil Sept Cens quinze [1715] et le quinzieme iour du mois de Septembre a esté trouvée morte marthe Sales Sous un arbre ayant esté tuée par la foudre agée de vingt de deux ans ou environ et le Sexieme Son corps fut inhumée dans le Cimetiere de leglise de St pierre de Saleich en presence de Jean avuin arnaud lajous et pierre Segalas requis de Signé ont dit ne Scavoir en foy de ce me Suis Signé." François Valle ptre et vicaire

2.5 - TEMPÊTE

2.5.1 - CORDES dans le Tarn

LA PIRE GRÊLE DE MÉMOIRE D'HOMME : "le huitiesme de juillet 1674, a quatre heures et un quart du matin jour de dimanche, vint une si furieuse gresle du costé de vaour qui emporta a cordes dans un petit quart dheure tout ce quelle trouva des fruits, la moitié de la recolte du blé et tous les autres grains, noix raisins et ce de sorte quon na pas oui dire que de memoire dhomme il en soit arrive une semblable." Daires ptre

FUREUR DANS LE CORDAIS : "le vint huitiesme de juillet 1692, jour de lundy a huit heures du soir tomba une si furieuse gresle avec un si grand orage quelle emporta dans un petit quart (d'heure) la pluS grande partie des blés, toutes les vignes, et tous les menus grains, et le vent et l'orage furent si furieux quils renversèrent quantité darbres, et remplirent de terre ou de pierres tous les valons, de sorte que du consentiment de tous les vieillards on na vu rien de semblable, et on croit que de plusieurs année cette grande perte ne pourroit estre réparée, ce qui a causé une grande désolation a toute la parroisse de cordes, et a celles du voisinage : en foy de quoy." Daires ptre

2.5.2 - LESCURE dans le Tarn

GRÊLE MÉMORABLE : "Le / 19 / aoust (1609) tempesta audit Lescure sur les / 7 / heures du soir ou environ, laquelle gresle ne Laissa rien audit Lescure ny en arthes et certains lieux." Arquier (Pierre) prêtre segondere

2.6 - SÉISME

2.6.1 - CORDES dans le Tarn

LE TREMBLE-TERRE : "Le vingt-uniesme de Juin 1660 a quatre heures un cart du matin vint tout a coup un si furieux tremble(ment de) terre qu'il sembloit que touts les murailles des maisons, clochers etc. alloient tomber, il ne fust que d'un petit pater (?) ce tremble(ment de) terre s'estendit plus de 25. ou (bord de page déchirée) lieues, son grand ra... fust a Campans, bigorros et barrières où il fit plus deffect. quoyque on puisse dire que cil a ... (?) par des effets naturels on a ... pourtant d'appréhender beaucoup : puisque depuis la mort de j. c. on na point oüi dire quil en soit arrivé aucun en ce païs." Daires ptre

3 - PETITES & GRANDES CHOSES HORS DE L'ORDINAIRE

3.1 - LES ASSASSINÉS

3.1.1 - ALBI dans le Tarn

MORT SUSPECTE : "L'an 1669 et le 25e Juillet S'est trouve mort un peauvre estranger aux portes du fauxbourg de cette parroisse qui a este ensevely dans le grand cimetiere presans Jean azemar Sarger et pierre toulze Chapelier qui n'ont Sceu signer en foy de quoy." HBannes vicaire - Paroisse de la MADELEINE

3.1.2 - AMIGNY-ROUY dans l'Aisne

LES SOLDATS ASSASSINS : "Le vingt neufvieme Janvier mil Sept cens deux [1702] Charles Surreau pauvre homme Aage d'Environ Soixante et cinq ans de la paroisse d'Andelin ayant eté tüe d'un coups de fuzil pendant la nuit à cé qu'on soupçonne, par dés soldats quil conduisoit Sur le Chemin de Chauny à eté enterré dans le cimetiere de cette Eglise le 30e du meme mois par moy Curé Soussigné aprés q(ui)l m'a eté certiffié par dés personnes de cette paroisse quy le connoissoient bien, q(ui)l étoit bon Catholique ét d'une conduitte reglée, ét que Mans(ieu)r le prevost de Coucy en à eu dressé Son procéz verbal." Lefèvre curé

3.1.3 - LES ANCIZES-COMPS dans le Puy-de-Dôme

AU MAUVAIS MOMENT AU MAUVAIS ENDROIT : "Jean Saby fils de mathieux lequel estoit aagé d'entour vingt deux ans s'est trouvé mort dans le village de saby de cette paroisse le traize d'aoust entour les quatre heures de matin, et son corps at (sic) esté inhumé dans le cemetiere de la paroisse ce quatorze du mesme mois, et de la mesme année que dessus 1709 avec les ceremonies ordinaires de l'esglise presents son pere, et autres parens de village de sagne de cette paroisse entour Les dix heures du soir." Perethon curé de Comps

3.1.4 - AVEIZE dans le Rhône

MORT SUSPECTE : "Ce jour d'huy 9ème du mois de 7bre 1692 sur l'heure de 3 à 4 heures de relevé a esté inhumé dans le simitière dudit Aveyses un cadavre nommé Mathieu Fluris de May enterré suivant l'ordonnance de M. le lieutenant de l'Argentière, ce qui a esté fait en la présence dudit lieutenant et (?) d'office qui ont signé." Allemand curé

3.1.5 - DÉNAT dans le Tarn

HÉRÉTIQUES CONTRE INFIDÈLES : "Le Vingt huitiesme septembre mil Six Cents Vingt deux [1622] au Long du chemin de condoumine alant a la planque de massogyo ou a la riviere d assou ont este tuez par Les heretiques dicts parpaliols et rebelles a Sa majeste, Me guill(aum)e Solier recteur du dict denat blaze barrau mon frere elya Landes de Lombers Me Jacques gasc not(air)e(s?) fran(çois) Velot masson anthoine bez dict berdou tous habitans du dict denat et ont este ensevelis Savoir Lesd Solier barrau Landes gasc dans Leglise du dict denat et Velot berdou dans Le Semantiere de La dictte eglise Le Vingt neufviesme en foy de ce ... (?) jey Signe Comme Vicaire dudict Lieu." Barrau pbre

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir fait découvrir cet acte édifiant !

3.1.6 - FLORENTIN dans le Tarn

AU FIL DE L'ÉPÉE : "Le 6. d'août 1711 mons(ieu)r Joseph de preignes frere de mr le president De Nupces est mort dans la ville de toulouse de trois coups depée qu'on luy donna quelques iours avant sa mort."

3.1.7 - JONQUIÈRES dans le Tarn

MAUVAISE RENCONTRE : "Le 3e aout 1749 a ete inhumé dans le Cimetiere de St jean magreprebeire un homme qu'on a trouvé assassiné et jetté dans le ruisseau de poulobre pres la metairie du Laquai (?) qui sest trouvé fils de jean Rey et de Jeanne auriol mariés et travailleur de terres du lieu et parroisse de la martigné : Lequel Sappeloit pierre et a eté reconnu par Ses parens par une cicatrice qu'il avoit au visage du Cote droit Laquelle provenoit d'un Coup de pied de mulet que led pierre Rey avoit receu etant encore Enfant, Cet enterrement a ete fait ce jourdhuy jour de dimanche la parroisse assemblée et la verification a eté faite en presence d'antoine fontés premier Consul françois Boudet, Jean desplax etienne vialar Joseph Calas et pierre Souloumiac qui nont Sceu Signer." Guibbaud Curé - Paroisse de St-Jean de MAGREPERBEYRE

3.1.8 - MONTECH dans le Tarn-et-Garonne

MORTELLE RANDONNÉE : "Lan mil sept cens vingt trois [1723] jean descazeaux laboureur age denviron quarante ans fut trouvé a la forest royalle de montech, mort du coup de fusil fut enterré le trente un janvier dans le cimetiere qui est contigu a leglise. presents bernard lagrange et pierre malbrel." Fanlau (?) vicaire

Bravo à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour avoir trouvé cet acte !

3.2 - LES BAPTISÉS

3.2.1 - ALBI dans le Tarn

NÉE DANS LA RUE : "Le vingtdeuxieme Jour du mois d'aoust mil Six cens Septante un [1671], Catherine Taillefere femme d'anthoine Crusel Laboureur de La paroisse de Caussanel en albigeois (St-Grégoire), Estant venüe au marché, sest accouchée d'une filhe dand La rüe de La Coste petite dand nostre paroisse, Laquelle filhe apres avoir receu Leau du baptesme a cause de Sa foiblesse, Est deçedée Et a esté Ensepvelie dand Le Cimetiere, presand mres hilaire Bannes prestre SoubzSigné Et anthoine petire (?) Sarger Lequel a dict ne Scavoir Signer en foy de quoy Les Susd an Et Jour." Salvi prêtre recteur - Paroisse de ST-ÉTIENNE à la Madeleine

RENÉ-FRANÇOIS-FORTUNÉ POINDA, BAPTÊME D'UN ESCLAVE CONGOLAIS : "Lan mil sept cens quatre vingts-cinq [1785] et le vingt-sixieme mars jour du samedi saint a été baptisé avec solemnité dans l'eglise metropolitaine sainte cecile par nous françois de pierre de bernis coadjuteur d'albi réné françois fortuné poinda domicilié sur la parroisse sainte martianne et saint julien de la presente ville natif du royaume de congo en affrique qui paroit agé d'environ treize a quatorze ans ach'eté au cap au mois d'août mil sept cens quatre vingt-deux du capitaine bernede de nantes commandant la duchesse de polignac. parrain messire antoine françois raimond de boyer son maitre lieutenant colonel du regiment de champagne chevalier de l'ordre royal et militaire de saint loüis. marraine trés haute et trés puissante dame madame françoise rené de pierre de bernis épouse de messire hyacinte marquis de graves. présents Messire armand pierre de puysegur abbé Commandataire de valmagne Chanoine Et archidiacre de la presente Eglise Metropolitaine Et Messire Joseph Cuneaux Chanoine Et archidiacre de La meme Eglise tous Les deux Vicaires généraux Du Diocese d'alby Me Jean Baptiste Larroque Curé de La susd. paroisse Et de Me françois Victor Jalabert Vicaire Mage de La susd Eglise Metropolitaine qui ont signé avec Le Parrain Et La Marraine." Paroisse de STE-MARTIANE

3.2.2 - AMBRES dans le Tarn

IN MATER, AD PATRES : "Lan 1649 et le 25 iour du mois d'aoust a ete ensevelie une fille de anth(oin)e guitar et de ieanne grimaude Laquelle creature est decedée dans le ventre de sa mere apres avoir eté baptisée sur Les pieds par pierre raynaud en presence de La sage femme et de ieanne (un blanc)."

3.2.3 - FIAC dans le Tarn

LES TRIPLÉES : "L'an que dessus [1729] et le 23e avril ont été baptisées Jacquette-Therese, Rose, et paule Defos nées Le méme jour et ondoiées ayant moi (mê)me suplée les autres ceremonies de L'eglise filles Legitimes et naturelles de Maitre Alexandre defos, avocat en la cour de parlement et de Demoiselle Paule De Vintrou mariés de cette parroisse : Le parrain et la marraine de Jacquette Therese ont été Mes Jacques Rivals et de (sic) Demoiselle Therese De vintrou : Le parrain et la marraine de Rose ont été Mr Joseph de Cambournai et Demoiselle Rose de vintrou Le parrain et La marraine de Paule ont été Mr Bernard de foz prebendé du chapitre de Lautrec et Dlle marie De vic : présent Mre De Foz pére des trois baptisées, lesquels ont signé avec moi pre Curé." Charles Recteur

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir indiqué cet acte !

3.2.4 - FRÉJAIROLLES dans le Tarn

L'ENFANT DE LA MORTE : "Lan mil Sept Cens Soixante Cinq [1765] et Le vingt un Aout a Este ondoyé un Enfant fils de pierre henry Brassier de frejeairolles et de marie durand maries qui fut tiré en vie du Sein de Sa mere dabort apres quelle eut trepassé qu'on disoit ettre de Sept mois et qui mourût incontinent (= aussitôt) apres Le tout En presance de Me gaches Chirurgien de masplo p(arois)se de fauch. et Louis Bouissou Brassier de frejairolles Led. gaches Signe Bouissou n'ayant Sceu." Lafon curé

3.2.5 - ITZAC dans le Tarn

UN BAPTÊME ET UN ENTERREMENT : "jean Courcieres fils a feu paul et dantoinette mouysset maries ditzac naquit le vingt huitieme octobre mille Sept cens trente huit [1738] vers les huit heures du soir Son pere estant mort vers le six heures de matin feut baptizé le lendemain un peu avant lenterrement de son pere estant parrein jean courcieres ayeul paternel marraine catherine mouysset tente maternelle presens antoine et pierre courcieres ne Scachants Signer." Capus curé

3.2.6 - LOMBERS dans le Tarn

SUSPICION SUR ONDOIEMENT : "Lan Mil Sept Cens quatre vint Six [1786] Et Le premier jour du mois de mai à Eté baptisée Sous condition Dans L'Eglise de St pierre par nous prieur Curé Soussigné marie née pendant La nuit de marie faus Servante ches Michel paulin Laboureur Et de pere inconu. Elle avoit Ete ondoyée a Cause du danger de mort mais Cet ondoyement nous a paru Si Suspect que nous L'avons Rebaptisée Sous Condition. Le parrein a Ete antoine paulin de La balmairié, Laboureur notre paroissien, Et La marreine toinete paulin notre paroissienne Les quels n'ont Sceu Signer de Ce Requis." Medalle prieur - Paroisse de ST-PIERRE-DE-CONILS

3.2.7 - ROQUECOURBE dans le Tarn

BAPTÊME BÂCLÉ : "Lan mil sept cens trente sept [1737] et le vingt un du mois de Mars a ete baptisée Marie fille de Jaques Canal metayer a St Martin haut et de Marie Monsarrat mariés naquit le vingt huit du mois de fevrier, la sage femme vouleut luy donner l'eau etant foible j'appris par la Mere et belle mere de lEnfant quelle n'avoit pas observé la forme ny que leau navoit pas coulé sur la partie de lEnfant et l'ayant fait porter a lEglise je le baptisa sous condition son parrin fut jaques viala cardeur de laine sa marrinne marie Albergé tous de la presente parroisse presens les Srs Bernard et Pierre chabert pere et fils signés en foy de ce." Batigne prêtre et curé

3.3 - LES CONDAMNÉS

3.3.1 - LABASTIDE-BEAUVOIR dans la Haute-Garonne

LE FESTIN DE BABETH : "Memoire - Par Jug(em)ent) des req(ue)tes a tolose la cour condamne Elisabeth de levi de remetre dans trois mois apres linthima(ti)on la somme de mil livres es meins des consuls de belesta avec les Inte(rets) pour le tout placé en fons ou mein solvable pour le proffit en provenant Estre distribues a la norriture des pauvres & mariage des nescituseux du dit lieu de belesta fougats & lagulhou tant que deurura Jouissante de la dite terre de Belesta donné a thol(os)e (?) escrit (?) req(ue)tes le huitie(me) Janvier mil six cents vingt [1620] par les Gens tenents les dites req(ue)tes marrast co... ra... Monsieur douvrier."

Bravo à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour avoir découvert cet acte !

3.4 - LES CONSUMÉS

3.4.1 - ALBI dans le Tarn

L'EMBRASEMENT : "Le tranteuni(em)e Juillet 1671 est decede dans un embrasement Jean Boyer Brassier aage d'environ quarante cinq ans et a este ensevely dans le grand cymetiere presans Srs Jean et anthoine Bousquetz pr(êtr)es soubñes en foy de quoy." HBannes prêtre - Paroisse de LA MADELEINE

3.4.2 - LES ANCIZES-COMPS dans le Puy-de-Dôme

PIÉGÉ PAR LES FLAMMES : "Michel garachon fils a feu autre michel Journalier de ce bourg agé d'entour six ans a perit par le feu dans la grange de gervais guilhot aussy de ce bourg, ou il etoit couché qui a etée incendiée ce vingt huit may mil sept cent trente sept [1737], Jean fontelun, françois lamouroux, antoine audiger, françois aubignet, etc qui l'on trouvez aprés l'incendie dans l'etable joignant lad grange tous laboureurs hañts de ce bourg, en presence desquels il a été inhumé dans le cymetiere de cette paroisse par nous curé sousignes: le meme jour, et an que dessus, les temoins ont declaré ne savoir signer enquis. Jay signé en foy de ce que dessus." Phélut Curé de comps

3.4.3 - FRÉJAIROLLES dans le Tarn

LES CENDRES DE MARION : "Lan mil Sept Cens Soixante [1760] et le dix huit aout les restes du Corps de marie albert epouse de jean albergne brassier et locataire au hameau de fraissinet, Consumée par les flames audit hameau de frayssinet le treize aout, ont été inhumés dans le Cimetiere de Cette paroisse par moi vicaire regent Soussigné, en presence du dit jean albergné et de jean pierre durand fils a jaques durand brassier du dit frayssinet qui ont declaré ne scavoir signer de Ce interpellés." Campmas vicaire regent

3.5 - LES DÉSESPÉRÉS

3.5.1 - FLORENTIN dans le Tarn

SUICIDE EN TOUTE SIMPLICITÉ : "Le 26 mars 1743 a eté enterré dans le cimetiere de florentin simon ricard qui avoit quitté sa maison depuis trente huit jours sans en avoir sceu aucunne nouvelle et qui a eté trouvé dans un puis de florentin ou il saboit jetté par simplicité, frequentant tres souvent les sacrements auparavant au Cadavre duquel j'ay donné la sepulture ecclesiastique par permission de mr labbé de panat vicaire general presens a l'enterrement antoine aragou antoine peyre sr Consul du lieu et pierre rüinier aussi Consul ainsi le Certifie" Solier Curé

3.5.2 - LESCURE dans le Tarn

ACCUSÉ DE DÉSESPOIR : "Dud Jour 2d Juin 1673 - Nota que anthoine granie estant alle nagé a la riviere du tar Se noya et estant accuse de desespoir ne lavons pas enseveli en terre Ste ainsy feut pris de la maison de ville par aucuns et Lenseveliront dans un champ pres Le foiral dudt lescure a luy appartenant en foy de ce." Candelh recteur

3.5.3 - SAINT-MARCEL-PAULEL dans la Haute-Garonne

ENCEINTE : "Marie Besy epouse dantoine Combes metaier de madame de Riquet en ferres S'est noyee dans le puit du dit enferres etant enceinte. et a la veille de S'acoucher : elle a été ensevelie dans le cimetiere de marcel [= St-Marcel]. le 17e iuillet 1739. presents mr Sabatier et pierre regourt." Fressinet ptre et vicaire

3.6 - LES DISETTEUX DE 1693 & 1694

3.6.1 - ALBI dans le Tarn

AU MILIEU DE LA RUE : "Le mesme jour [14 juin 1694] feut enterre au cimetiere un garcon etranger decede au milieu de la rue le iour precedent presens me Jean romegoux diacre et Salvi Escourbiac." Barthélémy vicaire - Paroisse de ST-AFFRIC

DANS LE JARDIN D'ADHÉMAR : "Le 17e Juin 1694 feut enterre au Cimetiere un homme etranger decede la nuit precedente au iardin de mr adhemar presens mr fonvieilhe pbre et Joseph Grassaguel clerc tonsuré." Barthélémy vicaire - Paroisse de ST-AFFRIC

DANS LE JARDIN DE LACOMBE : "Le 18e Juin 1694 feut enteree une femme etrangere au cimetiere decedee la nuit pr(e)cedente au iardin de mr Lacombe presens Joseph Grassaguel et bernard Sudre." Barthélémy vicaire - Paroisse de ST-AFFRIC

AU MILIEU DE LA RUE 2 : "Le mesme Jour [18 juin 1694] feut enteree au cimetiere une femme etrangere decedee au milieu de la rue le iour precedent presens Joseph Grassaguel et bernard Sudre." Barthélémy vicaire - Paroisse de ST-AFFRIC

LE SANS-DOMICILE : "Le 24e Juillet 1694 fut Enterré dans le cimetiere un pauvre homme demurant au jardin de graves decedé la nuict precedente presens Salvy Escourbiac et grayssaguel." Cassan curé - Paroisse de ST-AFFRIC

3.6.2 - FLORENTIN dans le Tarn

UN JEUNE ARTHÉSIEN PENDANT LA FAMINE : "Mortuaire d'un pauvre incognu - Le 18e Jan(vi)er 1694 a ête Sepulturé dans le cimetiere de Terssac Un garçon qu'on disoit être d'hartés (Arthés) âgé de quinze ans. presens Jean et Jaques Bessede Laboureurs dud lieu, ne Sachant Signer ainsi le Certifie." Besquet curé

3.6.3 - FRÉJAIROLLES dans le Tarn

LA VEUVE ETRANGERE : "Le sixieme dudit [avril 1694] est decedee au lieu de pronquié une femme etrangere ayant nom cecille rigaudo veuve de Jean calvet et a ete ensevelie le landemain dans le cimetiere de la present eglise environ les quatre hures apres midi presens guimmaume cassang." Lobieres Curé

PETIT FRANÇOIS : "Le vingt huitieme dudit [mai 1694] a ete enseveli dans le cimetiere de la present eglise environ les quatre hures apres midi un petit enfant etranger ayant nom francois couterri age denviron huit annees presens guillaume cassang." Lobieres Curé

3.6.4 - SAINT-GEORGES-DE-MONS dans le Puy-de-Dôme

GILBERT ASTAIX LE MUET : "Gilbert Astaix le muet fils a Jacques est decedé le dix neuf(iem)e May mil Six cent quatre vingt quatorze [1694], et a este ensevelit au Cemetiere de St George de monts." Couchard curé

LA MENDIANTE SANS NOM : "Le 27 juin 1694 est decedée une femme mendiante qui nous a dit estre de Cisterne[s-la-Forêt] et estre aagée d'environ 80 ans, et ne nous a pas dit Son nom faute de L'avoir demandé." Couchard curé

3.7 - LES DISPENSÉS

3.7.1 - CARLUS dans le Tarn

LES COUSINS : "Armand Pierre de La Croix de Castries par la permission divine, et par la grece (sic) du St Siege Apostolique Archevêque Et Seigneur d'Alby, conseiller du Roy en tous Ses conseils. au Curé ou vicaire de la paroisse de Carlus en ñre Diocese Salut et Benediction. -- Sur la Requête a Nous presentée par Jaques Guitard d'une part Margueritte Delmas d'autre part vos paroissiens. Disant qu'ignorant L'affinité qui êtoit entre eux, ils avoient passe des articles de Mariage et en consequence fait proceder a la publication des bans de leurd. Mariage, Et Lors qu'ils Se disposoient a la celebration de leurd. Mariage ils auroient appris qu'ils êtoient alliés du troisieme au quatrieme degré d'affinité ; ce qui êtant un Empechement a L'accomplissement de leurd. mariage ils auroient recours a Nous pour obtenir la dispense necessaire Sur led. Empechement du troisieme au quatrieme degré d affinité ; attendu que lad. margueritte Delmas êst agée de trente ans, qu'ayant passé contract de mariage avec led. Jaques Guitard, Elle auroit peine de trouver d'autre party Sortable tant a cause de la petitesse du Lieu de carlus que de la rareté des partis, et que dailleurs lesd. Supplians ne Sont pas En Etat de faire les fraix d'une dispense en Cour de Rome a cause de leur grande pauvreté. Veu lad. Req(uê)te nôtre ordonnance de foit montré a Nôtre Promoteur et Les requisitions de Nôtre d. Promoteur du Seize du present mois de Juin. Nôtre ordonnance aussi dud. Jour qui commet nôtre official pour oüir lesd. Supplians Sur les faits Enoncés en lad. Re(quê)te que nous avons commis aus fins, L'audition dud. Jaques Guitard du dixSeptieme du present mois, L'audition de lad. Margueritte Delmas du même jour fait pardeva(n)t led. Sr official commissaire Un cayet d'Enquête contenant la deposition de trois témoins faite aussi par devant nôtre official commissaire led. Jour dix Septieme Juin, par tous lesquels actes L'exposé en lad. Req(uê)te nous a paru veritable, Les conclusions de Nôtre Promoteur d'aujourd'huy, Le Jour vey Et Consideré Par Nôtre presente ordonnance, nous avons dispensé et dispensons lesd. Jaques Guitard et margueritte Delmas fiancés dud. Empechement d'affinité du troisieme au quatrieme degré, et vous permettons de passer outre a la celebration de leur Mariage, pourveu qu'il n'y ait point d'autre Empechement canonique ou civil, En gardant toutes fois les formalités de L'Eglise presentes par le St Concile de Trente, Declarant Legitimes de L'autorité de L'Eglise les Enfans qui proviendront dud. Mariage. Donné a Alby dans Nôtre Palais archiepiscopal Sous le Seau de Nos armes le dixneuvieme Juin mil Sept cens trente [1730]." Par Monseigneur Montels

3.8 - LES ENQUÊTEURS

3.8.1 - DAMIATTE dans le Tarn

BÂTARDE DE LA NOBLESSE : "L'an de ñ(ot)re S(ei)g(neu)r [1729] et le 29 Jour du mois de mars vers les 3h du soir, Je Soubz(sign)é ptre et Curé de la parroisse St Estienne de la capelle ay baptisé dans lad. Eglise une fille de pere et mere inconneu, on m'a dit pourtant apres m'en estre informé que son pere a esté noble denis de Bernon parroisse de Caunes dioceze de narbonne Sa mere Thoinette cromieres parroisse de pradelles dioceze de Carcassonne, née le meme Jour 29. dud. mars environ les 2 h. du matin a la metairie de la gontarié parroisse de la capelle, a laquelle on a donné le nom Denise. Son parrein a esté Joseph Escoute metayer deladite metairie de la gontarié; sa marreine Catherine aussi escoute fille dud Joseph se tenant aussi audit lieu de la gontarié, qui s'est meme chargée de nourrir cette petite et nouvelle chrestienne. pnts lesusdit [dans l'acte précédent] Jean delgua avec le susdit pierre pignol Soubznés a l'original, les autres cy dessus n'ayant sçeu." Brun prêtre curé

3.8.2 - LOMBERS dans le Tarn

LA MÈRE AUX DEUX IDENTITÉS : "Le vingt cinquieme octobre mil Sept cens quarante quatre [1744] a été Baptisé françois fabré fils de pierre fabré, dit miliargue, travailleur de terre Et de marg(ueri)te Cantier mariés du masage de Lacombe, né le 23e du pñt. Son parrain à eté françois Bonnet valet du nommé goliniac paysan de la parroisse de pousounac, frere uterin de lad. marg(ueri)te Cantier, et marraine jacquette Sicard fille de jean du masage de conils, qui n'ont Sçeu Signer de ce Requis. En foy de ce. Lacam prieur / (...) / on trouvera Sur les differens Registres les enfants du Susd. pierre fabré, tantot issus de luy et de marg(ueri)te Cantier, tantot de marie anne bonnet : mais cest la meme femme; l'erreur provenant Sans doute des personnes qui ont donné le nom de la mere lors desd. baptemes, ou bien de la mere meme qui ne Scait pas bien Son origine. Son pere etoit Sans doute Cantier, mais Sa mere ayant perdu ce 1er mary, dont elle avoit eu cette fille, fut Sans doute mariée en 2es noces avec un nommé bonnet comme il conste par la qualité du parrain en ce dernier baptéme, que lad. cantier à toujours regardé comme Son propre frere; le dernier mary de sa mere ayant eté de meme regardé par l'épouse dud. fabré dans son enfance, et toujours du depuis comme Son pere. cecy nous à paru digne d'etre noté pour oter tout equivoque En foy de ce." Jean-Antoine Lacam prieur curé de la paroisse de St-Pierre de Conils

3.8.3 - SÉMALENS dans le Tarn

BAPTÊME OUBLIÉ, LE CURÉ MÈNE L'ENQUÊTE : "Lan mil sept (cens) soixante huit [1768] et le second jour du mois de novembre par devant nous maitre joseph de voisins curé de semalens au diocese de lavaur et dans notre maison d'habitation au dit lieu de semalens mele diocese senechaussée de toulouse ecrivant sous nos yeux monsieur maitre basile murailhe vicaire du dit lieu que vous avons pris pour notre secretaire en cette partie est comparu louis rouan qui nous adit qu'aprés les perquisitions en tel cas necessaires il n'a pu trouver son baptistaire inscrit sur les regitres de la parroisse de St jean de cambounet annexe du dit semalens ou il a été baptisé qu'a les causes il a eu recours a monseigneur leveque de lavaur et la humblement supplié par sa requete de vouloir commetre tel pretre ou curé qu'il jugeroit a propos pour faire l'enquette necessaire affin de constater son etat et le temps de sa naissance et nous a remis la ditte requette avec l'ordonnance du troisieme du mois d'octobre dernier donnee au pied d'icelle par mondit seigneur léveque de lavaur qui nous commet pour faire la ditte ebquette et notre verbal rapporté etre ensuite ordonné ce qu'il appartiendra - en consequence de quoi nous dit commissaire avons accepté avec le respect convénable. la ditte commission et pour parvenir a l'éxecution d'icelle dit louis rouan comparant de notre consentement nous a administré en temoins les personnes cÿ bas nommées auxsquelles nous avons fait preter serment l'un apprés l'autre leurs mains mises sur les saints evangiles avec promesse de dire la verité. - jacques bourrel forgeron habitant du lieu de cambounet agé de soixante huit ans enquis s'il est parent allié ou domestique du dit louis rouan comparent à dit n'etre nÿ parent nÿ allié nÿ domestique du dit louis rouan et sur le contenu en la susdite requete et ordonnance a dit etre memoratif que le dit louis rouan est veritablement fils d'antoine rouan et de marie becardi maries que lors de la naissance dudit louis rouan comparant ses dits pere et mere demeuroient au dit lieu paroisse de cambounet que le dit louis fut baptisé par monsieur - - - - - saunal pretre alors vicaire du dit cambounet et ce le trentieme avril mil sept 51 que son parrain fut louis oeuillet du hameau de robert meme parroisse, et sa marraine marie granier allors en service au chatau de lasserre meme paroisse - lecture a lui faite de sa deposition et interpellé s'il veut ÿ ajouter ou diminuer a declaré icelle contenir verité ÿ persister et ne vouloir ÿ ajouter nÿ diminuer requis de signer a signé avec nous commissaire et notre secretaire - (signatures:) Bourrel / Devoisins Curé de Semalens commissaire / murailhe secretaire - et desuite sans nous divertir a autre chose a aussi comparu devant nous commissaire le nommé louis oeuillet travailleur de terre habitant du hamau de robert parroisse St jean de cambonet agé d'environ quarante deux ans lequel interrogé s'il est parent allié ou domestique du dit louis rouan comparant a dit n'etre nÿ parent nÿ allié nÿ domestique du dit louis rouan comparant. - et sur le contenu en la susdite requette et ordonnance a dit etre memoratif que le dit louis rouan est veritablement fils legitime et naturel d'antoine rouan et de marie becardi maries que lors de la naissance du dit louis rouan ses pere et mere demeuroient au dit lieu et parroisse de cambounet que son parrain fut lui meme oeuillet ici deposant que sa marraine fut marie granier allors en service au chatau de lasserre que le dit louis rouan fut baptisé dans leglise du dit cambounét par monsieur ..... saunal pretre alors vicaire du dit cambounét et ce le 30 avril 1751 - lecture a lui faite de sa deposition et interpellé s'il veut ÿ ajouter ou diminuer a declaré icelle contenir verité ÿ persister et ne vouloir ÿ ajouter nÿ diminuer requis de signer a signé avec nous commissaire et notredit secretaire - (signatures:) louis Olliet / Devoisins Curé de Semalens Commissaire / murailhe secretaire - et desuite sans nous divertir a aucun autre acte a aussi comparu devant nous dit commissaire la nommée marie estienne veuve de feu françois faguét agée de soixante ans habitante dans la metairie ditte borie dabal consulat et parroisse de semalens laquelle nous a dit avoir été cÿ devant metaÿere de fonguittar consulat et parroisse de St jean de cambounet laquelle enquise si elle est parent ou alliée ou au service du dit louis rouan comparant a repondu n'etre nÿ parante nÿ alliée nÿ au service du dit louis rouan comparant - et sur le contenu en la susdite requette et ordonnance a dit etre memorative que le dit louis rouan est veritablement fils legitime et naturel d'antoine rouan et de marie becardi maries que lors de la naissance du dit louis rouan comparant ses pere et mere demeuroient au dit lieu et parroisse de cambounet que le dit louis rouan fut baptisé par mr ..... saunal pretre alors vicaire du dit cambounèt et ce le trente avril 1751 environ les dix heures du matin que son parrain fut louis oeuillet habitant du hamau de robert parroisse du dit cambounet et sa marraine marie granier allors en service au chatau de la serre - lecture a elle faite de sa deposition et interpellée si elle veut ÿ ajouter ou diminuer a declaré icelle contenir verité et ÿ persister et ne vouloir ÿ ajouter nÿ diminuer requise de signer a dit ne scavoir ce que nous aurions fait avec notre secretaire - (signatures:) Devoisins Curé de Semalens Com(missai)re / murailhe sec(retai)re - jean de dieu Raymond de Boisgelin de cucé pour la misericorde de dieu Et la grace du St Siege apostolique conseillier du Roy (...) Eveque de lavaur abbé de Vaulnizant (?) Vû la Requette à nous presentée le 15e 7bre dernier par louis Rouan fils d'antoine Et de marie Becardi mariés de la paroifse de cambounet annexe de Semalens En notre diocese par laquelle il nous Expose que l'acte de son Bapteme ne se trouve point inscrit Sur les Registres de lad. paroifse, Cest pourquoy il a Recours à nous Et nous prie de comettre tel curé ou autre pretre pour faire une Enquette sur la notoriété Et le tems de son Bapteme. vû nôtre ord(onnabce) du trois octobre dernier par laquelle nous avons comis le Sr duvisins (sic) Curé de Semalens Et du dt cambonet son annexe pour faire lad Enquette Et icelle a nous Rapportée Etre ordonné ce qu'il appartiendra vû aufsy l'enquette cy jointe faite le 2e du presant mois de novembre par ledit devoisins En vertue de nôtre dte comifsion Et qu'il En Resulte par la deposition des temoins Sur ce ouir cathegoriquement aprés leur serment En tel cas Requis que led loüis Rouan est veritablement fils legitimeEt naturel d'antoine Rouan Et de marie becardi mariés quil fût Baptisé dans l'eglize de Cambounet que Son parrain fût louis aillet habitant du hameau de Robert paroifse dud cambonet Et Sa marraine marie granier alors En Service au chateau de la Serre ainsy que les temoins l'ont declaré dans lad Enquette Nous ordonnons que le tems du Bapteme Dud louis Rouan demeurera fixè au Susd jour trente du mois d'avril mil sept cens cinquante un, Et que la Susd Requette avec notre ord(onnanc)e verbal d'enquette Et notre presente ord(onnanc)e Seront atachée Et inserée dans les Registres de lad paroifse de cambounet pour y avoir Recours Et En Etre tiré tels Extraits que de Raison donné à lavenir dans notre palais Episcopal Sous les Seing de notre vicaire generoil le Sceau de nos armes Et le contreSeing de nôtre Secretaire le vingt un novembre mil Sept cens Soixante huit." Signatures: Devoisins / Branques vicaire général / Par mandement Clauzade prêtre - Registre de la paroisse de St-Michel de SÉMALENS

3.8.4 - SINCENY dans l'Aisne

L'ABSENT, LA VICTIME ET L'ACCUSÉ : "Le vingt Sixieme Jour du Mois de Mars mil Sept cents Soixante Cinq [1765] Est née Et le meme jour par moi Pretre vicaire de la paroisse de St Medard de Sonceny, Soussigné, a été baptisée dans Cette Eglise Peronne fille de Catherine Capperon femme de Martin Toussaint audé Menuisier demeurant audt Sinceny. Son parein a été Claude Capperon Arpenteur Royal en la Maittire (?) des eaux Et forets de Chauny; Et Sa mareine Marie Capperon veuve de Gabriel Morin vivant tourneur en la Manufacture de fayence dudt Sinceny, lesquels parein Et mareine ont Signé le present acte avec moi les Jour et an Susdits." Hauttion vicaire

"Comme il pourroit arriver que Catherine Capperon femme de Martin Toussaint audé Menuisier Mentionné dans l'acte precedent, ou Ses ayants Cause, voudroient tirer avantage de la declaration de Grossesse de laditte Catherine Capperon faite au Greffe de la justice de Sinceny le Seize decembre de l'année mil Sept Cents Soixante quatre [1764]; en outre de la Sommation faite a Monsieur Dubuisson Curé dudt Sinçeny a la requette de Louis Audé tonnelier demeurant a Bethancourt en veaux pour qu'il ait, lui ou Celui qui baptizera l'enfant de ladte Catherine Capperon, à avoir Egard dans l'acte de bapteme dudt Enfant a la Signification de la Declaration de Grossesse Et de la Sommation faite a Monsr Le Curé; Nous avons Jugé a propos d'inscrire au long Et mot a mot Sur nos deux registres lesdittes deux pieces pour Servir dans l'occasion."

