Sosa :124,665,912
 Salomon dictus Rijnsvich
banquier, financier de la ville de Gand

  • Born possibly in 1170 - Gand (9000), BELGIQUE, Flandre orientale
  • Deceased after 1227
  • Banquier de Gand qui y exerça son métier avec certitude entre 1211 et 1226

 Spouses, children, grandchildren and great-grandchildren

 Notes

Individual Note

Parfois aussi prénommé Symon, à moins que Symon ne soit son père. Il prêta notamment à Jean sans Terre d'ANGLETERRE (1166-1216) et lui servit de négociateur avec les Pays-Bas. Ce qui sous-entend qu'il ait pu financer partiellement la Bataille de Bouvines (1214) dans le camp anglo-germano-flamand contre la France du roi Philippe Auguste (1165-1223). Un mauvais placement, puisque la France gagna ! Ref : Histoire de Belgique, Volume 1, d'Henri Pirenne, éd. Lamertin, Bruxelles, 1932‎ - Page 345

Il prêta vers 1226 à Maria van Nevele et Willem III van Béthune.

Plus rentable était le prêt pratiqué envers les villes dont, décennie après décennie l'intérêt composé conduisait à de pharamineux endettements de l'ordre de 300 % du capital emprunté !

Salomon, excepté si l'on fait partie de la noblesse bretonne médiévale (Salaün) , n'est pas a priori un prénom chrétien. Ashkénaze converti dont les aïeux aurait fui Spire, Worms ou Mayence en Rhénanie, à l'époque des persécutions contemporaines au déplacement des premiers croisés ?

Un peu d'étymologie : RIJNVISCH = RHIJNVIS = RHEIN FISCH = RHINE FISH = POISSON du RHIN. D'où leurs futures armoiries.

Pour la généalogie des RIJNVIS, voir le site intéressant http://www.rijnvis.net/ . Il n'y a que sur Salomon que mon avis diverge, car je le crois d'une génération antérieure à Gilbert, étant donné la complémentarité des dates d'exercice. De plus, tous les prénoms sont chrétiens, excepté le sien (à moins qu'au temps des croisades, Salomon et Adam aient été des prénoms à la mode), et son patronyme n'est sans doute apparu qu'avec lui...



Ref : [...]Eodem die obijt Salomon dictus Rijnsvisch, qui dedit duas marchas sterlingorum.[...] Et aussi l'obituaire pour [le repos de l'âme de] Salomon dit Rijnsvisch, pour deux livres sterling. Tiré de Obituarium Sancti Johannis. Nécrologe de l'église St. Jean (St. Bavon) à Gand, du 13e au 16e siècle, (1889), page 64 (F°34), Pauw, Napoléon de, 1835-1922, ed. Bruxelles F. Hayez

On note que Salomon a sépulture chrétienne, puisqu'on dit une messe pour lui chaque date anniversaire de sa mort : c'est donc bien un converti, ou un fils de converti qui a, semble-t-il, épousé une chrétienne "de souche" prénommée Volewide, et dont certains fils deviennent prêtres. Une note en bas de page précise que Salomon RIJNSVISCH figure comme bourgeois de Gand en 1227, d'après J. de SAINT-GENOIS, Inventaire des chartes de Rupelmonde, n°28

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Family Tree Preview