Site internet de l'association des familles Pasteur / Website of the Association of Pasteur families: www.pasteur.net


Jean Joseph Pasteur
  • Né le 16 mars 1791 - Paroisse Sainte Madeleine, Besançon, F25, FCO, FRA
  • Décédé le 15 juin 1865 - Arbois, F39, FCO, FRA , à l’âge de 74 ans
  • Tanneur

 Parents

  • Jean Henri Pasteur, né le 28 août 1769 - Paroisse Saint Anatoile, Salins, F39, FCO, FRA, décédé le 3 septembre 1796 - Besançon, F25, FCO, FRA à l’âge de 27 ans, Tanneur à Besançon (1791-1796)
    Marié le 1er mars 1791, Paroisse Sainte Madeleine, Besançon, F25, FCO, FRA, avec
  • Claudine Gabrielle Jourdan, née le 23 décembre 1770 - Paroisse Sainte Madeleine, Besançon, F25, FCO, FRA, décédée le 18 août 1792 - Paroisse Sainte Madeleine, Besançon, F25, FCO, FRA à l’âge de 21 ans

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

 Fratrie

 Demi-frères et demi-sœurs

Du côté de Jean Henri Pasteur, né le 28 août 1769 - Paroisse Saint Anatoile, Salins, F39, FCO, FRA, décédé le 3 septembre 1796 - Besançon, F25, FCO, FRA à l’âge de 27 ans, Tanneur à Besançon (1791-1796)
  • avec Thérèse Saint, née le 30 janvier 1768 - Voray, F70, FCO, FRA, décédée peut-être le 20 septembre 1808 - Voray, F70, FCO, FRA à l’âge de peut-être 40 ans

 Grands parents paternels, oncles et tantes



 Grands parents maternels, oncles et tantes

 Notes

Notes individuelles

Père de Louis Pasteur

A la mort de son père, Jean-Joseph, qui a cinq ans et demi, est recueilli à Salins par ses grands-parents paternels.

Que trouve-t-il à Salins? Son grand-père, qu'il ne connaîtra pas longtemps puisqu'il disparaît deux ans plus tard; sa grand-mère; deux de ses tantes, Claudine-Marguerite et Jeanne-Antoine, qui ne se mariera qu'en 1803 et sera considérée par l'enfant comme sa véritable mère; un oncle, Jean-Charles Pasteur, le plus jeune frère de son père, qui reprend la tannerie familiale. Une famille qui l'élèvera avec beaucoup d'affection et lui offrira une instruction simple (il apprend à lire et à écrire), avec une éducation rigoureuse fondée sur l'honnêteté et l'amour du travail. A douze ans, Jean-Joseph Pasteur commence son apprentissage de tanneur, à la fois chez son oncle, dans l'entreprise familiale, et chez d'autres artisans de la ville. Mais les guerres de l'Empire vont vite mettre un terme provisoire à sa courte carrière. La France est entrée dans une période de guerres européennes incessantes. Le besoin de soldats multiplie les conscriptions... et peu après ses vingt ans, Jean-Joseph Pasteur tire un mauvais numéro et doit partir pour l'armée le 13 mai 1811. Peut-être est-ce sans aucun regret qu'il quitte son pays natal, car il est et sera toujours un fervent admirateur de Napoléon. 

Il est incorporé au IIIe régiment d'infanterie de ligne et est dirigé sur l'Espagne. Son bataillon participe en Navarre et en Biscaye aux combats contre la résistance espagnole conduite par Espoz y Mina. En 1812, le jeune homme est fait caporal; en 1813 fourrier. En janvier 1814, son régiment doit regagner la France, attaquée sur ses frontières nord. Regroupé au sein de la division Leval, le IIIe régiment d'infanterie de ligne rencontre à Bar-sur-Aube les troupes de Blucher: 8 000 Français contre 40 000 Prussiens, Bavarois, Russes et Autrichiens. Le régiment tout entier se comporte avec tant de courage qu'il est nommé ½le brave parmi les braves» et sa conduite au combat vaut à Jean-Joseph Pasteur la croix de chevalier de la Légion d'honneur. Le 21 mars, près d'Arcis-sur-Aube, la bataille est encore plus rude; les 276 hommes survivants du bataillon sont retirés des combats et repliés sur Fontainebleau. Après 1'abdication de l'Empereur le 6 avril, le bataillon est envoyé dans l'Eure et le régiment prend le nom de Royal Dauphin. Enfin, le 31 juillet 1814, c'est la démobilisation, avec un ½certificat de congé absolu». 

