Bienvenue dans la généalogie de la famille JAUZAS ( JAUSAS) et dans celle des MARCHAND de Marsais.

Et depuis octobre 2010 dans celle des CONY, VALETTE, DIXMIER, ENGLER  et DUBOURGUET.


  • Né le 16 novembre 1765 - Salies du Salat,31,Haute Garonne,Midi-Pyrénées,FRANCE
  • Décédé en 1805 , à l’âge de 40 ans

 Parents

 Frères et sœurs

 Demi-frères et demi-sœurs

Du côté de Etienne JAUZAS, né vers 1727 - Saint Lary,09,Ariège,Midi Pyrénées,FRANCE, décédé le 16 janvier 1807 - Salies du Salat,31,Haute Garonne,Midi-Pyrénées,FRANCE à l’âge de peut-être 80 ans, Marchand

 Notes

Notes individuelles

naissance: Parrain : Bernard Jauzas - oncle paternel - maître chirurgien à La bastide du Salat (09)
Marraine : Marie Ducros - grand tante maternelle
Extrait des Mémoires de Vidocq, celui-ci rencontra "Jossas" au cours de son transfert de Bicêtre vers Toulon en 1799:
"Lors du ferrement, qui présenta les mêmes circonstances que lors de mon premier départ, on me plaça en tête du premier cordon avec un des plus célèbres voleurs de Paris et de la province ; c'était Jossas, plus connu sous le nom du marquis de Saint-Amand de Faral, qu'il portait habituellement. C'était un homme de trente-six ans, ayant des formes agréables, et prenant au besoin le meilleur ton. Son costume de voyage était celui d'un élégant qui sort du lit pour passer dans son boudoir. Avec un pantalon à pied en tricot gris d'argent, il portait une veste et un bonnet garnis d'astrakan, de la même couleur, le tout recouvert d'un ample manteau doublé de velours cramoisi. Sa dépense répondait à sa tenue, car non content de se traiter splendidement à chaque halte, il nourrissait toujours trois ou quatre hommes du cordon.
L'éducation de Jossas était nulle ; mais, entré fort jeune au service d'un riche colon, qu'il accompagnait dans ses voyages, il avait pris d'assez bonnes manières pour n'être déplacé dans aucun cercle. Aussi ses camarades le voyant s'introduire dans les sociétés les plus distinguées, le surnommaient-ils le passe-partout. Il s'était même tellement identifié avec ce rôle qu'au bagne, mis à la double chaîne, confondu avec des hommes de l'aspect le plus misérable, il conservait encore de grands airs sous sa casaque de forçat. Muni d'un magnifique nécessaire, il donnait tous les matins une heure à sa toilette, et soignait particulièrement ses mains qu'il avait fort belles."
Vidocq évoquera à nouveau Jossas lors de son évasion du bagne de Toulon en 1800 (ils sont incarcérés au bagne flottant de Toulon à bord du "Hasard" dans la cellule N°3 soumis tous deux à la double chaîne, signe des évadés et des forçats à surveiller plus particulièrement). C'est Jossas qui approuvera son plan d'évasion et lui fournira les habits de bourgeois qui permettront de le mener à bien. On sent une certaine admiration de Vidocq pour ce personnage dont le côté Arsène Lupin est assez intéressant et ses manières assez peu courantes pour un voleur. Elégance et loyauté, tout pour plaire à un Vidocq qui sait apprécier les qualités humaines.
"Comme je l'ai déjà dit, Jossas jouant le magnifique, dépensait l'argent avec la facilité d'un homme qui se le procure aisément. Il était de plus fort charitable, et je pourrais citer de lui plusieurs traits d'une générosité bizarre, que j'abandonne à l'examen des moralistes. Un jour entre autres, il pénètre dans un appartement de la rue du Hazard, qu'on lui avait indiqué comme bon à dévaliser. D'abord la mesquinerie de l'ameublement le frappe, mais le propriétaire peut être un avare ? il poursuit ses recherches, lurette partout, brise tout, et ne trouve dans le secrétaire qu'une liasse de reconnaissances du Mont-de-Piété… Il tire de sa poche cinq louis, les pose sur la cheminée, et après avoir écrit sur la glace ces mots : Indemnité pour les meubles cassés, se retire en fermant soigneusement les portes, dans la crainte que d'autres voleurs moins scrupuleux ne viennent enlever ce qu'il a respecté."
"Joseph Jaussas (ou Jossas) fils d'Étienne et de Marion Dufour, né à Saliès (Haute-Garonne), était fabricant de soie. Quand il partit pour Toulon avec Vidocq, il avait trente ans. Haut de 1,72 mètre, cheveux et sourcils brun foncé, favoris bruns, visage ovale, fort, front plat, couvert, les yeux roux, le nez gros, mal fait, la lèvre inférieure avancée, les oreilles percées, tel était son signalement. Il fut condamné à Paris (14 février 1794), à dix ans de fers, à Toulouse (5 décembre 1801),à quatorze ans de fers, à Rochefort (16 décembre 1802), à trois ans de fers (pour une de ses évasions). Du bagne de Toulon, où il alla avec Vidocq, il s'évada de Rochefort, la 11 Février 1803. On le recherchait activement en germinal XI (mars 1803). (Arch. Nat. F7 10343)."
Source : fvidocq.free.fr

