Message to visitors

close

Bienvenue dans l'arbre des Bastin - Dumolard - Jacomet -Cathala. Il doit beaucoup aux fils d'Ariane que m'ontcommuniqués mes proches parents, beaucoup aussi aux grandesbases de données publiques, beaucoup évidemment auxCommunes et Archives départementales (notamment 38, 59, 62,73).

Il s'est bâti aussi à partir de donnéesdéjà assemblées. Pour les ascendances Cathala& Delagenière, la généalogieétablie en 1935 par Yves de La Genière, nondiffusée, est la source majeure. Pour les ascendancesJacomet & Rey, merci à mes cousins de m'avoirlaissé consulté les notes éparses de MauriceJacomet. Pour les Dumolard & Viallet, la contribution del'ouvrage de mon cousin Pierre Viallet "Les Viallet" en2013 est écrasante, et même monumentale engénéalogie descendante. 

Que tous soient ici remerciés et publiquementsalués.


ingénieur des arts et manufactures

  • Born 30 October 1856 - La Rochette, 73110, Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes, FRANCE
  • Deceased 24 July 1906 - domicile familial - Ainay-Le-Château, 03360, Allier, Auvergne-Rhône-Alpes, FRANCE,aged 49 years old
  • Banquier

 Parents

 
  • Propriétaire à Grésy et Maire de La Rochette
  •  Spouses and children

     Siblings

     Relationships

    (display)

     Events


     Notes

    Individual Note

    Maurice Rey, ingénieur des arts et manufactures (promotion 1878) et banquier à Grenoble, est à l'origine des branches "du Noyer de Lescheraines" et "Malachard" de la famille. L'arbre nous est connu par la généalogie Rey (ouvrage classique sur la vieille bourgeoisie française) et par les documents d'une cousinade Rey du 1er mars 1986.

    Son quatrième enfant, Paul, n'a pas fait souche. Son deuxième, Madeleine, a épousé Joseph Bréchignac, jeune avocat de Saint-Etienne, qui meurt pour la France en 1918 à 33 ans sans lui laisser d'enfants.

    L'aînée, Marguerite, épouse Maurice du Noyer de Lescheraines, dont (i) Suzanne, s.p. (ii) Geneviève, x Jean Dutiérit, s.p. (iii) Max, x Colette Dancé (dont Philippe, x Guislaine Pougeard du Limbert), xx Vincente Moretti (dont Carole, s.p.).

    La troisième, Georgette, épouse Pierre Malachard, dont (i) Maurice, x Geneviève Gauchon, dont Pierre (x Anita de Rocca-Serra, dont à leur tour Raphaëlle, Delphine, et tristan), Françoise (x Jean-Loup Copin, dont à leur tour Julie), Olivier (x OdileGignoux, dont à leur tour Charlotte, Victor, et Timothée), et Dominique (s.p.) ; (ii) Suzanne (s.p.) ; (iii) Denyse (s.p.).

    Maurice Rey, avant d'épouser la fille du banquier Baptiste Charpenay et de devenir le beau-frère du banquier Georges Charpenay dont il sera longtemps l'associé, débute dans l'industrie ferroviaire [cf Charpenay, Banquier de la Houille Blanche, par Jacques Pillet, octobre 2000, p. 19] et participe à la construction du chemin de fer de Cosne. Puis il devient Secrétaire de la Société industrielle du Nord et enseigne la mécanique à la faculté des sciences de Lille, où il est domicilié sur son acte de mariage. Il revient à Grenoble en 1886 ou il passe sa licence en droit.

    Maurice Rey est alors associé à Georges Charpenay, dont la banque connaît jusqu'en 1921 un essor brillant, doit faire face dans les années 20 aux difficultés des Papeteries Navarre, qui représentent à certains moments presque un tiers de ses engagements, mais qui terminera en 1931 dans un crack retentissant, dont la crise de 1929, la solitude du dirigeant finissant, et l'imprudence dans la répartition des risques sont les causes principales [ibidem].

    A côté de ce bouillant capitaine, Maurice Rey est "pour lui un modérateur, homme discret et grand travailleur". Il disparaît prématurément à 48 ans : fatigué depuis quelques temps, il était parti se reposer dans l'Allier. Il succombe à une embolie au cours d'une promenade à bicyclette. Auparavant, il avait été pendant quatre ans juge au Tribunal de commerce, et avait organisé à Grenoble le Congrès des Centraliens en 1903.


     Sources

    • Individual: 52/6 - référence :

      Photos and archival records

    {{ media.title }}

    {{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
    {{ media.date_translated }}

     Family Tree Preview

    Pierre Marguerite REY 1790-1853 Louise CHATELAIN 1783-1847 Pierre Marie GRAND 1766-1839 Catherine Andréanne DOMENGET 1789-1853
    ||||






    ||
    Maurice Philibert REY, chevalier de l'ordre de la couronne d'Italie 1812-1885 Jeanne Caroline Jenny GRAND 1828-1868
    ||



    |
    Marie Paul "Maurice" François REY, ingénieur des arts et manufactures 1856-1906