"Copie de la Declaration de Grossesse &c. Et de la Sommation faite a Monsr Le Curé de Sinceny. Ensuit La teneur desdites Declaration et Sommation, Extrait des minuttes du Greffe de la justice de sinceny autreville, & DEpendances, ainsy qu'il Ensuit..., - Cejourd'huy seize Decembre mil sept Cens Soixante quatre, pardevant nous Jean Compagnon Echevin de la justice de Sinceny, autreville, Et DEpendances Demeurant ordinairem(ent) à Sinceny, pour Labsence de Monsieur le Bailly, En presence du procureur fiscal de Ladite Justice Est Comparue Marie Catherine Capperon agée de vingt Sept ans, Demeurante à Sinceny femme de Martin Toussaint audé Cy devgant menuizier audit Sinceny, lequel audée depuis pres de Trois ans ou Environ on a Eu aucune Nouvelle diceluy audee pourquoi on Ignore de sa vie ou de Sa mort, laquelle Marie Catherine Capperon pour Satisfaire aux Edits et ordonnances du Roy Nous à dit et declarée que dans le Courant du Careme dernier qu'elle auroit fait Venir en Sa maison le nommé Pierre Levecq Couturier Travaillant alors de Son metier audit Sinceny Lequel Levecq fils de Jerême Levecq manouvrier Demeureant à follembray Et de (un blanc) Ses pere Et mere, Ce pierre Levcq Travaillant de Son metier de Couturier Chez Ladite Capperon vers le quatrieme Jours de Son Travaille dans Ladite Maison, Il à Eu la Temerite de Solliciter ladite Capperon à Consentir au desir qu'il avoit de la Connaitre Charnellement, Laquelle Capperon ne voulut aucunement Entendre à Ses mauvaises propositions, Et le Lendemain qui Estoit Le Cinquieme Jour du Travaille dudit lEvecq pour Ladite Capperon, Icelui Levecq aurot Sollicité Ladite Deposante avec Tant de vehemence que D'oppiniatreté à Consentir à Ses passions Brutals, ladite Capperon persistant avec Raison Et un ferme Courage à Rejetter des pareilles propositions, Ce pierre Levecq peu Satisfait de Ses pretendus Entreprises, ors Ce levecq pour parvenir a Son pernicieux dessein, Il auroit abbatu a platte Terre Ladite Capperon et qu'en Cet Etat Ledit levecq à Connu Charnellement et Jouy Impunement de Lad. declarante Contre Son Grée puisquelle en avoit horreur, en outre lad. Capperon, Nous auroit declarée que Le Dimanche de la Sainte Trinité qui Estoit le dix Sept Juin dernier que Ce méme Pierre Levecq Seroir venû par un fait Expres Chez ladite Capperon pour Recidiver Ses Convoitises, en Effet Ce levecq Estant Chez Ladite Capperon ledit Jour la nuit approchant ors Ce levecq feignant de Sen aller, mais ladite Capperon Estant Entere (?) dans Son Jardin, Icelui levecq Entra malicieusement dans une Chambre accotte de La maison à linsçu de lad. declarante ors la nuit Estant Entierement Venû, Et les portes Clos et fermez Ce Levecq observoit les actions de Laditte Capperon, ainsy que le Temps, lui qui avoit Envie de Recidiver Ses Concupissences, En Effet Il entra dans ladite maison ou Estoit ladite Capperon, Iceluy Redoubla Ses Instantes Sollicitations pour faire Consentir Cette dêposante, Icelle persistant avec un ferme Courage à Resister aux mauvaises propositions du Susdit levecq, et a linstant Ce Seducteur abbatit à Terre Cette pauvre Infortunée en proferant qu'il Jouiroit d'Elle ou que le diable l'emporteroit, et Cest ce quil a Effective(me)nt. Executé, ors apres Cette Criante action, il l'auroit Jetté Sur Son Lyt malgré Sa Resistante de façon que la méme declarante en a Esté Si Tellement Blessée a la Tette quelle Sen Sentira Toujours, lequel à passé Entierement la nuit avec lad. Capperon dans Cet Estat de sorte qu'elle Se trouve Enceinte des pareils faits Et oeuvres dudit Levecq, de Laquelle declaration Elle nous à Requis acte, Et à fait Sa marque, ainsy marqué de la marque de ladite Marie Catherine Capperon (ne sachant signer). - Sur quoy le procureur fiscal en Ses Conclusions nous avons à Ladite Marie Catherine Capperon accorde acte de Sa Comparution (et) Declaration, Et apres avoir d'icelle Capperon pris et reçû le Serment au Cas Requis et Icelui fait à Jurée et affirmée Sa declaration de Grossesse Cy dessus par Elle faite dans les Termes y Enoncés Sinceres et veritables Estre Enceinte dEnviron six mois des faits et oeuvres dudit Pierre Levcq En Consequence lui avons Enjoint d'avoir Soin de lEnfant dont Elle Sest dit Estre Enceinte Sous les peines de lordonnance, de laquelle declara(ti)on luy avons accordé acte pour lui Servire valoir en Temps & Lieu ce que de Raison, Et à fait Sa marque ayant declarée ne Scavoir Escrire ny Signer de ce Interpellee Suivant lordonnance, Et a ledit procureur fiscal Signé ainsy que Notre Greffier avec nous Echevin Juge Susdit, ainsy marqué à la minutte de La marque de Ladite Marie Catherine Capperon, Et Signez Adam Requis, Et Jean Compagnon Echevin - Delivré par moy Greffier de La Justice de Sinceny autreville Et DEpendances Demeurant à Sinceny Soussigné Ce jourd'huy quatre fevrier mil Sept Cens Soixante Cinq, Signé adam Greffier."

"Lan mil sept Cens soixante Cinq le vingt Septiéme Jours de fevrier avant midy à la Requette de louis audée Tonnelier Demeurant à Bethancourt En veaux, oncle aux Enfants mineurs de deffunt Toussaint Martin audee Vivant menuizier Demeurant à Sinceny, Et de Marie Catherine Capperon Sa veuve demeurant audit Sinceny, pour lequel audée audit nom domicille est Elu en La maison de Mathias Beckere menuizier demeurant aud. Sinceny, Je Jean Joseph fouquet Sergent Royal reçû le Immatriculé en Lamirauté general de france resident à Chauny, Soussigné Certiffie avoir Signiffié Nottiffié deument fait Scavoir Et donné Coppie à mre Charles Jean Dubuisson prêtre Curé de La paroisse de Sinceny y Demeurant Et a Son domicile, ou Je me Suis Transporté parlant a sa personne de La declaration de Grossesse faite par la dite Marie Catherine Capperon veuve audée pardevant les officiers de La Justice dudit Sinceny Et DEpendances, le Seize decembre Mil Sept Cense Soixante quatre, deument Signé en lExpedition adam Greffier, à Ce que ledit mre Dubuisson nen Ignore Laquelle declaration Constate qu'elle Est Enceinte des faits Et oeuvres de Pierre Levcq Tailleur D'habits fils de jerome Levecq manouvrier Demeurant à follembray, en Consequence à Ce que Ledit mre Dubuisson, ou Monsieur le Vicaire dudit Sinceny, Lors du Baptéme de l'Enfant à naitre de Ladite Capperon, ait (?) à le Baptiser Sous le nom dudit lEvecq, le non Sous Celuy dudit Deffunt audée qui n'en Est point Le pere Suivant Ladite Declaration de Grossesse, et pour que cet Enfant ne puisse pretendre part à la Succession dudit Deffunt audee Sous peine de Repeter (?) Contre ledit mre Dubuisson Toute pertes depens, Dommages, Et Interets dans le Cas ou il Baptiseroit cet Enfant à naitre Sous le Nom dudit deffunt audée au prejudice de La presente Signiffication, dont acte, edaicquel (?) à Domicile Et parlant Comme dessus Jay fait le Laissée (?) Ces presentes pour Coppie lesdits Jour & an Signé Fouquet."

3.9 - LES ESCRASÉS

3.9.1 - ALBI dans le Tarn

LE ROCHER : "Le vinct huicti(em)e Septambre 1672 a Este Escraze Soubz un rocher dans la maison de Pierre Chauvet mar(chan)t Pierre ganel Brassier de Cette parroisse aage de Quarante un ans et apres les Cer(é)monies requises a Este ensevely dans Le grand Cymetiere presans ledit Chauvet et Jean Barrau qui n'ont Sceu signer en foy de quoy." HBannes vicaire - Paroisse de la MADELEINE

UNE FAMILLE DÉCIMÉE : "Le 10me mars 1673 sont decedes Jean ravaille agé de cinquante ans, Jeanne bertrande agée de 70 ans, Jeanne ravaille agee de quinze ans, et bernard ravaille age de douze ans, et margueritte ravaille agée de quatre ans, et ça esté par la ruine de leur maison et les honneurs funebres aiant este observèes ont este ensevelis tous cinq dans le petit Cimetiere de cette parroisse. presans pierre la porte et alari alibert, clerc et ne Sçachans Signer me suis signe." Almond prêtre et vicaire - Paroisse de la MADELEINE

3.9.2 - ALRANCE dans l'Aveyron

AU GALOP DU CHEVAL AUSSITÔT SELLÉ : "Jean vayssiere de pentezac Exrasé dun arbre qu'il Coupoit moureut Sans avoir le temps de confesser quoyque nous y accourumes au galop du cheval qui Se trouva Sellé dans le temps qu'on nous avertit le quatrieme de mars 1722 & feut Ensevely le 5 dud mois dans le cimetiere dans L'endroit des pauvres vis avis Le tombeau de Sa famille En presence dun nombreus Convoy de deuil". Palous prieur de LA CAPELLE FARCEL

3.9.3 - AMBRES dans le Tarn

SUR LE CARREAU DU MARQUIS : "Lan mil six cents nonante trois [1693] et le trantiesme Jour du mois de may a quatre heures du soir Jean Syé masson aagé de vingt quatre ans ou environ natif du masage de Cambounês de la parroisse St Martyn dioceze de Castres tombant du hault de la muraille du Chasteau de Monsieur le marquis D'ambrês Sur le pavé, resta sur le quarreau, son corps fut Inhumé le lendemain Jour de dimenche dans leglise dud Ambrês pres la muraille du Coste du midy en la p(rése)ñce d'anth(oin)e bartas et de Jacques Cyre (?), massons dud Ambrês qui requis de Signer ont dit ne Sçavoir en foy de Ce." Degorier (?) pbre vicaire - Paroisse de ST-SAUVEUR d'Ambres

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir fait découvrir cet acte !

3.9.4 - LAVAUR dans le Tarn

ÉCRASÉ SUBITEMENT : "lan mil sept cent quarante trois [1743] et le quatorzieme decembre a été enterré dans le cymetiere de st barthelemy par moy vicaire de pibres soussigné environ les onze heures du matin francois planés travailleur de terre habitant de la ville de lavaur decedé le jour d'hier au lieu dit la placete metayrie de mr paul marchand de lavaur ayant été ecrazé subitement sous les ruines d'une vieille paroit laquelle metayrie est dans la presente parroisse nayant pû par cet effet la recevoir aucun sacrement il est pourtant mort dans la communion des fidelles : ont été temoins de son inhumation joseph clauzade et raymond verdier carilhonneurs lesquels requis de signer ont dit ne scavoir en foy de ce." Devoisins vicaire de Pibres (registre de St-Barthélémy)

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour avoir découvert cet acte !

3.9.5 - MAS-GRENIER dans le Tarn-et-Garonne

CHUTE DE MURAILLE : "L'an mille Sept cents Soixante Et dix [1770] Et le dix Septieme janvier Est decede par la chûte d'une muraille à la metairie du lambon jean majorel agé de onze ans Son Corps à Ete inhumé le lendemain de Son decçés (sic) dans léglize parroissiale En presence de Jaques Reÿ tisserand Et pierre dumas brassier ha(bit)ants de cette ville qui Requis de Signer ont dit ne Scavoir." Chamoulaud vic

"L'an mille Sept cents Soixante Et dix [1770] Et le dix Septiéme de janvier Est deçédé par la chute d'une muraille pierre Castel agé de trois ans Son Corps à Eté inhumé le lendemain de Son deçés dans l'Eglize parroissiale En presence de Jaques Reÿ tisserand Et pierre dumas brassier ha(bit)ants de cette ville qui Requis de Signer ont dit ne Scavoir." Chamoulaud vic

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir indiqué ces deux actes !

3.9.6 - ROQUECOURBE dans le Tarn

LA MÉTAIRIE EN RUINE : "L'an mil sept cens vingt neuf [1729] et le vingt neuf du mois de Decembre furent ecrasés dans la ruine de la metairie de l'isle les Srs Desuc, Baptiste Severac et Jean pierre olmiere agés d'environ dix a Douze ans, et furent ensevellis dans le cimetiere St françois de Roquecourbe le 30me du susdit mois par mtre Souques ptre et vicaire a berlan presens les Srs Chabert mtre D'Ecole Goffre mtre Chirurgien Signés."

3.9.7 - SALEICH dans la Haute-Garonne

DANS LA FORÊT : "L'an 1744 et le vingt-troisiême avril est decedé Jean lapeyre dit barlabê travailleur, dans la forêt par la chûte d'un arbre sur son corps, Lequel avoit satisfait au precepte paschal depuis peu de jours et le vingt-quatriême sondit corps a êtê enterrê dans le cimetiêre de lêglise paroissiale en prêsence de Jean andrieu, Jean avejean qui ont dit ne sçavoir signer et de andrê lachape qui a signé avec moy curé qui ai fait la ceremonie, en foi de ce." Vielajus curé

3.10 - LES ILLÉGITIMES

3.10.1 - ALBI dans le Tarn

LE DOUTE : "Le Setzieme Jour du mois de Juin mil Six cens Septante deux [1672] a esté Baptizee francoise filhe de francoise Combes du dioceze de Castres Et de pere Incertain. parein a esté Sr Joseph austry habitant d'alby Et mareine Jeane austryne femme de mre Rossignol Chapelier, Laquelle Baptizee nasquit dans la presante paroisse Le quinzieme du Courant Entre Les trois Et quatre heures du soir en foy de quoy." Salvy prêtre recteur - Paroisse de ST-ÉTIENNE à la Madeleine

LE BILLET DE RECONNAISSANCE : "Je Sousigne deClare que je suis Le pere du garcoun (garçon) dount marie maries a Couche ce matin et consant quil Soit mis Sur Les Registres de Saint Salby pour moun fils le Reconnescant pour tel alby le 13 may 1741. Barthelemy Clair viguier." Paroisse de ST-SALVY

LES REMORDS D'UNE MÈRE : "L'an mil huit Cent trente Cinq [1835], Le douze du mois de mai à onze heures Et demie du matin, pardevant nous, defos philippe maire de la Commune d'albi, Chef Lieu du département du tarn, Est Comparue Delle Josephine sage femme âgée de vingt quatre ans, domiciliée à albi, rue Ste Claire, Laquelle nous a déclaré quelle se Reconnait mére d'un Enfant du sexe feminin, trouvé le vingt six novembre mil huit Cent trente, dans le tour de l'hospice Civil dudit albi, qui nous a Ete presenté le vingt sept dudit mois de novembre Et que nous avons inscrit sur les Registres de l'état Civil sous les noms de Marie Antoinette Cathérine; La dite déclaration faite, En présence des sieurs Chipoulet Jean antoine urbain sans profession âgé de trente quatre ans Et Souzy jean jacques tailleur d'habits âgé de quarante Cinq ans, domiciliés audit albi, Et ont la déclarante Et les témoins Signé avec nous le présent acte, après qu'il leur En a Eté fait lecture." Defos maire

3.10.2 - ALRANCE dans l'Aveyron

LA FILLE DE LA SERVANTE : "Le huitieme de may mille Sept Cent dixhuit [1718] par moy Soussigné feut Baptisée catherine alibert fille naturelle de Bernard alibert de la Roquette & de jeane Belieres Servante de jacques vigroux dud la Roquette Comme nous a declaré Jean falguieres de Regaignac oncle par alliance de lad belieres qui la Retiree chez lui pour les acouches & a Repondu de Lad alibert qu'elle ne Seroit point Exposee. parrain led falguieres, mar(raine) catherine Bibal dud Regaignac presents pierre calviac du pouget de Caplongue Estudiant dans le present lieu de la capelle Et ignace magré darvieu". Palous prieur de LA CAPELLE FARCEL

3.10.3 - AMBRES dans le Tarn

L'ADULTÈRE : "L'an mil Sept cens quarante deux [1742] et le vintseptieme septembre entre onse et douse du matin naquit un enfant masle de françoise barthe epouse de ioseph montels, laquelle pour ne pas preiudicier a sa consciencé a chargé perrete (un blanc) femme sage habitante au mazage de capdepoul parroisse et annexe de saint eugene d'ambres de dennoncer et declarer de sa part que Led enfant appartenoit et etoit du fait du sieur ioseph boyer fils du Sieur anthoine bourgeois habitants du mazage de la fargo parroisse de monferrier; Laquelle d(ite) perrete gelis femme sage avant le bapteme dususd enfant ma rassuré de la part de Ladite françoise barthe quil appartient aususd sieur ioseph boyer, Laquellé declaration a ete faite en presence de alexis guibert etc."

3.10.4 - FRÉJAIROLLES dans le Tarn

L'ENFANT DU SECRET : Billet reçu par le curé à l'été 1783 - "Monsieur - Le nommé palasy vostre paroissien auquel jadressé une petite creature nëe de hier environ une heure d apres mydy pour que sa femme la nourisse, suivant ce que nous avons convenü a cet egardt (?) entre luy et elle. des raisons importantes par rapport aux parents Ont dispensé ses pere et mere inconnus de la faire Baptiser sur la paroisse Ste ma(r)tianne ou elle est nëe veuillies (veuillez) Mr je vous prie la Baptiser sous le nom de jeanne marguerite Lavalette. elle a receü leaü de Bapteme menacant de perir. vous voudres bien rendre ce service a cette creature et me croire avec la plus parfaite Considération. Vostre tres humble et tres obeis. Serviteur Becus Cher...? Jean piere. alby le 4e juilliet 1783."

Jeanne-Marguerite se marie avec Barthélémy-Louis Delaval 21 ans marchand albigeois le 20 brumaire de l'an X [1801] à Albi. Elle est dite née à Fréjairolles et identifiée comme la fille mineure de Geneviève Mous (?) demeurant à Gaillac et du citoyen Jean-Pierre Jo ménager albigeois "ainsy qu'il Conste de l'acte d'adoption dressé par le Citoyen Coste officier municipal de cette Commune du sept frimaire an deux." Elle signe: "j.m.lavalete, jo."

3.10.5 - LAGARRIGUE dans le Tarn

LE BÂTARD DU CHEVALIER : "Lan 1715 et Le 5 Jour du mois de decembre Jaques robert hoste a La vitarelle ma presante un Enfant pour baptiser aleglise St Julien de gaix quil a dit Etre a Mr le chevalier du bosc dautarive capitaine de Dragons reformé et de marion savari fille de mre Savari Chirurgien de la ville de Castres Je Lay baptise Ledit robert a Ete Son parrin Il y a mis nom alexis Sa marraine a Eté marianne bardou de valdurenque presens Jean averoux de la guarrigue Signe avec moy et Jean combret pareur au molin de roques ne Sachant Et moy." DeSaintPaul

3.10.6 - MONTGEY dans le Tarn

D'UN AUTRE QUE LE MARI : "L'an mille sept cent quatorze [1714] et le vint quatrieme mars est né a l'emperri paroisse de pechourci et a eté battisé a monjey avec la permission de mre le curé de pechourci sebastien, qu'on a dit estre fils de ieanne fille naturelle de feu msr de gineste de nageac laquel est mariée et n'a pas voulu declare le nom de son mari, pretendant qu'il apartient a un autre. parrein sebastien salvi brassier habitant de pechourci, marreine ieanne milhavet de la viguerie. presents le sieur arnaud escafre et iean ramond habitant de monjey." Gaucherand Curé

3.10.7 - VALENTINE dans la Haute-Garonne

L'ENFANT DE L'AVOCAT ET DE SA SERVANTE : "Lan mil Sept cens quarante un [1741] et Le vingt Sept juillet. a eté baptisé francois, fils naturel de Me guilleaume gasave desprades avocat en parlement et de marie labatut Sa Servante, né daujourdhui a la maiterie du prousic apartenant au Sr francois peyres, come il nous apert par la declaration que nous a fait le Sr gasave dont la teneur Sensuit. je guilleaume des prades ad(voca)t en parlement habitant de labarthe de riviere declare et denonce a Me jean louis peyrade bachelier en Sorbonne et curé de la ville de valentine, que lenfant male qui luy sera presenté par le Sieur peyres pour son parrain pour etre tenu Sur les fonds baptismeaux Suivant les Saints Canons de leglise Catholique, apostolique et romaine mapartient a moy Susdit gasave et a marie labatut de marignac, en temoin de quoy, desirant que Lenfant meure dans la Communion delad Ste Eglise je prie et requiers ledit Sieur Curé den faire les fonctions, Consentant que la presente denonce Soit inserée et registrée aux (?) registres delad paroisse pour les baptistaires, a valentine le vingt Sept juillet mil Sept cens quarante un, Signé gasave des prades antien procureur du roy, loriginal a resté devers nous. parrain le Sieur francois peyres, marraine jeane adoüe Epouse de bernard artigue metayer du Sieur peyres, qui a declaré ne Savoir escrire ny Signer a lexception du Sr peyres qui a Signé avec nous. en foy de quoy ." Peirade Curé

3.11 - LES INCONSCIENTS

3.11.1 - SAINT-GERMAIN-DES-PRÉS dans le Tarn

SI JEUNESSE SAVAIT... : "Le 10e avril 1714 a esté par nous Soubsigné enséveli germain alayrac aagé de 16 a 18 années S'estant crévé en courant barres (?) le lundi de paques qui estoit le premier du courant, il éstoit filz dandré (.) Sil men avoit creu (cru) cela né lui Seroit poinct arrivé presens iacques et iean vialattes." Glories Curé de St-Germain

3.12 - LES MALCHANCEUX

3.12.1 - CAMBON dans le Tarn

ACCIDENT À LA MOULINE : "Le 26e Xbre 1755 mourut de mort violente a La mouline de Cambon pierre miramont fils dautre agé denviron vint cinq ans et feut enterré Le Lendemain dans Le cimetiere de cette parroisse presens pierre barrau et jean rey de Cambon illéteres." Lafon prieur Curé

3.12.2 - FRÉJAIROLLES dans le Tarn

TUÉ PAR CAS FORTUIT À LA JAVANDAGNE : "Lan mil Sept Cens Septante Cinq [1775] et Le Seize octobre En Consequence de L'ordonnance de mé Belot Juge de Lombers, d'aujourd'huy Le corps dAntoine Rives epous de margueritte mauran metayer a Salan En Cette par(oi)sse. qui fut tué hier par Cas fortuit a La Chavandaigne (Javandagne) en cette par(oi)sse a eté inhumé dans Le Cimetiere de LEglise en presance de Joseph et pierre Rives ses freres qui n'ont Sçeu Signer de ce Requis par moy Soussigné." Lafon Curé

3.12.3 - LABASTIDE-BEAUVOIR dans la Haute-Garonne

TUÉS PAR LES HUGUENOTS : "Le dimenge 13 Jour de febrier 1622 a este ensevely guilaume morgues marchant tué des huguenots de caraman ensemble ont este tués marc lafargue raymond de noan, Jean gendrou fils de feu Jean, Jean andrieu, Jean vignie, raymond hebrard. guilhaume vilar (?) et un nomme picolle touts ensevelis a la bastixe et tués a la riviere de la marguesonne pres laborde de bugre (?) maintenan dit en naves (?)." Lafargue pbre et recteur

Bravo à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour avoir découvert cet acte !

3.12.4 - LAGRAVE dans le Tarn

COUP DE FUSIL FATAL : "Lan que dessus [1715] et le 21 [7bre] fust tue le fils du metayer de la reye d un coup de fusil et fust enterre le 22 dans le cimetiere de Ste Sigolene en presence de pierre malhes et pierre vinals qui nont Seu Signer de ce requis en foy de ce." Bellet (?) pbre

3.12.5 - LOMBERS dans le Tarn

LE COUP DE FUSIL ET LE PANIER DE NOIX : "Lan trois de la republique et le second jour complemantaire [18/09/1795] a dix heures du matin devant moi antoine peyre oficier public de la commune de lombers dept du tarn; est comparu jean jacques basseguy juge de paix du canton dudit lombers lequel assisté de gabriel douat agé de trente ans cultivateur demeurant au merle, et de antoine mothes forgeron agé de trente ans habitant de St pierre de counils tous deux dans la municipalite dudt lombers; lequel dt juge de paix m'a declaré qu'etant instruit quil s'etoit trouvé un corps mort au lieu dit le través de merlé municipalite dudt lombers il s'est transporté audit lieu et y a dressé le procès verbal d'ont la teneur suit. Ce jourdhui second jour complementaire de lan trois de la Republique francaise, a cinq heures du matin moi jean jacques basseguy juge de paix du canton de lombers Requis par gabriel douat menager demeurant au hameau de merle munipté de lombers, me suis transporté au lieu dit le través de merle assiste d'antoine motes et michel combes notables et ladjoint de ladte commune ai trouvé un cadavre masculin gissant par terre et qui m'a eté dit etre celui de jean douat Cultivateur demeurant au dit merle agé de soixante deux ans epoux de jeanne chabbal, nous avons trouvé auprés dedit cadavre un fusil, ledit cadavre vetu de veste et culote de toile ou destoupas dans les poches duquel nous avons trouvé une bouete a poudre a tirer et a coté un panier de noix et au meme instant est survenu sur notre invitation charles calfepé officier de santé demeurant audt lombers lequel après avoir examiné le cadavre nous a dit et Raporté quil a recu un coup de fusil a lextremité superieure de la jambe gauche ayant fracturé le tibia et le peronet et ayant ensuite fracturé toute larticulation du genou, et acheve de couper l'artere cravate a lextremité superieure du "femé" (?) ayant ensuite dechiré la vessie et l'artere, et n'ayant trouvé que le simple trou du coup de feu et quil en est suivi une hemoragie mortelle et a l(e)d Calsepé signé avec moi ledit mothes notable et mon greffier, non led combes notables pour ne savoir. - Calsepé mothes basseguy juge de paix Bassal grefier signés et de Suite ai procédé a linformation des causes et circonstances de la mort dud defeunt ainsi quil suit marie anne paulin epouse dud gabriel douat fils dud jean douat defeunt agé de vingt et huit ans demeurant audit merle et après serment par elle fait de dire la verité a dit que hier au soir a nuit clause venant avec led jean douat son beau pere du lieu dit la veunes (?) ramasser des noix et en portant un panier plein chaqu'un sur la tete etant arrivès au lieudit le través de merle ledt douat lui dit de lui aider a decharger le panier qui lui pesait que ledt douat tenoit le fusil a la main qu'au moment ou elle lui prenoit le panier de sur la tette le fusil qu'il tenoit a la main et quil voulut poser a terre prit feu toucha led douat a la Cuisse et l'etendit par terre qu'elle apella du secours, que jean pierre et jacques senescal menagers demeurant a medalle qui defeuilloient du millet au lieu de fuocymagne (?) environ a trois cents pas dud lieu du través de merle accoururent, qu'ils voulurent aporter du secours au dit douat mais qu'il mourut dans le meme moment en disant je suis mort, requis de signer a dit ne savoir. - jean pierre Senescal menager demeurant au dit medalle agé de soixante huit ans après serment par lui fait de dire la verité a deposé qu'etant hier au soir a defeuiller du milhet audt lieu de foucimagne avec son fils ils virent passer jean douat avec sa belle fille qui venoient de ramasser des noixs que des quils furent passés vers l'ambouchure de la nuit et quils furent vers le milieu du través de merle ils entendirent un coup de fusil quils acoururent avec son fils aux cris de ladte belle fille de douat, qu'etant arrivés a lui ils se trouverent a terre noyé dans le sang et quils voulurent lui apporter du secours, mais qu'ils mourut dans l'instant en disant je suis mort, Requis de signer a dit ne savoir. - jacques Senescal fils dudt jean pierre demeurant a medalle agé de trente trois ans après serment par lui fait de dire la verité a deposé qu'etant hier au soir a defeuilher du milhet avec son pere au lieu dit foucimagne ils virent passer ledt jean douat avec sa belle fille, qu'aprés qu'ils furent passés ils entendirent un coup de fusil et ayant acouru aux cris de la belle fille ils trouverent ledt jean douat etendu a terre baigné dans le sang ayant le fusil a coté de lui et un panier de noix renversé qu'au moment ou ils arriverent le dit douat leur dit je suis mort et qu'en efet il expira, requis de signer a dit ne savoir. - gabriel douat agé de trente ans fils dudt jean douat, a deposé qu'a lanbouchure de la nuit il entendit hier au soir tirer un coup de fusil au través du merle, qu'il accoureut, quil trouva son pere etendu a terre noyé dans le sang qu'il voulut lui aporter du secours mais qu'il mourut dans linstant et a signé gabriel douat signé. - ce fait j'ai laissé ledt cadavre en la possession dudt gabriel douat qui s'en est chargé pour le faire inhumer suivant l'usagé - d'ont et de tout ce dessus nous avons fait et dressé le present procés verbal que le dt gabriel douat a signe avec moi ledt mothes notable et mon greffier. ledt michel combes Requis de signer a dit ne savoir gabriel doat, mottes, Basseguy juge de paix Bassel greffier Signés a la minute du present verbal. d'aprés cette declaration et lecture de ce procès verbal que ledit gabriel douat et mottes ont certifié veritable et sur la representation du cadavre j'ai redigé le present acte que ledt basseguy et mottes ont signé avec moi. fait au dit lieu de merle le susdit jour, mois et an que dessus."

