Message to visitors

close

Je fais cet arbregénéalogique depuis 1993 .

Il contient les généalogiesdirectes de nos familles

Garrido et Amat ainsi queRoussière et Sanchez

 

 

       


M egas ERMIGES DE RIBADOURO bravo

Sosa :21,870,286,674
(egasERMIGES DE RIBADOURO)
Gouverneur d'Arouca

  • Born about 1025 - Portugal
  • Gouverneur d'Arouca

 Parents

 Spouses and children

 Notes

Individual Note

Egas Ermiges de Ribadouro, O Bravo (mort vers 1090) était gouverneur d’Arouca, et un seigneur important ayant autorité sur une grande partie de la région de Ribadouro.

BiographieIl est le fils d’Ermígio Viegas I de Ribadouro et d’Unisco Pais. Il était le frère de Monio Ermiges et donc l’oncle du célèbre Egas Moniz, l’Aio. Selon certains, il était le chef de la famille, car c’est des fils d’Ermígio qu’il a pris le surnom de « Gasco », alors traditionnel parmi les chefs de la lignée familiale. Le grand pouvoir et l’autorité qu’il détenait à Ribadouro ont contribué à la direction, ce qui a abouti à son gouvernement tenentiel de longue durée à Arouca et aussi à Benviver, Aregos et Lamego. Bien qu’il ait été tenté de prouver qu’il gouvernait effectivement l’ensemble des terres (qui étaient composées de celles qu’il gouvernait) qui s’appelait Anégia, l’absence de documentation qui le désigne comme seigneur d’Anégia conduit à écarter cette hypothèse, ce qui signifie probablement qu’à son arrivée au pouvoir, les terres d’Anégia étaient déjà désintégrées. Il apparaît cependant comme le seigneur d’Entre-os-Rios, ce qui serait synonyme de Benviver.

Au sud du fleuve Douro, compte tenu de la conquête de Coimbra par Ferdinand Ier de León en 1064, et de la remise ultérieure du gouvernement du comté de Coimbra à l’alvazil mozarabe Sesnando Davides, Egas, dans son domaine, lui aurait été subordonné.

Rôle foncierEn 1088, il fait don au monastère de Paço de Sousa de plusieurs biens qu’il détient, d’origines diverses : certains qu’il avait hérités de son père, en particulier les villages de Galegos, Ascariz et Lagares , d’autres qu’il avait hérités de sa mère, à Touriz et Sabariz, et d’autres encore d’une tante, Vivilde Viegas de Ribadouro, comme Pedorido, dans le pays de Paiva. Son mariage avec Gontinha Eres, dame de Moldes et patronne du monastère d’Arouca, lui a donné accès à plusieurs biens dans cette région, en faisant don de certains d’entre eux à Paço de Sousa, ainsi qu’au gouvernement d’Arouca. Probablement au cours de son mandat, il fit également don au cénobe de Paço de Sousa de la cinquième partie de ce qui avait appartenu à son beau-père, par mariage.

Egas Ermiges serait mort vers 1090 , soit jusqu’en 1095.

Mariage et descendanceEgas épousa Gontinha Eres de Lugo (1035 - ?) qui hérita de sa famille le patronage du monastère d’Arouca , en tant que fille d’Ero Menendez de Lugo, comte de Lugo et d’Ouroana Soares, dont il eut :

Unisco Viegas de Ribadouro (vers 1050 ?—avant 1118) épousa Egas Gondesendes II de Baião ,All Viegas de Ribadouro, épousa un comte nommé Rodrigo Froilaz.Monio Viegas III de Ribadouro ,Ermígio Viegas II de Ribadouro ,Gomes Viegas II de Ribadouro.

 Family Tree Preview

sosa monio gasco VIEGAS I DE RIBADOURO ca 950-1022 sosa xxxxx XXXXX      
|
8
 |
9
   



   
|   
sosa egas gasco MONIZ I DE RIBADOURO ca 977-/1044 sosa toda ERMIGES DE MAIA  
|
4
 |
5
 



 
| 
sosa ermigio VIEGAS I DE RIBADOURO, Seigneur de Ribadouro , Gouverneur de Lamego †/1070 sosa unisco PAIS
|
2
 |
3



|
sosa egas bravo ERMIGES DE RIBADOURO, Gouverneur d'Arouca ca 1025