Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Les archives nous permettent de remonter à Jean Nouailles né en1669 à Sainte-Sabine dans le "Périgord pourpre" (sud de Bergerac).Son fils André part s'installer à Bordeaux vers 1742. Les Noaillesvont s'allier avec les Fourcade et les Merle issus de vieilleslignées bourgeoises bordelaises. La paroisse de la CathédraleSaint-André devient le "fief" des Noailles qui comptera de nombreuxjuristes et religieux dans ses rangs. Par alliance avec les Delas,les Noailles remontent jusqu'aux Rödel vieille famille bordelaise(conserveries). Quatre branches se dégagent après la dernièreguerre : les Noailles, les Blanc, les Fau, et les de Boüard.D'autres branches sont issues du même tronc des Rödel (Poulain,Petitcolin, Le Barazer, Marchand, Demptos, Touton...).

Il pourra y avoir une note plus détaillée et personnalisée surla fiche de certains membres de la généalogie. L'ensemble nedemande qu'à être corrigé et complété. Voir la "Chroniquefamiliale".



Louis Marie Jean Baptiste NOAILLES
Louis Marie Jean Baptiste NOAILLES
  • Né le 2 août 1878 - 104 Cours Gambetta - Talence, 33522, Gironde, Aquitaine, France
  • Décédé le 13 octobre 1914 - Noyelles-lès-Vermelles, 62626, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais, France,à l'âge de 36 ans
  • Inhumé en octobre 1914 - Sailly-Labourse, 62735, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais, France
  • Secrétaire-Traducteur à la Chambre des communes d'Otawa, Canada.
4 médias disponibles 4 médias disponibles

A participé à la Grande Guerre, mort le 13/10/1914

Que s'est-il passé ce jour là ?

 Parents

 Frères et sœurs

(afficher)

 Événements


 Notes

Notes individuelles

Elève du Jardin d'enfants de la rue du Mirail (près du Cours Victor Hugo) avec ses frères. Pensionnaire au collège de Bazas avec André et Pierre.Il a été élève à l'Ecole Sainte-Marie Grand Lebrun (Bordeaux Caudéran), avec ses frères Pierre, Jean et Michel.

Il séjourne en Angleterre en 1902, à Paris en 1903, puis à Bordeaux (117bis rue Mazarin) en 1906, avant de partir au Canada. En 1907 il séjourne aux Etats-Unis (Seattle). En novembre 1909 il repart au Canada comme secrétaire-traducteur à la Chambre des communes d'Ottawa (Canada). Il est naturalisé sujet britannique.Dans une lettre du 20 mai 1914, il annonce à ses parents son retour vers la religion catholique dont il s'était éloigné.

Dans une lettre de condoléances du 20 novembre 1914, le président de la Chambres des communes du Canada mentionne que Louis devait bientôt se marier.

Il décide de rejoindre la France avant la déclaration de guerre de l'Allemagne à la france. De New-York, il s'embarque sur le paquebot Rochambeau pour la France, le 15 août 1914. Il en fait le récit dans un petit carnet (préparatifs et embarquement, début de la traversée jusqu'au 17 août).

Quelques lettres envoyées à ses parents (septembre-octobre 1914), dont la dernière du jour de sa mort, adressées au château de Péconnet à Quinsac.

 Sources

  • Personne: Carnet de Louis Noailles (28 juillet-17 août 1914, 10 p.) - "Souvenirs d'un passé toujours présent", Madeleine Lebon-Desmottes (document familial, 35 p.).

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Claude-Jules NOAILLES 1821-1885 portrait
Catherine Alida NOAILLES 1823-1909
 Etienne CLAIS 1809-1895 portrait
Madeleine Aimée MARTINEAU 1822-1893
||||






||
portrait
Arthur Pierre Elisabeth NOAILLES 1844-1920
 portrait
Esther Laure CLAIS 1853-1935
||



|
portrait
Louis Marie Jean Baptiste NOAILLES 1878-1914