Les informations proviennent, pour la plupart, de documents consultés dans les dépôts d'archives et bibliothèques. La mise en ligne des sources sur les fiches de chaque personne est en cours ; par ailleurs, un état général des références figure dans les notes. Vous pouvez me contacter pour plus de précisions.

docteur en médecine, père spirituel des RP Récollets de Béziers, syndic apostolique du couvent des Récollets de Béziers

  • Né peut-être en 1600 - Béziers, 34, France
  • Décédé en 1653 - Béziers, 34, France , à l’âge de peut-être 53 ans
  • Médecin

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Frères et sœurs

 Relations

 Notes

Notes individuelles

Dernier testament le 9 juin 1653 devant maître Jean Romieu, notaire à Béziers [AD34, 2E14-252, f°292 (P)] + mention dans AD34, 2E14-132, f°151 (03/08/2007)

Dit père spirituel des RP Récollets de Béziers dans un acte du 18 juin 1644 [AD34, 2E14-127, ff.158-159 (21/09/2012)], et syndic apostolique du couvent des Récollets de Béziers dans un acte du 8 mai 1648 [AD34, 2E14-221, f°90 (19/02/2010)].

ADH, 2E 11/40, ff.178-181, registre de maître Jean Guibal, notaire à Béziers, 14 avril 1633 :
Transaction suite à procès pendant et indécis en la Cour du sénéchal de Carcassonne au siège de Béziers, entre Pierre ROMIEU, docteur en médecine, tant de son chef que comme héritier de son père Pierre ROMIEU, maître chirurgien, et les consuls de Béziers, ledit Romieu étant demandeur :
- en condamnation des peines et et vacations par lui exposées à visiter les malades pestiférés ou soupçonnés pendant dix mois de novembre 1628 à septembre 1629, et pendant trois mois en septembre, octobre, et novembre 1629 à faire les visites des pestiférés avec André ESTAIGNOL, chirurgien, et pour les dommages et intérêts par lui soufferts à faire sa quarantaine proche le lieu de Laurens, et autres choses revenant à la somme de 2.025 livres
- et comme héritier de son père en la somme de 1.163 livres 13 sols, à savoir :
- 900 livres pour ses gages, amiablement accordés par la délibération du Conseil de santé tenu en la maison du Président de Granhaugue
- 27 livres pour l'extraordinaire à lui accordé à raison de 12 livres par mois, et ce pour les mois de mai, juin, et 8 jours de juillet
- 29 livres 12 sols pour du pain blanc qu'il avait été contraint d'acheter pendant les mois de mars, avril, mai, juin, et 8 jours de juillet, y compris 40 et tant de pains qu'il acheta en octobre, novembre, et décembre, à cause que celui qui lui était envoyé par les consuls n'était pas bon
- 25 livres pour dix quintaux de charbon qu'il avait achetés pour faire feu à sa chambre dans l'infirmerie
- 5 livres 16 sols pour du lard par lui acheté en diverses fois
- 50 livres pour la nourriture de son cheval durant cinq mois
- 1 livre 5 sols pour de « terailhe » par lui achetée pour le service de l'infirmerie
- 125 livres pour le salaire d'une femme qui l'avait servi en l'infirmerie pendant cinq mois après que Guireman, qui lui avait été baillé, fut sorti de l'infirmerie
- et les drogues par lui fournies aux malades et pestiférés après la mort de Cahours, apothicaire, ensemble les drogues et autres choses préparées pour le désinfectement de la ville en conséquence de l'offre par lui faite et acceptée par le Conseil, le désinfectement ayant depuis été baillé à Jacques TONGAS, prévôt, à 1.500 livres par-dessus l'offre de Romieu, et ce sur la taxe qui sera faite, par experts, desdits médicaments et drogues
à quoi les consuls répliquaient :
- que Romieu, médecin, ne pouvait rien prétendre pour les visites des dix premiers mois, n'ayant été employé par les consuls, et s'il en avait fait quelques-unes il avait été payé par les particuliers car alors il n'y avait point de mal à la ville et il n'était besoin d'employer aucun médecin ; et quant aux trois mois qu'il servit pendant la maladie, sa demande était exorbitante
- que pour Romieu père :
- il ne pouvait prétendre que 300 livres et autres choses à lui accordées par son contrat, duquel il avait joui pendant quarante et tant d'années et de la pension de 200 livres par an suivant ledit contrat, n'ayant pu ni dû le Conseil de santé accorder autre chose, et s'il fut fait ce fut par nécessité
- pour la nourriture du cheval que la ville lui avait baillé, il l'avait fait nourrir et entretenir aux dépens du foin et de l'avoine qui étaient aux logis des faubourgs, même au Cheval blanc, de quoi la ville fut condamnée envers la veuve de GUARRIGUES
- il n'avait fourni aucun médicament, et s'il avait fait quelques emplâtres, les consuls lui avaient fourni le nécessaire
- quant aux préparatifs et drogues du désinfectement, quand il en aurait fait lorsqu'il se désista de son offre, il avait promis de n'en rien demander
aux termes de laquelle transaction, les parties renoncent à tout procès, et les consuls promettent de payer la somme de 1.800 livres à Romieu pour toutes ses demandes, à la charge de tenir en compte tout ce que lui et son père ont déjà reçu de la ville.