3.12.6 - PRATVIEL dans le Tarn

FATAL COUP DE PIED DE MULE : "Lan milsept cent seize [1716], et le dixhuitieme jour du mois de Juin Sur le soir enniron les sept heures feut enterré au Semetiere de pratviel pierre pech hñt de valcournouze a la mettairie ditte densenegre agé denviron cinquante ans decedé en la ville de puillaurens au present dioceze ayant confessé, et receu le sacrement de lextremontion (sic) Le jour dhier par Mtre cours ptre et curé de lad. ville le susd. pech ayant receu un coup de pied d'une sienne meule le même jour aud. puillaurens dont il moureut huict ou neuf heures apres. fait a pratviel lan et jour susd. presens françois pech son frere, Joseph, et pierre pech freres ses neveus, et plusieurs autres de leurs parens qui tous ont dit ne Sçavoir Signer. en foy de ce." Péch curé de St-Jacques de VALCOURNOUSE

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour cet acte !

3.12.7 - PUYGOUZON dans le Tarn

LES CHAUDES MOISSONS : "L'an mil sept cens trente trois [1733] et le onzieme Juillet a été inhumé dans le cymetiere de St michel de montsalvy Pierre (un blanc) marié au masage del cervy paroisse st Benoist de montels (Bellegarde) annexe de Cambon mort subitement par lardeur du chaut moissonnant avec Philippe Meut de la pñte Paroisse Presens Led. Philippe meut et antoine sabo et plusieurs autres qui n'ont Sceu signer et moy me suis signé." Lagreze prêtre et prieur de MONTSALVY

3.12.8 - SAINT-GEORGES-DE-MONS dans le Puy-de-Dôme

LE MENDIANT SUR LE CHEMIN : "Le dix(iesm)e Mars (mil six cens) quatre Vingt treize [1693] est decede un homme mendiant dans le chemin de Troinat au frissinet que le Reverend Pere Dom le feuvre Coadjuteur a la Chartreuse du port de Ste Marie et Gilbert Canaud Son valet rencontrerent par hazard lorsqu'il expiroit qui fut conduit aud domaine du frissinet et ensevely le lendemain dans le Cemetiere de St George de monts. Led. defunct avoit declaré passant par Trinat quil estoit du Pont de bouchaix. Et le mesme jour onze du pnt a comparu Claudine Brouard qui nous a dit que led defunct estoit Son mary, et S'appelle Jean dugourd (?) Cardeur du Pont de bouchaix paroisse de Miremont." Couchard curé

ACCIDENT DE LA ROUTE : "Cirgue Binet est decedé conduisant un chard de bois a Riom le treize Mars mil Six cent quatre vingt quatorze [1694], et a esté ensevely au Cemetiere de St George de monts." Couchard curé

3.12.9 - SALEICH dans la Haute-Garonne

LE SABLE : "Lan mil Sept cens vingt deux [1722] et le vingt trosieme (sic) iour du mois de novembre est descedé bertrand Sauné dans un crus cherchant du Sable ou il a esté trouvé mort et le vingt quatrieme Son corps feut inhumé dans le Cimetiere de leglise de St pierre de Saleich en presence de pierre gaillard bertrand fouert et pierre Sauné requis de signé ont dit ne Scavoir en foy de quoy me Suis Signe." Dumont curé

3.12.10 - SINCENY dans l'Aisne

LE JEU DE BATOIS : "Le 15e jour de Juin 1724, est mort subitement André Brochart Garçon dans le jeu de batois agé d'environ vingt quatre ans; et par moy Sous-Signé a êté inhumé le Seize du courant dans le Cimetiere de Cette paroisse en presence de Louis Brochart son frere, et de ces parens qui ont Signees avec moy a La minute des presente ce même jour et an Susdz."

3.13 - LES MAL-TOMBÉS

3.13.1 - ALBI dans le Tarn

LES VINS DE GAILLAC : "L'an 1669 et le 30e avril est decedé Louis Salvan Brassier agé d'Environ cinquante ans du lieu des faux dans le dioceze de Rodez par une cheutte (chute) arrivée de nuict venant de gaillac avec plusieurs autres Bo(u)viers chargez de fer et vin Cestant trouvé dans le distroit de Ceste parroisse Ste Marie magdelaine du bout du pont de la ville Dalby a este ensevely dans le grand Cimetiere presans Jean Brandié, Brassier, Guilhaume yeche ausy Brassier et Barthelemy maniarre paysant du vilage du Bousquet, parroisse de canet du dioceze de Rodez qui n'ont Sceu signer en foy de quoy." HBannes vicaire - Paroisse de LA MADELEINE

3.13.2 - LESCURE dans le Tarn

LE TEMPS DES CERISES : "Du 5e Juin 1672 Jean Mouzel dict de catherine agé denviron 70 ans tomba hyer de sus un cerizier Et il mourut sur la place et lavons ensevely au cimetiere de St michel tombeau des castries pñs et assistans pie Salaber talheur Jean garric & les enfans qui requis de signer ont dict ne Scavoir en foy de ce." Candelh recteur et curé

3.13.3 - SALEICH dans la Haute-Garonne

PLUS DURE SERA LA CHUTE : "Lan mil Sept cens douze [1712] et le septieme iour du mois de iullet est descede bertrand anouilh agé de septente ans ou environ setent tué en tombent dun arbre et le huictieme son corps feut inhumé dans le cimetiere de leglise de St pierre de Saleich en presence de gorge mïllet françois barthe et pol boüé requis de signe ont dit ne Scavoir." Dumont curé

LE CHÊNE : "L'an 1740 et le premier jour du mois de fevrier est decedê raymond lafont travailleur sêtant êcrasè en tombant d'un chesne et a êtè enseveli le second dudit mois dans le cimetiêre de lêglise paroissielle en prêsence de françois sales, pierre Sistac qui ont dit ne sçavoir signer et de andrê lachape qui a signê avec moi curê qui ai fait la cerêmonie; en foi de ce." Vielajus curé

3.14 - LES MARGINAUX

3.14.1 - LESCURE dans le Tarn

LE BAGNARD DE TOULON : "Marine Chiourmes - port de toulon - Certificat D'Evasion Du nommé Barbés Bernard, immatriculé Sous le N° 14403 - Extrait Des Registres De la Chiourme - (Barbés Bernard agé De 39 ans) fils de feu louis et De feue marianne Douziés, marié à jeanne marie Delfaux, profession De Cultivateur, natif De lescure Departement Du tarn, né en mille Sept Cens quatre vingt un, taille D'un mêtre Soixante neuf centimêtres, cheveux et Sourcils noirs, Barbe idem, visage ovale, yeux Bruns, nez épaté, Bouche moyenne, menton rond Et rélevé, front Decouvert, teint Bazané, Deux verrues Du coté Droit au Dessus De la levre Supérieure, et une cicatrice Du coté gauche Sous le nez. Condamné par la Cour D'assises Séant à albi Departement Du tarn, le trois Septembre mille huit Cent Seize, à la peine De Six ans De travaux forcés, pour vol commis De nuit, Dans une maison habitée, à l'aide D'escalade Et D'éffractions. le Commissaire De marine chargé de l'administration et police De la chiourme en ce port, certifie veritable le présent extrait De la matricule, et que l'individu y Denommé, est mort le huit avril mille huit Cent Dix neuf [1819] à l'hospice Du Bagne. à toulon le vingt Six mars mille huit Cent vingt. Expedié par le Commissaire De la marine; A Barrut - Vu par le Contrôleur De la marine, Besnarel - Certifié conforme par nous maire de la Commune De lescure Soussigné. À lescure le vingt Cinq avril mille huit Cent vingt. le maire Crouzet."

  • Cour d'Assises d'Albi : "2U569 - BARBÈS Bernard ; vol d'effets mobiliers au préjudice de Jacques Delpoux, Lescure. 1816 ---- 2U608 - HUC Jean, BOUYSSEL Jacques, SALVETAT Joseph et BARBÈS Bernard ; tentative d'évasion en maison d'arrêt d'Albi, destruction d'édifice (mine dans le mur), Albi. BLANC Jacques ; complicité d'évasion, Albi. 1816-1817"

3.14.2 - MONTIRAT dans le Tarn

ITINÉRAIRE D'UN MAUVAIS GARÇON : "2U2781 - GROC Jean-Pierre et Jean-Antoine frères ; vol de deux jambons, de deux lards, de trente livres de saucisses, de trois pains et de deux pots de graisse au préjudice de Joseph Ichard, les Fénials (Le Ségur), vol de trois pains et de châtaignes au préjudice de Jean-Pierre Lafage, la Poujoulié (Montirat) et vol d'une quantité de blé, de quatre pains, de boudin, de saucisse, d'un foie de cochon, d'une quantité de pois cassés et de pois verts, de fèves et d'oeufs au préjudice de Jean-Louis Bories, le Cayala (Le Ségur). 1853-1854."

1/ Registre 1-0-185 : "GROC, Jean Pierre - Condamné à Albi le 16 Juin 1854 par la Cour d'Assises du Tarn pour trois soustractions frauduleuses de divers objets mobiliers commises dans le mois de fevrier 1854, dans les communes de Segur et de Montirat, au prejudice des sieurs Ichard, Bories et Lafage, pendant la nuit, da,s une maison habitée, en réunion de deux personnes avec escalade dans un édifice et à l'aide d'effraction extérieure aussi dans un édifice, à la peine des travaux forcés pour SEPT ANS ci 7 ans - Sans pourvoi. ----- N°6850 - Arrivé le 7 Aout 1854 -- Né le ... 1810. -- Fils de f. Guillaume et de f. Marie Anne Clergue -- Né à Montirat (albi) département du Tarn -- domicilié au même lieu département dudit -- marié à Cécile Catarad (2 Enfans) -- profession de Cultivateur -- taille d'un mètre 690 millimètres / cheveux et sourcils Chât. grison(nan)ts / front bombé / yeux gris roux / nez court épaté / bouche grande / menton à fossette / barbe chât. gris(onnan)t / visage ovale. Teint brun -- Signes particuliers: Deux Cicatrices à la figure Tatoué sur le bras droit d'un militaire et au dessous des lettres G. J. P. [= Groc Jean-Pierre] et du Mélisime 1841, plusieurs cicatrices sur le ventre, des traces de boutons sur le dos. ----- Détaché de la Chaine le 8 Novembre 1855. et Embarqué pour la Guyane à bord de la frégate L'Erigone (ordre et Dépêche du 16 9bre 1855.) "

2/ Registre spécial des punitions 1-O-171 : "6850. Groc, Jean Pierre -- Né en 1810. à Montirat albi Tarn -- domicilié au même lieu -- Cultivateur catholique -- Marié 2 enfants. ------ 7 août 1854 - 3 Soustractions frauduleuses la nuit en réunion à l'aide d'escalade et d'effraction dans une maison habitée en un Edifice - Sans pourvoi. ----- 16 Juin 1854. Assises du Tarn - à 7 ans - Libérable le 20 Juin 1861. ----- 1854 - 16 Xbre - s'être Présenté sans Etre malade à la visite du médecin 15 j(ours) cachot. ----- 1855 - 29 Juin - Vol de pain à un camarade... 8 C(oups) de B(aton) ----- Transféré à la Guyane le 8 9bre 1855."

Jean-Louis Blanc apporte les précisions suivantes : "Les cachots étaient des cellules de 2m sur 3,50m, meublées d'un lit constitué de planches enchâssées dans un cadre en fer, un seau d'eau, un baquet et une couverture. Le condamné était attaché par sa chaîne à son lit. Sa nourriture était de l'eau et du pain sec. La peine pouvait durer jusqu'à 2 mois." Pour les coups de bastonnade, "le condamné, couché sur le "banc de justice" recevait, sur le dos, des coups de corde goudronnée (diamètre 20mm, long. 60cm). S'il n'est pas mort en Guyane, il a dû subir la double peine, c'est-à-dire que tout forçat condamné à moins de 8 ans de travaux forcés devait rester à l'issue de sa peine pour une durée égale à celle-ci (loi du 30 Mars 1854)."

  • Pour plus d'informations sur Jean-Pierre Groc, voir http://gw.geneanet.org/dextra à la fiche de ses parents Guillaume Groc ou Marianne Clergue.

3.15 - LES NOYÉS

3.15.1 - ALBI dans le Tarn

LES PETITS IMPRUDENTS : "L'an 1669 et le 21 Juillet est decedé Jean Rous aagé d'environ 12 ans, s'estant submerge dans la riviere de Tarn fils d'Anthoine rous brassier et de Thoinette gleye, et a este ensevely dans le grand cimetiere presans led Anthoine rous pere et Jean Jalrras qui n'ont Sceu Signer en foy de quoy." - "L'an 1669 et le 21 Juillet est decedé Louis marieu aagé d'environ 12 ans fils de Jean marieu et de Jeanne banque, S'estant submerge dans la riviere de tar et a este ensevely dans le grand Cimetiere presans Anthoine cars et pierre bounet laboreurs qui n'ont Sceu Signer en foy de quoy." HBannes vicaire - Paroisse de LA MADELEINE

LA MORTELLE BAIGNADE D'ANTHOINE : "Le dixiesme Jour du mois de Julliet 1671 anthoine assie agé danviron trante ans du Lieu delbosc de peirasso de la paroisse de la Clauze de la terre de Requista en Rouergue demurant En Service chez le Sr anthoine delamy bourgeois sest noye proche du pont de la riviere du tarn Et a este enterré a lentree de lecglize de St Estienne dud alby le onziesme presans anthoine peire Sarger Et Jean palaffre en foy de quoy." Salvy prêtre recteur - Paroisse de ST-ÉTIENNE à la Madeleine

LE NOYÉ DE COULLETOU : 13 thermidor an XI / 1er août 1803 - "Nous Bernard Esperou juge de paix et officier de police du canton d'Albi sur l'avis qui nous a été donné le jourd'hier vers les 10h du soir par les citoyens Gervais Navas et Guillaume Rey cultivateurs habitants audit lieu de Coulletou dans la commune d'Albi faubourg de la Réunion qu'étant parvenu à pêcher un cadavre qui s'étoit noyé le même soir, ils l'avoient déposé sur le bord de la rivière du Tarn vis à vis led. hameau de Coulletou nous sommes transportés ce jourd'hui vers les quatre heures du matin (...) un homme âgé d'environ 18 ans aux cheveux noirs taille d'environ 1 mètre 652 millimètres, tout (?) avec et à environ 200 pas dudit cadavre nous avons trouvé au bord deladite rivière du Tarn un chapeau, une paire de souliers, deux chemises une de toile blanche et l'autre blanche et bleue et une d'étoffe neuve un vieux mouchoir de (?), un gilet de couteline blanche et une veste blanchie rayée fil (?) et coton et ayant fait fouiller les poches et l'on trouve dans celle du gilet trois francs soixante centimes, ayant ensuite fait examiné ledit cadavre par led. Chartrou après en avoir fait l'examen il nous a rapporté qu'il n'a reconnu aucune blessure et qu'il a séjourné peu de temps dans l'eau et qu'il est inutile de lui administrer de feu.../seu.. ? Et de suite est comparu devant nous le citoyen François Lecompte métayer du citoyen Defos en sa métairie de Canavière lequel nous a déclaré que ledit cadavre était celui de Louis Barthelemy agé d'environ 17 ans fils de feu François Barthélémy et de anne Marieu mariés natif de Blaye et qu'il restoit chez lui en qualité de domestique depuis la St-Jean dernière. Lesdites hardes ainsi que ledit cadavre sont restés en la garde desdits Navas et Rey savoir lesdites hardes et argent pour les remettre aux heritiers dud. Barthélémy et ledit cadavre pour le faire inhumer ainsi qu'ils s'en sont chargés."

Retranscription à Blaye : "Sur la déclaration faite par le citoyen Gervais Navas demeurant à Collectou (faubourg de la Réunion) dans la commune d'Albÿ profession de cultivateur et par le citoyen Guillaume Rey demeurant à Colectou commune d'Albÿ profession de cultivateur (déclaration faite) au citoyen Bernard Esperou juge de paix et officier de police du canton d'Albÿ, qu'étant parvenus à pecher un cadavre qui cetoit noÿé le meme soir, ils l'avoient deposé sur le bord de la rivière du Tarn, vis a vis l'hameau de Coullectou. Le citoyen Esperou s'y étant transporté ledit jour vers les quatre heures du matin avec Raÿmond-Charles Cambard grefier et le citoyen Vincent Michel chef au bureau de l'état-civil habitant d'Albi et accompagné du citoyen Chartrou officier de santé sur le dit lieu y avons trouvé le cadavre en question et apres l'avoir examiné ils ont reconnu que c'étoit celui d'un homme agé d'environ 18 ans et après avoir fait examiné ledit cadavre par ledit Chartrou après en avoir fait l'examen il nous a rapporté qu'il n'a reconnu sur ledit cadavre aucune blessure, et de suite est comparu le citoyen François Lecompte métayer du cotoyen Defos de la métairie de Canavières lequel nous a déclaré que ledit cadavre était celui de Louis Barthelemi fils etc et qu'il était chez lui en qualité de domestique depuis la st jean dernier, pour copie conforme de l'acte de décès de Louis Barthélémÿ par le maire d'Albi, à Blaye le 16 thermidor an onze de la République." Delmas maire

EN ALLANT LAVER DU LINGE À LA RIVIÈRE : "L'An Mil huit Cent vingt trois [1823] le dix neuf du mois d'août à quatre heures et demie du Soir, pardevant Nous Louis Raymond de Rosieres chevalier de l'ordre royal et miltaire de Saint Louis et de l'ordre royal de la Legion d'honneur, Maire, officier de l'état civil de la Commune d'Albi Chef Lieu du département du Tarn, Sont comparus françois Rey tonnelier âgé de trente cinq ans neveu maternel par Alliance de la défunte ci apres denommée Et monsieur Jacques Joseph Bellet docteur en medecine âgé de quarante trois ans habitans de cette Commune, lesquels nous ont déclaré que ce Jourd'hui à deux heures de l'après midi on à trouvé dans la Riviere du tarn à L'embouchure du Ruisseau de Caussels le Cadavre d'une femme qui à été Reconnu pour être celui de Elisabeth tridoulat âgée d'environ Soixante deux ans, Laquelle ainsi qu'il conste d'un procès verbal dressé ce Jourd'hui par le commissaire de police s'etait noyée le Jourd'hier au bord du Tarn ou Elle avait été laver du Linge, ladite tridoulat née et domiciliée au lieu et Commune de Lescure Canton Et arrondissement d'Albi, Epouse de Jean Bousquet Cordonnier, Et ont les déclarans Signé avec Nous le présent Acte après que Lecture leur En à été faite."

3.15.2 - ARTHÈS dans le Tarn

QUELQUES SECONDES D'INATTENTION : "Du 7 7bre 1660 - Jeanne Delmas filhe de guilhaume dit del truel tomba hyer au puis du jardin que le susdt delmas possede al mercadier et se noya Et a este ensevelie au su(s)dt pres le tombeau des seres agée denviron (un blanc)." Candelh recteur curé

UN CADAVRE DANS LE MOULIN : "Du 21 avril 1661 - Michel Nouvel fils de Bernard & de Jeanne Vialar de St-Dalmase au diocèse de Vabre agé d'environ 18 ans fut trouvé hyer noyé dans le molin à mesme temps qu'on eust serré (levé ?) la pelle pour mouldre & arresta le molin & feust fai et verbal par le secrétaire des consuls comme quoy ce corps estoit trouvé et ayant été veriffié ou recognu par plusieur qui sont allé (?) Alby estre ledit Michel Nouvel, les consuls auroient envoyé à ses père & mère & seroient venu aujourd'huy & ayant assuré que cestoit leur fils qui estoit noyé le vendredi st en du corant en passant la rivière, l'aurions enterré au cimetière St-Pie de l'esglise d'Arthès tombeau des forains." Candelh recteur curé

EMPORTÉ PAR LE COURANT : "Du 26e avril 1662 - Jean Bruguiere du vilage de cougoureux paroisse de telz (Padiès) nous a prié luy vouloir donner sépulture à son fils qu'il nommoit Anthoine agé de 14 ans qui se noya en voulant passer l'eau au port des Avalats il y a quelques jours et se trouva hyer seur le bort de la rivière du Tar à l'androit du préd de Mr d arthes (de Roquefeuil) à qui luy avons accordé & procédant selon les stes constitutions de l'esglise l'avons enterré au cimetière d'Arthès du costé du levant tombeau des forains." Candelh vicaire et curé

LE VALET DE ROQUES : "L'an 1733 et le 6 février fut inhumé françois Brandouï 32 ans fils de feu jean et de catherine Blanc mariés du masage de las Jonquières paroisse de Mascle (= Valderiès), lequel François Brandouï était valet du sieur martial [Francès dit] Roques du lieu d'Arthès fut trouvé noyé dans un puits qui est dans le jardin dudit Roques où il était tombé en tâchant d'arracher un arbre qui était au bord dudit puits. Presents Jean Brandouï frère du défunt et Pierre Blanc son oncle (...) de Caussanel." Massabieau prêtre

3.15.3 - CAMBON dans le Tarn

LA CITERNE : "Le 29e xbre 1731 Est décedé michel Sudré qu'on trouva noyé dans la cysterne sine soumpe (?) du masage de Caussé il Etoit du masage de la grimailhé parroisse de frejairolles, agé d'environ trente cinq ans, et a ete Entérre le lendemain dans le Cimetiere de notre parroisse, presens J.baptiste mathieu Et jean Barrau sonneurs des cloches non Signés." Andorre Prieur Curé

MORT DANS LE RUISSEAU : "Le trante janvier 1778 mourut et fut enterré dans Le Simetiere de cette parroisse jean avillac brassier a La borie agé de soissante dix ans trouvé mort dans Le ruisseau du roux. presens pierre barreau forgeron et pierre aucou brassier de cambon illiterés." Lafon prieur curé

3.15.4 - LES CAMMAZES dans le Tarn

TOMBÉ À LA MER : "(RETRANSCRIPTION) Le Trois mats la Vallée de Luz armé à Bordeaux par MM Sempé & Cie commandé par Mr Auguste Dupeyrat - PROCÈS-VERBAL DE DISPARITION - Ce jourd'hui quatorze du mois de Septembre de l'an mil huit cent cinquante trois [1853], à deux heures du matin étant à la mer par 23°30' de latitude nord, et 22°30' de longitude Ouest. Pardevant nous Auguste Dupeyrat, capitaine au long-cours, faisant fonction d'officier de l'état-civil, a comparu le Sieur Séjourné, Jacques Sabier, charpentier embarqué à bord du dit navire, lequel nous a déclaré que le sieur Pujol, françois Jules, âgé de vingt-cinq ans, né à Cammazes, département du Tarn, domicilié avant son embarquement, à Paris, département de la Seine, inscrit sur le rôle d'Equipage en qualité de passager, venait de tomber à la mer ; hors de vue des côtes et de bâtiments. Et pour constater l'évènement dont il s'agit, nous avons dressé sur le rôle d'Equipage, à la suite des actes de l'état-civil, le présent procès-verbal qui a été signé par les sieurs Bernard, Second Capitaine, Menue (?) maître d'Equipage, Séjourné charpentier, PetitNicolas & Bouchard, missionnaire(s?), Dupeyrat Capitaine."

3.15.5 - LESCURE dans le Tarn

LES NOYÉS DU JEUDY-SAINCT : "Le 12 de april 1607 qui estoit le Judy sainct apres Loffice noble Jane de Castel pers fame de noble Louis de Lescure voulant aler ganier les perdons a la Ville aux eglises dalby descendent (?) sur la riviere se sont submerges La dite Jane de Castel peres gabriel (1 blanc) [en marge: "avec gabrielhou pontanier"] Anthoine granier deux servantes Jane graniere une fille de Cuc bernade de Caniac dalfine de ramieres aussy servante de ladite damoiselle & sy sauvayrent (?) monsieur Ledou & La blaprairio (?)."

Copie: "Le Judy St 12e dabril mil six cens sept apres Loffice noble Jeane de Castelpers femme de noble Louis de lescure volant (voulant) aller gaigner les pardons & passer sur la Riviere de tarn desirant aller aux eglises dalby La nef est submergee et se sont noyes la susdite 1 Damoyselle de lescure et 2 gabrialhou nautonnier et 3 Anthoine granier dit (1 blanc) 5 (sic) deux chambrieres 6 et Jeane graniere 7 la filhe de Cuq 8 bernade de Canhac 9 Dalphine deramayres aussy chambrieyre de la susdite Damoyselle et scy sont sauves Mr de Ledou frere de Mr (de Lescure) & mr Lablacsieres mary de da(moise)lle de giniolhac."

SOUS LE PONT D'ALBY : "Le /3/ Juliet an sus dit [1614] a este ensepvely guillaume de St juery fils de raimond sestant noye dans la riviere de tarn alant abreber (abreuver) un Cheval dessoubz le pond dalby. dans le Cimitiere .St. michel de lescure." (Pierre) Arquier prêtre

3.15.6 - LOMBERS dans le Tarn

NUIT DE NOËL TRAGIQUE : Procès-verbal joint au registre des décès 1796 - "Le 5ème nivôse de l'an 5ème de la république devant moi J-Jacques Basseguy juge de paix & officier de police judiciaire du canton de Lombers à 9h du matin dans ma maison d'habitation à Sieurac Est comparu Barthélémy Gourdou domestique à la métairie Basse Commune de Lombers qui a dit qui instruit que dans la nuit dernière Marie-Anne Senescal épouse à Pierre Julia [environ 42 ans] métayer à Molière commune dudit Lombers s'était noyée dans le ruisseau d'Assou, il courait ce matin le long dudit ruisseau pour tâcher de découvfrir le cadavre, que vers les 7h passant audit lieu La Palette il a découvert un cadavre dans l'eau, ce qu'il vient nous dénoncer pour que nous procédions comme de droit. Sur quoi moi dit juge de paix me suis de suite transporté audit lieu de la Palette dans la commune de Lombers, en étant arrivé et assisté de François Bonnery et Antoine Escafre notables de ladite commune de Lombers, ay procédé à la reconnaissance de ce cadavre que j'ai trouvé dans l'eau, que j'ai reconnu être un cadavre féminin vêtu d'une veste de drapet gris, d'une jupe de sarguine rayée portant des sabots, un mouchoir bleu d'indienne, avons trouvé dans les poches une clef d'armoire, une clef dite torte, un couteau, un étui noir, du fil noir et un mouchoir bleu et encore de fil blanc. Après quoi nous avons appelé le C. Calsepe officier de santé demeurant audit Lombers lequel après avoir procédé à la visite dudit cadavre & promis de dire la vérité, nous a rapporté que le cadavre a été étouffé par l'eau, qu'il a trouvé une forte contusion sur le conoral à la bosse moyenne et une autre forte contusion sur la rotule du genou droit, lesquelles contusions paraissent avoir été occasionnées par le choc de la personne noyée contre les pierres ou les arbres mais non avec aucune arme meurtrière. - Sur quoi est comparu Jean Chabbal, metayer à Ambrosy, âgé de 35 ans, qui a dit que ce matin vers les 2 h après minuit venant du lieu de Lombers avec Marianne Senescal épouse de Pierre Julia de Molière, avec l'épouse de Chaine(s) métayer à Caunou [sa belle-soeur par alliance] & François Guibaud venant tous d'entendre la messe de minuit, arrivés à l'endroit dit Al Foun del domaine proche ledit lieu de Caunou, ladite Marianne Senescal marchait à leurs côtés que lui dit Chabbal dit à ladite Marie-Anne Senescal de ne pas tant marcher au bord du ruisseau, qu'après ce mot ladite Marie-Anne Senescal ayant 2 ou 3 pas est tombée dans ledit ruisseau, que lui dit Chabbal l'a entendu dire "Ha qu'ai-je fait", que lui & ladite Rose [femme Chaynes sa belle-soeur] et ledit Guibaud ont de suite appelé du secours des autres citoyens qui venaient de la messe et qui étaient quelques pas derrière eux, que les filles de Pailhoux de Plantecaux accourèrent ainsi que le métayer de Randoule et autres, qui se mirent à chercher dans l'eau avec des flambeaux, mais comme le ruisseau était enflé, ils n'ont pu découvrir rien, l'eau l'ayant de suite emportée, ledit Chabbal requis de signer a dit ne savoir. - Rose Foucaud femme de Jean Chaine(s) métayer à Caunou commune de Lombers âgée de 40 ans déclare que venant ce matin vers les 2 h de la messe de minuit de Lombers, et marchant pas à pas avec Marie-Anne Senescal épouse de Pierre Julia demeurant à Molière, cette dernière marchant au bord du ruisseau tomba dans ledit ruisseau, qu'ils appelèrent du secours, que plusieurs personnes accourèrent, qu'on alluma des flambeaux pour tâcher de la retirer de dans l'eau, mais que le ruisseau étant enflé, on ne put la découvrir. Requise de signer a dit ne savoir. - François Guibaud domestique à Ambrosy âgé de 22 ans déclare que venant ce matin vers les 2 h de la messe de minuit a vu Pailhoux fils de Plantecaux et étant à quelques pas derrière eux, Marie-Anne Senescal épouse de Pierre Julia métayer à Molière, qu'ils l'entendirent une voix criant "je me noye", qu'il reconnaît la voix de ladite Maria Senescal, qu'il accourut avec ledit Pailhoux à la voix de Chabbal qui était environ à 8 pas derrière lui, qu'il appelèrent du secours, que plusieurs personnes accourèrent, qu'on alluma des flambeaux, qui ont regardé dans l'eau à l'endroit dit Al Foun del domaine où elle était tombée, mais que le ruisseau était enflé et qu'on ne découvrait rien. Guibaud requis de signer a dit ne savoir. - Est comparu Jean Julia fermier à la métairie basse frère dudit Pierre Julia métayer à Molière, lequel nous demande que le corps de ladite Marie-Anne Senescal sa belle-soeur lui soit remis pour le faire inhumer. Après avoir ainsi procéder, reconnaissant que la cause de la mort de ladite Marie-Anne Senescal est assez connue et n'est nullement suspecte. Je dit juge de paix ai ordonné que medit cadavre sera dessuite remis audit Jean Julia pour le faire inhumer. - Et de tout le dessus j'ay dressé procès-verbal que j'ai signé avec ledit Bonnery et Escafre." Basséguy juge de paix - Bassal greffier.

3.15.7 - MAS-GRENIER dans le Tarn-et-Garonne

L'INCONNU AUX CHAPELETS : "L'an mil Sept cents Soixante Et dix [1770] Et le quinzieme juin on à trouvé Sur le territoire de cette parroise le corps d'un home noyé auprès duquel Se Sont transportés Mr le Second Echevin Son grefier Et le Sr bosc chirurgien Et aprés avoir dresse procés verbal ledt cadavre à Eté transporté à l'hotel de ville du lieu Et Come lors de la visite dudt Corps, on auroit trouvé Sur luÿ des chapelets Sur ce Signe de Catholocité veu l'absçençe des Sieurs Curé Et vicaire de la parroisse nous Dom cromaries (?) Religieux benedictin de la Congregation de St amens (?), Sousprieur à l'abbaÿe St pierre de la cour au mas garnier (sic) avons Eté priés de faire l'inhumation dudt Corps aux formes ordinaires, ce que nous avons fait dans le çimetiere de la d(it)e parroisse En presence de jean dumas Et pierre dumas ha(bit)ants de cette ville qui Requis de Signer ont dit ne Scavoir le Sr Second Echevin a Signé avec nous Et depuis les nommés jozeph jougla Et françois jougla pescheurs nous ont atesté avoir Recognü ledt corps pour Etre celuÿ du nomme jean mouïssac lesd joseph Et francois ha(bit)ants de cette ville Requis de Signer ont dit ne Scavoir."

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir indiqué cet acte !

