Message to visitors

close

Avertissement : Cet arbre généalogique est avant tout une étude (en permanente évolution en quête de l'authenticité) et une interprétation équilibrée et justifiée par des sources.  Les données "sourcées" font référence à des données officielles généralement disponibles en ligne : (Etat civil, Publication d'Historiens ou de Sociétés savantes, BNF...). Cela constitue une garantie d'authenticité.

D'autres données ne sont pas sourcées, leur vérification à venir, apportera la fiabilité attendue. . Elles constituent néanmoins une base de donnée généalogique sérieuse, destinées à faire progresser l'étude en cours. Il est néanmoins possible que quelque erreur existe : je vous saurais gré de me le signaler... 

 

 Family Book



 Histoire apocryphe de nos ancêtres...

 Origines


Ce sont plus de 300 branches patronymiques d'ascendants mises en évidence à ce jour. Le plus ancien ancêtre identifié appartient à la 26è génération : Aymar de Saint-Jeoire (1650).De nos origines, nous dirions qu'elles sont multiples, au gré de l'histoire. Pour la majorité d'entre elles, c'est dans le Chablais Savoyard qu'elles se sont développées. Le Comté de Savoie, fut un ancien fief féodal appartenant au Saint Empire Romain Germanique 1034/1548. Devenu Duché de Savoie (1416), puis Royaume de Piémont Sardaigne jusqu'en 1860 date de l'annexion de la Savoie à la France, c'est dire si nos ascendants étaient de nationalités diverses par le "jeu" de l'histoire. Mais nombreux sont aussi les ascendants venus d'autres régions ou pays

Les plus anciens dont nous trouvons la trace via les recherches des historiens :
* les De COMPEY vers 1060, les De Saint-Jeoire vers 1100, les De La Roche vers 1150, les Quisard vers 1200 et les Nouva Cella (Neuvesselle) vers 1295, les De Strata (Detraz) vers 1380 puis les MOYNAT vers 1450 et les Deage vers 1420...

1/ ...les De COMPEY : Oddon - vers 1060 - Seigneur de Thorens,
doyen authentifié de nos ancêtres, dont J.Baud indique qu'ils sont issus des Capétiens et des Carolingiens (John Baud Président de l'académie Chablaisienne - société savante)

2/ ...les QUISARD : Jules - vers 1200 - (selon les publications de l'académie Chablaisienne - société savante) noble réside à Ballaison aux armoiries " fascé d'azur et d'argent, à 3 étoiles d'or, une sur chaque fasce d'azur, avec la devise : Virtus post mortem vivit "la vaillance survit après la mort"

3/ ...les NOUVA-CELLA (Neuvecelle) : Chevalier Aymon Seigneur de Neuvesselle teste en 1295 !!! c'est à partir de cette date que l'on peut suivre sa descendance et valider le lien à nos familles
Les éléments d'histoire, le plus souvent des actes notariés indiquent sans conteste que le Chevalier Aymon Seigneur de Neuvesselle vers 1295 s'avère l'un de nos ancêtres le plus lointain. Son petit fils Pierre - dont on trouve trace de son existence vers 1380 / 1420 - Comte de Neuvesselle de Thollon et Maugny est à l'origine d'une branche qui nous relie par le mariage de Claudine Neuvesselle et Claude Balsat.

  • En ce temps là (1380/1420) le Chablais est partie intégrante de l'une des Principautés du Saint-Empire Romain Germanique : le comté de Genève. En 1401, le comte Amédée VIII de Savoie achète le comté de Genève. L'Empereur Romain Germanique Sigismond 1er érige le comté de Savoie en Duché de Savoie (1416). En France voisine c'est le règne de Charles VI. Ainsi donc, par la famille Neuvesselle, sommes nous un peu originaires de la Principauté du Saint-Empire...
  • A l'origine le patronyme Neuvesselle, découle de Nova Cella. Le patronyme à évolué pour atteindre la forme contemporaine de Neuvecelle...

4/ ...les De STRATA (Detraz) : Girard - vers 1380 - (selon les publications d'Amédé de Foras- et de l'académie Florimontane) on sait que les Détraz de Chavannex (Sciez), de Margencel, de Perrignier, d'Armoy, d'Orcier et de Thonon, sont tous issus de la souche primitive des Détrax (de Strata) de Massongy et qu'ils étaient de race noble au moins dans un grand nombre de leurs membres http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k454147f/f295.image.r=detraz.langFR.Girard est damoiseau en 1404.........

5/ ...les MOYNAT (Moennat) : Aymonet - vers 1450/1500 - (selon les publications de l'académie Chablaisienne - société savante) noble, il réside à Perrignier aux armoiries " .........

Plus proches de nous, authentifiés par leurs actes d'état civils :
* les DECONCHE vers 1567, les BALLESAT (Balsat) vers 1590, les BERTHET vers 1597, les CHAUDET (vers 1598) puis les BIDAL (vers 1631) et les CAMER (vers 1635), les MAXIT (vers 1650)

1/ ...les DECONCHE (De Conche/De Conches - Deconches...) : à Perrignier.
Jean dit Philippe, le plus ancien identifié.

