Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Vous vous intéressez à la généalogie dans les Ardennes : bienvenue. Les données présentées sont plus larges que la simple genealogie de ma famille, en particulier sur l'Ardenne (ou les Ardennes). Regardez  également les chroniques.


  • Né le 28 juin 1664 - Mazerny, 08430, F
  • Décédé le 17 juin 1729 - Etrepigny, 08160, F , à l’âge de 64 ans

 Parents

 Frères et sœurs

(pages liées)

 Notes

Notes individuelles

"Le quinziesme juin 1664 Jean Mellié fils de gerard mellier et de forienne braidy ses perre et mere a esté baptize à Leglise de Mazerny - ses parin et marine sont Jean Lancereaux et eleine braidy sa femme de la paroisse de Raillicourt".
Un maître d'école lui apprend, avant ses huit ans, à lire et écrire. Un curé lui enseigne le latin. Il entre au séminaire. Le 7 janvier 1689, il devient curé d'Étrépigny et vit des ressources de deux paroisses. Il le restera jusqu'à sa mort.
Ses démêlés avec le châtelain du lieu lui vallent des ennuis. Indigné par les mauvais traitements que fait subir le seigneur de Touilly aux paysans de sa paroisse, le curé MESLIER les dénonce un jour en chaire. Il est sévèrement tancé par sa hiérarchie qui est désormais le cardinal François de Mailly. En guise de réparation, il prononce un nouveau discours en chaire, qui n'est pas plus apprécié Réprimandé à nouveau, il se tait désormais.
Penseur isolé, nourrissant des idées qu'il ne peut échanger, sa bibliothèque se compose, à côté de la Bible, des Pères de l'Église, et des comptes rendus des conciles, d'auteurs latins comme Tite Live, Sénèque, Tacite, Flavius Josèphe ainsi que de Montaigne, Vanini, La Bruyère, La Boétie, Pascal, Malebranche et Fénelon.
À partir des essais de Montaigne et de la Démonstration de l'existence de Dieu de Fénelon qu'il annote frénétiquement dans les marges il rédige à partir de 1719 ses propres Pensées et sentiments, volumineux mémoire manuscrit recopié, par prudence, en trois exemplaires qu'il lègue clandestinement à ses paroissiens.
Ce testament philosophique fait de lui un précurseur des Lumières de tout premier plan. Il y est le premier à professer un athéisme sans concession.
A son décès, les curés de Boulzicourt et de Guignicourt se rendent immédiatement au presbytère d'Etrepigny et, les premiers, prennent connaissance d'un des exemplaires des écrits de Jean MESLIER. Dans leur stupéfaction, ils se hâtent d'inhumer le corps du défunt dans la sacristie, mais oublient d'inscrire l'acte mortuaire dans les registres de la paroisse. On devine le soin que tentent de mettre les écclésiastiques pour étouffer l'impact de ces écrits, mais les précautions prises par le défunt se révèlent efficaces : ses écrits ont survécus à sa disparition et six ans après sa mort, VOLTAIRE en prenait connaissance.

 Sources

  • Naissance: acte de baptême

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

     
Gérard MELLIER ca 1626-1706   Symphorienne BRAIDY ca 1623-1706
| |



|
Jean MESLIER 1664-1729



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content