3.15.8 - MAURAN dans la Haute-Garonne

BÂTEAU MAL MANOEUVRÉ : 1/ "Lan mil Sept cent quinze [1715] et le vingt et unieme jour du mois d'avril Je Curé de Mauran dioceze de Rieux Soubsigné requis par Michel fontan ragier (?) du lieu du foure annexe de ... (?) dioceze de Commenge de vouloir ensevelir Michele fontan sa fille, et de françoise artigue agée de vingt et quatre a vingt et cinq ans mariée contre Etienne Baffes (?)papetier du lieu du foure, grosse depuis la Noël trouvée morte ce jourd.huy Sur le bout du vieux Glacis de la chaussée (?) present lieu ; en l'aiant informé de la maniere que cett [sic] accident Etoit arrivé, il nous auroit que le jour de rameaux quatorzieme du courant la deffunte aiant entendu la messe haute parroisse aud Roquefort, elle S'en Seroit retournée chés le requerant ches qui elle faisoit habitation, et aprés disner S'étant proposée d'aller a vepres aud roquefort avec plusieurs dud foure, Elle Se Seroit mise dans un bâteau pour passer la riviere avec les nommés Jean Martin, Gabriel Cappe, Pierre fontan, Domenge fontan, Marie Darras, Marie anne Soeur de la deffunte, et Marie Bartou (?), mais comme led Jean Martin eut le malheur de ne pas bien gouverner led bateau, l'eau y entra d'un côté, et dabord tous S'êtant jettés Sur l'autre côté du bateau, il Se renversa, de Sorte que tous les Susnommés furent Submergés, c'est ainsi que la deffunte perit, ce que led fontan a dit être tres veritable, tout comme nous l'ont raporté Bernard fontan et Marie chairon ici presents qui furent temoins occulaires de cett accident, laquelle exposition nous a été ainsi faitte en presence du Sr Jean Bertrand Maradé (?) du lieu de Mauran, Srs Etienne Marestaing procureur Jurisdictionel, Pierre Limargués Et Pierre Lamourous, Et nous Sur ce raport voiant que cette evenement n'est pas arrivé par propos deliberé de la deffunte, nous êtant certifié qu'elle êtoit des bonnes moeurs et craignant Dieu, qu'elle aloit faire le devoir d'une bonne chretienne, et quelle avoit même confessé le jour de lanonciation a mr Le Curé de Roquefort aurions promis aud fontan de tirer a bord le corps de Sad fille, et en aurions ensuite fait la levée vers le Soleil couchant pour les formalités en tel cas requises, et l'aurions même ensevelie pres le fond du cimetiere de la presente parroisse, jugeant qu'elle ne devoit pas être privée de la Sepulture Ecclesiastique Suivant les Sts Canons, en foy de quoi les temoins cy dessus requis Signés avec moy led fontan a dit ne Scavoir." Lamourous

2/ "Lan mil Sept cent quinze [1715] et le trentieme jour du mois d'avril Je Curé de mauran Soubsigné requis par Bladi Longuebaur (?) du quartier de la Gourge parroisse de Cors (?), et Jeanne Lesbignes du lieu du foure annexe de roquefort dioceze de commenge de vouloir ensevelir Marie Darras leur cousine fille a Jean et a Marie fontan dud foure n'aïant point été mariée trouvée morte aujourdhuy a Esqueril par Jean et autre Jean Dupont fils legitimes a Pierre dit Esqueril en aiant informé les requerants comme cette fille Se trouvoit morte, ils nous auroient repondu qu'elle auroit peri le jour de rameaux dernier par un naufrage qui arriva ce jour la a plusieurs personnes dud foure alant a vepres au lieu de roquefort ; c'est ainsi que la deffunte perit ce que Germaines Baffes (?) qui fut aussi Submergée mais heureusement delivrée nous a assuré être veritable, tout comme les requerants nous l'ont assuré, laquelle exposition nous a été ainsi faitte es presences du Sr Etienne Morestaing Et Jean Manade (?), Sur quoi voiant que cett evenement n'arriva pas par la faute ni Malice de la deffunte, nous étant certifié quelle êtoit de bonnes moeurs en craignant dieu l'aurions ensevelie au fonds du cimetiere de cette parroisse etant obligés de faire toutes les prieres hors de l'Eglise a cause de la grande infection causée par la deffunte les temoins Signes les requerants ont dit ne Scavoir." Lamourous

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir fait découvrir ces actes insolites !

3.15.9 - SALEICH dans la Haute-Garonne

LA FONTAINE DE GERUS : "L'an 1745 et le seiziême juin est decedêe bertrande lapart paysane agêe d'environ soixante trois ans ayant êtê trouvêe noyêe dans la fontaine de gerus, frequentant pandant sa vie les sacremens six ou sept fois l'annêe, et le dix-septiême son corps a êtê enterrè dans le cimetiêre de lêglise paroissiale en prêsence de Jean perpei, de françois roques, de guilhaume roques qui n'ont sçu signer et de andrê lachape qui a signê avec moi vicaire qui ai fait la cerêmonie, en foi de ce." Caylat vicaire

3.15.10 - SINCENY dans l'Aisne

UN NOYÉ BIEN MYSTÉRIEUX : "Le 26e jours D'aoust 1734. à Esté Inhumé un Enfant agée de 15 ans qui ayant esté noyé Se Trouvé a la Grande porte du portaille de Cette Eglise, & le méme jour par moy Curé de Sinchenÿ Autreville & licencié de Sorbône, en presence de plisieurs personnes qui ont Signez avec moÿ Ce present acte le Jour & an Susd."

3.15.11 - TANUS dans le Tarn

LE CADAVRE DU VIAUR : "Lan mil huit cents neuf. [1809] Et le quatorse du moiés de juilliet a cinq heures du matin pardevant nous jean Salleles maire Et officier De letat civil de la commune de tanus canton de panpelonne arondissement d'alby dans le departement du tran (sic) Est Compareu jean antoine gualaup propriaitaire du lieu de laval dans cette Commune de tanus qui nous a Exposé que hier au Soir vers les Six heures du Soir il a apercu un cadavre dans le vior vis avis Sa piesse ditte [un blanc] qui Surnagoit dans leau parmi de Salesses, que pour faire constater le fait, il a fait apeler le juge de paix du Canton de panpelonne ainci que nous pour faire la visitte du Cadavre, Et dresser procés verbal de l'état des chose auquel Effet nous Susdit officier de letat civil nous Etant transportés au dit lieu de laval Et sur la ditte piece le long du vior acompaignée de jean Raffanel adjouaient demeurant a la chaudenie age de cinquante Sex ans Et de jaques Revellat demeurant a tanus garde champpetre de la Susditte commune agé de trente [un blanc] ans avons trouvé le Cadavre quon avoit Sorti le Soir de lau au fonds de la Susd(it)e piece le long du vior nous avons conneu par la pusrifaction du cadavre quil Setoit nojé depuis plusieurs jours Et malgre quil feut conciderablement defigure, nous pansons quil peut Etre age de trente deux ans le cadavre Estoit couvert dune chemise de toille grossiere dune culotte En forme de pentelon Etoffe Courdelat ajant Eguallement Sur Son corps un gilet de Ratine Blanche Et une veste Courdelat gris Et nous avons trouvé dans Son gousset Et dans un peu detoffe plie la Somme de Six frants Nous declarons quaprés lexamain le plus Raffleig (?) nous navons peu ny les temoiens qui nous assistent Reconnaitre le personnage du cadavre, maiés nous demeurons instruits que quelques jours auparavant, il Setoit nojés deux personnes au lieu de Saient just [en Aveyron] au passage de la Riviere et quil Est possible que ce Soit le Segond que le torrent des Laux (?) a conduit jusquau Susdit Endroit. En concequence avons Dressé le presant proces verbal pour Servir Et valoier ainci que de Raison le Susdit cadavre ajant Etté Enterré dans le Simetiere de leglise de laval Commune dud tanus par monsieur Randainés (?) Sucursal de la ditte Eglise En temoien de quoy nous nous Sommés Signiés avec les temoiens aprés que lecteure a Eté faitte du presant acte."

3.16 - LES PAUVRES

3.16.1 - ALBI dans le Tarn

LE BEAU GESTE : "Le cinquie(me) avril 1671 a este Baptize par moy pre et vicaire soub(sig)ne Pierre Terrous fils de françois terrous mre Blancher et de marie Rousselle mariez led Baptize nasquit le Second Jour du mois courant environ deux (heures) apres minuict Le parrin a este pierre blanc peauvre habitant dans l'hospital de la presante ville Soubsigne et la marrine françoise franqueure ausy peauvre du mesme hospital qui n'a Sceu signer en foy de quoy." HBannes vicaire - Paroisse de LA MADELEINE

3.16.2 - MONESTIÉS dans le Tarn

L'AUMÔNE DE PAQUES : "Lan mille Sept cents vint Et un [1721] Et le quatorsiesme jour du mois d'avril le landemain de la feste de paques apres la messe de parroisse dans leglise de St hipolyte a este donnee l'aumone de cinquante livres a anne Saintjouery fille du masage de la toumasie en presence d'antoine groc paysant de la coste, dantoine pages, pierre Et autre pierre nespolet oncle Et neveu dud la toumasie, de bernard fenoullet Et antoine groc travailleurs dud la coste Et autres qui n'ont Sceu Signer de Ce requis." Moysset vicaire - Paroisse de ST-HIPPOLYTE

CHARITÉS PAROISSIALES : Au mois d'avril 1754, "l'aumone de monesties pour la presente annee a eté accordée a anne vergnes du fauxbourg celle de St hypolite a marianne groc de la coste." Aymé archiprêtre

3.17 - LES RAPIDES

3.17.1 - ALBI dans le Tarn

FULGURANT TRÉPAS : "Le dixie(me) Septambre 1671 est decedé Subitement dans la Reue (rue) Jean azemar cardeur de laine aagé d'environ quarante huict ans et a este ensevely dans le grand cymetiere presans Jean azemar Sarger frere du defunct et Benoit molinier brassier qui n'ont Sceu Signer en foy de quoy." HBannes vicaire - Paroisse de LA MADELEINE

3.17.2 - BERNAC dans le Tarn

LA MARIÉE ÉTAIT EN COUCHES : "Lan 1691 et le 27e feburier les trois annonces du futeur mariage ayant este publiees par trois jours de dimanches ou feste consecutifs scavoir Le 11. le 18. 24e dud mois au prosne de la messe Entre Jean gieusse fils a feu guillaume de la parroisse de faissac dans laquelle les annonces ont este aussi publiees comme il appert du certificat de Me Courbatieu prestre et vicaire en datte du 25e feburier 1691 que iay gardée devers moy, dune part Cecille druille fille dantoine de ma parroisse, d'autre et apres avoir receu leur mutuel consentement les ay ioints en mariage par parolles de presant en presance des tesmoins dignes de foy qui sont antoine druille Jean druille Jean causse et autres et la benediction leur a este donnee a la messe qui a este ditte a cet effet en foy de ce me suis signé." Vaysse prestre

Le lendemain : "Le 28e dud mois et an a este baptise antoine gieusse fils de Jean, et de cecille druille mariez ne le 27e parrain a este antoine druille et marreine louyse carivenque presens Jean ialras pierre Ramond et autres en foy de ce me suis signe." Vaysse prestre

3.18 - LES SOLDATS

3.18.1 - ARTHÈS dans le Tarn

LE DISPARU DE 1815 : "L'an mil-huit-cent-trente-trois [1833] et le premier juillet, à neuf heures du matin, par devant nous Causse, Claude, maire, officier public de l'état civil de la Commune d'Arthès, canton et arrondissement d'Albi, département du Tarn, ont comparu les Sieurs Gaujarenques, Pierre, fournier, né à Arthès le premier août mil-huit-cent-huit, fils majeur et légitime de feu Gaujarenques Pierre, décédé aux Armées, comme il le conste par la déclaration avec Serment des quatre témoins Soussignés, qui ont affirmé qu'en mil-huit-cent quatorze le Sieur Gaujarenques, parti pour les armées françaises, n'a plus reparu dans le pays depuis cette époque, qu'il n'a plus donné de ses nouvelles depuis mil-huit-cent-quinze, qu'ils ignorent le lieu de Son décès, ainsi que celui de Son dernier domicile, et de Rose Biau, mariés, domiciliée à Arthés avec son dit fils, ici présente et consentente d'une part. Et Thérèze Gaurel [...] Sont unis par le mariage. De tout quoi avons dressé acte en présence de messieurs, Jean antoine Campmas, propriétaire, âgé de quarante quatre ans; Venes antoine, propriétaire, âgé de vingt neuf ans, Ceré Pierre, cultivateur, âgé de quarante huit ans, tous trois domiciliés à Arthès et francés, martial, propriétaire, âgé de quatre-vingt-trois ans, domicilié à Albi, qui requis de Signer, ont Signé. ainsi que le père de l'épouse. les parties contractantes et la mère de l'époux de ce requis ont dit ne Savoir. De tout quoi avons dressé acte." Claude Caussé maire

3.18.2 - SAINT-GAUDENS dans la Haute-Garonne

GUILHAUME MASSIÉ CHASSEUR À CHEVAL À DÔLE, ORIGINAIRE DE ST-SULPICE : "Guilhaume Massié dit massié, fils Legitime, d'antoine massié, Et De marie Reinole mariés De la parroisse de St Sulpice en Languedoc, jurisdiction de toulouze, chasseur De la Compagnie De Carriere au Sixieme regiment Des chasseurs a cheval, En quartier a Dôle, agé D'environ vingt-trois ans, Est decedé dans la Communion Des saints a L'hôpital de La ville de St gaudens le onze fevrier De L'an cÿ dessus [1781], Et a eté inhumé le lendemain au Cimetiere, presens antoine pagés, Et jean Soupene brassiers, nos parroissiens, qui n'ont Scû Signer de ce requis. en foÿ De ce." Barthe archiprêtre

CLAUDE MORLAY SOLDAT DES GARDES WALLONNES : "Claude morlaÿ Soldat du Regiment des gardes vallonnes, infanterie (?) en Espagne, natif De ville Robesur [= Villereversure] en bresse dans La Bourgogne, fils Legitime De Claude, Et De françoize Balle...? mariés Dudit lieu, agé D'Environ trente ans, Se retirant de (?) Sa patrie par congé est arrivée Dans cette ville, très malade, Et aÿant eté Recû Dans L'hôpital, il y est Décédé peû de jours aprés, (le) quatre octobre De L'an cÿ dessus [1786] aprés avoir recû les Sacremens de la penitence, Et de L'extreme-onction, Et Le Lendemain cinq Dudit mois il a eté inhumé au cimetiere de notre parroisse, presens antoine pagés, Et jean adoüe, Brassiers, nos parroissiens, qui n'ont Scû Signer, requis." Barthe archiprêtre

3.18.3 - SAINTE-RADEGONDE dans l'Aveyron

LE SOLDAT INCONNU DU RÉGIMENT DE CHAMPINI : "Le 18 Aoust 1706 feut trouvé au dessus du vill(ag)e de lendrevie sur le chemin de Segur un soldat du regiment De champini estant enseveli le landemain au cemetiere de Ste Radegonde pts pie frayssines dud lieu & Jaques gaffart du vill(ag)e del puech de nause (?) & moy george Rey recteur les tesmoins nont Sceu Signer."

PRADEL DE PRADES : "un milicien de prades d'aubrac nommé pradel du regiment de tullier etant mort en passant à l'endrevié avec des marques de chretien le dixSeptieme avril mil Sept cens trente quatre [1734] fût enseveli au cimetiere de Ste radegonde le dixhuictieme dud. mois aud. an ez presences de me jean guibert pre de flavin vic. dud. Ste rdgode (sic - Radegonde), et de jean constans fils de la palouzie mon domestique parr(oiss)e de cugnac." Pinhat curé

3.18.4 - SÉNOUILLAC dans le Tarn

JEAN LASALLE DE LA MILICE DE RODEZ : "Lé 14 9bre 1691 a esté inhumé dans Le Symetiere de St pierre de Senolhac Lé corps de iean La Salle vivant Soldat de la milice de rodez venant de garnison de Saberdun [Saverdun] prosche toulouse aiant esté congedié a cauze de Sa maladie este decedé Lé iour precedant dans Lé Lieu de Senolhac chés iaqués cancé aiant resceus tous Les Sacrements agé de 24 ans natif du lieu de manac diocese de rodes presans iaques et iean cancés iean Galhiar iaqués duran moy estant vicaire."

3.19 - LES SOUFFRANTS

3.19.1 - ALBI dans le Tarn

LE PARALYTIQUE : "Le 28e Janvier 1693 fut enterre au cimetiere a 7 heures du Matin francois Mayé paralitique du lieu de St Juery decedé le jour precedent presens Joseph grayssaguel et Salvy Escourbiac." Cassan curé - Paroisse de ST-AFFRIC

3.19.2 - ALRANCE dans l'Aveyron

D'UNE GRANDE PIÉTÉ ET D'UNE VIE FORT RÉGLÉE : "Jeane laure femme de guillaume terrail de Regaignhac moureut apres Ses accouches agée denviron 35 ans le vingt Cinquieme de fev mille Sept Cents vingt deux [1722] n'ayant peu Recevoir Le viatique mais Seulem(en)t Labsolution Et Lextremonction mais il y avoit fort peu de temps quelle avoit Communié Estant dune grande pieté Et dune vie fort Reglée. Et feut Ensevelie Le vingt Six du Susd mois dans les tombeaux de la famille qui sont pres La croix du costé de la porte du Cimetiere En presence de tout led vil(lage) (?)". Palous prieur de LA CAPELLE FARCEL

LES DEUX GÉNÉRATIONS : "françoise Bley veuve de feu pierre Reynez de la capelle moureut Le quinzieme de decembre mil Sept Cent vingt deux [1722] a Six heures du Soir ayant Recu tous les Sacrements necessaires, n'ayant demure malade que vingt quatre heures de mal de poitrine Et fut Ensevelie au Cimetiere Et françoise Reynez Sa fille ayant demeure malade de mal de cisté quatre jours apres avoir Recu aussi tous les Sacrements necessaires Et donné Comme Sa mere toutes les marques dune bonne chrestienne moureut Le meme jour quinzieme du mois de decembre 1722 a Sept heures Et demi du Soir Et feut Ensevelie dans le meme tombeau aupres de la mere dans un cercueuil Separé au coin du Cimetiere du costé de La fausse porte de L Eglise presents presque tous les habitans dud lieu & leurs parens". Palous prieur de LA CAPELLE FARCEL

3.19.3 - ARTHÈS dans le Tarn

LES PESTIFÉRÉS DE VIDAL :

"du 27e 8bre 1652. Antho(net)te Sercamanente agée d'environ 16 a 18 ans filhe de Joan dict Durou, après avoir resceux ses sts sacremens. moreut soubsnée (soupçonnée) de peste et feut ensevelie à Vidal par son père." Candelh recteur et curé

"du 10 9bre 1652. Cecilhe Augie famme de joan Delcayré agée de 34 a 35 ans est morte à Vidal et ensevelie par sondit mari, estant soubsconnée morte de peste." Candelh recteur et curé

3.19.4 - ASPET dans la Haute-Garonne

LE SAINT : "Me Jean Ruffart Escholier Et Clerc tonsure fils a feu Me pierre Ruffart Me Chirurgien de la ville daspet Et de feu marguarite porte maries Est mort en laage denviron trante & un ans Le vingt huictiesme novembre [1672] a Sept heures de nuict apres une longue Et languissante maladie quy luy Commenca lannee mil Six Cens Cinquante trois [1653] perclus Et Sec (?) de tous Ses membres hormis de la langue Et des yeux en laquelle maladie il a donne un grand Exemple de patience Et vertu Ce quy luy auroit acquis la Reputa(ti)on Destre decede en Esprit de beatitude chathechisant (sic) pandant sa maladie Et exortant a la vertu toute Sorte de Gens quy lalloi(e)nt vesiter a grandes troupes Et feut accomp(agné) par une grande multitude de peuble (sic) au tombeau dans leglise daspet ou il feut Ensevely ce vingt neufviesme dud mois de novembre en lagenouilloir de feu Mre Jean porte ad(voc)at Son ayeul En presance de Mr pierre desbaux quy fit loffice avec lassistance de Me Jean Maylin Jean Galin Et autre quantite de prestres Soubz(sig)nez... (?)." ABartier recteur

3.19.5 - LOMBERS dans le Tarn

LOUP ENRAGÉ : "Jean bousquet fils de martial est mort avant le jour dune morsure dun loup enragé Ce tretziesme Juillet & an susd [1689] & a este enseveli Le mesme jour dud mois, sur Les 6 heures du Soir. Il (estoit) age de 25 ans pñs danis daly & françois foures qui nont Sçeu escrire ny Signer & moy Cure Soubs(ig)ne." Cassang pbre & Curé de St-Pierre de Bénajan

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir indiqué cet acte !

3.19.6 - ROQUECOURBE dans le Tarn

L'ÉPILEPTIQUE ET LA DESCENTE DE POLICE : "L'an Mil Sept Cent quatre vingts huit [1788] et le Cinquieme d'avril a eté Ensevelie marie anne Aussenac, decedée le même Jour, agée de vingt trois ans, fille de feu Jean Aussenac, Brassier, et de Loüise Bonafoux, mariés habitants de Bresquiere Paroisse St Jean de Vals, laquelle Etoit Mendiante, et a eté trouvée morte a Miringues d'une attaque d'Epilepsie auquel mal Elle Etoit Sujette Selon le rapport de ses Parents, et celui de la Police qui y a fait sa descente, presents pierre et andre fabre illiterés de Ce Requis." Grollier Curé

3.19.7 - SALIÈS dans le Tarn

FOU DE RAGE : "Bartelemy gasc feut mordi par Une chiene (?) fole le Vendredi Sainct 1616 au doict (?) & ... (?) devint fol & moureut le 26 de may 1616."

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir indiqué cet acte !

3.20 - LES SOUPÇONNÉS

3.20.1 - ALBI dans le Tarn

EN QUÊTE DE RECONNAISSANCE : "Le Vingtcinquiesme Juin mil Six cens Septante [1670] a esté baptisée catherine (un blanc) filhe de (un blanc) Et de paule Thuriere (un blanc) Le parrin a esté pierre feulhade cuisinier Et marreine catherine cahusague laquelle baptisee nasquit le vingt quatriesme du courant Environ les deux heures du matin En foy de quoy / Lessusd blancs ont esté Laissé par ce que le mary de Lasusd Thuriere nestoit pas en ville pour advöuer ou desadvöuer Lad filhe baptizee." / "Lan mil Six cens Septante [1670] Et le 3me Jour du mois daoust est decedée catherine fillhe de (un blanc plus tard comblé par le nom "cirven" ou "ciruey") Et de paule thuriere laquelle a este Ensepvelie au grand Cimetiere le quatriesme du Susd mois presans Pierre fullhiade parrin Et Jean thuries En foy de quoy." Salvy vicaire - Paroisse de ST-ÉTIENNE à la Madeleine

PAULE LA RÉCIDIVISTE (voir ci-dessus) : "Le Vingt troisieme Jour du mois de Juin mil Six cens Septante un [1671] a esté Baptizé Barthelemy filz de pere Incertain Et de paule Thuriere, parein a esté Barthelemy Jean Sarger Et mareine Jeanne Baroune, Lequel Baptizé nasquit Le dixhuictieme du Courant Environ Les Cinq heures du matin En foy de quoy." Salvy recteur - Paroisse de ST-ÉTIENNE à la Madeleine

3.20.2 - AMBRES dans le Tarn

LE MAUVAIS COMMERCE : "baptesme de bertran gasannes né d'un mauvé commerce - lan mil Sept Cens quinze [1700], et le premier juin nasquit bertran gasannes fils de pierre et de marion de Sanssié Selon la declaration qui men a esté faitte par le parrein, et la marrine cy dessous nommes, et feut baptisé dans leglise Saint Sauveur dambrés le deux du mesme mois, et an par moy Soubsigné; Son parrein feut bertran panthal, et Sa marrine marion dubreil. tesmoins Jean gardere Jean crose et autres qui ont dit ne Sçavoir Signer." Pontier curé - Paroisse de ST-SAUVEUR d'Ambres

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir fait découvrir cet acte insolite !

3.20.3 - MIRAMONT-DE-COMMINGES dans la Haute-Garonne

LES ABSENTS ONT TOUJOURS TORT : "Jean fils de marie Estoup Epouse de Jean cassaigne absent en royaume de Espagne duquel neanmoins lad estoup a protesté que led Jean a esté procréé naquit et fut baptisé le Seizieme decembre 1684 estant parain Jean castaing maraine Jeanne castaing, laquelle n'a Sçeu Signer de ce requise led parain Signé avec moy recteur Susd en foy de quoy." Antoine Villeneuve recteur

3.21 - LES SPÉCIALISTES

3.21.1 - ALBI dans le Tarn

LE VAGUEMESTRE : "Le cinquieme decembre mille Six cens quatre vingt treze [1693] a (été) Enterré dans l Eglise des peres cordeliers Sr Geraud peyrilier vague mestre dans l'armee du Roy En piedmont presens maistres pierre Sudre pbre et pierre audouy beneficiers." Paroisse de ST-SALVY

LE LICENCIÉ EN DROIT CIVIL : "Le unzieme decembre mille Six cens quatre vingt treze [1693] a Esté Enterré maistre Barthelemy demons licentié en droit civil. presens maistres pierre Sudre et André Rodat ptres prebandiers en la pnte Eglise." Paroisse de ST-SALVY

3.21.2 - AMBRES dans le Tarn

SERMENT DE FIDÉLITÉ DE MARIE MARTEL FEMME-SAGE : "l'an mil Sept cens deux [1702], et le vint Six du mois de mars marie martelle prit la charge de Sage famme, et presta le Sermant de fidelite en la forme Suivante; Je marie martelle promest a dieu le createur tout puissant, et a vous mr louis pontier prestre et Curé dambres que je macquiteray avec le plus de fidélité, et de diligence quil me Sera possible de la charge que jentreprands, dassister les fammes dans leurs couches, que japporteray tous mes Soins pour ampecher quil narrive aucun accidant a la mere ny a lenfant, et que si je voy quelque danger, japeleray des medecins, des chirurgiens, ou des fammes experimantées en cette fontion (sic) pour ne rien faire que par leur advis et avec leur Secours. je promets que je ne feray rien par vangence, et par mauvese affection, que je nemployray ny par parolle, ny par Signe, ny en quelque autre maniere que ce Soit aucune Superstition; que jemployray de tout mon pouvoir que Son ... (?), mais que Comme une famme de bien, vraye chrestiene, et Catholique je procureray en tout, et par tout le Salut corporel, et Spirituel tant de la maire que de lenfant, cest ainsi que marie martel a fait Son Sermant et mit la main sur levangile, et besa le livre en presance de mt jean bauguil advocat dambres et jean massot en foy de quoy me Suis Signé." Pontier curé - Paroisse de ST-SAUVEUR d'Ambres

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir fait découvrir ce serment de sage-femme !

3.21.3 - CASTRES dans le Tarn

QUAND UNE FEMME DEVIENT SAGE : "Serement (serment) De la sage femme (1740) - Je margerite Sales promés a Dieu Le createur Tout puissant, Et a Vous Monsieur, que je m'acquiteray avec Le plus de fidelité, Et de Diligence qu'il me Sera possible De La charge que J'entreprens, D'assister Les femmes Dans Leurs Couches, que j'apporteray Tous mes Soins pour Empecher, qu'il n'arrive aucun accident a la mere, ny a L'enfant, Et que Si je voy quelque Danger, j'apeleray Des medecins, des chirurgiens, ou de femmes experimantées En cette fonction pour ne rien faire que par leur avis, Et avec Leurs conseil Et Leur Secours. je promets que je ne fairay rien par Vengence, ou par mauvaise affection, que je n'emploieray, ny par parole, ny par Signe, ny en quelque autre maniere que ce Soit, aucune superstition; que j'empecheray de tout mon pouvoir, que l'on n'en use; mais que comme une femme de Bien, Vraye chretienne, Et catholique, je procureray autant que je pourray en tout, Et par Tout Le Salut corporel, Et Spirituel tant De La mere, que De LEnfant, ainsi le Jure Et Le promets."

"Le Trentunieme Decembre mil sept cens quarante La Susdite marguerite Sales du Masage de La fargue De La presante paroisse St martin De Lodies, aprés avoir Eté examinée et trouvée capable d'exercer La charge De sage femme a preté Le susd serement entre les mains de nous rectur de La sus. paroisse Soussigné." Vabré de Rieuviel curé - Paroisse de St-Martin de LODIÈS

3.21.4 - LOMBERS dans le Tarn

LE CONSEILLER DU ROY AUX FINANCES : "Le quatriesme avril 1695. a este baptisee Christine bru fille de pierre munier et de Anthoinete Seguier. Sa femme. nee le trente. mars. Ses parrins Jaques fournier escuier Sieur de La Roque. et damme Marie de pomeyrols de belpech femme de Monsieur de St Andre. dupein Conselier du roy a la Cour des aydes et finances de montauban les quels ont Signe." Carriere curé - Paroisse de ST-MARTIN

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour avoir trouvé cet acte !

3.21.5 - MONESTIÉS dans le Tarn

L'OCCULISTE ET LE DENTISTE : "L'an mil sept cens quatre vingts trois [1783] et le vingt et trois du mois de novembre a eté baptisée dans Leglise St pierre de monestiés par nous vicaire soussigné marie anne recoules de basse née d'aujourd'hui vers les dix heures du matin du legitime mariage du Sr jean françois roucoules de basse chirurgien dantiste et demoiselle marie pierrette brandél mariés habitans de cette ville Son parrain a eté Sr joseph doniné (?) chirurgien oculiste privilegié du roi habitant de puicelsi diocese dalby representé par jean dalet minuisier habitant de cette ville qui a signé Sa marreine a eté marie anne aliber epouse de jacques puech brassier du lieu de la coste paroisse de st hypolite qui na Sçû signer de ce requise." Campmas vicaire

3.21.6 - SALEICH dans la Haute-Garonne

LES SIAMOIS : "L'an 1754 et Le Deuxieme octobre Marguerite Ribet femme De jean sauné de la presente parroisse a accouché D'un enfant portant Deux tetes, quatre bras, un seul ventre, et trois jambes, dont L'une etoit attachée sur le Dos qui portoit Dix doigts. je vicaire soussigné ayant êté appellé ai versé L'eau en prononçant La forme du bapteme sur une De ces tetes, L'autre ayant êté ondoyée par anne Roques sage femme. Deux heures aprés etant Decedé (.) Le sr barthelemi dubourg Me chirurgien, Les a ouverts Le Lendemain, et a trouvé Deux coeurs et Deux foyes [foies]. et Le meme jour troisieme dud(i)t mois ont êté enterrés dans Le cimetiere De Léglise parroissiale Dans Le quartier Destinê pour Les petits enfans. en presense De nous soussignés [le curé, le vicaire et le chirurgien] je curé ai fait La ceremonie. En foi de ce." Vielajus curé

3.22 - LES SURPRENANTS

3.22.1 - FIAC dans le Tarn

LES DEUX MARGUERITES : "Cejourduy 17 may 1704 fut faitte la Sepulture de Marguerite Bressole famme en Son vivant de Marguerite Bastié." Devic

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir indiqué cet acte !

3.22.2 - MONTECH dans le Tarn-et-Garonne

LA BOHÉMIENNE : " Olimpe famergui Setoit Retirée environ vint cinq années dantre Les boemienes agée danviron Soixante quinze ans moureut dans La Communion des fidelles Le huitieme fevrier de lannee dessus [1723] feut Enterree par moy Soussigne le neuf du meme presans Jean orrcel (?) et jean lagrange clers." Brunel vicaire

Bravo à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour avoir découvert cet acte !

3.22.3 - MOULAYRÈS dans le Tarn

TRIO MORTEL : "Bernard barthes filz a feu Jean, dentron (?), age de trente Cinq ans a este Ensevely avec Sa Soeur francoise ayant este trouves mort dans un frige (?) de La meterie de mr dutil avec aussi pierre milhau valet de la metario de bertrandie tous trois dans leglize de St barthelemi le dix neuf doctobre an susd. [1688] par moy Soubs(igné) pñtz Jaques barthes pierre descolz Jean macars (?) et Jean vaysiere et @(utres) en foy." Franc

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir indiqué cet acte !

3.22.4 - SALIÈS dans le Tarn

HÉCATOMBE INEXPLIQUÉE DANS UNE MÊME FAMILLE : 1 & 2- "Le vingtquatriesme may mil Six Cens huitante et quatre [1684] sont decedes deux petits enfans Le mesme Jour, de deux freres lun Sapeloit Jaques lagrange fils de jean lagrange agé de neuf ans et lautre nicolas fils de jaques ausi lagrange agé de huict annees et trois mois ou Environ nicolas deceda le matin Sur les douse hures et jaques Sur Les huict hures du Soir Et ont este ensevelis dans Le Simetiere nostre dame de Salies Le vingtSinq(u)iesme du dit Les tesmoings ont este guilhaume Carrie laboreur du Dit Lieu Et jaques maries tisseran ausi du dit Lieu Lesquels ont dit ne Scavoir Signer Et moy Cure.."

3- "Le vingt Septiesme may mil Six Cens huitante et quatre [1684] est decede Jaques lagrange Sur Les trois hures du jour agé de quarante années ou Environ a la meterie de Lestorie Les tesmoings ont este jaques rey et francois baban et raymont maries tous travailleurs de La presante parroisse Lesquels ont dit ne ne Scavoir Signer Et a este ensevely vingt(...)resme au Simetiere nostre dame de Salies par moy Cure.."

