Loi Informatique et Libertés respectée "moins de 100 ans" non visible

(Louis Emile ANQUETIN)
Artiste Peintre et Graveur

  • Né le 26 janvier 1861 (samedi) - ÉTRÉPAGNY 27
  • Décédé en 1932 - PARIS 75 , à l’âge de 71 ans
  • Avec Émile Bernard, il met au point le Cloisonnisme

 Parents

 

 Union(s)

 Relations

(pages liées)

 Notes

Notes individuelles

62, rue des Vignes, Paris XVIème au 31/12/1909, Chev. L.H., remise par Gustave Geffroy administrateur de la Manufacture des Gobelins


peintre français, entre en 1882 à Paris, dans l'atelier de Léon Bonnat.

Il commence sa carrière aux côtés de peintres d'avant-garde tels que Vincent Van Gogh ou Henri de Toulouse-Lautrec. Avec Émile Bernard, il met au point le Cloisonnisme. Après 1890, son travail deviendra plus classique et s'inspirera de maîtres du passé tels que Rubens.

Après son voyage avec Toulouse-Lautrec et Joseph Albert, en 1894, à travers la Belgique et la Hollande, son travail deviendra plus classique et s'inspirera de maîtres du passé tels que Rubens. À son retour, il s'installe à Bourron-Marlotte où il se lie d'amitié avec Paul Fort, Stuart Merrill, Paul Margueritte, Elemir Bourges et Armand Point.

En 1901, son professeur, Fernand Cormon, ayant obtenu la décoration murale de l'hôtel de ville de Tours, invitera Anquetin à réaliser quatre panneaux, représentant Balzac, Descartes, Rabelais, Alfred de Vigny sur la paroi nord de la salle des fêtes de la mairie de Tours, qui seront démontés en 1907 pour être remplacés par des œuvres sur le même sujet peintes par François Schommer (1850-1935).

Âgé de 45 ans, il épouse en cette année 1906 la veuve d'un officier : Berthe Coquinot. Le couple s'installe dans un bel immeuble, réalisé par l'architecte Charles Blanche, rue des Vignes, entouré de ses élèves il va pouvoir leur enseigner les techniques picturales selon les règles anciennes qu'il ne cessa de prôner tout comme « le retour au métier » (cela depuis de nombreuses années, sans grand succès).

Gustave Geffroy en 1908 vient d'être nommé Administrateur de la Manufacture des Gobelins par Georges Clemenceau. Il interviendra pour qu'il décroche ses premiers cartons de tapisseries pour la Manufacture des Gobelins en 1911 et les suivants en 1918 et 1921 pour la Manufacture de Beauvais dont Jean Ajalbert fut l'Administrateur de 1917 à 1934.

En 1912, il commence ses conférences et des articles pour défendre le : retour au métier.

En 1914, il organise au restaurant La Pérouse des dîners débats mensuels et continue ses conférences à l'Université populaire.

Ses élèves, Jacques Maroger et Camille Versini, se livrent à des recherches sur les vernis et les différentes techniques picturales, avec l'aide du chimiste Marc Havel, et ensemble ils mettront au point un médium, commercialisé sous son nom par la Maison Lefranc Bourgeois.

En 1924, il publie son livre Rubens.

Il fait partie des groupes anarchistes qui sont dans l'entourage de Zo d'Axa, Jean Grave et Octave Mirbeau.

Il participe aux revues : La Feuille - l'En Dehors.

Il meurt à Paris, oublié par beaucoup, en août 1932. Peu de temps avant sa disparition, c'est Emile Bernard, l'ami de toujours, qui lui rend visite et fait de lui un portrait émouvant. Il lui dédicacera l’œuvre en ces termes "A Louis Anquetin en témoignage de ma plus profonde admiration".


http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Anquetin

 Aperçu de l'arbre

     
Emile Augustin ANQUETIN, Marchand 1839-   Félicité Célinie Rose CHAUVET 1838-
| |



|
Louis ANQUETIN, Artiste Peintre 1861-1932



  1. Découvrez les arbres en ligne

    Découvrez les arbres généalogiques en ligne et l'organisation des menus, via une courte visite guidée.

    Si vous ne souhaitez pas faire cette visite immédiatement, vous pourrez y revenir plus tard en cliquant sur le lien "Visite guidée" situé en bas de page.

  2. Accueil Geneanet (1/7)

    Cliquez sur ce logo pour revenir à l'accueil de Geneanet.

  3. Gestion de votre compte (2/7)

    Une fois connecté à Geneanet, vous pourrez consulter ici votre messagerie, revoir et paramétrer vos alertes généalogiques, et gérer vos informations personnelles.

    C'est dans le menu "Mon compte" que vous aurez désormais la possibilité de vous déconnecter.

  4. Connexion et création de compte (2/7)

    Vous n'êtes pas identifié sur Geneanet. Cliquez sur l'un des liens pour vous connecter ou bien pour créer votre compte Geneanet.

  5. Accueil de l'arbre (3/7)

    En cliquant ici, vous retournez à l'accueil de l'arbre que vous visitez.

  6. Outils de recherche (4/7)

    Les champs de saisie vous permettent de chercher une personne dans cet arbre. avec la liste alphabétique des noms.

    En passant la souris sur cette zone, vous affichez les options supplémentaires :
    - lien vers la souche de l'arbre
    - liste de tous les noms de l'arbre
    - options de recherche avancée

  7. Menu généalogique (5/7)

    Ce menu contient tous les outils et actions anciennement placés dans le menu gauche latéral.

    Si vous êtes connecté sur votre arbre, il vous offre un accès rapide aux fonctionnalités de mise à jour de votre généalogie, de paramétrage de votre arbre, etc.

  8. Droits d'accès à l'arbre (6/7)

    Selon les droits d'accès dont vous disposez, vous pouvez changer votre mode de consultation :
    - visiteur : vous pouvez consulter librement l'arbre, sauf les individus marqués comme privés (contemporains) et leurs photos
    - invité : vous pouvez consulter l'arbre entièrement, y compris les individus privés et les photos
    - éditeur : vous pouvez consulter et modifier l'arbre entièrement.

  9. Mode contrasté (7/7)

    Pour un meilleur confort de lecture, cliquez sur ce lien pour activer le mode contrasté sur tous les arbres en ligne.

  10. C'est fini !

    Si vous souhaitez recommencer la visite guidée, cliquez sur le lien "Visite guidée" en bas de la page.