2/ ...les BALSAT : Pierre et Loysa Baud donnent naissance en 1619 à Claude. Barthélémy fait partie du groupe de Lully qui - en 1598 à Thonon - abjurent le protestantisme.
Ce n'est qu'à partir de la fin du XVIè siècle que nous pouvons établir la souche de l'arbre généalogique Balsat ! En France voisine les Valois (Henri III) achèvent leur règne et cèdent le pouvoir aux Bourbon. Henri IV puis Louis XIII et Louis XIV règnent en France, mais le Chablais - berceau de notre famille - est alors une possession de la Maison de Savoie au sein de l'indépendant Duché de Savoie.

  • la famille Balsat est à la fin du moyen âge "propriétaire à Lully". A plusieurs reprise, de 1343 à 1381, dans l'inventaire des biens de l'Abbaye d'Aulps il est fait mention de ses terres. Etienne, Louis, Guillaume en 1550 sont inscrits au rôle de la taille.
    Pierre Balsat né vers 1580 est propriétaire terrien à Fessy. De son union avec Loysa Baud est né Claude. Claude Balsat épouse Claudine Neuvesselle, ils constituent les aïeux de la branche maternelle Decorzens...
  • L'origine du patronyme BALSAT, découle de BALLESAT. De nombreuses variantes sont identifiables sur les actes d'état civil : Ballessat, Ballessac, Ballesate, Ballissac, et même Balzac...

3/ ...les BERTHET
Bernardon est propriétaire à Allinges

4/ ...les CHAUDET : Samuel est à coté d'Antoine Gogat le 8 octobre 1598 lors de l'abjuration du protestantisme à Thonon. C'est la première trace que l'on trouve de cette branche familiale
en l'absence d'autres repères relatifs à Samuel, c'est Girard qui matérialise la souche CHAUDET

  • Girard Chaudet né vers 1580 possède quelque parcelle de vigne à Fessy au hameau de Rézier ainsi qu'une pièce de terre à Vallières. Il donne naissance à Pierre.
  • Chez les Chaudet, François né en 1718 se distingue par une culture et une trempe de caractère peu commune de son temps. Exacteur et Regrattier, élu, il devint Syndic de Fessy.François épouse Marie Dupuis d'Hermance, de cette union naîtra Augustine Chaudet qui épousera Joseph Balsat, ils constituent les aïeux de la branche maternelle Decorzens...
  • Il existe quelques rares variantes du patronyme CHAUDET. On trouve sur les actes d'état civil de Fessy l'orthographe "CHODET" qui ne fait aucun doute quant à l'appartenance à la famille CHAUDET...

5/ ...les BIDAL
La famille de Jean Bidal est propriétaire à Aunière, l'un des villages les plus anciens de la paroisse de Neuvecelle. Placé tout près du château, il abritait les familles employées chez les Seigneurs. Au XIVè siècle on trouve déjà une famille Bidal dans le village. En 1619, André Bidal vicaire de la Touvière reçoit injonction de réparer la chapelle Notre-Dame de Neuvecelle dont il est le Recteur...

  • Formellement,le plus ancien BIDAL de nos branches familiales se prénomme Jean et naquît en 1631. On trouve trace de testaments rédigés le 20 mars 1757 et le 2 mai 1758 par Joseph Bidal fils de Jean.

6/ ...les CAMER
Jean originaire d'Obernburg-am-main,, Miltenberg, Basse-Franconie, Bavière, Allemagne. s'installe à Sciez et fait souche...


7/ ...les DECORZENT

  • Les DECORZENS, DECORZENT, DE CORZENT, DE CORSAN ... quelle que soit l'orthographe, nulle doute que toutes ces personnes ont les mêmes origines. J'ai recensé près d'une centaine de branches, véritable puzzle pour reconstituer la souche (ou les souches)... Le travail est en cours de réalisation.Antoine doyen de notre branche vivait dans la première moitié du 17è siècle (Vers 1600).
    ...certains résidaient et exerçaient leurs activités dans l'Ouest de Thonon-les-bains au service des Marquis d'Allinges, non loin de l'actuel quartier de CORSENT (jadis hameau de Corzent)
    ...Marie Péronne, issue de cette branche épousa Jean Lanier.
    On trouve les Dercozent en nombre dans tous les secteurs de Thonon. Quelques uns ont établi résidence dans les communes avoisinantes.
    http://gw.geneanet.org/anteea_w?lang=fr&m=S&n=decorsent&p=

8/ ...les WASSERSCHEID

  • Les WASSERSCHEID, dont le berceau familial trouve sa source au Grand duché de Bade avec Joannis Wasserscheid et Mariae Catharina ZILGEN...

9/ ...les SENEVAT

  • Les SENEVAT originaires de Perrignier, avec Antoine - vers 1550 à Perrignier - est le plus ancien aïeul identifié de cette branche familiale...,plus tard Jean Claude Senevat - né en 1684 à Perrignier - a migré à Thonon pour se fixer dans le quartier de Concise.

10/ ...les LANIER

... Tous furent les fondateurs de nos familles contemporaines. De nombreux talents se sont exprimés dans cette famille généreuse, souvent cultivateur ou laboureur ils furent aussi : exacteur, regrattier, meunier, boulanger, galocher, ébéniste, prote, charcutier, mendiant, voiturier, lingère, ingénieur, Notaire Ducal, intendant de Marquis, tonnelier, verrier, banquier, tailleur, comptable, écrivain, homme politique, artiste, négociant, sociologue, bibliothécaire...
Quel cruel destin pour certains d'entre eux, nés de ces ancêtres Français et Allemands et qui laissèrent leur vie dans une guerre fratricide Franco Allemande...
Retrouvez les au gré des nombreuses informations contenues dans ce document.


Index