4- "Le tranteEtuniesme jour du mois de may 1684 est decede pierre lagrange fils de jean agé sese annees ou environ a La meterie de Lestorie apartenant a madame de Salies. Et a este enseveli Le landemain premier jour de juin au Simetiere nostre dame de Salies Les tesmoings ont este jaques maries tisseran et guilheaume Carrie Laboreur tous de la presente parroisse Lesquels ont dit ne Scavoir Signer Et moy Cure.."

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir indiqué cet acte !

3.23 - LES TRANQUILLES

3.23.1 - LOUPIAC dans le Tarn

LA BELLE MORT : "le 3me ianvier 1710 est descede en la communion de nostre m(er)e Ste esglise guilliaume blatge age environ quatre vingts ans trouve mort dans son lit et a este encevely par moy priur dans le cimetiere Ste quitterie le 4 ianvier de lad année." Resclause

3.23.2 - SALEICH dans la Haute-Garonne

DANS SON JARDIN : "L'an 1745 et le quinzieme fevrier est decedêe de mort soudaine dans Son jardin marie duclos paysane agêe d'environ cinquante six ans et le dix-septiême sondit corps a êtê enterrê dans le porche de lêglise paroissiale en prêsence de rolland dubuc, de pierre ribet, Jean avejean et de Louis anouilh, je curê ai fait la cerêmonie, en foi de ce." Vielajus curé

SUR SON LIT : "L'an 1748 et le seiziême mars est decedêe de mort subite marguerite foig trouvêe le matin morte sur son lit paysane aâgêe d'environ soixante douze ans et le dix-septiême son corps a êtê enterrê dans le cimetiêre de léglise paroissiale en prêsence de françois loze le jeune, de raymond ferran, de nicolas foig qui n'ont sçu signer et de andrê lachape qui a signê avec moi curê qui ai fait la cerêmonie, en foi de ce." Vielajus curé

3.24 - LES VIEILLES GENS

3.24.1 - ALBI dans le Tarn

UNE TRÈS VIEILLE DENT : "Le vingt Sixieme Jour du mois d'avril mil Six cens Septante trois est decedé Geraud Vielhoden Laboureur du Lieu de Caussanel aagé d'Environ Cent ans, apres avoir Confessé Et reçeu Le Sacrement d'Extreme onction, Et a esté Ensepvely Le vingt septieme dans Leglize de St Estienne d'alby presans Jean Et marcial Vielhoden Ses Enfans qui ont dict ne Scavoir Signer. en ayant esté Interpellés. En foy de quoy." Salvy prêtre recteur - Paroisse de ST-ÉTIENNE à la Madeleine

3.24.2 - AMBRES dans le Tarn

LE MARCHAND CENTENAIRE : "Le 14 mars 1644 a ete enseveli iean guille marchant de lavaur et hab(itan)t de monferrier, en la maison de iean thomas fils a feu thomas thomas. iceluy enseveli en la chapelle de notre dame en leglise de monferrier Le 100 an de son age et 9 mois 15 iours deceda le treze dudit mois environ les six a sept heures du soir."

3.24.3 - BURLATS dans le Tarn

LE BRUIT COMMUN : "Le 13e avril 1741. est decedée marie maynadier veuve, dite l'andréne du mazage de la guarigarié agée selon le bruit commun de 120 ans, a ete ensevelie dans le cimetiere de cette paroisse le 14e dud. mois pressents pierre maurel et jacques maurel de la roquette, Jean guarigues, et andré bonnefoux de la guarigarié qui n'ont Sçeu Signer."

3.24.4 - LASFAILLADES dans le Tarn

CENT-DEUX ANS SIX MOIS UN JOUR : "L'an mil huit cent cinquante-cinq [1855], et le vingt-deux Mars, à six heures du Matin par-devant Nous Maffre Joseph, Maire, officier de l'état-civil de la commune de Lasfaillades, Canton d'Anglès, Arrondissement de Castres, (Tarn); Sont comparus Bouissière Augustin, âgé de quarant-cinq (sic) ans, Instituteur Primaire Communal, demeurant à Bouisset, et Cathala Jacques, âgé de soixante cinq ans, Cultivateur, demeurant au même lieu, voisins du défunt, lesquels nous ont déclaré que, Rouanet Jean-Louis, âgé de Cent-deux ans, six mois, et un jour, né à Combericart, Commune d'Anglès, cultivateur demeurant au hameau de Bouisset, époux de Marie Bouisset en secondes noces, âgée de Soixant-douze ans, Cultivatrice demeurant à Bouisset, fils de feux Rouanet Pierre et de Marie Julien Métayers, Est décédé ce jourd'hui à quatre heures du Matin dans sa maison d'habitation sise à Bouisset dans cette commune. Nous nous sommes assurés de ce décès et avons dressé acte que les déclarants ont signé avec nous après lecture. Sauf Cathala Jacques qui a déclaré ne savoir."

3.24.5 - SALEICH dans la Haute-Garonne

AYANT GAGNÉ LE JUBILÉ : "L'an 1759 Et Le vingt neufvieme juillet est Decedée aprés avoir gagné Le jubilé, gabriele sauné paysanne agée d'environ cent ans; et Le trentieme son corps a été enterré dans Le cimetiere De Léglise parroissiale en presence De pierre barthe, pierre gaillard, simon fouert, et De jean bordes qui n'ont sû signer. je vicaire ai fait La ceremonie. en foi De ce." Joly ptre vicaire

3.24.6 - SALIÈS dans le Tarn

LES JEUNES CENTENAIRES CROUZET : 1- "Le quatriesme jullet mil Six Cens huictante [1680] est decede francois Crouset age de Sent ans ou davantage environ Sur les deux hures du jour au Lieu et masage des mondets Et a este ensevely le Sinquiesme du dit mois au Simetiere de leglise parroisiele nostre dame de Salies presens les tesmoings qui ont este jaques rey jaques Jolie et bernat pinel tous Laboreurs du dit Salies lesquels ont dit ne Scavoir Signer."

2- "Le dixnufiesme decembre mil Six Cens huictante quatre [1684] est decede raymond Crouset Environ les six hures du Soir age de Cent Ans ou davantage Et a este ensevely Le Landemain vingtiesme du dit mois Et a este Ensevely (sic) dens le Simetiere nostre dame du dit Salies Les tesmoings ont este francois baban et raimont braille et jaques braille tous Laboreurs de la presente parroisse par moy Cure."

3- "Le vingt et quat(r)iesme avril 1686 est decede jean Crouset Sur les Sinq hures du Soir age de Sent Et dix ans (cent dix ans sur autre registre) a la meterie de monsieur Siroy parroisse de Counols (?) et Saint benoit et a este ensevely Le (vingt-)Sinquiesme au Simetiere de Leglise parrossiele nostre dame de Salies les tesmoings ont este enthoine Vialetes Soneur des Cloches enthoine maries travailler (sic) et jean Carrie travailleur du dit Salues lesquel ont dit ne Scavoir Signer et moy Cure."

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir indiqué cet acte !

3.24.7 - VALENCE-D'ALBIGEOIS dans le Tarn

ON A L'ÂGE QUE L'ON SE DONNE : "Le 10e mars de lad annee [1721] est decedée en la co(mmun)ion des fideles de n(ot)re mere Ste eglise marie Calbairac vefve de Jean Cabot du faubourg haut agée denviron cent dix ans selon quelle la declaré a ete enterrée dans le Cimetiêre de Valence (le lendemain) ayant receu les sacremens en foy de ce." Assier vicaire

4 - LES ESTRANGERS

4.1 - LES LOIN-DE-CHEZ-EUX

4.1.1 - ALBI dans le Tarn

IZABEAU LECLERC, LA PETITE PARISIENNE : "Le sixi(em)e novambre 1671 est decedée Izabeau De clerc aagée d'environ trois ans fille de sieur michel Le Clerc Bourgeois, et de Damoiselle Judith Cochart habitans de la ville De paris Lad Izabeau estant en pension aux Religieuses de la visitation depuis environ six mois et a este ensevelie dans l'Esglize desd Religieuses presans Srs Jean et anthoine Bousquetz pre et obituaires de La presante Esglize Soubsignez en foy de quoy." HBannes vicaire - Paroisse de la MADELEINE

ANTHOINE GROS, LE COMPAGNON D'AIX : "Le sixi(em)e octobre 1672 est decede anthoine gros Compaignon Bastier de La ville d'aix en provance aage d'environ quarante ans et apres avolir receu les sacrem(en)ts necessaires a este ensevely dans le grand cymetiere presans andre Chauvet mr Bastier et pierre chauvet mar(chan)t en foy de quoy." HBannes vicaire - Paroisse de la MADELEINE

JUSTIN McCARTHY, UN IRLANDAIS À ALBY : "L'an mil sept cens trente huit [1738] et le quatrieme mars a [été] Enterré dans Léglise parroissialle Ste Martiane d'alby Me justin Maccarty accollite irlandois Etudiant En theologie decedé Lejourdhyer dans Lasusd parroisse agé denviron vingt deux ans ont Eté presents Mes Louis dumas, Jaques Lagarde pretres de la susd Eglise et autre signés avec nous pretre curé." Bories Curé - Paroisse de STE-MARTIANE

DANIEL O'SULLIVAN, UN PRÊTRE VENU D'IRLANDE: "Le vingt Sixieme davril mil Sept cens quarante un [1741] a été enterré dans cette eglise me daniel o Sulivan pretre irlandois, decedé la veille dans cette parroisse, agé d'environ trente ans. pñs Jean pierre et hyacinthe hebrard Sargers de cette ville, qui requis de Signer ont dit ne Sçavoir." Balssa vicaire - Paroisse de ST-SALVY

LOUIS KAMINSKI, OFFICIER POLONAIS: "L'an mille huit Cent trente Cinq [1835], le huit du mois de Juin, à onze heures du matin, pardevant nous vidal jean françois adjoint à la mairie d'albi, Chef lieu du département du tarn, Remplissant par délégation de Mr le maire, les fonctions d'officier de l'état Civil, sont comparus Messieurs Causse Severin docteur en médecine âgé de trente un ans Et Niewrowski gérome officier polonais âgé de vingt Cinq ans, voisins du défunt Ci après dénommé, domiciliés à albi, lesquels nous ont déclaré que lejourd'hier à sept heures du soir, Est décèdé Mr Kaminski Louis sous lieutenant polonais âgé de vingt huit ans huit mois, né à Bialystock En lithuanie, domicilié à albi, quartier de la porte neuve, Célibataire, fils de defunts Mr Kaminski ... [sic] Et dame ... domiciliés quand vivaient à Bialystock. Et ont les declarans Signé avec nous le présent acte, après que lecture leur En a Eté faite."

4.1.2 - ALRANCE dans l'Aveyron

BERNARD GOUDAL DE SAUSSENAC : "Le 12 aoust 1710 Bernard Goudal du lieu de Saussenac En albigeois apres avoir Confessé mourut au village de maviala parr(oisse) de la capelle farcel Et feut Ensevely le Lendemain dans le cimetiere dud la capelle En foy de ce." Palous prieur de LA CAPELLE FARCEL

PIERRE CAMBOULIVES GARÇON DE CAPLONGUE : "pierre Camboulives garçon du village delpuech grimal parroisse de Caplongue, agé s'environ quatre vingts ans est decedé dans une grange de girard de falgairouse de Cette parroisse ou il S'etoit activé Comme mandiant, Le vingt deux et a eté enseveli Le vingt trois octobre mil Sept Cens Soixante dix sept [1777] dans le Cimetiere de notre eglise presens jean Costes Carilloneur et michel gineste cabaretier dud present Lieu de la Capelle farcel qui requis de Signer ont dit ne Scavoir." Cabrol prieur curé - Paroisse de LA CAPELLE FARCEL (Alrance)

4.1.3 - AMIGNY-ROUY dans l'Aisne

FRANÇOIS PINART & MARIE OLIVIER LES PASSAGERS : "le vingt deux janvier 1747 est née et le meme jour a Eté baptisé par moy Curé Soussigné jeanne fille de francois Pinart (?) et de marie olivier Son Epouse passants dans Cette paroisse pour y demander leur pain. laquelle a Eu pour parin jean lausquenet aussi passager et pour mareine jeanne olivier femme de Jean tisseraüd faisant icy leur residence depuis quatre ans, lesquelles ont fait leur marque [ne sachant signer] le jour et an que dessus." Genteud Curé

4.1.4 - LES ANCIZES-COMPS dans le Puy-de-Dôme

JEAN DURIAU & MARIE-SUZANNE DESPREUGNES DE ROANNE, DES GENS À NOUS INCONNUS : "Les Ancises - Aujourdhuy dix neufviesme Septembre g61e (sic - plus ou moins) quatre Vingts quinze [1695] a été bap(tis)e dans l'Eglise de ce lieu un filz Nommé Jean gilbert la Mere duq(ue)l S'estant Accouchée dans la maison d'honneste femme gilberte fournier hañte des Ancises, laq(uel)le a declaré et affirmé que Led'Enfant estoit Isseu de legitime Mariage; asscavoir de Mre Jean Duriau Seig(neu)r dud lieu hañt de la parroisse de St Bonnet a trois lieues d hyssoire et Elle S'appelle marie Suzanne DEspreugnes originaire de Roüane gens a Nous Incogneus Son parrain a esté gilbert parry Sa marraine Marie Sauret qui N'ont Sceu Signer Enquis par moy Curé Soubzné led Jour & an que dessus." Dugourd curé

4.1.5 - ASPET dans la Haute-Garonne

JEANNE-MARIE BOUCHE DE MALVEZIE : "Lan mil Sept Cens trente [1730] Et Le 29e jour du mois de juin Il Seroit morte dans la presante parroisse d'aspet une fille qui est tombée dans L'eau par inadvertance, laquelle avoit nom Jeanne marie bouche de la parroisse de malevesie, fille a Michel Et a Marie deup (?) mariés de lad. parroisse de malevesie agée de douse ans, ayant eté requis de Luy accorder la Sepulture Ecclesiastique Comme de droit ayant vecu dans la religion chretiene Et reçeu Le St batême d'ailleurs de bonnes moeurs Suivant Le raport qui nous En a Eté fait par des personnes dignes de foy nous aurions inhumé Son Corps avec Les Ceremonies ordinaires dans Le Cimetiere de L'eglise parroissiale d'aspet Le 30e du Susd. mois. En foy de Ce." Dencausse vicaire

4.1.6 - CARLUS dans le Tarn

JEAN-BAPTISTE LE LIMOUGEAUD : "Mort: de jean baptiste .... Limosin - L'an mil sept cens soixante onze [1771] et le quatrieme septembre a eté enterré dans le Cimetiere de l'eglise paroissiale st Claude de Carlus un Mandiant nommé jean baptiste ... (sic) originaire du diocese de limoges decedé la veille a queires sur lad paroisse agé d'environ quinze a dix-sept ans presens jean vigné tisseran et salvi vianès brassier qui requis de signer ont dit ne sçavoir." Ratié curé

4.1.7 - CASTRES dans le Tarn

LOUIS LEVASSEUR NATIF DE PARIS : "Aujourd'huy dix septieme frimaire l'an Second de la republique française [ 7 décembre 1793 ] a onze heures du matin par devant moi officiér public soussigné. Sont comparus En la maison commune de castres la citoyenne magdelaine richard cy devant Superieure des filles de la charité agée de cinquante cinq ans domiciliée a L'hotel dieu dudit Castres et jean jacques Bousquét archèr de police agé de vingt neuf ans domicilié au fauxbourg de la portanelle, lesquels m'ont declaré que louis levasseur natif de paris domestique du commandant du dépôt du quatorzieme regiment de chasseurs agé de Trente deux ans, etoit mort ce jourd'hui a une heure après minuit audit hotel dieu; D'aprés cette declaration je me suis sur le champ Transporté au lieu de ce domicile, je me Suis assuré du dècés dudit louis levasseur et j'en ai dressé le present acte que les temoins ont signé avec moi. fait En la maison commune dudit Castres les jour mois et an que dessus." Signatures: jaques Bousquet - Citoyenne M Richard - Puech off public

4.1.8 - CURVALLE dans le Tarn

JEAN DAMBRES DIT GIVAUDAN DE FLORAC : "Le 8. xbre 1720 a été Enseveli dans le Cimetiere de st jaques de montredon annexe de st pierre Deliergues au diocese dalby Jean Dambres dit Givaudan de florac diocese de Mende qui allant a toulouse tomba malade en chemin et mourut chez pierre fabré dit Laberriere a Carmenel auquel convoy ont assite Jean bourrouil de montredon." Lecoules Recteur

4.1.9 - FOLEMBRAY dans l'Aisne

JEAN BATON ETRANGER : "L'an mil Sept Cens quatre vingt neuf. [1789] le lundy Cinq du mois de janvier est decedé et le lendemain a èté inhumé par moi ptre Curé de cette Paroisse Soussigné dans le Cimetière d'icelle. le corps de Jean Baton, Maçon au vivier [manufacture] ou il Travailloit depuis deux mois passager agé d'environs trente Six ans dont le reste nous est inconnu, en presence de Louis noel Masson Son ami et de Louis Bounard aussi Son ami qui ont Signés le present acte avec moi le jour et an Susd." Drieucourt Curé

4.1.10 - FRÉJAIROLLES dans le Tarn

LA ROUSSINO DE CAYZAC : "Le dixhuitieme fevrier Mil sept cens dix [1710] mourut a la meterie d'alric une pauvre fille etrangere nommée roussino du massage de Cayzac parroisse del fraissé et fut enterrée le lendemain presans Jean veno et anthoine Cassan." Bosc Curé

4.1.11 - GIZY dans l'Aisne

CÉSAR LAMONTAGNE, AUVERGNOIS : "Le 23e Aoust 1712 est decede en la maison de Pierre poidevin Cezart la montagne auvergnois pauvre mandiant apres avoir esté Confessé et receu le Saint Viatique et le Sacrement d'extremonction Son corps a Esté inhumé le Lendemain dans le Cimetiere par moy pretre Curé de Gisy en fois de quoi Jay Signé le present acte nayant aucun parans le Jour et ans Susdis." Lefevre ptre

4.1.12 - LESCURE dans le Tarn

CATHERINE MAURY, LA ROUERGUAISE DE L'HÔTEL-DIEU : "Du 29 9bre 1677 - Catherine maury filhe de feu anthoine (de son) vivant me d'escoles du lieu de lacalm En roergue Et de marie de laporte née Environ la minuit dans lhotel dieu de l'escure ou cette pauvre fame cest retirée depuis quelques Jours ne pouvant marcher a cause de sa grocesse a esté baptisée par nous antien curé dud Escure parrin mr thomas metgé acolite Et marrine Catherine dubois filhe d'anthoine presans louis chanton fils de Jean et Jean bonal et autres ycy signes avec nous dit antien curé." Candelh recteur

4.1.13 - MAS-GRENIER dans le Tarn-et-Garonne

LE BIJOUTIER DE BOSTON EN AMÉRIQUE : "jean pierre roger fils du Sieur bernard roger marchant bijoutier residant a boston en amerique et de jeanne louise grenier du port louis en bretagne mariés age de vingt trois mois est decede le vingt un Septembre mil Sept cens Soixante dix neuf [1779] a été enterrè le lendemain dudit mois et an dans notre cimetiere presents pierre et jean dumas carilloneurs qui requis de Signer ont dit ne Sçavoir la Susdite mere du défunt jeanne louise grenier qui nous a dit les noms du defunt et de Son epoux n'a pû Signer le present acte etant partie pour accompagner un autre de ses fils malade en foy de ce." Lamisse ptre vicaire régent

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir indiqué cet acte !

4.1.14 - MIRAMONT-DE-COMMINGES dans la Haute-Garonne

CATHERINE DOUAT & JEAN DELABAT DE BAGNÈRES : "Le vingt Cinquieme octobre 1742. une femme venant de bagneres Suivant sa declaration et Se retirant chez elle a accouché dun fils devant la maison de francois rocabert a qui elle a declaré sur le raport fait par led rocabert quelle etoit mariée que le nom de Son mary etoit Jean delabat et le nom de laccouchée catherine Douat led. rocabert ne luy ayant point demandé de quelle parroisse led. rocabert nous a presenté led enfant pour etre baptisé dont il a eté le parrin, et catherine rocabert Sa fille la marraine le Nom du baptisé a eté Jean delabat. la ceremonie a eté faite presens les Soussignés par moy." Decap curé

4.1.15 - PEYREGOUX dans le Tarn

PAUL DASPE MARCHAND-LIBRAIRE DE CARCASSONNE : "Le 8e mars 1710 est descedé le Sr pol daspe mar(chan)t libraire de la ville de carcassonne äagé de 66 ans ou environ apres avoir receu les Sacremens et a esté ensevelli le 9e dud. moy par moy Soubsigné dans le Simetiere de peyregoux presens laurent holmiere et louis mauriés quy nont Sçeu Signer en foy de ce." Lacroix curé

4.1.16 - SAINTE-RADEGONDE dans l'Aveyron

FRANÇOIS SOULIER MALADE PAR HASARD : "françois Soulier du vill(ag)e du Moulifabré parr(oiss)e d'arques etant Tombé malade par hazard a Ste Radegonde et y etant mort aprés avoir receu les Sacremens y a eté enseveli le Sinieme (sic) Mars mil Sept cens vingt cinq [1725] etant agé d'environ Trente trois ans. ps Mrs Bessiere pre de la guioule (?) Secondaire et Yeme no(tai)re dud. Ste Radegonde." Codomier curé

BARTHÉLÉMY BARTAUD BRIGADIER DE GABELLE : "barthelemy bartaud brigadier de gabele du lieu de castretes diocese de montpelier aagé d'environ cinquante à cinquante cinq ans, en venant du pont de Salars Sur le chemin qu'on appelle farrat est mort le quinzieme juin mil Sept cens trente [1731] dans la communion de ñre Ste mere l'eglise, et a eté enseveli le 16 du meme mois aud. an dans le cimetiere de l'eglise de Ste radegonde ez presences de mre pierre bessiere pre vic de la Susd. parroisse, et de françois passaga du lieu de la garrige illitteré." Pinhat curé

4.1.17 - SAINT-GAUDENS dans la Haute-Garonne

LE NOMMÉ BELLOC DU LIEU DE ST-PLANCARD : "Le nommé Belloc Septuagenaire du Lieu de St plancart Baile De Sa profession Detenu dans Les prisons de St gaudens ÿ est mort et a été enseveli Le 4 f(evrie)r de L'an Susdt [1764] dans Le Cimetiere de La paroisse presans michel martin [fossoyeur] et henri garseau [sonneur de cloches] qui n'ont Sceu Signer de Ce Requis en foi de Ce." Catou (?) ptre vicaire

ANTOINE BARBE VOITURIER DE VICDESSOS EN ARIÈGE : "Antoine Barbe, dit farinél, voiturier, qui s'est dit marié; Et habitant de vic De Sort village De Suc prés tarrascon, Et foix, agé d'Environ quarante ans, passant Sur notre parroisse ÿ est tombé malade Et a eté porté a L'hopital, ou aprés avoir eté muni des Sacremens il Est decedé Le Sept fevrier De L'an que dessus [1781]. Le Lendemain huit Dudit mois, il a eté inhumé au Cimetiere presens antoine pagés, Et jean Soupene, brassiers, nos parroissiens, qui n'ont Scû Signer De ce requis. En foÿ de ce." Barthe archiprêtre

GABRIELLE GAUDENS FEMME DE CHAMBRE ORIGINAIRE DE LALANNE-ARQUÉ : "Gabrielle (?) gaudens, femme De chambre, domiciliée Sur cette parroisse depuis plus De Douze ans, fille Legitime De defunts Bertrand gaudens, Et marie Tajan, brassiers, mariés Du Lieu De Lalane-arqué, annexe De mont d'astarac au Dioceze d'auch, agée D'Environ quarante cinq ans, Et ayant eté munie Des Sacremens, Est Decedée Le quinze juillet De L'an cÿ Dessus [1783], Et a eté le meme jour inhumée au Cimetiere par permission De La police; a Cause Du grand chaud, Et de L'odeur infecte du corps qu'on a trouvé a propos de faire ouvrir. ont eté presens a L'inhumation, antoine pagés, Et jean adoüe brassiers, nos parroissiens, qui n'ont Scû Signer de ce Requis. En foÿ de ce." Barthe archipretre

JOSEPH-MARC-ANTOINE DE MÉRITENS DU LIEU DE MONTÉGUT-EN-COUSERANS : "Noble joseph-marc antoine De meritens de Montegut, fils legitime de noble maximilien, Brigadier Des mousquetaires, chevaliér De L'ordre Roÿal Et militaire De St Loüis, Seigneur Direct de La vallée De Ballongues, Et De Dame marie Duffaur De Soubiac, mariés, habitans Du Lieu de montegut dargen, au dioceze de Couzerans, S'etant arreté Sur notre parroisse Dans Le Cours d'un voÿage, ÿ Est tombé malade d'une maladie, dont il Est mort Le dix-Sept Decembre De L'an cÿ Dessus [1783], a L'age d'Environ vingt-cinq ans, Et après avoir eté muni des Sacremens : Le même jour, par ordonnance De la police, Et pour les raisons ÿ contenües, il a eté inhumé au cimetiere, presens michel Suberville tailleur d'habits, antoine pagés, Et jean adoüe, brassiers, tous nos parroissiens, qui n'ont Scû Signer de ce requis, Excepté Ledit Suberville qui a Signé. En foy de ce." Barthe archiprêtre

JEAN SEZERAT NATIF DE BEAUMONT-DE-LOMAGNE : "Jean Sezerat natif De Beaumont De Loumagne dioceze de montauban habitant a auterive, Et demeurant En dernier lieu Dans L'hôtel-dieu St jacques De La ville De toulouze a Raison De maladie Et D'infirmité, Etant passé Sur notre parroisse pour aller aux eaux (?) de Bareges, Et n'aÿant pû continüer Sa Route, fût reçû Le vingt-neuf juin De L'an cÿ Dessus, Dans L'hôpital St jacques De La presente ville, ou il Est decedé Le premier jour de juillet De Ladite année [1784] a L'âge D'Environ vingt-trois ans, Et après avoir eté muni des Sacremens de L'eglize : Le Lendemain deux dudit mois, Son corps a eté inhumé au cimetiere De notre dite parroisse En presence D'antoine pagés, Et De jean adoüe, brassiers, nos parroissiens lesquels Requis De Signer ont Dit ne Sçavoir. En foÿ de ce." Barthe archiprêtre

LA DEMOISELLE DE MUN DE SARLABOUS-CLARAC PRÈS DE TARBES : "Demoiselle marie-françoize-brigitte-alexandrine De mun De Sarlabous-clarac, fille Legitime De messire jean-antoine de mun de sarlabous, seigneur De Sarlabous, clarac, Et autres places, Et De dame marie-catherine de Binos, mariés habitans dud. lieu De clarac diocese de tarbes, nee audit clarac, Et agée d'environ vingt-deux ans, Est Decedée Sur notre parroisse Le Seize novembre De L'an cÿ dessus [1785] dans La communion Des Saints, Et Le Lendemain Dix-Sept dud. mois, elle a eté inhumée au cimetiere, presens antoine pagés, Et jean adoüe, brassiers, nos parroissiens, qui n'ont Scû Signer, De ce Requis. En foÿ de ce." Barthe archiprêtre

LE SIEUR FRANÇOIS CRATZ MAÎTRE À DANSER DE FALSBOURG EN ALSACE : "julie-alexandrine-gaudence Cratz, fille Legitime du Sr françois Cratz maître a dansé, Et De dem(oise)lle marie barbe mariés de La parroisse De falsbourg, dioceze De Strasbourg En alsace, Est née. Et a eté Baptizée Le onzieme jour d'août de L'an cy dessus [1786] par nous archiprêtre De Saint gaudens, ou Les Susdits Sr cratz Et Son Epouze Se Sont trouvés En voÿageant. ont eté parrain Et marraine, Le Sr alexandre-guilleaume-thomas pegot Etudiant, Et dlle julie-augustine-gaudence pegot Sa Soeur, nos parroissiens, qui ont Signé avec nous Et Le pere de la Baptizée, qui nous a certifié veritable tout Le Contenû du present acte. En foÿ De ce." Barthe archiprêtre

JEAN-CLAUDE BEYCHELET TAILLEUR DE PIERRE NATIF DE VESOUL : "Jean-Claude Beÿchelet dit la bonté, tailleur De pierre, natif De La ville de vezou dans la franche-comté. fils Legitime De Defunts pierre, tailleur de pierre, Et De marie-barbe clerc mariés de ladite ville de vezou, marié a Bordeaux avec marie ramond native de clairac, agé de quarante-deux ans passés. Etant revenû de Bagneres De Luchon a eté Recû, a cauze De maladie, dans L'hôpital De la presente parroisse, ou, après avoir eté muni des Sacremens, il Est decedé Le vingt-un novembre de L'an cÿ dessus [1786], Et Le Lendemain vingt-Deux dudit mois, il a eté inhumé au cimetiere. presens antoine pagés, Et jean adoüe, brassiers, nos parroissiens, qui n'ont Sçû Signer, requis. En foÿ de ce." Barthe archiprêtre

JEAN CASTERY MENDIANT DU LIEU DE CLARAC : "Jean Casterÿ, mendiant du lieu de clarac, annexe de bordes, agé d'environ Soixante-dix ans, Et ayant eté muni Des Sacremens, Est Décédé dans L'hôpital le Six, Et a eté inhumé au cimetiere le Sept juillet De L'an cÿ dessus [1787], presens jean adoüe, Et antoine pagés, brassiers, nos parroissiens, qui n'ont Scû Signer, requis. En foÿ de ce." Barthe archiprêtre

JEAN-BAPTISTE JOLY NATIF DE MONS DANS LE HAINAUT AUTRICHIEN : "Jean-Baptiste jolÿ, dit flamand, natif de mons dans le hainault autrichien, agé D'environ vingt ans, a eté trouvé noÿé dans la garonne, le Sept juillet De L'an cÿ dessus [1787], Et le lendemain huit dudit mois, par ordonnance de police rendüe a la requête De m. le procureur du Roÿ, il a eté inhumé au cimetiere, presens antoine pagés, Et jean adoüe, brassiers, nos parroissiens, qui n'ont Scû Signer, requis. En foÿ De ce." Barthe archiprêtre

JEAN CASTERY MENDIANT DU LIEU DE CLARAC : "Jean Casterÿ, mendiant du lieu de clarac, annexe de bordes, agé d'environ Soixante-dix ans, Et ayant eté muni Des Sacremens, Est Décédé dans L'hôpital le Six, Et a eté inhumé au cimetiere le Sept juillet De L'an cÿ dessus [1787], presens jean adoüe, Et antoine pagés, brassiers, nos parroissiens, qui n'ont Scû Signer, requis. En foÿ de ce." Barthe archiprêtre

JOSEPH RIVES MENDIANT ORIGINAIRE DE MÉRENS : "joseph rives (?), mendiant, qui a dit etre de merens, Dans Le Comté de foix, Et qui paroissoit avoir plus de Soixante ans, aÿant reçû Les Sacremens De penitence, Et D'Extreme-onction Est Decedé a L'hôpital, le treize, Et a eté inhumé au cimetiere, le quatorze maÿ de l'an cy dessus [1790], presens jean adoüe, Et jean Lourgue, brassiers, nos parroissiens, qui n'ont Scû Signer, requis. En foÿ de ce." Barthe archiprêtre

4.1.18 - SAINTE-RADEGONDE dans l'Aveyron

MATHIEU DAVI DE GRENOBLE : "mathieu davi, où mathieu legè natif de grenoble, ainsy qu'il paroit par un certificat qu'il portait etant mort en passant à istournet parr(oiss)e de Ste radegonde aagè d'environ 44 ans, le quatrieme juillet mil Sept cens trente cinq [1735] à eté enseveli au cimetiere de lad. parr(oiss)e le lendemain 5. dud. mois aud. an ez presences de mr me françois bousquet pre vic. dud. Ste radegonde, et de jean constans fils de la palouzie Soubsignès." Pinhat curé

4.1.19 - SALEICH dans la Haute-Garonne

THOMAS ARJO TRAVAILLEUR DE SOUEICH : "L'an 1749 et Le vingt quat(r)ieme fevrier est decedè thomas arjo travailleur de La parroisse de soueich par une chute, apres avoir Receu Le sacrement de penitence, et Le vingt cinquieme son corps a êtê transporté dans Lad(it)e parroisse de soueich. Je curé soussigné ai accompagné Le cadavre a une certaine distance du village du chateau ou il est decedé dans La maison de jaques noustens en prêsence dud noustens, de joseph barthe qui n'ont sceû signer, et de andré Lachape qui a signê avec moy. en foy de ce." Vielajus curé

FRANÇOIS SAURINE TRAVAILLEUR DE CASTELNAU EN COUSERANS : "L'an 1765, et Le Dixneufvieme septembre, est Decedé De Mort Subite françois saurine travailleur habitant De La paroisse De castelnau en couzerans, agé D'environ soixante Dix ans; et Le vingtieme son corps a été enterré dans Le cimetiere De Lêglise paroissiale, en presence De jean avejean, Jaques anouilh, Raymond fouert, et De pierre Ribet, qui n'ont sçû signer: Je curé ai fait La ceremonie en foi De ce." Vielajus curé

RAYMOND PIQUEMAL MENDIANT DE LA PAROISSE DE MASSAT : "L'an 1766, et Le vingthuittieme mars, est Decedé aprés avoir Reçû Le sacrement De penitence et extreme onction, Raymond piquemal Mandiant habitant De La paroisse De massat agé D'environ cinquante cinq ans; et Le vingtneufvieme son corps a êté enterré Dans Le cimetiere De Léglise paroissiale, en presence De Jaques anouilh, antoïne anouilh, et De pierre Ribet, qui n'ont sçû signer. Je vicaire ai fait La ceremonie. en foi De ce." Joly ptre vic(ai)re

4.1.20 - SÉNOUILLAC dans le Tarn

ANTOINE DALET MENDIANT NATIF DE RIEUPEYROUX : "Le 17 febrier 1677 a esté inhumé dans le Symetiere St pierre de Senolhac Le corps de antoine dalet vivant povre mendiant agé de 60 ans ou environ natif de rieu peyroux en rouergue diocese de rodés aiant resceu Le sacrement de poenitance et xtreme onction "d efont" (?) Le 16 du courent dans la maison de iaqués cance habitant de Senolhac moy estant vicaire presens francois tandi et arnaud Soubrie et plusieurs autres." Pradel pbre

JEAN BOYER MENDIANT NATIF DE ST-SERNIN EN ALBIGEOIS : "Lé 15 iulliet 1692 a esté enseveli dans Lé Symetiere St pierre de senouilhac Lé corps de iean bouié vivent povre mendiant natif du lieu de St cernin d'albigeois decedé Lé dist iour a la meterie de la bonneté apres avoir resceu Lés Sacrements et esté un mois malade."