Docteur en médecine

Pas de notice dans Dulieu

 Sources

  • Personne: testament de Pierre Romieu (1629) + AD34, 2E14-234, f°183 (07/09/2007) : frère de Claire de Romieu, épouse Guilhemet + testament de sa soeur Claire de Romieu (frère) + AD34, 2E14-253, f°161 (05/10/2007) et AD34, 2E14-252, f°190 (04/01/2008) : ascendance paternelle + son testament, dans lequel il cite son père, sa soeur Claire et son frère Jacques + contrat de mariage de sa fille + AD34, 2E14-128, f°392 (11/01/2013)
  • Décès: mort entre le 9 juin 1653 et le 4 septembre 1653

 Aperçu de l'arbre

Arnaud de ROMIEU, écuyer ?1510-/1558   Constance BARSELLON ?1515-1558/            
|
8
  |
9
     



     
|      
Pierre de ROMIEU, écuyer ?1537-   ? ?    
|
4
  |
5
 



 
|  
Pierre ROMIEU, père spirituel et trésorier des RP Récollets de Béziers ?1570-1630..1633   Constance CATHELAN ?1575-1635..1669
|
2
  |
3



|
Pierre ROMIEU, docteur en médecine ?1600-1653


  1. Découvrez les arbres en ligne

    Découvrez les arbres généalogiques en ligne et l'organisation des menus, via une courte visite guidée.

    Si vous ne souhaitez pas faire cette visite immédiatement, vous pourrez y revenir plus tard en cliquant sur le lien "Visite guidée" situé en bas de page.

  2. Accueil Geneanet (1/7)

    Cliquez sur ce logo pour revenir à l'accueil de Geneanet.

  3. Gestion de votre compte (2/7)

    Une fois connecté à Geneanet, vous pourrez consulter ici votre messagerie, revoir et paramétrer vos alertes généalogiques, et gérer vos informations personnelles.

    C'est dans le menu "Mon compte" que vous aurez désormais la possibilité de vous déconnecter.

  4. Connexion et création de compte (2/7)

    Vous n'êtes pas identifié sur Geneanet. Cliquez sur l'un des liens pour vous connecter ou bien pour créer votre compte Geneanet.

  5. Accueil de l'arbre (3/7)

    En cliquant ici, vous retournez à l'accueil de l'arbre que vous visitez.

  6. Outils de recherche (4/7)

    Les champs de saisie vous permettent de chercher une personne dans cet arbre. avec la liste alphabétique des noms.

    En passant la souris sur cette zone, vous affichez les options supplémentaires :
    - lien vers la souche de l'arbre
    - liste de tous les noms de l'arbre
    - options de recherche avancée

  7. Menu généalogique (5/7)

    Ce menu contient tous les outils et actions anciennement placés dans le menu gauche latéral.

    Si vous êtes connecté sur votre arbre, il vous offre un accès rapide aux fonctionnalités de mise à jour de votre généalogie, de paramétrage de votre arbre, etc.

  8. Droits d'accès à l'arbre (6/7)

    Selon les droits d'accès dont vous disposez, vous pouvez changer votre mode de consultation :
    - visiteur : vous pouvez consulter librement l'arbre, sauf les individus marqués comme privés (contemporains) et leurs photos
    - invité : vous pouvez consulter l'arbre entièrement, y compris les individus privés et les photos
    - éditeur : vous pouvez consulter et modifier l'arbre entièrement.

  9. Mode contrasté (7/7)

    Pour un meilleur confort de lecture, cliquez sur ce lien pour activer le mode contrasté sur tous les arbres en ligne.

  10. C'est fini !

    Si vous souhaitez recommencer la visite guidée, cliquez sur le lien "Visite guidée" en bas de la page.