Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Vous trouverez des Célébrités,  des Familles Nobles et des pages de connaissances historiques mondiales à découvrir. Utilisez les fonctionnalités de Généanet  telles que les liens de parenté … commencez avec Cousin martyr dévoré par la Bête du Gévaudan puis mes cousins célèbres :  Martin-Bouygues - Robert-Sabatier - André-Rieu - Emile-Duclaux  Arsène-Vermenouze- Francois-Mitterrand Pierre-Chany - Roger-Priouret  -  Claude-Chappe - Romain-Bardet - Jean-Anglade - Martine-Aubry-Antoine-de-Saint-Exupery - Georges-Bizet - Jacques-Chirac -Pierre-de-Coubertin - Sheila - Pierre-Teilhard-de-Chardin - Grace-Kelly - Gilbert-de-Lafayette - Henri-de-Toulouse-Lautrec - Jules-Verne Maintenant Découvrez MonAscendance ou le site :geneachanis 


John Milton Hay
Cousin célèbre , Secrétaire d'Etat Américain (37e, 30 septembre 1898 - 1er juillet 1905)

  • Né le 8 octobre 1838 - Salem (Indiana - USA)
  • Décédé le 1er juillet 1905 - Newbury (New Hampshire - USA) , à l’âge de 66 ans
  • Homme d'État américain, diplomate, auteur et journaliste
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 
 

 Grands parents maternels, oncles et tantes

mariés (1831)
1 enfant


 Notes

Notes individuelles

John Milton Hay (8 octobre 1838 – 1er juillet 1905) est un homme d'État américain, diplomate, auteur et journaliste. Il fut le secrétaire privé d'Abraham Lincoln et secrétaire d'État des États-Unis.

Il est né à Salem (Indiana) de parents d'origine écossaise et fut élevé à Warsaw dans l'Illinois. Il suit les cours de l'université Brown où il s'intéresse à la poésie et devient membre du cercle littéraire de Providence fréquenté par Sarah Helen Whitman et Nora Perry. Il commence sa carrière à 22 ans comme secrétaire d'Abraham Lincoln bien que rattaché comme commis au département de l'Intérieur. Il loge alors dans une chambre dans le coin nord-est du second étage de la Maison-Blanche, chambre qu'il partage avec John G. Nicolay. Pendant quelques mois, il sert dans l'armée de l'Union sous les ordres des généraux Hunter et Gillmore. Il atteint le rang de major, puis est breveté lieutenant-colonel et enfin colonel. Son journal et ses écrits durant la guerre de Sécession constituent des documents historiques. Certains ont crédité Hay d'être le réel auteur de la lettre du président Lincoln à Mme Bixby, la consolant de la perte de ses 5 fils durant la guerre.

Hay était présent lors de l'assassinat de Lincoln au théâtre Ford. Hay et Nicolay écrivirent une biographie formelle en 10 volumes de Lincoln (Abraham Lincoln: A History, 1890) et préparèrent une édition rassemblant tous ses travaux.

Des extraits de son journal et ses lettres de 1861 à 1870, publiés dans le livre Lincoln and the Civil War, montrent le président sous un jour très intime. Le portrait d'Abrahma Lincoln est affectueux, certainement avec un biais favorable, mais contient également des éléments et anecdotes sur la vie domestique et le caractère du président américain. Hay fut secrétaire de légation à Paris et à Madrid et chargé d'affaires à Vienne. Pendant six ans, il sera un rédacteur du New York Tribune1. Il est nommé ambassadeur des États-Unis au Royaume-Uni en 1897, quand William McKinley devint président. En août 1898, Hay est nommé secrétaire d'État des États-Unis (équivalent de ministre des Affaires étrangères) et participe à la négociation du Traité de Paris de 1898, mettant fin à la guerre hispano-américaine. Hay continue comme secrétaire d'État, après que Theodore Roosevelt a succédé à McKinley, occupant le poste jusqu'à sa mort en 1905.

Parmi ses contributions, on peut citer l'adoption de l'Open Door Policy en Chine (annoncée le 2 janvier 1900), qui sera l'un des éléments provoquant la révolte des Boxers, et les préparatifs pour le Canal de Panama. Il négocie le traité Hay-Pauncefote (1901), le traité Hay-Herran (1903), et le Traité Hay-Bunau-Varilla (1903), tous des traités étapes vers la construction et l'utilisation du canal de Panama. En tout, il négocie plus de 50 traités, dont le règlement du litige des Samoa, qui permettent aux États-Unis de sécuriser Tutuila, disposant d'un excellent port naturel dans le Pacifique, un traité fixant définitivement la frontière de l'Alaska en 1903; la négociation de traités réciproques avec l'Argentine, la France, l'Allemagne, Cuba et les Antilles britanniques, la négociation de nouveaux traités avec l'Espagne et la négociation d'un traité avec le Danemark pour la cession des Antilles danoises2.

En 1904, Hay est l'un des sept premiers choisis pour être membre de l'Académie américaine des arts et des lettres3.

Hay est marié à Clara Louise Stone et ils ont quatre enfants. Ils sont enterrés au cimetière de Lake View à Cleveland (Ohio). Leur fille Alice Evelyn Hay épouse le politicien new yorkais James Wolcott Wadsworth Jr.. Leur fille Helen Julia Hay, une écrivain et poète, épouse Payne Whitney de l'influente famille Whitney; leurs enfants John Hay Whitney et Joan Whitney Payson seront également ambassadeurs américains.

La propriété de Hay dans le New Hampshire a été conservée au sein du John Hay National Wildlife Refuge.

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

        David Leonard 1734-1813   Mary Hall 1750-1839    
    |
12
  |
13
 
   


 
    |  
    David Augustus Leonard 1771-1819   Mary Pierce 1777-1836
  |
6
  |
7
 


  |
Charles Hay 1801-1893   Helen Leonard 1803-1893
|
2
  |
3



|
John Milton Hay, Cousin célèbre 1838-1905


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content