(Guy de Pourtalès)
Comte

  • Né le 4 août 1881 - Berlin, Allemagne
  • Décédé le 12 juin 1941 - Lausanne, Vaud, Suisse , à l’âge de 59 ans
  • Ecrivain, Homme de lettres

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Fratrie

 Demi-frères et demi-sœurs

Du côté de Hermann Alexander de Pourtalès, né le 31 mars 1847 - Neuchâtel, Suisse, décédé le 28 novembre 1904 - Genève, Suisse à l’âge de 57 ans, Chef d'escadron au Régiment de cuirassiers de la Garde au service de la Prusse. Marin. Médaillé d’or de voile aux Jeux Olympiques d’été à Paris (1900)

 Grands parents paternels, oncles et tantes



 Grands parents maternels, oncles et tantes



 Notes

Notes individuelles

Biographie sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_de_Pourtal%C3%A8s

autre biographie : http://www.lettresdumekong.fr/a_pourtales__guy_de_2884.htm

Biographie par Anne-Lise Delacrétaz dans le Dictionnaire historique de la Suisse : http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F16202.php

né le 4 août 1881 à Berlin, mort le12 juin 1941 à Lausanne, protestant, de Neuchâtel et Français (1912). Fils de Hermann, officier au service de Prusse, et de Daisy Marcet. Comte. épouse Hélène Marcuard, fille de Jules, banquier. Enfance et jeunesse à Genève, Vevey et Neuchâtel. Etudes universitaires à Bonn et Berlin, où P. développa sa culture musicale. En 1905, il se fixa à Paris, tout en gardant avec la Suisse des liens de famille et d'amitié. La publication de La Cendre et la Flamme (1910) et de Solitudes (1913), ses collaborations à la Revue hebdomadaire et la fondation de la Société littéraire de France l'engagèrent dans la carrière littéraire, interrompue par la Première Guerre mondiale. Réintégré sur sa demande dans ses droits de citoyen français, Pourtalès fut mobilisé en 1914. Revenu à la vie civile, Pourtalès traduisit Mesure pour Mesure, Hamlet et La Tempête de Shakespeare, puis il se consacra à son œuvre de biographe et de romancier. Il partagea alors son temps entre Paris et Etoy. Il compta parmi ses amis et ses correspondants nombre d'écrivains et d'artistes, dont Paul Valéry, André Gide, Charles Du Bos, Jacques Chenevière, Denis de Rougemont, Hermann von Keyserling, Ignacy Jan Paderewski ou Vladimir Horowitz. Les rives du Léman sont le cadre de ses trois romans: Marins d'eau douce (1919), Montclar (1926), La Pêche miraculeuse (grand prix du roman de l'Académie française en 1937); l'Europe est celui de ses vies de musiciens (Liszt, 1925; Chopin, 1927; Wagner, 1932; Berlioz, 1939). Enfin, de l'Indochine où il effectua un reportage pour un quotidien français, il rapporta un récit de voyage (Nous, à qui rien n'appartient, 1931). Ses biographies romancées donnèrent à Pourtalès une notoriété qui dépasse les frontières de la France et de la Suisse; c'est toutefois La Pêche miraculeuse qui assura sa réputation. Gravement atteint dans sa santé, c'est de Suisse qu'il assista aux débuts de la Deuxième Guerre mondiale; la défaite de la France et la mort de son fils, Raymond, tombé sur le front de Flandre, hâtèrent sa fin. Croix de guerre, officier de la Légion d'honneur (1937).

Bibliographie : http://www.culturactif.ch/ecrivains/pourtales.htm _______________________________________________________________________________________________

Bien qu'ayant été réintégré dans ses droits de citoyen français le 5 avril 1912 (en vertu des lois sur les réfugiés pour cause de religion), il ne renia pas Genève pour autant.

Il fut gazé pendant la première guerre mondiale, tandis que son fils Raymond tombera comme soldat français au cours de la seconde.

Il laissa d'importantes biographies : Litz, Chopin, Wgner, Berlioz ...

Il sent rapidement le poids d'une Allemagne de plus en plus politisée, ce qui le poussera finalement à la quitter. C'est en effet lors du mariage impérial de son amie de jeunesse à Cannes, la duchesse Cecilie von Mecklenbug-Schwerin, le 6 juin 1905, jour même de la démission de Théophile Delcassé qui réjouissait une Allemagne qui n'acceptait guère l'alliance franco-russe, que sa soirée dans un Music Hall n'hésita pas à enrichir son programme d'un sketch ridiculisant la France. Ce fut le signal qui décida finalement Guy à quitter l'Allemagne

site de la fondation Guy de Pourtalès : http://www.amis-auteurs-nicaise.gallimard.fr/html/autgall/02077.htm

Notes concernant l'union

3 enfants

 Sources

  • Baptême: protestant

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Louis de Pourtalès 1773-1848   Sophie de Guy d'Audanger 1777-1854   William Saladin de Crans 1785-1865   Elisabeth Saladin de Budé 1789-1862   François Frank Marcet 1803-1883   Aimée Amélie Bouthillier de Beaumont 1807-1869   Edouard Rigaud 1790-1861   Henriette Anne Louise Constant de Rebecque 1800-1869
|
8
  |
9
  |
10
  |
11
  |
12
  |
13
  |
14
  |
15



 


 


 


|   |   |   |
Alexandre Joseph de Pourtalès, Comte 1810-1883   Augusta Marie Elisabeth Saladin de Crans 1815-1885   William Marcet 1828-1900   Constance Rigaud 1834-1904
|
4
  |
5
  |
6
  |
7



 


|   |
Hermann Alexander de Pourtalès 1847-1904   Marguerite Daisy Marcet 1857-1888
|
2
  |
3



|
Guy James de Pourtalès, Comte 1881-1941


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content