4.1.21 - VALENTINE dans la Haute-Garonne

FRANÇOISE MENVILLE MAÎTRESSE D'ÉCOLE ORIGINAIRE DE LARCAN : "Lan mil Sept cens quarante trois [1743] et le quinsieme jour du mois d'août. a eté inhumé au cimetiere de cette paroisse le corps de francoise menville , agée de Soixante trois ans, munie des Sacremens, morte dhier. en son vivant epouse de Bertrand bigourdan m(archan)t negotiant du lieu de larcan, laquelle etoit habitante en cette ville depuis Environ trois années en qualité de maitresse decole. ont eté presens a Ses funerailles arnaud betbese et blaise pascau executeurs testamentaires francois bigourdan Son fils, et bertrand bascans. en foy de quoy." Peirade Curé

4.2 - LES INCONNUS

4.2.1 - AGUTS dans le Tarn

LOUISE DE PAMPELONNE : "Lan mil sept cent quatorse [1714] et le premier Jour Du mois de septembre a cinq heures Daprez midÿ a esté enterre une femme estrangere qui desoit (disait) estre dauprez de pempelune à trois lieus dalby qui sapelloit louise de son nom de bapteme et qui disoit avoir esté metaÿere de monsieur de seneguas et que son marÿ estoit mort a larmee et que la misere lavoit obbligée (sic) de quiter son pais et elle desceda le dernier Jour du mois d'aoust passé pts Jean olivier Jean fedou antoine bouquier hat d aguts qui nont sceu Signer en foÿ de quoÿ." JRÿet curé

4.2.2 - ALBI dans le Tarn

LE BERGER : "Le premier Jour du mois de Septembre 1668 a La méterie de feu mr Bonnet est decedé un garçon qui estoit pasteur agé d'Environ 18 ans appellé Jean (un blanc) du lieu de (un blanc) - (En marge:) Ses maistres n'ont Sceu dire Le Surnom ny Le Lieu de Sa naissance - apres avoir reçeu Le Sacre(ment) de poenitance Et d'Extreme onction, Et a esté Ensepvely Le mesme Jour au grand Cimetiere Sur Le tard avec la permission de mr Le grand vicaire presans mre Jean Bousquet Et maistre anth(oin)e Salvy ptre En foy de quoy." Salvy prêtre recteur - Paroisse de ST-ÉTIENNE à la Madeleine

LA FEMME DE CHAMBRE : "Le 27: mars [1721] feut enterrée dans la presente eglise Louise (un blanc) fille de chambre de feu Madamme de Ginoulhac agée d'environ quarante cinq ans presents Mes Alexandre et Jaqués Gautiér pretres et vic : Signés." Gautiér vicaire - Paroisse de ST-SALVY

LE BASQUE VENU DES PRISONS : "L'an mil huit cent vingt huit [1828], le dix sept du mois de juillet à trois heures et demie du soir, pardevant nous Jean antoine Papailhiau, chevalier de l'ordre royal de la légion d'honneur, maire, officier de l'état-civil de la commune d'albi, chef lieu du département du tarn, sont comparus Jacques Joachim farenc cordonnier à l'hospice civil du dit albi âgé de soixante onze ans Et Jean Rey, tisserand, âgé de quarante quatre ans non parens du défunt ci-après dénommé habitans du dit albi, lesquels nous ont déclaré que ce jourd'hui à neuf heures du matin est décédé au dit hospice le sourd et muet surnommé le Basque inconnu venu des prisons admis à l'hospice du dit albi par ordre de Mr Le Prefet en date du dix octobre mil huit cent vint, âgé d'environ vingt six ans, celibataire, fils de (un blanc) Et de (un blanc) Et ont les déclarans signé avec nous le présent acte après que lecture leur en a été faite."

INITIALES B & G : "L'an mil huit cent trente neuf [1839], le dix du mois d'août à onze heures du matin, pardevant nous jean guillaume philippe pierre Defos maire, officier de l'Etat Civil de la Commune d'Albi, Chef lieu du département du tarn sont comparus pierre Roucayrol infirmier à l'hospice d'albi âgé de soixante six ans Et marie auguste Thalès Employé audit hospice âgé de vingt trois ans domiciliés à albi, lesquels nous ont déclaré qu'un individu à Eux inconnu du sexe masculin paraissant âgé de soixante ans, vêtu d'une Chemise marquée à la lettre B & G un pantalon de toile, une Carmagnole de Serge, un Gillet de rase (?), un bonnet de laine Et une blouse de toile le tout usé Et brisé,est décédé En notre commune En la maison de l'ospice (sic) le jourd'hier à onze heures du soir, Et les déclarans ont signé avec nous le présent acte, après que lecture leur en a été faite, à l'Exception dudit Roucayrol qui a déclaré ne savoir."

4.2.3 - ALRANCE dans l'Aveyron

LE MOISSONNEUR CONSTANS DE ST-JEAN-DE-MARCEL : "un homme moissoneur Se disant Constans de la parroisse St jean de marcel en albigeois agé d'environ Soixante dix ans fut trouvé couché Sur un chemin dans une extreme foiblesse, et fut Conduit dans une grange du Lieu de La Capelle farcel ou il mourut a L'entrée de La Nuit (?) après avoir reçu Les Sacremens. presens michel Gineste paisan, et autre michel gineste Cabaretier a Sa Sepulture Qui a ete faitte dans Le Cimetiere des pauvres de notre eglise Le Lendemain de Sa mort Le vingt juillet mil Sept Cens quatre vingts deux [1782] Les Susd temoins habitans dud. Lieu de La Capelle requis de Signer ont dit ne Scavoir." Cabrol pr. curé - Paroisse de LA CAPELLE FARCEL

4.2.4 - ASPET dans la Haute-Garonne

LE MENDIANT DE BORDEAUX : "Le Seizieme septembre 1742 est mort Ches Noel Sauné un pauvre mandiant agé d'environ soixante et dix ans, nommé jean, apres s'etre confessé et reçu l'extreme-onction qui a dit etre natif du voisinage du Bourdeaux, et le lendemain a eté inhumé dans le cymetiere de cette Eglise Es presences de Noel Sauné et Nicolas Rouzaud qui requis de Signer ont dit ne Savoir. En foi de ce." Touzet curé

4.2.5 - CAMBON dans le Tarn

LA JANONGE : "Le 9e 7bre 1755 mourut La nomme La ianonge chés Le metayer de Mr de Laberaudie agee d'environ soissante dix ans et feut enterree Le Lendemain dans Le Simetiere de cette parroisse presens jean rey et pierre barrau de Cambon illéteres." Lafon prieur Curé

L'INFORTUNÉE : "Le 15e 8bre 1759 mourut a purris une fille imbecille et illegitime nommee marie agee de quatorse ans et feut enterree Le Lendemain dans Le Simetiere de cette parroisse presens pierre barrau et jerome raynaud de cambon illeteres." Lafon prieur Curé

4.2.6 - FRÉJAIROLLES dans le Tarn

LE SOURD-MUET : "Le seixieme mars [1674] a esté enseveli un homme incogneu muet et sourd paroissent aagé denviron trente ans, mort le quinsiesme dans La maison de iean rolland apres avoir receu tous les sacrements presens a La sepulture Ledt iean rolland et Simon muratet habitants et Laboureurs De La parroisse de freiairolles lesquels ont dit ne Scavoir signer." Teulier prêtre

4.2.7 - GIZY dans l'Aisne

LA BERGERIE DE LOTH : "Le 14e May 1712 est decedé dans la bergery de Jean Loth Laboureur de cette paroisse Un pauvre homme malade qu'on dit estre de Roüan Sans avoir esté Confessé ny receu aucun Sacrement ayant esté Surpris de la mort Son Corps a esté inhumé le Lendemain dans le Cimetiere de cette paroisse par moy prêtre Curé de Saint Remy de Gisy en fois de quoy Jay Signé Le present acte le jour et an Susdis." Lefevre ptre

4.2.8 - GRAULHET dans le Tarn

LE CHAUSSATIER TOULOUSAIN : " Le sixiesme novembre 1712 a este enterré un inconu agé denviron soisente ans qui se disoit de thoulouse et autrefois marchand chausetier, estant decedé de mort soudaine le cinquiesme du dit mois Il feut enseveli par moy soussigne dans le cimetiere de nostre dame de besclaux avec les ceremonies acoutumees." Chanton prêtre et vicaire - Paroisse de Notre-Dame de BESPLAUX

4.2.9 - LAGARRIGUE dans le Tarn

L'AUVERGNAT : " Le quatorsiesme iour du mois de J(uillet) mil Six cents Soixante quinse [1675] au Siala mourut un garçon incognu aagé d'Environ vint et cinq ans qui estoit D'auvergnes ensevely le Seseisme iour dudit mois an Susd(its) au cimetiere de Sainct Julien de Gaïx (Lagarrigue)." AMalac Vicaire

LE PETIT MENDIANT : " Ce troisieme Septembre mil Six cens quatre vingts treize [1693] est decedé au (lieu du) chateau de gaix un pauvre mandiant aagé denviron cinq ans, nommé Jacques et Son corps a esté enseveli au cimetiere St Julien de gaux en temoin de ce." Bonet p(t)re

L'INCONNU DE LA GRANGE À FOIN : " Lan 1710 Et Le 30 mars a Eté Enterré dans le cimetiere de notre parroisse St Julien de gaix un pauvre qui Sest trouve mort dans La grange a foin de (la métairie de) pedarde on ne Scavoit ny Le nom ny Surnom ny age on a dit quil Etoit de poussines on y a trouve Le Chapelet dans Sa poche presans Jaques Escudie et pierre guibbaud de pedardé Le Susdit pauvre a Eté Enterré a Lissue de La messe de parroisse En foy de cé." DeSainctPaul (curé)

4.2.10 - LISLE-SUR-TARN dans le Tarn

DÉCLARÉ PAR LES SIEURS DAURADE, PÊCHEUR, ET HÉRISSON, COMMISSAIRE : " L'an mil huit cent cinquante huit [1858], le onze décembre à dix heures du matin, par devant nous Alphonse Roques Lassagne adjoint municipal de la commune de Lisle, département du Tarn, officier de l'état civil par délégation du Maire sont comparus raymond Daurade, pecheur âgé de cinquante quatre ans et lucien herisson commissaire de police âgé de quarante quatre ans domiciliés à la ville de Lisle, lesquels nous ont déclaré qu'un individu à eux inconnu, du sexe masculin, paraissant âgé de cinquante ans, portant un chapeau rond et noir, en feutre non foulé, cravate en tafetas noir, une veste ronde et pantalon de drap bleu, gilet en tartanelle à carreaux bleus et marrons, bas en laine couleur marron. brodequins presque neufs, chemise en indienne couleur fonds-lilas. mouchoir de poche en cotonnade à carreaux bleus, marqué avec du fil blanc aux initiales I.I, a été trouvé mort le neuf de ce mois à onze heures du matin dans la rivière du Tarn au moulin Darpaud en cette commune, ainsi que nous nous en sommes assuré. Les déclarants requis de signer. le Sr herisson a signé avec nous, non le dit Daurade qui a dit ne savoir, lecture faite du présent acte."

4.2.11 - MONTDRAGON dans le Tarn

SALVY UN PASSAGER VENU D'AMBIALET : " lan mil Sept cens dix [1710] et le dousieme iour du mois de mai a été par moy vicaire Soubsigné enseveli dans le cimetiere de la presente paroisse St pierre de mondragon un pauvre passager nommé Salvi soydisant d'ambialet au diocese d alby decede le iour d'ier aagé de soixante dix ans ou environ presens iean martel et pierre missou qui requis de signer ont dit ne Scavoir." Salesses vicaire

4.2.12 - SAINT-AGNAN dans le Tarn

L'ÉTRANGER AU POIL GRIS : " L'an mil Sept cens Soixante un [1761] et le trentieme octobre est mort à Mazies dans garrigues un pauvre êtranger de taille mediocre, poil un peu gris, agé de quarante cinq à cinquante ans ou environ et dont on n'a Sû ni le nom ni l'origine. son corps a êté enseveli le lendemain dans le cimetiere de garrigues Sur les temoignages de catholicité qu'il donna et que nous ont attestés les habitans dud Maziés nommés Milliet et Sabbatier en presence de Mrs françois gasc, et Raymond Raynaud consuls de la communauté dud garrigues, de Durand Sudré valet consulaire, et autres personnes. tous requis de Signer tout ce dessus ont dit ne Savoir." Scalier vicaire

Grand merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] qui a trouvé cet acte !

4.2.13 - SAINT-GAUDENS dans la Haute-Garonne

LE RADELIER DE MONTRÉJEAU : "Le quatorze juillet De L'an cÿ Dessus [1781], un homme agé D'Environ Soixante ans, Radellier De profession, Et qu'on a dit se nommer jean; Et etre De monrejeau, a eté trouvé noÿé dans une isle appellée Du cournas (?) au Bord de la Riviere de garonne, Et dans Le territoire De notre parroisse, comme il Est plus amplement Specifié Dans Le procés verbal qui en a eté fait : Le même jour En consequence D'une ordonnance de police; nous L'avons inhumé au cimetiere, presens antoine pagés, Et jean Soupene, brassiers, nos parroissiens, qui n'ont Scû Signer de ce Requis. En foÿ De ce." Barthe archiprêtre

LE RACCOMMODEUR DE PARASOLS ET DE FAÏENCE ORIGINAIRE DE LOMBEZ : "Bernard, Dit L'Espagnol, Racommodeur De parassols, Et De faÿence, natif De Lombés, Et marié dans la même ville a ce qu'il a Luy même declaré, Etant tombé malade Sur notre parroisse a eté Recû a L'hôpital, ou il Est decedé muni Des sacremens, a L'âge d'Environ quarante ans, Le huit novembre De L'an cÿ Dessus [1785] Le vingt-un novembre de L'an cÿ dessus [1786], Et Le Lendemain neuf Dudit mois, il a eté inhumé au cimetiere, presens antoine pagés Et jean adoüe, brassiers, nos parroissiens, qui n'ont Scu Signer, requis. En foÿ De ce." Barthe archiprêtre

4.2.14 - SALEICH dans la Haute-Garonne

MARC D'ARGEIN DE COUSERANS : "Le vintethuitiesme iour du mois de Septembre mille Six cents quatre vints treize [1693] est decedé marc [un blanc] de la parroisse dargein de couserans et est decedé a hourtiguet agé de cinquante cinq ans ou environ et a esté enseveli au Semetiere de léglise parroissielle de Salleix presents pierre dat jean figuarol pierre la part et françois fourtané en foy de quoy." Souls vicaire

4.2.15 - VALENTINE dans la Haute-Garonne

RAYMOND MENDIANT DU LIEU DE CHOUÉS : "Le Six juin mil Sept cens quarante Sept [1747]. a Eté inhumé au cimetiere de cette paroisse le corps dun pauvre mandiant du lieu de choués, nomé raymond mort dhier, dans la maiterie du Sr abadie cadet, muni de tous les Sacremens. presens a ses funerailles jean andrillon carrillonneur, pierre pujos, et dominique gousenes, clercs de cette Eglise, led. pauvre agé denviron Soixante et Seise années. En foy de quoy." Peirade Curé

5 - NOTRE SAINTE-MÈRE L'ÉGLISE

5.1 - LES CONVERTIS

5.1.1 - ALBI dans le Tarn

L'ABJURATION DU SAINTONGEAIS SAVILLAC : "L'an mil six cens soixante neuf [1669] et le vinctie(me) Jour du mois de Septambre apres midy environ cinq heures du soir dans l'esglize paroisielle Ste Marie Magdelaine en presance des soubsignez a este receu au giron de l'esglise Jacques savillac compaignon Sarger aagé d'environ vinctcinq ans, natif de St Jean d'angely dans la Xaintonge, et a abjure et deteste en ma presance comme delegue de Monseig(neu)r n(ot)re Reverand(issi)me et Illustr(issi)me Gaspar de daillon du Lude, Evesque et seigneur Tamporel D'alby, Les opinions et maximes de Calvin, ce faisant a promis Jurer et vouer de vivre d'hors en avant (dorénavant) en bon Catholique et observer les traditions apostoliques Conformem(en)t aux Stz Consiles et en (?) fait son nom et sur son nom a este Escript au presant Livre et Registre suivant les rubriques du rituel Romain presans Srs Jean et anthoine Bousquetz mes George Combes aussy pre mre Thomas Gayrard docteur et ad(voca)t en la cour, Anthoine Bleys Borger (?) Jean Espine mar(chan)t Jean et Anthoine Lombral freres soubsignez tous habitans du bout du pont et plusieurs autres de l'un et autre sexe prarroissiens de La pre(sen)te parroisse qui n'ont Sceu signer en foy de qyoy me suis Signer avec led savillac." HBannes prêtre - Paroisse de LA MADELEINE

LA CONVERSION D'UN JUIF DE CARPENTRAS : "Le vingtcinquieme Juillet mil Sept Cens Soixante deux [1762] a Eté Baptizé dans l'eglise metropolitaine Ste Cecille de la ville d'alby Environ onze heures du matin, par messire pierre devaré docteur En Sorbonne vicaire general de Monseigneur leopol Charles de Choiseul archeveque dud. alby, le nommé Coste adulte de vingt quatre ans né à Carpentras au Comptat davignon de pere Et mere Juifs apres avoir Eté duement Instruit dans la religion Catholique : les noms de Jacques, louis, francois, luy ont Eté Impozés aux fonts Baptismaux Etant assisté par mre louis de Clery docteur En Sorbonne abbé Commendataire de lonlay et vicaire general dud Seigneur archeveque En qualité de parrain; et par dame francoise de la rochefoucaud Contesse de panat comme marraine; ont eté presents aud. Bapteme Sr Estienne Ichier hebdomadier de lad. Eglize Et de me antoine delmas ptre beneficier de la meme Eglize Signés et plusieurs autres avec moy vicaire mage de lad Eglize." Sudre vicaire mage - Paroisse de STE-CÉCILE

5.1.2 - ASPET dans la Haute-Garonne

L'ILLUMINÉE : "Comme soit anisin (?) que Jeane Pincete agée denviron vingtquatre ans fille legitime et naturelle de philipe Pincet et Catherine Lautié mariés de la ville Damb... (?) au diocesse de StLiers (?), Laquelle estant Illuminée et advertye par la grace de Dieu, que hors de lEglise Appostolique Romaine Il ny a point de Salut. Elle auroit requis Me Anthoine Bertier pbre recteur de la ville dAspet de la vouloir recevoir a f(air)e Son abiuration quelle desire faire des erronnées fausés et pretendues religions de Calvin Luter, et ... (?) et contraires a la veritable foy et religion Romaine. Et po(ur) ce elle auroit promis par acte receu par Me Laurens Desbaux no(tai)re dAspet du 29e 7bre 1670 aud. Sr Recteur de f(air)e lad abiura(ti)on et profession de foy, Lors et quand Monseig(neu)r de Comenge ou ses viccaires g(éné)raux voudroient luy f(air)e la grace de la recevoir ou f(air)e recevoir au giron de lad Eglise, Cest pourquoy ce Jourdhuy dixneuvie(me) Mars Jo(ur) de St Joseph mil Six cens Septante Un [1671], Lad. Jeane Pincete sest presantee devant le R(everen)d P(ere) françois Joseph de lordre des Capucins predicateur dans lad ville dAspet pendant le Caresme de la pnte année, Et Com(missai)re deputé par Mr de Sancon viccaire g(ene)ral de Comengé po(ur) f(air)e f(air)e laiura(ti)on a lad Pincete de sa fause religion et la recevoir au giron de la veritable Eglise. Laquelle Sans estre Seduitte ny Subornée de personne a faict lad abiura(ti)on dans lEglise dud Aspet Et devant le St Sacrement a trois heures apres midy. Laquelle abiura(ti)on et profession de foy led. R(everend) pere Com(missai)re Susd a reçu avec tout le respect et ceremonie en tel cas requise ez presances de Mes Antoine Bertier recteur Susd Jean Sauné Jean Maylin, Antoine Galas pbres chapelains du Roy dans lEglise dud Aspet pierre Desbaux soubdiacre, blaise duchen clerc, Me fabien de Ribet Juge dud Aspet Mr Roger Burgalat et Jean toussan Consuls de lad ville le Sr Jacques fabien et Dame Isabeau de latour parrin et marrine de lad aviura(t)ion, Me hyerosme StGes docteur en medecine, Me Jean de Ribet docteur et ad(voc)at en parle(men)t le Sr Geraud Dencausse ... (?) Soub(sig)nes avec le R(everend) pere et lad. ...(?) Pincete." Bartier (sic) Recteur

5.1.3 - LAGRAVE dans le Tarn

LE PETIT LAQUAIS : "Le 21 du mois de Septembre 1684 David molinier laquay de madame la Barone de lagrave aage de 14 ans natif de montredon fit Son abiuration de lheresie de calvin dans la quelle il estoit né Sans y estre nullement suborné entre les mains de Mstre Jean baptiste Pendaries qui lassout (l'absout ?) de lexcommunicaon (sic) par ordre de monS(eigneur) larchevesque dalby." Mazenx pbre curé

5.2 - LES ÉGLISES

5.2.1 - ALRANCE dans l'Aveyron

DEUX NOUVELLES CLOCHES : "Lan mille Sept cens Soixente neuf [1769] et le quatrieme de juillet nous avons beni deux cloches dans leglise de la capelle farcel il ny en avoit auparavant qu'une mais les parroissiens unis avec nous, nous en avons fait faire une autre. la grande peze environ huit quintaux la petite deux quintaux vingt et sept livres le parrain a eté tres haut et tres puissant seigneur jean de buisson comte de bournazel Seigneur de notre parroisse, marraine madame catherine petronille victoire deriquet comtesse de bournazel Son epouse nous avions eté trompés Sur les noms de bateme du parrain et de la marraine mais depuis ils nous ont eté donnés veritables tels que je les ay mis sur ce regitre (sic) la grande cloche a eté benite a l'honneur de marie patronne de la parroisse et la petite a l'honneur de Ste victoire dont la marraine porte le nom." Delapersonne pr - Paroisse de LA CAPELLE FARCEL

5.2.2 - LA CHAPELLE-SUR-COISE dans le Rhône

BÉNÉDICTION DE CLOCHE : "L'an 1703 et le 18 novembre soussigné curé de La Chapelle ay béni une cloche de la pesanteur de 755 livres en suite de la permission que j'en ay reçu de Mr Tebrasson vicaire général sustitué du forrest, a été parrain Pierre de la Rajasse écuyer seigneur de Saconnac (...) et marraine damoiselle Françoise de Bussières, en présence de Mre Antoine Besse prêtre doyen de l'église collégiale de Notre Dame du (...) diocèse de Mascon, Mre François de Bussières prêtre chanoine grand sacristain de l'église collégiale de St-Martin de Lisle Barbe diocèse de Lyon, Mre Antoine Dupont prêtre curé de Coyse et Mre François Carrige seigneur de Bachelon." Payre Curé - Paroisse de LA CHAPELLE-EN-VAUDRAGON

VISITE PASTORALE EN 1776 : "Antoine De Malvin de Montazet Archevèque du comte de Lyon primat de france &c. Vû le procés verbal de la visite faite en L'Eglise paroissiale de la chapelle en Vaudragon le vingt quatre juin dernier par me joseph sebastien Gandin docteur en theologie chanoine d'honneur & curé fr la paroisse de saint just de lyon notre promoteur général substitué que nous avons specialement commis a cet effet, nous avons ordonnés & ordonnons ce qui suit. 1° L'Avant toit ou porche de L'Eglise sera reparé. 2° les Reliques qui sont sans authentique ne seront point exposées a la veneration des fideles. 3° on reparera le toit de la nef incessament ou il en est besoin, & la petite porte de l'Eglise placée du coté de L'Epitre sera mise en bon etat. 4° Le Banc placé du même coté de l'Epitre prés lad. porte, sera crié a L'Enchére aprés qu'on en aura donné huis au prone deux dimanches auparavant, & il sera adjugé au plus offrant, sa vie durant seulement. 5° on travaillera incessament a rendre la sacristie plus saine & plus aërée, on Reparera l'Armoire qui renferme les ornements, on placera un tapis sur la table qui sert a l'habillement de pretre, un prie-dieu & des cartons contenants les prieres de la preparation avant la messe & de l'action de grace. 6° Lusage du calice demeurera interdit jusqu'ace qu'il soit Reparé. 7° les deux Lanternes dont on se sert Lorsqu'on porte le St viatique aux malades seront reparés & mises en bon etat. 8° on se pourvoira d'une chappe decente a l'usage de toutes les couleurs excepté de la noire 9° il sera placé une croix au milieu du cimetiere. 10° Le tronc placé dans l'eglise destiné a renfermer les deniers de la fabrique sera reparé & fermera a deux clefs prehibitives dont l'une sera Remise au Sr curé & l'autre au marguilier ou fabricien en exercice. 11° Tous les titres de de papier de la fabrique, même ceux qui peuvent avoir été confiés a diferantes personnes seront deposes avec l'etat ou inventaire qui en fut fait & dressé en l'année 1766 dans un coffre qui sera fournis a cet effet, lequel fermera a deux clefs prohibitives dont l'une sera remise au Sr curé & l'autre au fabricien ou marguilier en exercice, & lors que led. marguilier aura besoin de quelque titre pour s'en aider dans son administration, il ne le deplacera qu'apres s'en etre chargé par ecrit. sur un petit livre ou Registre qu'on gardera dans le même coffre pour cette destination 12° les comptes de la fabrique seront rendus chaque année & Redigés conformement au modele imprimé par nos ordres & envoyé aux fabriciens de lad. paroisse; les pieces justificatives de la depense seront deposées dans le coffre de lad. fabrique avec un double des comptes rendus, & l'autre double sera remis aux fabriciens pour leur servir de decharge. 13° on se pourvoira incessament des cartons d'autel graduel, missel, antiphonaire & processionnal nouveau (?) a l'usage de notre diocese. 14° conformement au Reglement qui fixe l'heure de la messe de paroisse dans notre diocese, on la dira de puis paques jusqu'a la Toussaint a huit heures & depuis la Toussaint jesqu'a paques a neuf heures. 15° nous permettons de d'exposer le saint sacrement le troisieme dimanche de chaque mois pendant la messe de vepres & d'en donner ensuite la Benediction. 16° nous exhortons les pêres & mêres les maitres & maitresses a inviter (?) leurs Enfants & leurs domestiques exactement aux offices, cathechismes & instructions qui se font a la paroisse & a y assister eux mêmes avec assiduite & edification. & sera notre presente ordonnance luë & publiée au prône de la messe de paroisse deux jours de dimanches consecutifs, immediatement apres sa Reception : ordonnans au Sr curé & aux fabriciens de lad. paroisse de tenir la main a son execution & d'en certifier notre promoteur general. Donné à lyon sous notre seing, le sceau de nos armes & le contre seing de notre secretaire le sept decembre mil sept cent soixante seize 1776 + ant. arch. de lyon par Monseigneur Arthaud sec(rétair)e. La presete ordonnance à été luë & publiée au prone de la messe de paroisse les dimanches cinq & douze janvier on attend l'execution ce dix neuf janvier publiée pour la 3e le 7e Xbre pour la 4e fois le 18 janvier 1778 reste dans l'inaction de la part des fabriciens au sçu du promoteur."

5.2.3 - FÉNOLS dans le Tarn

BÉNÉDICTION DE CLOCHE : "Benediction de la cloche de la chapelle de mr de cahours - L'an mille Sept cens cinquante neuf [1759] et le tresieme de juin, a été benie, par mr Rougé ptre et beneficier de léglise Ste cecile d'alby, une cloche Sous linvocation de Ste marguerite donnée par mr de cahours Seigneur de fenols pour la chapelle, comme il conste par lescription de la dte cloche conçue en ces termes. virgini. marie dominus joannes antonius de cahours doctor utriusque juris et dominus de fenols et hujus capellae patronus me dedit. Son parrain a eté mr jean jaques antoine fenols de cahours et marraine demoiselle marguerite cahours sa soeur. tous les quels ont signé avec moi." Viguier vicaire

5.2.4 - FOLEMBRAY dans l'Aisne

LES TROIS CLOCHES : "L'an mil Sept cent Soixante dix huit [1778] le quinzieme jour du mois de juin ont eté Benites les trois cloches de cette Eglise Royale et paroissiale par moÿ Curé SouSigné assusté de Messieurs charles Baudet Curé de quincÿ, Nicolas pierre Balin Curé de chaomps et de jean françois godart Vicaire de la paroisse de Coucÿ le chateau, la premiere a eté Nommée Emilie marie ausi (sic) par moÿ et Damoiselle Emilie marie Tronsson fille de Mr Guillaume Tronsson Maitre de la manufacture Royale du Vivier et de Dame Emilie margueritte St martin de Valcourt Ses pere et mere. La Seconde a eté Nommée marie therese par le Sr Simon Langonnet laboureur dans cette paroisse, et Dame marie therese Carlier veuve du Sr Sebastien Dupuis Vivant chirurgien en la ville de chaunÿ. et la troisieme a eté Nommée anne Brigite par le Sr joachim onaptere (?) Lescot marchand de bois et anne Brigite poitvin Epouse de pierre Louis Detrées Sindic de cette paroisse; en presence d'autres Mrs Ecclesiastiques tant Seculiers que Reguliers et autres Mrs Laïcs." Bernard curé

5.2.5 - JONQUIÈRES dans le Tarn

DEUX TENTURES POUR UNE SÉPULTURE : "Lan mille six cens quatre vingts dix [1690] et le neuf du mois daoust Mre Pierre Labadie peintre de la ville de lautrec a achevé de peindre deux tentes de tapisserie sur la muraille aux deux costés de l auteil de leglise de St Jullien de burens comme il avoit promis de faire le iour de Lenterrement dun de ses enfans. en consideration duquel travail il luy a esté donné droit de Sepulture du consentement des paroissiens dans lad eglise St Jullien de burens pour luy et les Siens a lavenir. a lendroit ou son fils feut enterré le vingt et Six du mois de mars dernier qui est du costé de midy vis a vis la porte de lad eglise et un peu au dessous de la chappelle de mr de labessiere en foy de ce me Suis Signé personne des parroissiens presans ne Sçachant." Peyronet ptre de St-Julien de Burens

Grand merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] qui a l'oeil pour les actes originaux !

