Message to visitors

close

Vous trouverez desCélébrités,  des Familles Nobles et despages de connaissances historiques mondiales àdécouvrir. Utilisez les fonctionnalités deGénéanet  telles que les liens de parenté… commencez avec Cousinmartyr dévoré par la Bête duGévaudan puis mescousins célèbres : Martin-Bouygues  - Pierre-Chany- Roger-Priouret - Arsène-Vermenouze- Francois-Mitterrand -  Robert-Sabatier- Claude-Chappe - Romain-Bardet - Jean-Anglade - Martine-Aubry-   Georges-Bizet - Jacques-Chirac -  Sheila- Pierre-de-Coubertin - Pierre-Teilhard-de-Chardin - Jules-Verne- Emile-Duclaux - Antoine-de-Saint-Exupery -Grace-Kelly - Gilbert-de-Lafayette -  André-Rieu - Henri-de-Toulouse-Lautrec  -              MaintenantDécouvrez  MonAscendance ou leSite geneachanis


Humbert De Savoie
Humbert De Savoie
Sosa :196,873,092
 Biancamano, Humbert 1er de Savoie aux Blanches Mains
Comte De Savoie,De Maurienne,De Tarentaise,De Val d'Aoste,De Chablaisand De Bugey

  • Born in 980
  • Deceased 19 July 1047 - Hermillon (73),aged 67 years old
  • Comte de Savoie , de Maurienne, de Tarentaise, du Val d'Aoste, de Bugey et de Chablais
2 files available 2 files available

 Parents

a picture
  • Comte de Belley
  •  Spouses and children

     Siblings

     Paternal grand-parents, uncles and aunts

     Maternal grand-parents, uncles and aunts

     Notes

    Individual Note

    Umberto I Biancamano de Savoie, également connu sous le nom de Mains blanches (Humbert aux Blanches Mains en français) (970 ~ 980 - 1 ou 19 juillet 1047 ou 1048), était le comte de Savoie entre au moins 1003 et 1047.Il est considéré comme l'ancêtre du dynastie de la Savoie.

    L'une des chroniques les plus anciennes sur la Savoie est due à Giovanni d'Orville surnommé Cabaret. Ceux-ci, au nom d’Amedo VIII, qui, comme d’autres souverains de l’époque, s’efforçaient de retrouver d’illustres ancêtres, il travailla entre 1400 et 1420 environ et c’est à lui que nous devons l’hypothèse la plus suggestive et la plus romantique sur l’origine d’Umberto. Je Biancamano.

    Selon la légende, Umberto Biancamano serait le fils de Beroldo, descendant du Vitichindo saxon. Selon d'autres sources, il serait un descendant d'Ugo Capeto ou de Bosone di Provenza, ou proviendrait de la branche des ducs de Bourgogne ou des ducs de Genève. Selon Orville, le Biancamano était le fils d'un certain noble Bertoldo, petit-fils d'Otton II de Saxe, donc d'origine germanique, et de Catherine de Schiren ou de Bavière.

    Selon une ancienne tradition, Bertoldo aurait dû quitter la cour saxonne, car après l'avoir surpris avec son amoureux, il les avait tués tous les deux pour venger l'honneur indigné de son oncle empereur. Ce personnage, dans l'imaginaire populaire, incarnait le chevalier errant, sans tache et sans peur, un justicier des torts, protecteur des humbles et ennemis des usurpateurs. Toujours selon la tradition, nous le retrouverons au premier rang des guerres espagnoles contre les Maures et plus tard régent du trône bourguignon. Son fils Umberto Ier et ses successeurs ont donc eu pour tâche de fonder un domaine qui aurait été considérablement étendu.

    Il n'y a que quelques nouvelles fragmentées sur Umberto; ni les ancêtres ni la date de naissance, probablement datée de l’année 980, ne sont connus.

    La source la plus véridique est probablement celle qui dit que cela vient d'une famille de récits romains ou romanisés venus de Bourgogne. Il est considéré comme l'ancêtre de la dynastie des Savoie, car il s'agit du premier personnage historique du décompte familial défini dans un document de 1003 rédigé par Mgr Oddone di Belley.

    Son nom apparaît pour la première fois dans un document daté du 26 janvier de l'an 1000 et ultérieurement dans d'autres documents de 1003 (dont celui d'Oddone di Belley qui le définit comte), de 1017, de 1024, de 1036, mais ce n'est pas le cas. bien sûr qu'ils se réfèrent à lui, car le nom d'Umberto était assez courant à cette époque à la Maison de Savoie. Probablement en 1003, 22 châteaux dans le comté de Sermorens (France) constituant le comté de Sermorens (France) ont régné sur l'ordre du roi de Bourgogne Rodolfo III.

