Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

envoyé sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale

  • Né le 16 juillet 1891 - Feneu, les Vignes, 49
  • Décédé le 17 février 1936 - Angers, 49,à l'âge de 44 ans
  • Domestique de ferme, emballeur

A participé à la Grande Guerre

L'actualité de la guerre au jour le jour
Domicile lors de la mobilisation : Feneu (49)

 Parents

  • Louis BERNIER, né le 1er mai 1864 - Sceaux d'Anjou, la Bourrelière, 49, décédé,
    Cultivateur

    Marié le 26 novembre 1888, Feneu, 49, avec
  • Hélène BOUDET, née le 15 mars 1864 - Feneu, 49, décédée,
    Cultivatrice

 Union(s)

 Notes

Notes individuelles

Louis BERNIER est né chez l'oncle de son père (Louis Philippe BERNIER). Service militaire le 12 octobre 1912 au 1er RZ, zouave de 1ère classe le 1er novembre 1913, caporal le 30 novembre 1916. Campagne en Algérie du 16 octobre 1912 au 18 février 1914. Au Maroc occidental du 19 février 1914 au 19 août 1914. Campagne contre l'Allemagne du 20 août 1914 au 19 août 1918. Passé au 3ème RZ le 26 juin 1918, au 4ème RZ le 6 août 1918. Congé de démobilisation le 21 août 19189. Se retire à Champigné. Affecté au régiment d'infanterie coloniale du Maroc le 1er janvier 1924, rattaché à la classe de mobilisation 1905 le 23 janvier 1930 comme père de 3 enfants. Atteint de tuberculose pulmonaire, pension temporaire concédée le 10 mai 1937, valable du 20 janvier 1936 au 15 février 1936. Blessé 4 fois : le 17 septembre 1914 à Carlepont (60), le 22 avril 1915 à Ypres (balle à la tête), le 20 mai 1917 à Mont Cornillet (Marne, commune de Prosnes, est de Reims) (balle au thorax), le 20 août 1918 à l'attaque du bois d'Ourscamp (Carlepont). Citations : à l'ordre du régiment le 14 avril 1916 "Très bon soldat, volontaire pour toutes les missions périlleuses au front". A l'ordre du régiment le 11 novembre 1916 (sans texte). A l'ordre de la division le 10 juillet 1917 : "Très bon caporal courageux et énergique à l'attaque devant le Mont Cornillet le 20 mai 1917. Ses chefs étant tombés a pris le commandement de sa section et par son attitude crâne et énergique a maintenu chacun à sa place sur une portion violemment bombardée, travaillant sans relâche à l'organisation de la tranchée jusqu'au moment où il tomba blessé 2 fois". Croix de guerre 3 étoiles de bronze, médaille militaire. Domicilié à Villeparisis (77) en avril 1921, à Angers en septembre 1925. Sur la bataille du Mont Cornillet : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mont_Cornillet

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Joseph BERNIER 1799-1876 Anne BERTHELOT 1805-1850      
|
8
 |
9
   



   
|   
Joseph BERNIER 1830-1882 Perrine BERTHELOT 1835-1881  
|
4
 |
5
 



 
| 
Louis BERNIER 1864- Hélène BOUDET 1864-
|
2
 |
3



|
Louis BERNIER, envoyé sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale 1891-1936