Message to visitors

close

Vous vous intéressez à la généalogiedans les Ardennes : bienvenue. Les donnéesprésentées sont plus larges que la simple genealogiede ma famille, en particulier sur l'Ardenne (ou les Ardennes).Regardez  également les chroniques.


baron romain , membre de l'Académie Française

  • Born 1 January 1866 - Paris, 75, F
  • Deceased 15 March 1955,aged 89 years old

 Parents

 Notes

Individual Note

Ernest Seillière perd sa mère très jeune, mais son père se remarie avec la jeune soeur de sa mère. Il fait ses études au collège Stanislas avant d'être reçu à l'École Polytechnique. Il choisit dans un premier temps la carrière des armes. Il est élève-officier à l'École d'application de Fontainebleau, mais quitte bientôt l'armée pour partir en Allemagne, où il étudie la philosophie à la faculté de Heidelberg.
De retour en France, il entre en 1896 au Journal des Débats, collabore également au Correspondant, puis, à partir de 1898, à La Revue des deux mondes. Il développe parallèlement une activité littéraire consacrée à la culture allemande et à la littérature française. Il s'intéresse en particulier au romantisme. Il est un critique sévère de ce mouvement de pensée propice selon lui aux débordements excessifs.

On peut citer dans sa bibliographie :
Études sur Ferdinand Lassalle,
Littérature et morale dans le parti socialiste allemand,
Le comte de Gobineau et l'aryanisme historique,
Apollon ou Dyonisos ?
Étude sur Nietzsche,
Le Mal romantique, Essai sur l'impérialisme irrationnel.

On doit également à Ernest Seillière, à parir de 1909, de nombreuses monographies sur:
Gustave Flaubert,
Barbey d'Aurevilly,
Madame Guyon et Fénelon,
George Sand,
Jean-Jacques Rousseau,
Sainte-Beuve,
Émile Zola, etc.

Ernest Seillière est élu à l'Académie des Sciences morales et politiques en 1914. En 1935, il en devient secrétaire perpétuel. Le 14 février 1946, c'est au tour de l'Académie française de l'accueillir. Il est, avec Jean Tharaud, René Grousset, Octave Aubry et Robert d'Harcourt, une des cinq personnes élues à l'Académie française lors de la première élection groupée de cette année 1946 visant à combler les très nombreuses places vacantes laissées par la période de l'Occupation. Il est élu par 11 voix au fauteuil de Henri Lavedan, réunissant le plus petit nombre de suffrages exigibles, le quorum étant de 20.
Il est âgé de 80 ans au moment de sa réception par Édouard Le Roy.


Il est créé baron héréditaire par bref pontifical du pape Léon XIII du 17 septembre 1885.

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Family Tree Preview

Nicolas Ernerst SELLIERE 1805-1864 Joséphine Antoinette Auphrosine GUILLAUME 1815-1888 Léon LABORDE (de) 1807-1869 Louise Félicité COUSIN †1883
||||






||
Aimé Edgar SELLIERE 1835-1870 Nathalie Marie Marguerite Thérèse LABORDE (de) 1844-1867
||



|
Ernest Antoine SELLIERE, baron romain 1866-1955



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content