Par petites étapes, Jean-Joseph Pasteur rentre à Salins. Il y retrouve son oncle - sa grand-mère est par contre décédée - et reprend quelque temps avec lui son métier de tanneur. Peut-être songe-t-il même à lui succéder? Il s'éprend d'une voisine, Jeanne-Etiennette Roqui, la fille d'un jardinier qui habite sur l'autre rive de la Furieuse. On parle mariage lorsque Napoléon rentre de l'île d'Elbe, gagne Paris, reconstitue une armée et repart en guerre.

Considéré comme fervent bonapartiste, Jean-Joseph Pasteur reçoit le 14 juin 1815 une lettre du préfet le nommant sous-lieutenant d'un régiment du Jura nouvellement créé à compter du 19 juin. Waterloo (18 juin 1815) mettra un terme à cette nouvelle aventure, mais le jeune Pasteur sera définitivement considéré comme un opposant par le nouveau gouvernement. Un incident en pleine ville avec un gendarme du roi le fait arrêter et il ne doit sa libération qu'à la compréhension de l'officier autrichien dont les troupes occupent encore militairement le pays. Aussi Jean-Joseph Pasteur ne s'attarde-t-il pas à Salins: il épouse le 27 août 1816 Jeanne-Etiennette Roqui et part aussitôt après avec elle à Dôle, où habite déjà une de ses tantes, Marguerite Pasteur, et où un parent par alliance cherche à céder sa tannerie, rue des Chevannes. Avec sa part d'héritage et les prêts de deux de ses oncles, il peut acheter l'entreprise, dont il remboursera les dernières annuités en novembre 1822, juste avant la naissance de son fils Louis Pasteur. Toute la famille s'installera quelques années plus tard à Arbois, et c'est là que grandira le savant.

Source: Généalogie de Louis Pasteur, article de Marie-Odile Mergnac paru dans Gé-Magazine, N° 106, juillet 1992.

 Sources

  • Personne, naissance, union, décès: BELLAGUE-GALLOIS
  • Famille: BELLAGUE-GALLOIS, MERGNAC

 Aperçu de l'arbre

Claude Etienne Pasteur 1733-1798   Claudine Françoise Lambert ?1738-1812   Pierre Jourdan   Claudinette Bouillard
| | | |






| |
Jean Henri Pasteur 1769-1796   Claudine Gabrielle Jourdan 1770-1792
| |



|
portrait
Jean Joseph Pasteur 1791-1865



  1. Découvrez les arbres en ligne

    Découvrez les arbres généalogiques en ligne et l'organisation des menus, via une courte visite guidée.

    Si vous ne souhaitez pas faire cette visite immédiatement, vous pourrez y revenir plus tard en cliquant sur le lien "Visite guidée" situé en bas de page.

  2. Accueil Geneanet (1/7)

    Cliquez sur ce logo pour revenir à l'accueil de Geneanet.

  3. Gestion de votre compte (2/7)

    Une fois connecté à Geneanet, vous pourrez consulter ici votre messagerie, revoir et paramétrer vos alertes généalogiques, et gérer vos informations personnelles.

    C'est dans le menu "Mon compte" que vous aurez désormais la possibilité de vous déconnecter.

  4. Connexion et création de compte (2/7)

    Vous n'êtes pas identifié sur Geneanet. Cliquez sur l'un des liens pour vous connecter ou bien pour créer votre compte Geneanet.

  5. Accueil de l'arbre (3/7)

    En cliquant ici, vous retournez à l'accueil de l'arbre que vous visitez.

  6. Outils de recherche (4/7)

    Les champs de saisie vous permettent de chercher une personne dans cet arbre. avec la liste alphabétique des noms.

    En passant la souris sur cette zone, vous affichez les options supplémentaires :
    - lien vers la souche de l'arbre
    - liste de tous les noms de l'arbre
    - options de recherche avancée

  7. Menu généalogique (5/7)

    Ce menu contient tous les outils et actions anciennement placés dans le menu gauche latéral.

    Si vous êtes connecté sur votre arbre, il vous offre un accès rapide aux fonctionnalités de mise à jour de votre généalogie, de paramétrage de votre arbre, etc.

  8. Droits d'accès à l'arbre (6/7)

    Selon les droits d'accès dont vous disposez, vous pouvez changer votre mode de consultation :
    - visiteur : vous pouvez consulter librement l'arbre, sauf les individus marqués comme privés (contemporains) et leurs photos
    - invité : vous pouvez consulter l'arbre entièrement, y compris les individus privés et les photos
    - éditeur : vous pouvez consulter et modifier l'arbre entièrement.

  9. Mode contrasté (7/7)

    Pour un meilleur confort de lecture, cliquez sur ce lien pour activer le mode contrasté sur tous les arbres en ligne.

  10. C'est fini !

    Si vous souhaitez recommencer la visite guidée, cliquez sur le lien "Visite guidée" en bas de la page.