5.2.6 - LABASTIDE-DE-LÉVIS dans le Tarn

CENT LIVRES POUR UNE CLOCHE : "Le 13 may 1687 par moy prestre et Curé de L'eglise St blaise de Labastide montfort par La permission de monseigneur Larchevesque feut donnee La benediction a une cloche neüve achettee par les Confreres de ste Exuperie pour l'eglise de Pleux ou est La Confrerie presens et assistans a La ditte benediction. Sr noble d'estevenie (?). gentil homme de mr de St supplice et damoiselle de Castelnau de St supplice en foy de ce Suis Signé le prix en a esté d'achat Cent livres quinse sols La seule cloche sans Conter les autres fraix." Lamothe

5.2.7 - LABESSIÈRE-CANDEIL dans le Tarn

EMBELLISSEMENT DU TABERNACLE : "Memoire p(ou)r le tabernacle - L'an Mil Sept cens quarante trois [1743] et le vingt trois de juillet le tabernacle du maitre autel fut placé de nouveau sur led. autel apres avoir été doré par Mr Cases et Mrs le vuillac (?) pere et fils de la ville de lavaur qui mirent aussi un vernis en or au cadre du tableau en foi de ce me suis signé." Galaup curé

5.2.8 - LAUTREC dans le Tarn

VISITE PASTORALE : "Extrait du Proces Verbal et ordonnance de Visite de la paroisse de St Martin de Dauzats - Du 21e Novembre 1738 - François de Lastie de St Jal par la Misericorde de Dieu Et lautorité du st Siege apostolique Eveque de Castres, Baron de ferrieres, Con(seille)r du Roy en Ses Conseils Et au parlement de toulouse, Sçavoir faisons quen Consequence de Nôtre Mandement du 6e du present mois de Novembre 1738 par lequel nous indiquions notre Visite de la paroisse de St martin de Dauzats, Nous nous Serions Rendûs Cejourdhuy Vingt unieme dud mois de Novembre à la paroisse accompagné de Mr Joseph Payan docteur de Sorbonne Chanoine Et precenteur (sic) de nôtre Eglise Cathedralle nôtre Vicaire general Et official, de Messieurs de St Salvy de St Palais Chanoines du Chapitre St pierre de Burlats, du Sr Estienne Glories, hebdomadier de lad Eglise Cathedralle nôtre promoteur, et de Nôtre aumoniér, le Sieur pierre Madis Curé de la paroisse Nous auroit Reçus a La porte de l Eglise avec les Ceremonies accoutumées, Et aprés avoir fait les prieres prescrittes par le pontifical aurions procedé à Notre Visite et ordonné ce qui Sen Suit - I. Nous ordonnons que le Calice Sera fortifié et la patene Redorée le Sanctuaire Vouté ou plafone, et la lampe reparée - Le Pluvial de ligateure sera Reparé, il en Sera fourny un Noir et des Voiles de Soye Blanc, Rouge et Noir, et une Chasuble Violette avec Ses accompagnemens et Son voile de Soye. il Sera fourny aussy un parement d'autél de Cuir doré, et un autre noir, un Rideau et un Tapis pour lautél une Echarpe Blanche, un graduel et un antiphona... (?) - 2. Nous ordonnons quil Sera fait un Daton (?) Neuf pour la Croix de procession, un autre fanal de fer Blanc, que le Drap Mortuaire Sera Reparé, La Tribune aussy Reparée et la Néf de l'Eglize plafonée si Mieux on Narme (?) la Voutée et le Cimetiere Clos de Muraille, et le benitier fixe reparé. - Nous deffendons de Celebrér la Ste Messe dans la Chapelle de St Eutrope Jusquà ce quelle ait ete Mise dans l'Etat descent, pour Cest Effet et deffendons aussy de terrer (?) du Bois dans La Tribune - 3. Nous ordonnons au Curé de dire la priere pour le Roy tous les Jours de Dimanche, et de fete a la fin de la messe de parroisse - Et Sera nôtre presente ordonnance lüe Et publiée au prone de la messe paroissiale le Dimanche aprés Sa Reception et Executé a la diligence de Nôtre promoteur. Donné à St Martin de Dauzats en Cours de Visite le vingt unieme novembre mil Sept Cens Trente huit." F François Cucque (?) de Castres - Par Monseigneur Madaule secrétaire

5.2.9 - MIRAMONT dans la Haute-Garonne

BÉNÉDICTION DE DEUX CLOCHES : "Lan Mille Sept cens quarante Six [1746] et le vingt Septieme Jour du mois de Juillet Je Curé Soussigné par permission de Mre de Latour vicaire general de Comenges. Mgr leveque etant absent ay procedé a la Benediction des deux grandes cloches de notre eglise refondues le 25 du courant auxquelles ont Servi de parrains Sçavoir de la grande Mre francois de Veaux Sr de Broulx et dame Marie de Coudougnan Son epouse alaquelle a eté donné le Nom de Marie françoise Sous linvocation de St Martin patron de cette parroisse A la Seconde le Sr Jean tustes Marchand de cette parroisse et demoiselle Jeanne Bareilles Son epouse alaquelle cloché le Nom de Jeanne Rose a eté donné Sous linvocation de St Jean Baptiste Lad ceremonie a eté par nous faite ez presences des Srs Bertrand Reillon et Etienne Cazaux Consuls et Autres principaux marguiliers et habitans Soussignés avec nous en foy de ce." Decap curé

5.2.10 - SIEURAC dans le Tarn

LE CALICE : "Sera pour memoire a tous envenir, comme le legat fait par fû mr Bermond ancien curé de Sieurac, dun petit calice, a leglize de Sieurac, par Son testament retenu par me francois peyré No(tai)re de Sieurac, en datte du vint trois nouvembre mil Sept cens trois, fut evalué a Soixcente livres, en mil Septcens vint huit, entre les heritiers dud fu Bermond, et le curé dit esquirou dud Sieurac, lesd heritiers ne representant point led petit calice, disant quil leur avoit été Derrobé, laquelle Somme de Soixcente livres fut placée par led esquirou curé en Rente constituée Sur le bien du nommé lacroux comme appert du contract de constitution de vente retenu par vialar No(tai)re de florentin, consenti par Jacques lacroux du lieu de Sieurac, en datte du douzieme octobre mil Sept cent vint huit, et lad rante de trois livres destinée au luminaire de la lampe du tres St Sacrement de leglise dud Sieurac, par monSegneur larcheveque dalby, conformément a La permission de mond(it) Sieur archeveque, en datte du vint deuxieme Septembre mil Sept cnet (sic) vint huit [1728], Signée par s(ie)ur pouiade promoteur et chanoine, lextrait dud acte de vente, est attaché au registre de la confrerie du St sacrement de leglise dud Sieurac."

5.2.11 - VALENTINE dans la Haute-Garonne

BÉNÉDICTION DE CLOCHE AU BOUT DU PUY : "Le dix neuf aout mil Sept cens quarante deux. [1742] la cloche de notre dame du bout du puÿ a eté benie par nous curé Soussigné en vertu du pouvoir qui nous en avons reçeu de m de latour vicaire general de Commenges en date du trois juillet mil Sept cens quarante deux, et a eté nomée marie anne. le parrain a eté m pierre Rilhou ad(voca)t en parlement et la marraine demoiselle marie anne bordes Son Epouse en foy de quoÿ." Peirade Curé

LE CONFESSIONNAL : "Le premier avril mil Sept cens quarante quatre [1744] le confessional du coté du banc des consuls a eté posé et fait par fortassin menu(i)sier de montrejeau et a couté a me peyrade Curé la Somme de cent trente livres."

5.2.12 - VIELMUR dans le Tarn

BÉNÉDICTION DE CLOCHE : "Le 20me aout 1730 la Ceremonie de la benediction de la Cloche de st Julien de la gardie mon annexe a eté faite par moy soussigné, ayant pour assistant mr puginier prêtre Et Curé de Carbes, a laquelle on donna le nom de Marie-Reine, Le parrein fut Maitre Jean Crespon Jardinier de Castres et la marreine Marie Bertrand de la parroisse de la platé de Castres Le sr du puget ayant refusé de l'etre en foy de ce." Ferran Curé de Fréjeville - Paroisse de ST-JULIEN

5.3 - LES ÉVÉNEMENTS

5.3.1 - CORDES dans le Tarn

DU PAIN BÉNI : "le vingt deuxiesme de juillet 1663 nous donasmes le pain beny de la parroisse, et nous l avions donné l autre fois le 23 de novembre 1659, il est vray quil y eut quatre mois de discontinuation par lobstacle que me guizon (?) lieutenant y apporta; dans lequel temps mrs les consuls le firent condamner par arrest de la cour." Daires ptre

LA PROCESSION : "louverture du jubilé a lexaltation de Clement neuviesme pape se fit le soir de noel 1667 par une procession generale qui partit de la parroisse apres vespres, passa au dessous de lhospital, monta par le carrefour, et revint par la grand' rue a lad parroisse St michel sans entrer dans aucune autre église, le st sacrement fust exposé aud St michel depuis led jour de noel jusques au mecredy (sic) inclusivement, apres il fust exposé aux p. de la trinité le judy vendredy et samedy de la premiere semaine. la seconde semaine le St sacrement fust exposé pour gasgner led jubilé, le premier jour de 1668 dans léglise de messieurs les penitens, jusques au mecredy inclusivement, et le judy, vendredy, samedy et dimanche jour de la closture dud jubilé, le St sacrement fust exposé dans leglise des p. capucins, il falloit jusner (jeûner) le mecredy vendredy et samedy, et communier le premier dimanche immediatement, on fit (?) autre jour de la semaine quon vouloit gagner led jubilé, ce fust la premiere semaine que je tascha de le gagner. en foy de quoy. le lundy, les p. de la trinité furent visiter nostre eglise, le mardy mrs les penistens, le mecredy les p capucins. le judy. de la premiere semaine, nous allasmes a la trinité les penitens le vendredy et le samedy les p. capucins. la seconde semaine nous allasmes le lundy a léglise de messieurs les penitens, le mardy les p de la trinité, et le mecredy les p, capucins le judy de la seconde semaine nous allasmes apres vespres a l'église des p. capucins, le vendredy apres midy les p de la trinité, et le samedy messieurs les penitens et on pouvoit gagner led jubilé dans deux semaines telle quon vouloit, en jusnant le mecredy vendredy et samedy, donnant des ausmosnes, et priant dieu suivant lintention de sa sainteté." Daires ptre

LE JUBILÉ : "L ouverture du jubilé accorde par le pape clement ix en faveur des candiots assiégés par le turc, commença le second de juin 1669 par une procession générale qui partit apres vespres de st michel, et fit le grand tour accoustumé pour le gagner il falloit jeusner le mecredy (sic) vendredy et samedy de l une des deux semaines accordées pour le gagner communier le dimanche dapres immediatement, on fit (?) jour de l une ou de lautre semaine, et il falloit de plus faire quelque aumosne en leur faveur, le dimanche avant la pentecoste premiere semaine, le st sacrement fust exposé a la parroisse jusques au judy exclusivement depuis le judy aux penitens jusques au dimanche, à dimanche jour de la pentecoste aux p(= pères ?) capucins (?), jusques au judy, et les autres jours, aux p. (= pères ?) de la trinité, jusques a la feste de la ste trinité jour de la closture dud jubilé on visitait en procession tous les jours les églises ou le st sacrement estoit exposé, la parroisse commençoit ... (tache d'encre) p (?) de la trinité, les p. capucins, et mrs les penitens ... (tache d'encre) ce fust la veille de la pentecoste que je tascha de le gagner.

Le 28, xbre, 1670, on fit louverture du jubilé donné a la creation du pape clement. x. la closture se fit le XI janvier 1671, le reste est supra. nous donnasmes le pain beni de la parroisse le 15 de fevrier 1671, premier dimanche de caresme." Daires prêtre

5.4 - LES PAROISSIENS

5.4.1 - ALBI dans le Tarn

CHACUN CHEZ SOI : "Le Susd baptistaire Croisé [= barré] est au livre de nostre paroisse de Ste magdelaine [en date du 9 mars 1670] par ce que Ceux qui debvoi(e)nt estre pareins Croyoi(e)nt qu'il pourroit estre baptizé en Ceste Eglize de St Estiene, mais Lhors que Je Sceux que L'enfant estoit nay dans La paroisse de Ste magdelaine Je voleus [voulus] quil y feust baptizé en foy de quoy." Salvy prêtre recteur - Paroisse de ST-ÉTIENNE à la Madeleine

5.4.2 - AMBRES dans le Tarn

UN MARIAGE TRÈS CONSANGUIN : "Lan mil Sept Cents quinze [1715] et le quatorzieme du mois de janvier apres que les bans de mariage ont esté proclamés par trois dimanches ou festes Consecutifs entre jean jarlan et guillaume jarlan Son fils habitants de la paroisse Ste Cecille Sans qu aucune opposition mest apparû ay Receu leur mutuel Consentement de mariage en face de nostre mere eglise catholique apostolique Romaine le d. jour a la messe qui a esté celebree pour eux en presence de Mr antageon et de guillaume jarlan habitants de la d. parroisse en foy de ce me Suis Signe." Rigaud prêtre - Paroisse de ST-SAUVEUR d'Ambres

Il faut comprendre que le père veuf et son fils se marient le même jour, chacun avec sa femme. L'abbé Rigaud ne s'applique guère dans la rédaction de ses actes et il lui arrive d'indiquer seulement le nom du marié lors les mariages.

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir fait découvrir cet acte insolite !

5.4.3 - ARTHÈS dans le Tarn

LES PÉLERINS DE ST-JACQUES : "Du dernier juillet 1663 - Ce jour d'huy ont esté faicts deux services pour feu Guilhaume Gautier mort sur son chemin de St-Jacques en reuvenant, où il estoit allé an pelerinage sur le premier mai de la présente année 1663." Candelh curé

"Du premier aüst 1663 - Ce jour d'huy ont esté faicts encore deux services pour ledit guilhaume Gautié decedé comme dict en revenant de St-Jacques. Le premier may de la présente année 1663 selon qu'il m'a esté attesté par guilhaume Maynard fils de barthelemy qui estoit allé en pélerinage avec ledit Gautié & attestatoire quil ma exhibée du lieu où il a esté enterré & des prêtres qui y ont assisté signée par la cure de Ville Francia d'Efpagne où est "encore" (?) marqué qu'il donna à l'eslise St-Pie d'Artès quarante florindes du vint & en foy." Candelh curé

5.4.4 - CAMBON dans le Tarn

LE SAINT HOMME : "Mort de jerome Raynaud. Le plus honete home de La parroisse. in memoria eterna erit (?) piestus - Le troisieme mars 1776 mourut et feut enterré Le Lendemain dans Le Simetiere de cette parroisse jerome Raynaud tisserand de cambon agé de soixante onse ans presens pierre barrau forgeron et pierre aucou brassier de cambon tous illiteres." Lafon prieur Curé

5.4.5 - FOLEMBRAY dans l'Aisne

SANS CLOCHES NI LUMINAIRES : "Le dix huittieme d'avril mil Sept cens quarante [1740] est mort Jean nanuptier bocheron (sic) agé d'environ cinquante huit ans, et le même jour Son corps a eté inhumé dans le cimetiere de la paroisse de Saint Pierre de folembray Sans Sons de cloches, Sans chants de l'Eglise et Sans luminaire a cause qu'il n'avoit point fait de paque, ayant Seulement reçu les Sacremens de penitence et l'extreme onction par moi pretre curé de la ditte paroisse Soussigné, en presence d'antoine nanuptier Son Cousin et Jean duvallon (?) Son beau frere qui ont Signés le present acte les jour et an Susdits." Demarly

BÉNÉDICTION D'AGGRÉGATION PASTORALE EN 1791 : "L'an mil Sept Cent quatre vingt onze [1791] le Dimanche dix huit Decembre les habitants de la partie du bois de midy voisine de follembray, ont èté en la personne de leurs Chefs de familles réunis en face d'Eglise pour le Spirituel Seulement a la paroisse de follembray, au prône de la messe paroissiale, et y ont reçu Solemnellement la Benediction d'aggrégation pastorale par moi Curé dudit follembray qui ai Signé le present acte avec ceux d'entre eux qui Se Sont trouvé en état de le faire, le jour et an Susdits." Drieucourt curé

5.4.6 - GIROSP (annexe d'IZAUT-DE-L'HÔTEL) dans la Haute-Garonne

IMBÉCILLITÉ PERPÉTUELLE : "L'an Susdit [1749] et le troisieme d'octobre est decedé en la communion de L'eglise Bertrand varès, n'ayant reçû dans Sa maladie que le Sacrement d'extreme-onction, a cause de Son imbecillité perpetuelle et le Jour Suivant a eté inhumé dans le cemetiere de L'eglise de girosp en la Sepulture de Ses prédécesseurs avec les ceremonies accoutumees; pts Jean varès et laurens Bouigues dudit lieu ne Scachants Signer; En f.D.q.." Escat vicaire

5.4.7 - ROQUEFORT-SUR-GARONNE dans la Haute-Garonne

PÉNITENCE UN CIERGE À LA MAIN : "Le dixiéme avril 1718. jour de ramaux, Le nommé vidian martin du ... (?) par ordonnance de monSeigneur Lévêque du 18 mars 1718. a entendu la messe un cierge allumé a la main pendant nôtre messe paroissiale pour avoir été enterrer Son enfant nommé bernard martin né le Seisième decembre dernier et decedé le 26. fevrier dernier. Sans etre assisté de pas un prêtre dans La chapelle du bourg. nous ayant dit de la part de mondit Seigneur évêque le motif de cette penitence. en foi de ce avons soin la requête et ord.." Freig curé

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir fait découvrir cet acte insolite !

5.4.8 - SAINT-GRÉGOIRE dans le Tarn

LES CONFIRMÉS DE L'AN DE GRÂCE 1751 : "Registre de ceux et de celles qui ont reçu Le Sacrement de La comfirmation ~~ Lan mil Sept cens cinquante un [1751] et vingt Septieme du mois de may ont reçu Le Sacrement de La comfirmation dans L'eglise de notre dame de cahuzaguet par Monseigneur de Larochefoucaud archeveque d'alby françois Saisset jean Saisset fils d'antoine Saisset de cahuzaguet. jean cabot antoine cabot, noel vene, Louis palasy, antoine palazy, pierre palasy, antoine jamme, antoine Bories, pierre goudal. Louis goudal pierre Lacalm, pierre Coulom marc coulom, pierre Roussel, jean palasy. jean prions antoine prions. & cecile Coulom, margueritte Cabot catherine cabot margueritte alzieu, marie albusson Louyse andrieu jeanne marie andrieu jeanne jamme elizabeth Bories marie Lacalm marie cabot. Rose dardé de La parroisse de fabas jeanne coulom de castelrouge et marie dont Le Surnom et l'origine est inconneu." Bories prêtre et vicaire - Paroisse de Notre-Dame de CAHUZAGUET

5.4.9 - VALENTINE dans la Haute-Garonne

CONFIRMATIONS EN MASSE : "Le 26e Juin 1696 feut faite la visite de leglise parroissiale St Jean baptiste de Valentine, par Monseigneur Jean françois de Brisay de denouailhe (?) Eveque de comenge assiste de Messieurs dufrainé vicaire g(e)n(era)l et de monsieur binos de pombarat aussi vicaire g(e)n(era)l daniel aumonier et de bonnefoy maistre de ceremonies, et le lendemain 27e du mesme mois led seigneur Evesque administra le Sacrement de Confirmation aux parroissiens de Valentine de pointis de Riviere et martres Son annexe, de ardiege et de labarthe qui estoient au nombre de huit cens ou environ en foy de ce." Subsol curé

5.5 - LES PRÊTRES

5.5.1 - ALBI dans le Tarn

LE TOMBEAU DES PRESTRES : "Le vingt huictieme Jour du mois d'avril mil six cens septante [1670], est deçedé mre pierre audibert prestre, agé d'environ trante huict ans, apres avoir reçeu tous les sacrements neçessaires, Et a este Ensevely Le vingtneufieme au tombeau des prestres presans hugués audibert son frere, Sr françois audibert marchand son cousin soubsigné, mre anthoine marcel maçon son oncle, Et mres Jean Et anthoine Bousquet prestres ses Cousins soubsignés avec Led marcel. Led hugués dict ne scavoir en ayant esté interpellés en foy de quoy." Salvy prêtre recteur - Paroisse de la MADELEINE

LE RECTEUR DE CARLUS : "L'an 1670 et le 29 Juillet est decede Mre Jean Cassaing pre et Recteur de Carlus aagé d'environ trante ans apres avoir receu tous les sacre(en)tz necessaires a este ensevely dans la presente esglize au tombeau de ses predecesseurs presans sr Pierre Cassaing et Sr Jean Boyer ayne mar(chan)t soubsignez en foy de quoy." HBannes vicaire - Paroisse de LA MADELEINE

L'ENFANT DE CHOEUR : "Le seisiéme juin mil sept cens cinquante cinq [1755] est mort, immediatement aprés minuit, jacques poussenq enfant de choeur de L'eglise metropolitaine sainte cécile de la ville d'alby agé d'environ quatorze ans, et c'est dans la maison de son pere maître cordonier logé à la petite côte sur la paroisse de st étienne ou on L'avoit transporté de la maitrise afinqu'il fût mieux servi, le chapître ayant fourni à tous les frais de sa maladie qui a duré trois mois et quelques jours, de même qu'aux frais de son enterrement, et le st viatique luy ayant été administré par moy soussigné. Ledit jacques poussenq a été enterré le susdit jour seisième juin aprés vepres par le chapître dans le perron de la dite eglise prés la porte de la Trésorerie, ayant été porté par Les enfans de choeur ses confreres et ayant sur la Bierre L'aube, le cordon et Bonnet d'enfant de choeur; à ce présens messieurs Barthelemy descors et antoine gringaut prêtres Beneficiers de la dite eglise." Sudre vicaire mage - Paroisse de Ste-Cécile

5.5.2 - LES ANCIZES-COMPS dans le Puy-de-Dôme

LE NOUVEAU CURÉ : "Le vingtieme du mois de janvier Lan mil sept cent [1700] Je prêtre soubsigné ay pris possession de la cure de Ste marie de Comps en foy de quoy J'ay signé priant dieu (...?) pour sa plus grande gloire." Perethon curé de Comps.

5.5.3 - ARTHÈS dans le Tarn

INHUMÉ DANS LA NOUVELLE ÉGLISE : "Lan mil sept cens cinquante un [1751] ét le deuxtieme jour du mois de mars est décédé métre françois mathieu prêtre ét vicaire d'arthex qui a été inhumé le landemain dans la nouvélle eglise, agé denviron trante années aprés avoir réçu tous lés Sacremens de leglise, présens mtre pierre lacassagnie ptre et vicaire de beséllé, mtre jéan antoinne mettge ptre obituaire dé léscure, mtre jaques farsac bourjois oncle, pierre mathie frére, jéan mathieu autre fraire qui ont Signé avéc moi." Sére ptre et vicaire de Lescure

LA QUERELLE DES CURÉS : 1778 - "Sur l'heure de vespres Mr Clair Resplandy prêtre se seroit emparé des ornements de l'esglise St-Pierre d'Arthès et seroit allé à la maison de bernard gaureil praticant pour enlever un de ses enfants mort et ledit Bernard Gaureil a dit sondit enfant s'appeler Joseph âgé d'environ 15 mois ; et Anthoine Gaureil frère dudit bernard m'ayant adverti pour l'ensevelir je me serois porté à la maison dudit bernard gaureil et y ayant trouvé ledit Sr Resplandy qui avoit les ornements de ladite église je les luy demanda pour faire l'office de l'enterrement dudit mort, il me les refusa, et pour rentrer pas en plus grande conteste affin d'esvister plus grande escandalle, je fus en obligation de me retirer, et ledit Sr Resplandy fit l'enterrement contre ma volonté; ainsi le certifie en foi de ce. B. Candelh prêtre et curé."

5.5.4 - GIROUSSENS dans le Tarn

UN SI BON PRÊTRE : "Maitre joseph castanier ptre et curé de giroussens agé de septante deux a septante trois ans est decedé le second de novembre 1740 ayant receu tous les sacrements de leglise avec tous les sentiments et resignation a la volonté du seigneur quon devoit attendre dun si bon ptre et a eté enterré dans un tombeau couvert dune grande pierre, quil fit batir exprés à lentrée de leglise St Salvi de giroussens le 3e du meme mois et an que ci dessus en foy de ce." Darnauld vicaire - Paroisse de St-SALVI

5.5.5 - LESCURE dans le Tarn

Me Roch BLANC prêtre à Lescure :

  • "Lan mil Six Cens [1600] & Le / 4 / de Juin messire roc blanc selebra sa premiere messe dans Leglise St pierre de Lescure."
  • "Le 25e dudit Moys doctobre an susdit 1622 a este ensepvely Le Corpz de Mr Roc blanc a St michel tombeau de ses predecesseurs."

5.5.6 - LOMBERS dans le Tarn

L'ANCIEN PRIEUR : "Le vingtieme novembre mil Sept cens trente Sept [1737] à eté enterré au milieu du Sanctuaire me jacques faramond ancien prieur de cette parroisse le premier qui l'ayt deservie Ses predecesseurs anciennement chanoines de Léglise collegialle St Salvy d'alby, en ayant toujours fait faire le Service par des vicaires amovibles jusqu'en l'année mil Six cens quatre vingts que Le deffunct en fut pourveu; il est mort agé de quatrevingts neuf ans plein d'oeuvres et de merite le jour qui precede Sa Sepulture aprés avoir receu avec beaucoup d'edification les sàcrements de léglise. me trulhe archipretre de reamont et v(icai)re forain, me Bousquet curé de Lombers Et tous les eclesiastiques du district ont assisté a son enterrement et Se Sont icy Signés avec nous ceux qui ont eté Requis." Jean-Antoine Lacam prieur - Paroisse de ST-PIERRE-DE-CONILS

5.5.7 - PAMPELONNE dans le Tarn

L'AFFAIRE DES CROIX : "L'an Mil Sept Cens Soixante Cinq [1765] Et Le quinsieme jour Du Mois Daout par Nous jean Campmas Curé Dud. Lunaguet Soussigné Dans La Maison D'antoine falgairac paizan Du village De Dezes A Eté fait L'enlevement Du Corps du Nommé antoine appellé Coupot Doublé (?) Cardeur de laine Natif de la grandeville En Rouergue Etant Mort la veille Sur les Six heures Du Matin agé D'environ quatre vingts ans et a Eté Enseveli Dans le Cimetiere de la paroisse De prunet aprés L'avoir Conduit jusques aux limites qui Separent la paroisse De Lunaguet De Celle Dud prunet d'ou Me antoine Bousquet Curé De pampelonne et prunet l'a pris et la Conduit Dans Son Eglise En presence Dud antoine falgairac qui a Signé avec Nous et de jean Cornus du present lieu qui N'a Sçu Signer de Ce interpellée. Campmas Curé

ad futuram Rei Memoriam

Sera Memoire que Ce jourd'hui quinsieme aout Mil Sept Cens Soixante Cinq M'etant transporté dans la Maison Du Sr antoine falgairac paizan Bourgeois Du village de Dezes pour l'enlevement Du Corps DudSus nommé j'y ai trouvé M. Me Bousquet Curé De pampelonne Et Comme j'avois appris que led Me Bousquet pour Empieter Sur les droits Des Curés De lunaguet vouloit introduire Lusage d'arborer La Croix de Sa parroisse Sur le territoire De Celle Dud Lunaguet Et En Sa presence je dis aud Sr Curé avec Beaucoup De tranquilité De Douceur Et De Bonté, j'espere que Nous N'aurons pas Bruit, M'ayant Dit que Non, je M'habillai De Mes habits Sacerdauteaux Et Curieaux et Etant aupres Du Corps dud Deffunt je vis la Croix De prunet arboré et a Cote De Celle De lunaguet j'en fis Ma plainte aud Sr Curé qui Ne Me parut pas trop disposé a Changer De Sentiment j'insistai a laiger (?) Mes Droits, il Me les Refusa long tems Enfin Nos Raisons dites Et Redites Respectivem(en)t led Curé Ceda il fit Detendre Sa Croix et il Ne la fit arborer que lorsqu'il fut Entré dans Son territoire. je parlerai De Cette affaire a Son Eminence Monseigneur le Cardinal De Bernis Notre archeveque Si led Curé Ne Me Rend pas justice par la voye de notre prelat je la lui ferai Rendre par la force Du parlement je fais Cette Declaration Conformement a la verité et pour faire voir a Mes Successeurs a L'avenir que j'ai Bien Deffendu leurs Droits je leur Demende pour Reconnoissance quils Se Souvienent De Moi Dans leurs Devotes prieres Et Me Suis Signé." Campmas curé de St-Marcellin de Lunaguet

5.5.8 - SAINT-GAUDENS dans la Haute-Garonne

RETIRÉ EN SA MAISON EN VILLE : "Maitre jean-guilhaume Michél, prêtre vicaire de Mazeres, annexe de monsaunés, fils De defunts me françois, Notaire, Et dem(oise)lle geneviève (?) malbois De Lapeyrade mariés De Cette parroisse, S'etant Retiré Depuis quelques jours Dans Sa maison En ville, a raison de maladie, Decedé le huit août De L'an cÿ dessus a L'âge De Soixante-un Et après avoir eté muni Des Sacremens : Le Lendemain neuf dudit Son corps a eté inhumé au cimetiere prèz De La Croix, en presence De jean adoüe, Et D'antoine pagés, Brassiers, nos parroissiens, qui n'ont Scû Signer, Requis. En foÿ De ce." Barthe archipretre

5.5.9 - SALEICH dans la Haute-Garonne

AU FOND DU CIMETIÈRE PAR HUMILITÉ : "lan mil Sept cens trente huit [1738] et le vingt huictieme iour du mois davril est descede maistre pierre arnaud dumont Docteur en Ste theologie et Cure de la presente parroisse deSt pierre de Saleich apres avoir confessé resçu le St viatique et le sacrement de lextremonction et le vingt et neuvieme Son corps feut inhumé au founs du (?) cimitiere par humilité de leglise de St pierre de Saleich en presence de Joseph barthe bernard St gaudens anthoine Sauné Consuls dudit lieu bernard gaillard notere et Jean valle chirurgien requis aux uns et aux autres de Signé ledit gaillard et Valle Signes avec moy." François Valle ptre et vic(aire)

5.6 - LES SÉPULTURES

5.6.1 - ALBI dans le Tarn

LA MISE EN DÉPÔT : "Le Second Jour du mois d avril mil Six cens Soixante neuf [1669] est decedee une petite fillhe appellee mariethereze fillhe de Mre Raymond Ravallhe docteur Et advocat en la cour Et de damoiselle catin de gardelle maries laquelle a este misse en depost par Mr nostre recteur dans lecglize de SS prescheurs dalby presans led Sieur Ravallhe pere Mre Jean garrigues aussi docteur Et advocat en la cour lesquels Se Sont Signes avec moy en foy de quoy." Salvy vicaire - Paroisse de ST-ÉTIENNE

LA MISE EN DÉPÔT 2 : "Le vingt deuziesme Jour du mois d avril mil Six cens Soixante neuf [1669] est decedee francon matha femme de Sieur Louis arthaut laquelle feust portée en depost en lecglise des SS prescheurs dalby ayant receu tous les Sacremens necessaires en parfaicte connoissance presans lesusd Sieur Jean arthaut Son mari cy Signe avec Mre Jacques Viguier blancher en foy de quoy"." Salvy vicaire - Paroisse de ST-ÉTIENNE

LE DERNIER VOYAGE : "Le troiziesme Jour du mois doctobre mil Six cens Septante un [1671] est decede dans la parroisse St george du chasteauvieux Les alby (Castelviel) francois dalenx M(a)r(chan)d chapellier agé de Soixante Sinc ans ou Environ apres avoir Receu tous les Sacremens Requis Et necessaires Et a este porté en despost le quatriesme du susd mois dans nostre parroisse Ensepvely a Son tombeau devant la chapelle St pierre presans Sieur bertrand astruc marchant Et francois azam led astruc Signe avec moy En foy de quoy." Salvy vicaire - Paroisse de ST-ÉTIENNE

5.6.2 - ARTHÈS dans le Tarn

Sépultures des familles de la paroisse St-Pierre d'Arthès au XVIIème :

