Sosa : 434
  • Né en 1764 - Senlis, 60300, Oise, Picardie, FRANCE
  • Décédé le 27 mars 1796 - Paris 3e, 75003, Paris, Île-de-France, FRANCE , à l’âge de 32 ans
  • Teinturier

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Demi-frères et demi-sœurs

Du côté de Jeanne-Catherine CHATEAU, décédée le 6 avril 1779 - Paris 3e, 75003, Paris, Île-de-France, FRANCE
(afficher)

 Chronologie


 Notes

Notes individuelles

Généalogie de J. DORMEUIL (n'est plus sur sa page)
Généalogie de Brigitte HUA (http://gw.geneanet.org/baa?lang=fr&iz=0&p=jean+baptiste&n=jarre)
Source : Monographie de la famille Chabert par Hubert Tourret

Né en 1762, il prend la succession de ses parents comme marchand-teinturier et exerce tout naturellement son activité au 8 de la rue Saint-Sauveur.

Il se mariera le 12 mai 1784 avec Marie Marguerite Elisabeth BERTAMBOIS à Paris (on ne connaît pas la paroisse), après un contrat signé chez Me Lebel, notaire à Senlis (60), le 23 février. Henri Pernollet indique son année de naissance

1764 à Senlis. Le ménage aura 5 enfants. Le dernier, né en 1792 sera prénommé Caton. Ce prénom montre l'influence des idées révolutionnaires sur ces artisans de situation modeste. On peut imaginer, compte tenu de la situation sociale des Jarre et de l'emplacement de leur atelier, qu'ils sont tout à fait d'accord avec les idées nouvelles qui soulèvent le peuple de Paris, à moins qu'ils ne soient d'affreux opportunistes !...

Jean-Baptiste III meurt à 34 ans, le 6 germinal de l'An IV de la République (27.3.1796), laissant des enfants étagés entre 10 et 3 ou 4 ans ; sa veuve se remariera (probablement vers la fin de l'An VII) avec un certain Claude BONNETAN. Elle est vivante en 1815, date du mariage de son fils Pierre.

Au moment de sa mort, Jean-Baptiste III est propriétaire de sa boutique, de son atelier et de son logement. Les dettes pour l'acquisition du 8 de la rue Saint-Sauveur ont donc été payées en moins de 17 ans. Les locaux sont assez modestes puisque son logement ne comporte que trois pièces en sus de la cave et de la cuisine, où il doit loger cinq enfants, mais il a de beaux meubles (des commodes en bois de rose garnies de bronzes), des montres en or, des trumeaux etc. On peut en déduire que Jean-Baptiste est un artisan à l'aise, qui vit bien de son travail mais n'a pas fait fortune. Sa succession s'élève à 12.000 francs, dont 2.700 de meubles, et auxquels il faut ajouter la valeur de l'immeuble de la rue Saint-Sauveur.
Ses instruments de travail se composent d'une seule chaudière, d'un chaudron, de quinze baquets, de piliers d'égouttage, et d'une pompe en plomb. Il utilise divers produits tinctoriaux : bois de Pernambouc, bois de Campêche, bois jaune, bois de Rocou, soude de varech, alun de Rome. Il fait donc partie de la corporation des "teinturiers de petit teint" puisque d'après l'Encyclopédie il est interdit aux "teinturiers de bon et grand teint" de posséder les produits tinctoriaux qui viennent d'être cités (à l'exception de l'alun de Rome qui est utilisé par tous les teinturiers). Nous devons encore préciser qu'il ne fait que la teinture de fils de lin, de coton, de laine, voire de chanvre, mais pas de teinture d'étoffe. On ne sait pas ce que devint son affaire après son décès.
(Source : Hubert Tourret)

 Aperçu de l'arbre

Jean-Baptiste I JARRE ca 1700-/1761   Jeanne MARGOZ    
| |



|
Jean-Baptiste II JARRE 1740-1793/   Jeanne-Catherine CHATEAU †1779
| |



|
Jean-Baptiste III JARRE 1764-1796



  1. Découvrez les arbres en ligne

    Découvrez les arbres généalogiques en ligne et l'organisation des menus, via une courte visite guidée.

    Si vous ne souhaitez pas faire cette visite immédiatement, vous pourrez y revenir plus tard en cliquant sur le lien "Visite guidée" situé en bas de page.

  2. Accueil Geneanet (1/7)

    Cliquez sur ce logo pour revenir à l'accueil de Geneanet.

  3. Gestion de votre compte (2/7)

    Une fois connecté à Geneanet, vous pourrez consulter ici votre messagerie, revoir et paramétrer vos alertes généalogiques, et gérer vos informations personnelles.

    C'est dans le menu "Mon compte" que vous aurez désormais la possibilité de vous déconnecter.

  4. Connexion et création de compte (2/7)

    Vous n'êtes pas identifié sur Geneanet. Cliquez sur l'un des liens pour vous connecter ou bien pour créer votre compte Geneanet.

  5. Accueil de l'arbre (3/7)

    En cliquant ici, vous retournez à l'accueil de l'arbre que vous visitez.

  6. Outils de recherche (4/7)

    Les champs de saisie vous permettent de chercher une personne dans cet arbre. avec la liste alphabétique des noms.

    En passant la souris sur cette zone, vous affichez les options supplémentaires :
    - lien vers la souche de l'arbre
    - liste de tous les noms de l'arbre
    - options de recherche avancée

  7. Menu généalogique (5/7)

    Ce menu contient tous les outils et actions anciennement placés dans le menu gauche latéral.

    Si vous êtes connecté sur votre arbre, il vous offre un accès rapide aux fonctionnalités de mise à jour de votre généalogie, de paramétrage de votre arbre, etc.

  8. Droits d'accès à l'arbre (6/7)

    Selon les droits d'accès dont vous disposez, vous pouvez changer votre mode de consultation :
    - visiteur : vous pouvez consulter librement l'arbre, sauf les individus marqués comme privés (contemporains) et leurs photos
    - invité : vous pouvez consulter l'arbre entièrement, y compris les individus privés et les photos
    - éditeur : vous pouvez consulter et modifier l'arbre entièrement.

  9. Mode contrasté (7/7)

    Pour un meilleur confort de lecture, cliquez sur ce lien pour activer le mode contrasté sur tous les arbres en ligne.

  10. C'est fini !

    Si vous souhaitez recommencer la visite guidée, cliquez sur le lien "Visite guidée" en bas de la page.