Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

 

BASE généalogiques de RELEVÉS d'actes - EntraideGRATUITE 

   http://www.amamu.org/actes
France - Île Maurice

 

* France - ÎleMaurice : entraidegénéalogique et recherche d'actes : BénévolActes 

 

Entraide GRATUITE - Pas de fraisd'adhésion


Chronique familiale etAUTRES INFORMATIONS


         Avec mesremerciements pour leur participation, aux bénévoles de l'AMA, auxdiverses personnes citées dans cette base (voir aussi le pied depage),
à Michèle et Jean Larrouquère : http://gw.geneanet.org/1927
àmon cousin Jean-Paul Clairefond :  http://gw.geneanet.org/jpclair

Pour toute utilisation des données decette base, merci de citer la source : Patricia Chasteauneuf-  http://gw.geneanet.org/amamaurice

Merci pour votre visite


Arthur Auguste de CHASTEAUNEUF
Arthur Auguste de CHASTEAUNEUF
  • Né le 3 décembre 1882 (dimanche) - Rose Hill, , , Plaines Wilhems, Île Maurice
  • Décédé le 19 novembre 1974 (mardi) - Nantes, 44109, Loire-Atlantique, Pays de la Loire, France,à l'âge de 91 ans
  • Inhumé - Cimetière-du-Pont-Neuf - Clisson, 44043, Loire-Atlantique, Pays de la Loire, France
  • Officier mécanicien de la marine marchande, Engineer à l'usine l'United Shoe d'Ivry-sur-Seine
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Frères et sœurs

 Notes

Notes individuelles


Mon Dad, à toi et à Suzy, je dédie notre généalogie


SOSA 30 - Généalogie personnelle Patricia
-----------------------------------------------------
Merci de citer cette base en source si vous utilisez mon travail (voici la source à recopier) :Patricia Chasteauneuf - https://gw.geneanet.org/amamaurice
---------------------------------------------------------------------------------


Autres photos et Une vie....


Pendant sa jeunesse, il chercha à Maurice (en particulier à Flic-en-Flac) le trésor supposé caché par des pirates

Il quitte Maurice pour la Colombie Britannique, où il rejoint son frère Léon, et débarque à Victoria le 27 octobre 1909 après une traversée à bord du "Tango Maru" via Yokohama (Japon) en compagnie de son frère Arthur.
---------------------------------------------------
Affecté à l'usine de munitions de Buc pendant la guerre de 14-18
Source : Les Volontaires mauriciens aux armées (1914-1918) - liste contenant 520 noms, avec une préface et des annexes / Robert-Edward Hartp. / p. 78
Chapitre : Aux Armées Françaises — III — Aux Services de l'Arrière
---------------------------------------------------
Engineer à l'usine l'United Shoe d'Ivry-sur-Seine, jusqu'à sa retraite.
Cette usine porte actuellement le nom de Manufacture des Oeillets
http://www.ivry94.fr/services-publics/culture/centre-dart-contemporain-divry-le-credac/la-manufacture-des-oeillets/
Gaston et France CHASTEAUNEUF, les frères d'Auguste, ainsi que son épouse Suzanne QUETIN, travaillaient également à l'United Shoe
C'est du reste dans cette usine qu'Auguste a rencontré son épouse, Suzanne QUETIN, qui était secrétaire de direction
---------------------------------------------------

A Ivry, Suzanne et Auguste habitaient 101 Rue Victor Hugo au 3ème étage - porte de gauche, de 1918 (Auguste habitait seul avant son mariage) jusqu'en 1973.
C'est dans ces lieux que ce grand-père merveilleux me fit rêver. Avec ses mots il effaçait la grisaille parisienne, et tous deux nous voguions vers d'autres cieux, et nous nous laissions éblouir par cette Île Maurice qu'il sut tant me faire aimer.
Amoureux de la mer, il me fit voyager en rêve avec ses récits, l'apprentissage des noeuds marins, la confection de filets de pêche, la création d'hamacs originaux, et la réalisation de maquettes de bateaux uniques et ingénieuses que nous faisions naviguer sur les bassins parisiens.
Personnalité hors du commun, dont son neveu Maurice CHARBONEAUX disait : "Auguste c'était un "monument", homme charismatique qui "en imposait" tout en se faisant aimer. Maman disait de lui (son père) : "Comment aurait-il été possible que quelqu'un ne l'aime pas ?".
Son humour, son esprit, son intelligence, sa prestance, son respect de l'autre, sa force morale, sa tendresse, son profond regard bleu reflet de "son Océan Indien", son affection qui m'entoura dès mon plus jeune âge, et tout ce que lui et moi avons partagé, sont mes piliers et m'accompagnent dans la traversée de la vie.
Son épouse chérie fut pour moi une grand-mère aimante, femme d'exception d'une tolérance et d'une écoute rare.
Chers grands-parents, avoir eu la chance d'être votre complice, de baigner dans votre amour, et de partager tant et tant de moments, font parties des plus magnifiques cadeaux de la vie, et vous continuez à enrichir mon quotidien car vous êtes présents et vivants dans mon coeur et mes pensées.