    À la mort de Rodolfo III, survenue en 1032, Umberto Ier se rangea contre le prétendant au trône Eude ou Oddone, comte de Champagne; a accompagné la veuve de Rodolphe III, Ermengarda, à Corrado II le Salico pour être reconnu roi de Bourgogne, et en 1034 il commanda les troupes envoyées à Corrado par le marquis Bonifacio de Toscane et par l'archevêque Ariberto de Milan, contribuant ainsi à la défaite définitive d'Odone, et obtenir d'autres terres de l'empereur.

    En fait, Conrad II a récompensé le Biancamano par une série de droits sur la Moriana et le Chiablese. À la suite de ces concessions, Umberto Biancamano put dès lors exercer un contrôle total sur les cols alpins qui reliaient au nord le nord au sud de l’Europe, notamment les cols de Moncenisio et Piccolo.

    Les marchands et les pèlerins qui souhaitaient traverser les Alpes pour entrer dans la vallée du Pô ne pouvaient le faire qu'avec le consentement des Savoie. Contrôler ces passes signifiait contrôler le trafic et l’accumulation de richesses en imposant des droits de transit, en gérant des auberges et en offrant des services aux voyageurs. Cela apportait d’énormes avantages en faveur d’une région dépourvue de fruits et de ressources économiques. Mais la possibilité de bloquer ces passages avec des barrières militaires et de favoriser ainsi le passage aux armées disposées à accorder des faveurs et des possessions féodales constituait la véritable force des Savoys qui ont pu fonder un "état de rythme" original et exploiter toutes les opportunités avec impitoyable. services diplomatiques garantis par cette possession.

    Il s'installe dans le château des Charbonnières construit vers le milieu du IXe siècle et qui dominait la ville d'Aiguebelle qui fut donc la première capitale du comté.

    Il est décédé, selon la notice nécrologique de Talloires, le 1 er juillet 1048. Selon d'autres personnes, il serait décédé à Hermillon le 19 juillet 1047. Il fut inhumé dans le vestibule de la cathédrale Saint-Jean de Moriana (aujourd'hui Saint-Jean-de-Maurienne), dans la vallée Arc, où se trouve son monument.

     Sources

    • Spouse: Claude Garnier
    • Death: gw.geneanet.org/jdesautard

      Photos and archival records

    {{ media.title }}

    {{ media.short_title }}
    {{ media.date_translated }}

     Family Tree Preview

                             _____|4_sosa Humbert De Savoie
                            /
    |2_sosa Berthold De Savoie 940-994
    |                      \
    |                       ¯¯¯¯¯|5_sosa ? ?
    |--1_sosa Humbert De Savoie, Comte De Savoie 980-1047
    |                                                                           _____|24_sosa Boson De Provence, Roi de Provence 855-887
    |                                                  _____|12_sosa Louis D'Italie, Empereur Romain d'Occident 883-928
    |                                                 /                         ¯¯¯¯¯|25_sosa Ermengarde D'Italie 852-897
    |                       _____|6_sosa Charles Constantin De Vienne 901-963
    |                      /                        \                          _____|26_sosa Léon Mamikonian, Empereur de Byzance 866-912
    |                     /                          ¯¯¯¯¯|13_sosa Anna Mamikonian 885-928
    |                    /                                                     ¯¯¯¯¯|27_sosa Zoé Zautzina 866-913
    |3_sosa Ermengarde De Provence 940-994
                          \                                                     _____|28_sosa Richard D'Autun, Comte D'Auxerre 858-921
                           \                           _____|14_sosa Garnier De Sens 880-938
                            \                         /                         ¯¯¯¯¯|29_sosa Adélaïde De Bourgogne ca 869
                             ¯¯¯¯¯|7_sosa Theutberge De Sens 909-962
                                                      \                         _____|30_sosa Thibaud D'Arles 860-ca 895
                                                       ¯¯¯¯¯|15_sosa Theutberge D'Arles 890-948
                                                                                 ¯¯¯¯¯|31_sosa Berthe De Germanie 863-925


    1. gw_v5_tour_1_title

      gw_v5_tour_1_content

    2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

      gw_v5_tour_2_content

    3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

      gw_v5_tour_3_content

    4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

      gw_v5_tour_3bis_content

    5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

      gw_v5_tour_4_content

    6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

      gw_v5_tour_5_content

    7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

      gw_v5_tour_6_content

    8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

      gw_v5_tour_8_content

    9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

      gw_v5_tour_7_content

    10. gw_v5_tour_9_title

      gw_v5_tour_9_content