Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Bonjour ! Base de données de mes ancêtres de France venus au Québec et les ancêtres de mon mari venus d'un peu partout en France ! Si vous voyez une erreur prière de m'en avertir. adresse email en bas de cette page. bon voyage ! 
jocelyne.quillivic@orange.fr

Notre site http://www.migrations.fr 


Sosa : 1 098
Maître pilote de rivières

  • Né vers 1589
  • Décédé, à l'âge d'environ 75 ans
  • Inhumé le 8 septembre 1664 (lundi) - Cimetière de Québec - Québec, Québec, Canada
  • Pilote royal et pêcheur
2 médias disponibles 2 médias disponibles

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

 Notes

Notes individuelles


Nationalite: Ecossais
Arrivé en 1619 à Québec,
passé en France après la prise de Québec par Kirke le 24.07.1629
Revenu à Québec en 1633/1634
Son surnom viendrait du fait qu'il soit d'origine écossaise, venant du nord de la France, lieu qui servit de refuge à beaucoup d'écossais en guerre contre les anglais. Ainsi son prénom Abraham montrerait qu'il ne soit pas catholique. Une autre thèse disant que son surnom viendrait d'une rue de Dieppe donnant sur le port, la rue d'Écosse. À bien regarder les deux thèses, sans doute que la rue de d'Écosse à Dieppe porterait ce nom parce que quelques écossais y soient résidents.
Abraham Martin aurait résidé sur la rue de l'Écosse à Dieppe d'où son surnom de l'Écossais.
Immigration en Nouvelle-France d'Abraham Martin dit l'±Écossais»
En 1619 ou en 1620, les historiens et les généalogistes ne s'entendent pas sur l'année exacte, Abraham Martin, alors qu'il était âgé entre 30 et 31 ans, immigrait en Nouvelle-France afin de travailler pour Samuel de Champlain comme pilote de bateau sur lefleuve St-Laurent.
Sa femme, Marguerite Langlois, l'accompagnait vers ce nouveau pays ainsi que le couple «Desportes-Langlois» formé de Pierre Desportes et de Françoise Langlois qui, selon toute vraisemblance, était la soeur ou du moins, une parente très proche de Marguerite, l'épouse d'Abraham. Quant à Pierre Desportes, il venait occuper le poste de commis, à Québec, au comptoir de traite des fourrures, pour la compagnie de Canada, propriétaire exclusif des droits de traite pour le territoire de la Nouvelle-France.
En 1629, Abraham Martin devait malheureusement retourner en France avec son épouse, Marguerite Langlois, à la suite de la prise de Québec par les frères Kirke. Le couple ±Martin-Langlois» habitera la paroisse St-Jacques, dans la ville de Dieppe, jusqu'en1633, et retournera une seconde fois en Nouvelle-France, à l'été de cette année, accompagné de leur fils Charles, après la rétrocession de la colonie de la Nouvelle-France par l'Angleterre à la France, quelques mois plus tôt.
ABRAHAM MARTIN
dit l'Écossais
Abraham Martin, d'origine inconnue, est né en France, en 1589. Il arrive dans ce pays nouveau, vers 1620, avec son épouse Marguerite Langlois, soeur de Françoise Langlois, mariée à Pierre Desportes (parents d'Hélène Desportes). Après la prise de Québec parKirke, le 24 juillet 1629, ils sont retournés en France, puis revenus à Québec, en 1633.
Abraham est avec Louis Hébert l'un des premiers colons canadiens. Cet illustre colon, pilote royal et pilote de navire du Saint-Laurent, est à la source de notre marine nationale. C'est lui qui jette les rudiments de la première carte du fleuve.
La terre d'Abraham Martin, au sommet du Cap Diamants, reçoit le nom des " Plaines d'Abraham ", nom ensuite étendu au plateau voisin, sur lequel est livré la célèbre bataille entre Wolfe et Montcalm. Une anecdote pittoresque rapporte que la " Côte d'Abraham " était le sentier emprunté par Martin, pour descendre à la rivière Saint-Charles abreuver ses animaux.
On dit de cet homme, qui fut laboureur et pêcheur jusque dans le golfe Saint-Laurent, parfois désigné comme pilote, qu'une goutte de sang coule dans les veines de tous les descendants de Français.
Sa compagne, Marguerite Langlois, lui donne neuf enfants, dont celui d'Eustache Martin, le premier fils d'un Français, né en Nouvelle-France. C'est le premier baptême qui est inscrit sur le registre de Notre-Dame de Québec, en date du 21 octobre 1621. A part la mention de son baptême, nous n'avons aucune précision quelconque sur Eustache Martin, sûrement décédé très jeune.
Abraham Martin a laissé par ses filles, une très nombreuse postéritée, dont trois ont un lien dans cette généalogie.
Le second baptême qui a lieu à Québec, est celui de Marguerite Martin, soeur d'Eustache Martin. sa naissance est ainsi enregistrée à la date du 4 janvier 1624. Marguerite Martin devient, le 22 mai 1638, la femme d'Étienne Racine, fils de René Racine et deMarie Loisel, de Fumichon, en Normandie.
Si le premier enfant du pionnier Français ne laisse pas de postérité, il n'en est pas de même de la première fille, car les descendants des dix enfants de Marguerite Martin, mariée à Étienne Racine, se comptent aujourd'hui par milliers.