1918 : domicilié 101 Rue Victore Hugo à Ivry-sur-Seine (94)

Naissance

Né à à deux heures et demie du matin
Témoins :
- Camille SERGENT-PASQUET
- Louis SERGENT-PASQUET

Notes concernant l'union

Recensement de 1911 - La Rue Victor Hugo se trouve Vues 58 à 66 - Registre "1911 Fin"
http://archives.valdemarne.fr/archives-en-ligne/img-viewer/D2M8_000116/viewer.html?ns=FRAD094_D2M8_000116_0058.jpg


Voir l'article intitulé :
"Je source, tu sources, il source... : une étape essentielle en généalogie" :
https://www.geneanet.org/blog/post/2020/10/je-source-tu-sources-il-source-une-etape-essentielle-en-genealogie
qui, entre autres, précise :
" [...] s’approprier le travail d’autrui est au pire interdit et vous risquez des poursuites pénales, au mieux un manque de respect."

Rappel : "L'article L.112-1 du Code de la Propriété intellectuelle permet de préciser que toute reproduction partielle ou totale d'un travail personnel est strictement interdit sauf autorisation préalable.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
Ce 09/06/2020, M. Maujean a vidé sa base généanet (plus de 130.000 individus)... et ce n'est pas la première fois que cette base se vide suite à des réactions de "victimes" de ses copies ! Cependant j'ai des preuves et des captures d'écran... Mon texte ci-dessous est daté du 08/06/2020.
Et tic... et toc...
Ethique et toque...
Est-il éthique de prendre la toque de chef pour réaliser une cuisine sans piment réchauffée à la sauce de la copie intégrale (probablement automatisée) du travail des autres ?
Notre savoureuse langue française offre le plaisir des ressemblances et terminaisons.
Par exemple ce hasard des mots :
Copieur / Pilleur / Voleur... des mots qui se terminent par "eur" : serait-ce un leurre ? ;)

(Je ne vise personne, je joue avec les mots)

Avant tout je précise que si je mets mes travaux en ligne sur Généanet, c'est pour le plaisir du partage et de la participation à l'entraide.
Je suis heureuse quand mes données peuvent aider et que vous les reprenez (merci cependant d'indiquer ma base comme votre source).
En revanche, je dénonce la base de Jean Claude Maujean - https://gw.geneanet.org/maujean, qui repose, en partie, sur ce qu'il appelle "une collecte".
Une collecte sans mention, sur chaque fiche individuelle, des sources des sites pillés ! Pour sourcer autant de données copiées il faudrait du travail...

C'est certain qu'il a un don réel pour "collecter" le fruit de mon travail.
L'ampleur d'une telle "collecte" c'est ce que j'appelle "une copie indécente".

Indécence pathétique qui m'inspire de la pitié...

Je n'apprécie pas cette démarche de "pillage" basée uniquement sur la compilation non travaillée d'autres bases généanet, comme le fait et l'indique M. Maujean en écrivant, je cite : "NB Ce n'est pas une généalogie ... C'est un recueil de familles des Mascareignes collectées sur Internet depuis 25 ans. Toutes les informations ici sont facilement accessibles sur de nombreux sites familiaux".
"Collecter" et proposer les bases généanet de chacun, n'est-ce pas déjà ce que fait avec efficacité le site Généanet, et ceci pour notre plus grand bonheur ?
En conséquence quel est le sens et l'intérêt de cette "collecte" individuelle et inutile ?

Déontologie, éthique et respect... Peut-être trois mots à réviser ?

Autant, je comprends et j'admire ceux qui font un réel travail pour rassembler les informations sur les familles d'un lieu géographique tout en indiquant leurs sources, autant je dénonce ceux qui font une copie conforme en reproduisant, à la virgule près, les mêmes notes, anecdotes personnelles, les mêmes liens dirigeant vers d'autres sites...
Ceci sans mon accord et sans m'avoir consultée.
Fabuleux talent de copiste digne des moines du Moyen-Âge ou logiciel de piratage aspirant les données ?
Quand on souhaite honnêtement copier à grande échelle on a la politesse de contacter les auteurs. Et on leur répond !!! ...
Je dénonce ici une telle pratique, que je considère comme un manque de respect, et un sens généalogique que je laisse au jugement de chacun.

Avec ce type de "copie/collecte", ce n'est pas la grenouille qui gonfle mais une base présomptueuse, triste signe d'un manque à combler de l'auteur qui interroge sur ses motivations.
Petite lecture : La Grenouille qui se veut faire aussi grosse que le boeuf - La Fontaine
https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Grenouille_qui_se_veut_faire_aussi_grosse_que_le_b%C5%93uf


Union avec "Suzanne" Geneviève Georgette QUETIN

Il n'a pas été fait de contrat de mariage.

 Sources

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Jean Jérémie de CHASTEAUNEUF 1794-1857 Lucie YETTIE †1825 Jean Barthélémy HÉLIE, Arrivé(e) à l'Îsle de France sur La Jeune Antoine 1801-1867 Louise SERGENT-PASQUET 1804-1863 Louis Michel SERGENT-PASQUET 1807- Clémentine LE GARS 1807-1848 Louis Gustave CHELIN 1813- Roselmie THIERRY 1821-1890
|
8
 |
9
 |
10
 |
11
 |
12
 |
13
 |
14
 |
15



 


 


 


| | | |
Jean "Auguste" de CHASTEAUNEUF, Honorable 1824-1882 Louise "Ernestine" HÉLIE 1830-/1881 Marin François "Camille" SERGENT-PASQUET 1836- Marie Anaïs CHELIN 1840-
|
4
 |
5
 |
6
 |
7



 


| |
James "Arthur" de CHASTEAUNEUF 1854-1912 Marie "Emma" SERGENT-PASQUET 1862-1948
|
2
 |
3



|
Arthur "Auguste" de CHASTEAUNEUF 1882-1974