 Aperçu de l'arbre

Jean JAUZAS   ? ?            
|
8
  |
9
     



     
|      
Germain JAUZAS   Jeanne JAUZAS †/1769    
|
4
  |
5
 



 
|  
Etienne JAUZAS ca 1727-1807   Marie DUFOUR
|
2
  |
3



|
Joseph Marie JAUZAS 1765-1805


  1. Découvrez les arbres en ligne

    Découvrez les arbres généalogiques en ligne et l'organisation des menus, via une courte visite guidée.

    Si vous ne souhaitez pas faire cette visite immédiatement, vous pourrez y revenir plus tard en cliquant sur le lien "Visite guidée" situé en bas de page.

  2. Accueil Geneanet (1/7)

    Cliquez sur ce logo pour revenir à l'accueil de Geneanet.

  3. Gestion de votre compte (2/7)

    Une fois connecté à Geneanet, vous pourrez consulter ici votre messagerie, revoir et paramétrer vos alertes généalogiques, et gérer vos informations personnelles.

    C'est dans le menu "Mon compte" que vous aurez désormais la possibilité de vous déconnecter.

  4. Connexion et création de compte (2/7)

    Vous n'êtes pas identifié sur Geneanet. Cliquez sur l'un des liens pour vous connecter ou bien pour créer votre compte Geneanet.

  5. Accueil de l'arbre (3/7)

    En cliquant ici, vous retournez à l'accueil de l'arbre que vous visitez.

  6. Outils de recherche (4/7)

    Les champs de saisie vous permettent de chercher une personne dans cet arbre. avec la liste alphabétique des noms.

    En passant la souris sur cette zone, vous affichez les options supplémentaires :
    - lien vers la souche de l'arbre
    - liste de tous les noms de l'arbre
    - options de recherche avancée

  7. Menu généalogique (5/7)

    Ce menu contient tous les outils et actions anciennement placés dans le menu gauche latéral.

    Si vous êtes connecté sur votre arbre, il vous offre un accès rapide aux fonctionnalités de mise à jour de votre généalogie, de paramétrage de votre arbre, etc.

  8. Droits d'accès à l'arbre (6/7)

    Selon les droits d'accès dont vous disposez, vous pouvez changer votre mode de consultation :
    - visiteur : vous pouvez consulter librement l'arbre, sauf les individus marqués comme privés (contemporains) et leurs photos
    - invité : vous pouvez consulter l'arbre entièrement, y compris les individus privés et les photos
    - éditeur : vous pouvez consulter et modifier l'arbre entièrement.

  9. Mode contrasté (7/7)

    Pour un meilleur confort de lecture, cliquez sur ce lien pour activer le mode contrasté sur tous les arbres en ligne.

  10. C'est fini !

    Si vous souhaitez recommencer la visite guidée, cliquez sur le lien "Visite guidée" en bas de la page.