Trois enfants Racine nous créent des liens, dont un fils, Noël Racine, né en 1643. Il épouse en 1667, Marguerite Gravel, née en 1651, fille de Joseph-Massé Gravel, dit Brindelière, originaire de St-Sauveur de Dinan, en Bretagne et de Marguerite Tavernier,originaire de Sainte-Madeleine de la Ventrouze, en Randonnay.
Ensuite une fille, Marie-Madeleine Racine, née en 1646, épouse en 1661, Noël Simard, née en 1636, originaire de Puymoyen en Charente, en France, fils de l'ancêtre Pierre Simard,dit Lombrette et de Suzanne Durand.
La troisième est Jeanne Racine, née en 1660. Elle épouse en 1682, Jean Paré, né en 1656, fils des ancêtres Robert Paré et Françoise Lehoux. Leur fils Thimothé Paré, né en 1700, épouse en 1725, Geneviève Barette, née en 1705.
La deuxième fille Martin, Marie, née en 1635, épouse Jean Cloutier, né en 1620, à St-Jean de Mortagne, en France, fils des ancêtres Zacharie Cloutier et Xainte Dupont.
Trois enfants Cloutier créent des liens, dont un fils, Jean Cloutier, né en 1652. Il épouse en 1679, Louise Bélanger, née en 1657, fille des ancêtres, François Bélanger et Marie Guyon.
Ensuite, une fille, Marie Cloutier, née en 1655, épouse en 1671, Jean-François Bélanger, née en 1648, frère de Louise.
Une autre fille Cloutier, Xainte, née en 1661, épouse en 1681, Charles Fortin, né en 1656, fils des ancêtres Julien Fortin et Geneviève Gamache.
Puis, la troisième fille Martin, nommée Anne, née en 1645, épouse l'ancêtre Jacques Raté, né vers 1631, originaire de Laleu, dans LaRochelle, en Aunis, France.
Trois enfants Raté établissent aussi des liens qui nous concernent. Une première fille, Marie-Anne, née en 1665, épouse en 1683, Ignace Gosselin, né en 1655, fils des ancêtres, Gabriel Gosselin et Françoise LeLièvre.
Un garçon, Pierre Raté, né en 1675, épouse en 1702, Jeanne Nolin, née en 1685, fille des ancêtres, Jacques Nolin, dit Deschatelets et de Françoise Chalifoux.
Puis finalement, une autre fille Raté, Louise, née en 1680, épouse en 1700, Louis Martin, né en 1671, fils d'un autre pionnier Martin, Joachin et d'Anne-Charlotte Petit.
L'ancêtre Abraham Martin, dit l'Écossais est inhumé à Québec, le 8 septembre 1664, vers l'âge de 75 ans. Sa veuve, Marguerite Langlois, épouse le 17 février 1665, René Branche, et est inhumée le 17 décembre, au cours de la même année.
Robert Rochon
Biographie Martin Abraham
Abraham Martin est né en 1589. Il arrive dans ce pays nouveau, vers 1622, avec son épouse Marguerite Langlois, soeur de Françoise Langlois, mariée à Pierre Desportes (parents d'Hélène Desportes).
Après la prise de Québec par Kirke, le 24 juillet 1629, ils sont retournés en France, puis revenus à Québec, en 1633.
Abraham est avec Louis Hébert l'un des premiers colons canadiens. Cet illustre colon, pilote royal et pilote de navire du Saint-Laurent, est à la source de notre marine nationale. C'est lui qui jette les rudiments de la première carte du fleuve.
La terre d'Abraham Martin, au sommet du Cap Diamants, reçoit le nom des "Plaines d'Abraham" nom ensuite étendu au plateau voisin, sur lequel est livré la célèbre bataille entre Wolfe et Montcalm.
Une anecdote pittoresque rapporte que la " Côte d'Abraham " était le sentier emprunté par Martin, pour descendre à la rivière Saint-Charles abreuver ses animaux.
Sa compagne, Marguerite Langlois, lui donne neuf enfants, dont Eustache Martin, le premier fils d'un Français, né en Nouvelle-France. C'est le premier baptême qui est inscrit sur le registre de Notre-Dame de Québec, en date du 21 octobre 1621. A part la mention de son baptême, nous n'avons aucune précision quelconque sur Eustache Martin, sûrement décédé très jeune. Abraham Martin a laissé par ses filles, une très nombreuse postérité.
Le second baptême qui a lieu à Québec, est celui de Marguerite Martin, soeur d'Eustache Martin.
Sa naissance est ainsi enregistrée à la date du 4 janvier 1624.
Marguerite Martin devient, le 22 mai 1638, la femme d'Étienne Racine, fils de René Racine et de Marie Loisel, de Fumichon, en Normandie.
Si le premier enfant du pionnier Français ne laisse pas de postérité, il n'en est pas de même de la première fille, car les descendants des dix enfants de Marguerite Martin, mariée à Étienne Racine se comptent aujourd'hui par milliers.
La deuxième fille Martin, Marie, née en 1635, épouse Jean Cloutier, né en 1620, à St-Jean de Mortagne, en France, fils des ancêtres Zacharie Cloutier et Xainte Dupont.
La troisième fille Martin, nommée Anne, née en 1645, épouse l'ancêtre Jacques Raté, né vers 1631, originaire de Laleu, dans La Rochelle, en Aunis, France.
L'ancêtre Abraham Martin, dit l'Écossais est inhumé à Québec, le 8 septembre 1664, vers l'âge de 75 ans. Sa veuve, Marguerite Langlois, épouse le 17 février 1665, René Branche, et est inhumée le 17 décembre, au cours de la même année.
________________
image peinture de Charles Huot

Inhumation

âgé d'environ 75 ans

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

  Aperçu de l'arbre



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content