Les informations proviennent, pour la plupart, de documents consultés dans les dépôts d'archives et bibliothèques. La mise en ligne des sources sur les fiches de chaque personne est en cours ; par ailleurs, un état général des références figure dans les notes. Vous pouvez me contacter pour plus de précisions.

troisième consul de Montpellier (1657)

  • Né peut-être en 1602 - Nîmes, 30, France
  • Décédé en janvier 1669 - Montpellier, 34, France , à l’âge de peut-être 67 ans
  • Maître apothicaire juré

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Relations

(pages liées)

 Notes

Notes individuelles

Biographie dans La pharmacie à Montpellier, par le Dr Dulieu, page 285 (P)

Signature le 15 décembre 1667 [AM Montpellier, BB 156, f°208]
Dernier testament le 13 janvier 1669 devant Me Marye, notaire à Montpellier [mention dans AM Montpellier, BB 159, ff.33-34 (05/08/2010)].

Archives municipales de Montpellier, BB 149, ff.312-315, registre de maître Étienne Marye, notaire à Montpellier, 3 décembre 1657 :
Le contrat passé à Antoine REY, maître apothicaire, le 19 juin dernier ayant été révoqué par délibération du 24 septembre dernier, les consuls de Montpellier baillent à Claude SIGALON, maître apothicaire de Montpellier, la fourniture des drogues et médicaments nécessaires aux pauvres tant de l'hôpital Saint Éloi que de celui de Saint Lazare près Castelnau, Maison de la Charité, filles repenties et pauvres honteux de Montpellier, pour 3 ans qui ont commencé le 25 mars 1657, moyennant le prix de 700 livres par an.

Archives municipales de Montpellier, BB 152, ff.33-34, registre de maître Étienne Marye, notaire à Montpellier, 19 février 1660 (P) :
Par contrat du 3 décembre 1657, la fourniture des drogues nécessaires aux pauvres de l'hôpital Saint Éloi de Montpellier, Maison des repenties, Maison de la Charité, hôpital Saint Lazare près Castelnau, Maison des pauvres honteux, avait été baillée à Claude SIGALON, maître apothicaire de Montpellier, pour le temps de trois années, jusqu'au 25 mars 1660, moyennant le prix de 700 livres chaque année. Ledit Sigalon avait privativement, par plusieurs actes, requis les consuls de pourvoir par avance à la fourniture, à laquelle il avait déclaré ne plus prétendre au prétexte que, le nombre de pauvres ayant de beaucoup augmenté, le prix de 700 livres n'était pas suffisant pour le paiement de la fourniture, lequel excédait de beaucoup en valeur ledit prix.
Les consuls avaient été obligés de faire crier et proclamer pendant plusieurs jours la susdite fourniture, et personne ne s'était présenté, si ce n'est, en dernier lieu, Daniel SANCHE, tant pour lui que pour Moïse CHAUNEL, Antoine REY père et fils, Claude SIGALON, Pierre PELERIN, Jean HAGUENOT, Pierre SANCHE fils, Pierre ROUQUETTE, tous maîtres apothicaires catholiques de Montpellier, qui avaient offert de fournir les drogues aux pauvres pendant six années, à commencer le 25 mars 1660, moyennant 1.000 livres par an, sur laquelle offre personne d'autres ne s'était présenté pour moins dire.
C'est pourquoi les consuls de Montpellier, et les intendants et recteurs de l'hôpital Saint Éloi, pour ne laisser les pauvres sans secours, et afin qu'ils soient bien et dûment servis dans leurs maladies de bonnes drogues, passent bail de la fourniture des drogues et médicaments nécessaires aux pauvres de l'hôpital Saint Éloi, de l'hôpital Saint Lazare près Castelnau, de la Maison de la Charité, de la Maison des filles orphelines, et pauvres honteux de Montpellier, audits apothicaires ce 19 février 1660.
Le 4 novembre 1665 [BB 154, ff.602-604 (P)], le bail leur est renouvelé pour six ans.

 Sources

  • Personne, décès: La pharmacie à Montpellier, par le Dr Dulieu, page 285 (P)
  • Union: AD34 en ligne, M Montpellier-paroisse Notre-Dame-des-Tables, GG 212, vue 7 - non filiatif

 Aperçu de l'arbre

     
 
 
 
Jacques SIGALON ?1575-   Jeanne COURTON ?1577-
|
2
  |
3



|
Claude SIGALON, troisième consul de Montpellier ?1602-1669


  1. Découvrez les arbres en ligne

    Découvrez les arbres généalogiques en ligne et l'organisation des menus, via une courte visite guidée.

    Si vous ne souhaitez pas faire cette visite immédiatement, vous pourrez y revenir plus tard en cliquant sur le lien "Visite guidée" situé en bas de page.

  2. Accueil Geneanet (1/7)

    Cliquez sur ce logo pour revenir à l'accueil de Geneanet.

  3. Gestion de votre compte (2/7)

    Une fois connecté à Geneanet, vous pourrez consulter ici votre messagerie, revoir et paramétrer vos alertes généalogiques, et gérer vos informations personnelles.

    C'est dans le menu "Mon compte" que vous aurez désormais la possibilité de vous déconnecter.

  4. Connexion et création de compte (2/7)

    Vous n'êtes pas identifié sur Geneanet. Cliquez sur l'un des liens pour vous connecter ou bien pour créer votre compte Geneanet.

  5. Accueil de l'arbre (3/7)

    En cliquant ici, vous retournez à l'accueil de l'arbre que vous visitez.

  6. Outils de recherche (4/7)

    Les champs de saisie vous permettent de chercher une personne dans cet arbre. avec la liste alphabétique des noms.

    En passant la souris sur cette zone, vous affichez les options supplémentaires :
    - lien vers la souche de l'arbre
    - liste de tous les noms de l'arbre
    - options de recherche avancée

  7. Menu généalogique (5/7)

    Ce menu contient tous les outils et actions anciennement placés dans le menu gauche latéral.

    Si vous êtes connecté sur votre arbre, il vous offre un accès rapide aux fonctionnalités de mise à jour de votre généalogie, de paramétrage de votre arbre, etc.

  8. Droits d'accès à l'arbre (6/7)

    Selon les droits d'accès dont vous disposez, vous pouvez changer votre mode de consultation :
    - visiteur : vous pouvez consulter librement l'arbre, sauf les individus marqués comme privés (contemporains) et leurs photos
    - invité : vous pouvez consulter l'arbre entièrement, y compris les individus privés et les photos
    - éditeur : vous pouvez consulter et modifier l'arbre entièrement.

  9. Mode contrasté (7/7)

    Pour un meilleur confort de lecture, cliquez sur ce lien pour activer le mode contrasté sur tous les arbres en ligne.

  10. C'est fini !

    Si vous souhaitez recommencer la visite guidée, cliquez sur le lien "Visite guidée" en bas de la page.