  • "FORAINS" : le tombeau des forains (personnes étrangères d'Arthès ou sans tombeau de famille) est près de la croix du cimetière (Georges Jammé forgeron dict Geordiou 1662)
  • AUGÉ : le tombeau desdits Augié Paliaux (Anthoinette Causague femme de Jacques Augé dit Palieu 1652)
  • BARBÈS : le tombeau des Barbès se trouve au-devant du porche de l'église (Anthoine Barbes fils de Guilhaume 1652, Anthoine Barbéz dict Bernoutil 1653, Elisabeth Vène 1665, etc)
  • BAYSSE : le tombeau des Baysse (ou Vaysse voire Vayssette) est au cimetière du costé de levant. (Jean Baysse 1653, sa veuve Catherine Raucoules dicte la Vaïsetonne 1660)
  • BORIES : le tombeau de Jean Borios del Couderc d'Arthès est situé près l'esglise costé de levant (1652)
  • CAHUSAC : le tombeau des Cahusac est devant la porte de l'esglise St-Pierre d'Arthès (Elisabeth Serieys veuve Cahusac 1658, Gabriel Cahusac 1658, Anthoine Cahusac 1659) - Peut-être le même tombeau que celui des Barbès, la mère de Gabriel et Anthoine morts enfants est Catherine Barbeze
  • Chapelle dite des Joans-PEYRÉS dans l'église St-Pierre du côté de septentrion (sépulture d'Anthonette Candelh filhe d'Anthoine dict Lhérétié 1652, Alinette Peyre veuve de Guilhaume Layréboulp meunier 1653)
  • CHIPOULET : le tombeau des Chipoulet est situé devant la porte de l'église St-Pierre d'Arthès entrant au coin à la main droite sous le porche de l'église (tombeau des devanciers de Jeanne Aureil épouse Chipoulet 1651, Anthoine Chipoulet 1659)
  • DELMAS : le tombeau des Delmas est dans le porche de l'église (François fils d'Anthoine Delmas dict Boissière 1652, tombeau des prédécesseurs du mari d'Anne Vielhiedent épouse Delmas dict Bouyssieyre 1660)
  • DELMAS del Truel : le tombeau de Guilhaume Delmas est situé près le tombeau des Serés (Jeanne Delmas filhe de Guilhaume dit del Truel 1660)
  • DELMAS del Truel : le tombeau de François Delmas au tombeau de l'esglise d'Arthès près de celui des Candeil (enfant de François dit del Truel 1660)
  • DURAND : le tombeau des Durand (Jean Fournié fils d'Anthoine 1652)
  • FOURNIER : le tombeau des Fournier se trouve au cimetière St-Pierre d'Arthès près la chappelle appellée des Joan Peyré (tombeau des prédécesseurs de Louis Fournier 1659 / tombeau des ancêtres d'Anthoine Fournié 1661)
  • GAUREL : le tombeau des Gaurel est au "dessous" (?) du fond de l'église du côté du couchant (Jean Gaurel 1652) / derrière l'église du côté du couchant (tombeau des prédécesseurs de Cécille Gaureil filhe de Bernard 1661).
  • GAUREL : Catherine Massol dite la Gaureilhe et veuve de Guilhaume Gaureil est ensevelie au cimetière St-Pierre d'Arthès devant la croix du cimetière du côté de septentrion (1652)
  • GAUTIER : le tombeau des Gautier se trouve dessous le porche de l'église (tombeau des prédécesseurs de Bernard Gautier charpentier d'Arthès 1643)
  • IMBERT : le tombeau des Imbert est derrière l'esglise (Cécille Taillefer épouse Imbert 1661)
  • MARTEL: le tombeau des Martel est près l'entrée du cimetière (Jacques Martel 1652)
  • MATHIEU : le tombeau des Mathieu acheté par Claude Mathieu notaire pour lui et successeurs se trouve dans l'église St-Pierre d'Arthès du côté de midy (1646)
  • RESPLANDY : le tombeau des Resplandy se trouve dans le porche de l'église (tombeau des ancêtres de Jean Resplandy charpentier 1651, tombeau des prédécesseurs d'André Resplandi fils d'Anthoine 1659)
  • (de) ROQUEFEUIL : Anthoine Roquefueil capdet d'Arthes âgé d'environ huictante-cinq ans 1661 Enseveli le lendemain par Candelh dans l'esglise près le banc des consulz 1661 / sa femme Anthoniette Verfeil est enterrée dans l'esglise St-Pie d'Arthès derrière le banc des consuls "où elle prenoit place pour ouïr la ste messe" 1660
  • (de) ROQUEFEUIL : Marie Roquefueilhe âgée de 13 à 14 ans filhe à feu Jacques et Gabrielle Balsac est enterrée dans l'esglise près l'entrée de la chappelle qui est du costé de septantrion.
  • SALINIÉ : le tombeau des Salinié est près la croix du cimetière (Anne Salinière filhe de Jean maître-forgeron 1656)
  • SERCOMANENS : le tombeau des Sercomanens est dans le cimetière derrière l'esglise du costé de midi (tombeau des devanciers de Jean Sercamanens dict Delafon 1651, Jeanne Serquamanens épouse Vergnes 1659)
  • SERÉ : le tombeau des Seré est au cimetière joignant l'église ou chapelle du côté de septantrion (François Seré dict Belugou 1653)
  • TAILLEFER : le tombeau des Taillefer est du costé du septentrion (Marie Fornié filhe d'Anthoine foleur de draps 1664)

Pour la plupart des familles d'Arthès au XVII-XVIIIè, voir http://gw.geneanet.org/dextra

5.6.3 - AUTREVILLE dans l'Aisne

LE CIMETIÈRE INTERDIT DE PIERREMANDE : "Le vingt Cinquieme Jours D'octobre mil sept Cens Soixante six [1766] Est descedee en Sa maison apres avoir Reçus les Sacrements de L'Eglise Marie agnes. Bedier agée d'Environ trente trois ans femme de Louis sury Charon Demeurant à Piermande, mais Comme Le Cimetiere de LEglise dudit Piermande Se trouve Interdit depuis quélque Temps, pourquoy le Corps de Ladite deffunte à Este Transporté avec les Ceremonis accoutumé (sic) le Lendemain En leglise D'autreville, ou Estant & a linstant Elle a Estée Inhumée dans le Cimetiere d'icelle, par moy pretre Desservant la paroisse de Sinceny autreville Soussigné, en presence dudit Sury Son mari, de Jean françois adam Clerc de Cette paroisse et de Jacques Tondu Charon à autreville lesquels ont Signez Cet acte avéc moy les Jour & an Susdits." Hauttion vicaire

Pour Jacques Tondu, voir http://gw.geneanet.org/dextra

5.6.4 - LA CHAPELLE-SUR-COISE dans le Rhône

LA NOUVELLE CROIX : "Ce jourd'hui dimanche 27 septembre 1772 en vertu d'une permission de messire Nicolas Navarre promoteur général et vicaire général de ce diocèse en date du 21 de ce mois, après la procession que nous avons fait immédiatement avant la messe de paroisse, j'ai béni solemnellement la nouvelle croix du cimetière avec les cérémonies suivant le rite du missel nouveau, en présence de mes paroissiens qui ont assisté et se sont rendu à l'office divin." Rive Curé - Paroisse de LA CHAPELLE-EN-VAUDRAGON

5.6.5 - FLORENTIN dans le Tarn

UNE DERNIÈRE DEMEURE COMPLIQUÉE : "Le trentiéme iour du mois d'août 1709 a été inhumé dans la chappelle nôtre dame de liniege du côté de florentin Sr antoine Teysseyré marchant de la paroisse de marssac; decedé le 29. dud. mois d'aout âgé de 80. ans ou environ, nayant peu confesser et communier nayant peu étre inhumé dans leglise dud. marssac veu que ses fils pretendoient le faire inhumer dans le choeur de la dite eglise qui n'est destiné que pour la Sepulture des prêtres, et a la priere des parens dud. defunc jay permis la Sepulture dans la dite chapelle et ce Sans consequence a le lavenir. du droit de Sepulture dans la dite chapelle. pñs mre pierre Senihour vic. de terssac, et et françois calvel qui se sont signés avec nous ainsi le certifie" Besquet curé

OMISSION DU DROIT DE SÉPULTURE DANS L'ÉGLISE : "Le vingt deux novembre mil Sept Cens Soixante treize [1773] par moy Soussigné a eté inhumé dans le Cimetiere de cette parroisse le Corps de marie anne Gasaignes agée d'environ trois ans fille de philippe gasaignes et de marie anne d'alby mariés brassiers de l'audigarié, faute par le pere d'avoir exibé le droit de Sepulture dans leglise, decedée le jour d'hier, presens le susdit philippe gasaignes son pere, et jean pierre gasaignes son oncle taillieur d'habits hñt de florentin requis de signer ont touts dit ne Sçavoir en foy de Ce." P. Lagarde Curé

5.6.6 - LESCURE dans le Tarn

LE TOMBEAU DES VALETS : "Du 24 Juin 1672 Jean carbounié agé dEnviron 40 à 45 ans du lieu de lencou Serviteur de mr le baron de lescure Est decedé dans le chateau dudt Sieur baron Et a Esté enlevé par nous, Soubsigné le mesme Jour de Son trespas Et a demuré lespace de vingt Et quatre heures ou Environ dans lesglise de St pierre dudt lieu de lescure et a Esté Ensevely le 25me des dits mois Et an au tombeau destiné pour les valets dudit baron presans nicolas gode mr Cuisinier et estieñe bequs (?) qui requis de Signer a dit ne Scavoir et ledit gode cest Signé avec nous come faisant les fonctions pour mr le curé." B.Candelh prêtre

5.6.7 - SAINT-JULIEN-GAULÈNE dans le Tarn

LA COTTE NUPTIALE : "9 fevrier 1691 - dem(oisell)e madelon de lafont veuve a feu mr boudet de la Calmette et femme du Sr Ath. fut enterrée dans nostre Eglise de lermitage elle etoit morte le 8. elle donna sa cotte nuptiale a la chapelle de nostre dame." Paroisse St-Julien de PRADOUX

5.6.8 - SALEICH dans la Haute-Garonne

DERNIÈRES VOLONTÉS : "L'an 1759 Et Le vingtseptieme avril est Decedé aprés avoir Recû Les sacremens Jean andrieu metayer De gagean agé D'environ cinquante ans. Lequél, se trouvant originaire De castélbiague avoit demandé avant sa mort d'etre enterré dans Le cimetiere de castelbiague et sepultûre De ses ancetres; a quoi mr Le curé de saleich a consenti. en conséquence je soussigné qui Lui avoit administré Les sacremens; aprés avoir fait La Levée du cadavre et transporté hors du territoire, L'ai remis a mr Le curé De castelbiague, auquêl j'ai certifié, que Led(i)t andrieu etoit mort Dans La communion Des fideles, et qu'il etoit Digne de La sepulture Des chretiens. en foi De ce." Joly ptre vicaire

5.6.9 - SÉRÉNAC dans le Tarn

À CHEVAL SUR DEUX PAROISSES : "Le onzieme may 1739 antoinette bardiere femme de Jean marti de Las codios Laboureur a esté enterrée dans le cimetiere de leglise St barthelemi de fabas ou elle Cest Laissee par son testament du 29 xbre 1738 retenu par roques no(tai)re de marssal il faut remarquer que reicuement (?) Led marti habitoit La parroîsse de fabas dans Las codios et par consequent avoît sa sepulture dans le cemetiere de leglise de fabas dans La suite des temps ils se changerent dans La parroisse de serenac. demurant neamoins touiours dans Lacodios, cet hamau releva de deux parroisses, Les descendans dud marti quoyqu'habitans de La parroisse de serenac pretendoient avoir Leur sepulture a fabas ou Leurs devanciers avoient este enterres Lors qu'ils demurent dans La parroisse de fabas Le cure de Serenac au contraire pretendoit que Les descendans dud marti devoient etre enterres (?) dans sa parroisse attendu quils en estoient habitans depuis Long temps et a cet effet soposa a La Sepulture de Lad antoinette bardiere et ne ceda Le corps de Lad bardiere a fabas que quand on lui fit connoitre quelle avoit declaré dans son testament quelle vouloit estre enterre a fabas." Soulatges curé

6 - DES FEMMES, DES HOMMES & DES NOMS

6.1 - ENFANTS ABANDONNÉS

6.1.1 - ALBI dans le Tarn

ANDRÉ-LOUIS YOUNG : "Aujourd'hui 23 germinal an XII [14 avril 1804] de la République Française à neuf heures du soir a été remis par Jacques Mouifset pauvre de l'hospice civil de cette commune à moi Jean-Baptiste-Marie Dufay maire de la commune d'Alby (...) un enfant mâle nous paraissant être né le jour d'hier, trouvé sur la porte principale dudit hospice le jour d'hier à huit heures du soir auquel il a été donné les prénoms d'André-Louis-Young. Sa tête était couverte d'un coeffet de toile garni de mousseline, d'un bandeau garni de dentelle, d'une allemande de dentelle, le tout serré avec un ruban rayé. Sa tête (sic) était enveloppé avec une chemise, un xacouty de coteline rayée, 2 cottes de serge, l'une noire l'autre rayée, et la bande de même. Il portait un petit paquet de 3 (...?) bourafses. De tout ci-dessus j'ay rédigé le présent procès-verbal que j'ay fait transcrire sur le registre des actes de naissance et ai ensuite fait déposer ledit enfant chez l'économe dudit hospice."

BARNABÉ LANDRY : "Aujourdhui onze Juin mil huit cent dix sept [1817] a deux heures après midi par devant nous Louis raymond de Rosieres maire officier de l'Etat civil de la commune d'albi chef lieu du departement du Tarn est comparu andré Nasses portier à l'hospice civil dudit albi âgé de soixante quatorze ans y demeurant lequel nous a declaré que ce Jourd'hui a deux heures et demie du Matin il a été trouve dans le Tour dudit horspice (sic) un enfant tel quil nous le presente. Sa tête était couverte d'une coëffe de toile garnie de dentelle et d'un barret de Sarguine a raies vertes et rouges, Son corps etait enveloppé d'une chemise garnie de quatre bourrasses dont une etait Sur Sa tête d'une cotte de burat burel et d'une bande de toile; après avoir visité l'enfant avons reconnu quil etait du Sexe Masculin quil paraifsait avoir quatre mois on a trouvé Sur Sa poitrine le billet ci oncles "on lui a donne l'au Sous condition il n'a point recu les Sains huiles ni les cérémonies qui les a.Companoint". de Suite avons inscrit l'enfant Sous les nom et Prenoms de Landry Barnabé et avons ordonné quil fut remis à l'économe de l'hospice civil de cette commune. de quoi avons dressé procès verbal en presence de Jean Mader herboriste âgé de cinquante Six ans et d'antoine rives Tifserand âgé de de quarante deux ans habitant dudit Albi qui ont Signé avec nous après que lecture leur a eté faite du contenu au present procès verbal, le declarant de ce requis a dit ne Savoir."

LA BOUCLE D'OREILLE NUMÉROTÉE : "L'an mil huit cent cinquante Sept [1857] à dix heures du Matin, par devant nous Revellat frederic maire officier de l'état civil de la comune de Lèdas et Penthiès canton de Valence Arrondissement d'Albi (Tarn) sont comparu Manenq pierre agé de quarante six ans cultivateur domicilié à La Befsayrole en cette comune père nourricier de la défunte et Marty joseph agé de ving (sic) deux ans cultivateur domicilié dans cette comune voisin de la défunte les quels nous ont déclaré que le jour d'hier à neuf heures du Matin Teyfseyre Marie agée de deux ans enfant abandonné du sexe feminin admise à l'hospice d'Albi le deux janvier mil huit cent cinquante six sous le Numero trois cent douze et porteur de boucle d'Oreille en argent portant le meme numero et Millesime mil huit cent cinquante Six confié au sus dit Manenq fille de père et Mère inconnus est décédée dans la Maison d'habitation du Susdit Manenq ainsique nous nous en sommes afsurés les déclarants requis par nous de signer le présent acrz après lecture faite ont déclaré ne Savoir."

6.1.2 - AMIGNY-ROUY dans l'Aisne

HENRI DE BONNE-NOUVELLE : "Le vint huitieme aoust mil Sept cens Cinquante Et un [1751] est decede en la maison de margueritte leRoux veuve de pierre Cariere Sa nourice henri de bonne nouvelle provenant de lhopital des Enfans trouvés de paris donné le 15 juillet Son corps a Eté inhumé Le Lendemain dans le cimetiere de cette paroisse par moy pretre Curé Sousigné en presence de lad. nourice qui a declaré ne Savoir Ecrire et de jean antoine gayant qui a Signé avec nous le present acte Les jours et an que dessus." Grefsier

6.1.3 - LAMILLARIÉ dans le Tarn

LOU TROUBAT : "pierre troubat - L'an mil Six cens nonante Sept [1697] et le vingtquatrieme jour du mois doctobre par moy Soubssigné a este baptisé un enfant de recontre (?) agé de deux jours, aporté dans nostre eglise par pierre belieyre blancher habitant dalby qui luy a servy de parrein, marreine louyse fresouls du masage de lafon ainsin (sic) latteste." Demarlhan (?) pbre rtr

Merci à Véronique CLOUP [ http://gw.geneanet.org/vcloup1 ] pour m'avoir indiqué cet acte !

6.1.4 - LAGRAVE dans le Tarn

MARIE PILIER : "L'an Mil Sept Cens vingt quatre [1724] et le 25e jour du mois de novembre mourut a Janas Marie pilier pauvre fille de l'hopital de gaillac agée d'environ dix huit ans, et fut enterrée dans le Cimetière de l'Eglise parroissiale Ste Sigolene de lagrave. ès presances d'Antoine julia et de pierre dussap." Galaup vicaire

6.1.5 - LESCURE dans le Tarn

FRANÇOISE LA CROIX : "bapt françoise Lacroix de pere et mere inconnûs - Lan mil Sept Cents quatre vingts [1780] et le neuvieme jour du mois de mars a ete baptisée sous condition par nous Curé Soussigné une fille qui nous a ete presentée par la femme de bayonne metayer de la metairie de Coules appartenant a mr le marquis de lescure; et qui nous a dit avoir ete trouvée ce matin, Exposée sur la Croix de la barriere, et en avoir ete retirée par le valet Consulaire de lordre du Sr Crouzet Consul; Laquelle fille on a jugé etre née le jour ou la nuit precedens. Son parrain a ete jean ravaille domestique au Chateau dud Seigneur marquis de lescure, et sa marraine germaine jalras fille de feu jean jarlas (sic) Cordonier du bout du pont [Alby] sur la parroisse de la magdeleine, qui lui ont donné le nom de françoise Lacroix, et qui requis de signer ont declare ne Scavoir, de meme que la femme dud metayer." Resplandy Curé - Paroisse St-Michel de LESCURE

MICHEL BARRIÈRE : "L'an mil Sept cens quatre vingts quatre [1784] et le vingt Sept Septembre a été baptisé par moy curé Soussigné michel, qui paroit né d'hyer, et a été trouvé cedit jour au lieu des barrieres devant la porte de l auberge par antoine rey aubergiste de cette parroisse. le parrain a été le Susd. antoine rey et la marraine marie anne barrau Servante au chateau de lescure, qui ont declaré ne Scavoir Signer dece interpellés; et pour distinguer led. enfant, lui a été donné le nom de barriere." Palazy curé - Paroisse de Notre-Dame de la DRÈCHE

  • Adulte, Michel Barrière sera cultivateur dans la paroisse voisine d'Arthès où il épousera le 15 mars 1808 Anne Lassance âgée comme lui de vingt-quatre ans.

6.1.6 - SAINT-GAUDENS dans la Haute-Garonne

UN ENFANT MÂLE D'ENVIRON DEUX ANS : "un enfant male quon avoit trouve en ville depuis environ Six mois et qui paroissoit age denviron deux ans expose de nuit dans la rue de goumex est mort le vingt Sept juin lan que dessus [1760] et enterré au cimetiere presens henry garsan et michel martin brassiers qui n'ont Sceu Signer requis en foy de ce." Bascans Archiprêtre

NOURRI AUX DÉPENS DE LA COMMUNAUTÉ : "Simon, fils naturel. De pere, Et mere inconnûs, qu'on a dit Etre né au lieu de Mazerolles, Dioceze De Tarbe, Et Etre agé d'Environ quarante-un mois, lequél etoit nourri En ville depuis presque Sa naissance aux Depens De la communauté, Est Decedé Le vingt-neuf, Et a eté inhumé au Cimetiere Le trente mars De L'an cÿ Dessus [1783], presens antoine pagés, Et jean adoue, brassiers, nos parroissiens, lesquels Requis De Signer, ont dit ne Sçavoir. En foÿ De ce." Barthe archipretre

L'INFANTICIDE : "Le quinze octobre De L'an cÿ dessus [1784], on a trouvé Dans L'ancien cimetiere proche de L'eglize le cadavre d'une fille dans Son etat de nudité Et a demÿ pourri, qui paroissoit ÿ avoir eté jetté Depuis trois Semaines ou un mois, Et peû De temps après la naissance, lequél En consequence Du procés verbal fait par messieurs Les officiers municipaux., Et De leur ordonnance de police rendue Sur le champ a la requette de monsieur Le procureur Du roÿ Et dont copie a eté deposee dans nos archives, a eté le meme jour inhume dans Le meme lieu par permission de monsieur L'abbe Le Begue vicaire general De ce dioceze, attendû que Ledit cimetiere etoit interdit. ont eté temoins a ce presens, Dominique abadie, marchand, Et antoine pagés, brassier, nos parroissiens, qui n'ont Scû Signer, De ce Requis. En foÿ de ce." Barthe archiprêtre

6.2 - LES SURNOMS INSOLITES

6.2.1 - DIEU-NOUS-GOUVERNE 1609 à Lescure dans le Tarn

Jean Cadamaran dit Dieu-Nous-Gouberne (avec l'accent occitan) : "Le 26e du susdit moys [août 1609] a este ensepvely Jean cadamaran dit Dieu nous gouberne sanmeller (sommelier ?) de Mr de lescure dans lesglise St pierre dins Lescure."

6.2.2 - SCANDALE 1684 à Miramont-de-Comminges dans la Haute-Garonne

Jean Courties dit Scandale : "Andrée Sales fille de Jean dit castilhon et de claire courties mariez naquit et fut baptisée le Trentieme aoust estant parain Jean courties dit Scandale. mareine andree pichaloup dite la pasqualo qui n'ont Sceu Signer de ce requis en foy de quoy." A. Villeneuve recteur

6.2.3 - LE ROY 1693 à Albi dans le Tarn

Jean Lapeyre dit le Roy (un classique parmi les surnoms) : "Le neufieme decembre mille Six cens quatre vingt treze [1693] a este enterré Jean lapeyre dit le Roy (presents) maistres pierre Bagarades pbre et pierre audouy beneficiers." Paroisse de ST-SALVY

6.2.4 - CHICHI 1693 à Albi dans le Tarn

Salvy Malaterre dit Chichi : "Le vingt neufieme decembre mille Six cens quatre vingt treze [1693] a Este Enterré Salvy malaterre cordonier dit chichi presans maistres pierre audouy Et pierre Arnald beneficiers." Barthelemy vicaire - Paroisse de ST-SALVY

6.2.5 - TITINOU 1720 à Saleich dans la Haute-Garonne

Jean Anouilh dit Titinou : "lan mil Sept cens vingt [1720] et le Sixieme iour du mois de Juin est descede Jean anouilh dit titinou de mort Soudene et le Septieme Son corps feut inhume dans le cimetiere de leglise de St pierre de Saleich en presance de Jean dubuc Jaques nostens et bernard ortigue requis de Signé ont dit ne Scavoir en foy de ce me Suis Signé." Dumont curé

6.2.6 - PASTISSIERE 1745 à Saleich dans la Haute-Garonne

Marguerite Lajous dite Pastissière : "L'an 1745 et le troisême avril est decedêe marguerite lajous dîtte pastissiere paysane agêe d'environ soixante douze ans aprês avoir receu les sacremens et le quatriême son corps a êtê enterrê dans le cimetiêre de lêglise paroissiale en prêsence de françois loze jeune, de raymond loze, et de andrê lachape qui a signé avec moi curê qui ai fait la cerêmonie, les autres nont sçu signer, en foi de ce." Vielajus curé

6.2.7 - LE DRAGON 1757 à Saint-Georges-de-Mons dans le Puy-de-Dôme

Pierre Morge dit le Dragon : "Lan mil Sept cens cinquante Sept [1757] et le vingt neuf d'avril Michel fils naturel a Pierre Morge dit le dragon ainsi qu'il me la avoué luy même et à Magdelaine Pailhoux restante actuelement avec le dit Morge, est né et a eté baptisé le Susd. jour Son parrein a eté Michel pourtier qui a Signé la marreine Antoinette Busset qui n'a Sceu Signer de ce interpelléz Suivant L'ord(onnanc)e." Caquet curé

6.2.8 - BEAU-SOLEIL 1758 à Lorient dans le Morbihan

Jean-Baptiste Gaubert dit Beau-Soleil : "Le huit may 1758 à été inhumé dans le cimetiere de cette paroisse le corps de Jean Baptiste Gaubert, dit Beau-soleil, Soldat de bessan, mort ce Jour à L'hôpital de la Compagnie après S'y être confessé et avoir reçû L'extrême-onction. ont assisté à l'enterrement, fait Sur La décision des medecin et chirurgien Major dudit hôpital Jean Jago (?), françois lemaître et autres; en foi de quoi avons Signé." Guilloux aumônier - Cohalon recteur

6.2.9 - QUINE 1786 à Saint-Gaudens dans la Haute-Garonne

Jean Bouillon huissier dit Quine : "Sr jean Bouillon, dit quine, huissier, natif De gaud; annexe De marignac, notre parroissien Depluis plus de trente ans, veuf de Dlle marie-anne verdier, agé D'Environ Soixante ans, Et ayant eté muni Des Sacremens, Est Decedé Le Seize, Et a eté inhumé au cimetiere le Dix-Sept avril De L'an cÿ Dessus [1786], presens antoine pagés, Et jean adoüe, brassiers, nos parroissiens, qui n'ont Scû Signer, requis. En foÿ De ce." Barthe archiprêtre

6.3 - PRÉNOMS ATYPIQUES

6.3.1 - PIERRE-MARABOUT vers 1730 à Giberville dans le Calvados

Pierre-Marabout Despréz, prêtre acolyte-bénéficier de l'église-cathédrale de Sainte-Cécile d'Alby, originaire de la paroisse de Notre-Dame de Giberville dans le diocèse de Lisieux en Normandie, meurt le 23 avril 1790 à environ 60 ans sur la paroisse de Sainte-Martiane à Albi. Il est enterré le lendemain dans le caveau de Sainte-Cécile.

6.3.2 - DANIEL-APHROIDISE 1766 à Lautrec dans le Tarn

Daniel-Aphroidise Guibbert est né le 11 septembre 1766 dans la paroisse de St-Benoît de Gourgues. Fils de métayers de la Bouyero, ses prénoms masculin-féminin sortent tout autant de l'ordinaire que son grand baptême célébré par Pierre-Jean-François Lagrèze prêtre bâchelier en théologie bénéficier au châpitre de Lautrec commis par maître Antoine Ripal curé de la paroisse de St-Benoît de Gourgues et de St-Cirgue. Il a pour parrain et marraine Monsieur Antoine Battifol sieur de Lacan bourgeois de la ville de Lautrec et son épouse demoiselle Marie-Marguerite de Lanfon. Assistent au baptême maître Jean Pons bachelier en théologie clerc tonsuré bénéficier dudit châpitre et maître Louis Guy advocat en parlement juge de Lautrec et autres soussignés. Les frères et soeurs de Daniel-Aphroidise n'ont pas eu droit à la même pompe lors de leur baptême respectif (de 1748 à 1769).

6.3.3 - POUPONNE vers 1779 à Albi dans le Tarn

Marie-Anne-Paule-Pouponne Balard est née vers 1769 à Albi, fille de Mr Louis-Hyacinthe Balard négociant et Marguerite Carlés. Mariée avec Mr Jean-François Campmas docteur en médecine, elle meurt en son domicile rue des Prêtres à Albi le 30 novembre 1846.

6.3.4 - ANTOINE-APHRODITE 1778 à Vielmur dans le Tarn

Sr Antoine-Aphrodite (ou Aphrodise ?) Lacroix est bourgeois de Vielmur en 1778 et marié depuis un an à demoiselle Marie Hourtal. Leur premier enfant Françoise naît le 9 juillet 1778 et est baptisée le même jour par Massabieau curé, ayant pour parrain et marraine ses grands-parents maternels, François Hourtal menuisier de Vielmur et sa femme Françoise Fabre.

6.3.5 - PRINCE-CHARLES 1789 à Amigny-Rouy dans l'Aisne

Naissance de Prince-Charles : "L'an mil Sept Cens Quatre vingt neuf [1789] Le mercredy Seiziéme Jour du mois de Decembre par moi Curé Soussigné a été Baptisé prince Charles né La veille du Legitime mariage de Jean Louis Le Roux manouvrier et marie margueritte Lefevre Son Epouse de cette paroisse Le parein a été Jean Charles mayeux de La paroisse de Guny diocese de Soissons et La marreine a étée marie reine Saleine de Cette paroisse qui ont Signés Le présent acte avec nous L'an et Jour Susdits." Meusnier curé

6.3.6 - JOSEPH-CHASSEUR 1794 à Albi dans le Tarn

Joseph-Chasseur Caussé est né à Albi le 14 Ventôse de l'An Second, correspondant au 4 mars 1794, fils de François Caussé 30 ans sarger et Catherine Henric mariés et domiciliés dans leur maison devant le collège, section Ste-Cécile. À son mariage le 15 juillet 1822 à Albi avec Jeanne-Marie Boyer fille de service chez M. Berry pharmacien, Joseph-Chasseur est employé comme garçon (apprenti) maçon et habite le quartier de la Porte-Neuve.

6.3.7 - ANGÉLIQUE (garçon) 1794 à Saint-Léon dans la Haute-Garonne

Naissance du petit Angélique : "aujourd'huy vingtieme (huitieme) Prairial an deux de la Republique francaise une et indivisible a huit heures du matin devant nous francois Paru membre du Conseil Genéral de la Commune de St Leon Elu pour dresser les Actes de tenir de constater les naissances mariages et deces des Citoyens est Comparu en la Salle publique de la maison commune Pierre albert marie de St Leon domicilie dans la ditte municipalite de St Leon lequel assiste de Jean Dauriac greffier son Beaufrere par aliance age de vingt sept ans et Jean Lembert Boiturier age de vingt cinq ans tous deux domicilies dans la même municipalité departement de haute Garonne a declare a moy que marianne Dauriac son Epouse en legitime mariage est accouchée hier a dix heures du soir d'un enfant malle quil ma presenter et auquel il a donne le prenom de angelique albert d'apres cette declaration que les Citoyens Dauriac et lembert ont certifier Conforme a la verité et a la Representation qui ma eté faitte de lenfant denommé Jay deriger (= rédigé) en vertu des pouvoirs quy me sont delegues le present acte que le pere de l'enfant, et Dauriac ont signé avec moy et lembert Requis de signer a dit nesavoir je veux dire vingt huit fait a la maison commune de St Leon les jour et an cy dessus."

Monsieur Angélique Albert propriétaire au lieu de Laval sera maire et percepteur de Saint-Léon. De son mariage avec Julie Foch (future tante du maréchal Foch), il aura plusieurs enfants dont un fils baptisé aussi Angélique.

6.3.8 - IMMORTELLE 1800 à Ferrals-les-Montagnes dans l'Hérault

Immortelle Arnaud est née le 17 septembre 1800 (30 fructidor de l'an 8) à Ferrals-les-Montagnes, fille de Pierre Arnaud maréchal et Bergite (sic) Segur. Longue vie à elle !

6.3.9 - ÉGYPTIENNE 1827 à Albi dans le Tarn

Marie-Égyptienne-Louise Blanc fille de François Blanc et Marie Héral a précocement rejoint le dieu de la mort Anubis à l'âge de 2 ans 9 mois dans le quartier de la Porte neuve à Albi le 29 décembre 1827.

6.3.10 - VALENTIN-DRAPEAU 1832 à Albi dans le Tarn

Valentin-Drapeau Audibert est né le 14 février 1832 à Albi, fils de Jacques Audibert 46 ans mégissier et Anne-Marie Fonvieille mariés et domiciliés rue de la Rivière à Albi. Valentin-Drapeau exercera le métier de maçon dans sa ville natale.

6.3.11 - MANUEL-FELIX-de-VALOIS 1845 à Caudete dans la province d'Albacete (Espagne)

Baptême du petit Manuel-Felix-de-Valois : "En la Iglesia Parroq(uia)l de Stã. Catalina V(irgen). y M(artir) de la Villa de Caudete, dia Veinte de Noviem(bre). de milOchocientos Cuarenta y cinco [1845] : Yo D. Juan Peiro Pbrõ. Exclaustrado, y vic(ari)o Seg(un)do Economo de la misma, bautize solemnem(en)te à Manuel, Felix de Valois, hijo de Geronimo Pedros, de edad de Treinta y Ocho a(ño)s, y de M(ari)a Gracia Golf, de la misma edad, coniuges, mis Parroq(uiano)s : Abuelos Pater(no)s Fran(cis)co Pedros Martinez y Emerenciana Perez Laxana : Mater(no)s Manuel Golf figuera y Feliciana Molina Reguena : Nacio dhõ [dicho] dia à las dos de su tarde; fueron Padrinos Manuel Golf Martinez y Angela Requena Conegero (Primo y tia) à quienes adverti el parentesco Espiritual y su obligacion; todos son naturales y vecinos de esta Villa ://."

6.3.12 - MARQUE-JEANNE 1856 à Lavaur dans le Tarn

Marque-Jeanne Pradelles, sans profession, naît à Lavaur vers 1787, fille de Jean Pradelles laboureur et Marie Bastié. Elle meurt, veuve de François Daure laboureur, le 1er janvier 1856 à 11h du soir à l'âge de 69 ans dans sa maison d'habitation au lieu de la Porte-Carlesse à Lavaur.

6.3.13 - ESPRIT MORT 1792 à Lyon dans le Rhône

Esprit Mort (prénom et nom), maçon, marié à Barbe Bully, est père de Zacharie né le 27 avril 1792 dans la paroisse St-Louis. Des "Mort" bien vivants !

6.4 - LES REDOUBLANTS

6.4.1 - GUILHAUME à Saint-Georges-de-Mons dans le Puy-de-Dôme

Guilhaume Guilhaume en 1694 : "Philippe Guilhaume fils a Guilhaume Guilhaume, et d'Amable Rousselet Sa femme est née et a esté baptisée le quatriesme feurier mil Six cent quatre vingt quatorze. parrin françois Guilhot, marreine Philippe allegre, qui n'ont Sçeu Signer, de ce enquis." Couchard curé

.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

SITES INCONTOURNABLES :

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

POUR D'AUTRES ACTES INSOLITES, VOYEZ AUSSI LES CHRONIQUES LIÉES À MES AUTRES PAGES SUR :

.

.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ANGÉLIQUE RABARY ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~


Index des pages