(Jean Léonce Destremx)
(Léonce Destremx de Saint-Christol)
baron de Saint Christol, Marquis de Montmoirac

  • Né le 5 décembre 1820 - rue d'Auvergne, Alais = Alès, Gard
  • Décédé le 5 mai 1901 - Saint Christol lès Alès, Gard , à l’âge de 80 ans
  • Agriculteur. Maire de Lablachère (Ardèche). Membre du Conseil Général de l'Ardèche. Député de l'Ardèche (1871).Président de la société d'horticulture du Gard.Propriétaire.Membre de l'Académie de Nîmes

 Parents

 Union(s)

 Fratrie

 Relations

 Grands parents paternels, oncles et tantes



 Grands parents maternels, oncles et tantes

(afficher)

 Chronologie


 Notes

Notes individuelles

naissance déclarée par Joseph Paul François Amédée Julien marquis de Mons, 34 ans, et Gabriel Henri Desroche, 25 ans, officier aux dragons de la Seine, tous deux d'Alès (Gard)

Biographie sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9once_Destremx

Biographie dans le Dictionnaire des Parlementaires français :

Député de l'Ardèche (Centre gauche) du 8 février 1871 au 7 mars 1876

Député de l'Ardèche (Gauche républicaine) du 20 février 1876 au 25 juin 1877

Représentant en 1871, député de 1876 à 1877, né à Alès (Gard) le 5 décembre 1820, il descendait d'un conseiller du roi au parlement de Metz qui acheta en Languedoc la terre noble de Saint-Christol, et se livra à l'agriculture. Son grand père et son père (qui quitta le service militaire en 1820, officier au 6ème cuirassiers) s'occupèrent aussi de l'exploitation de leurs domaines ; il fit de même, et, en sept années, remporta dans les concours plus de cent médailles.

Conseiller général de l'Ardèche pour le canton de Joyeuse et maire de la Blachère, partisan actif de la propagation de l'instruction primaire et agricole, il se présenta aux élections du Corps législatif, le 14 mai 1869, comme candidat indépendant, dans la 2ème circonscription de l'Ardèche, où il échoua avec 9 468 voix contre 13 503 données à l'élu, M. de Rochemure.

Le 8 février 1871, il fut élu représentant de l'Ardèche à l'Assemblée nationale, le 7ème sur 8, par 39 969 voix sur 73 015 votants et 115 623 inscrits. Il prit place au centre gauche, déposa des projets de loi sur les charges imposées aux communes et aux départements pour l'organisation de la garde nationale mobilisée, sur le contingent, sur la Légion d'honneur, etc. Dès le 11 février 1871, il avait posé la question constitutionnelle ; son amendement, lors de la dissension de la loi sur la presse (1875), pour interdire la vente des journaux sur la voie publique, n'eut pas de succès. Dans cette législature, il vota : pour l'abrogation des lois d'exil, pour la validation de l'élection des princes d'Orléans.

Il s'abstint sur la pétition des évêques. Il se prononça : contre le pouvoir constituant de l'Assemblée, pour le service militaire de trois ans, contre l'acceptation de la démission de Thiers, contre l'arrêté contre les enterrements civils, contre le septennat, contre le ministère de Broglie, pour l'amendement Pascal Duprat, pour l'amendement Wallon, pour les lois constitutionnelles.

Candidat sénatorial dans l'Ardèche aux premières élections du 30 janvier 1876, il échoua avec 190 voix contre 204 à M. Tailliand, candidat conservateur, et se présenta aux élections législatives du 20 février suivant, dans la 2ème circonscription de Largentière. Il fut élu par 6 652 voix sur 12 617 votants et 16 123 inscrits, contre 5 927 voix données au candidat conservateur, M. Lauriol. M. Destremx reprit sa place à gauche, vota contre le ministère de Broglie et fut des 363.

Aux élections qui suivirent la dissolution de Chambre, il fut battu, dans sa circonscription, le 14 octobre 1877, avec 6 064 voix, par le candidat du gouvernement du 16 mai, M. Lauriol, élu par 7 373 suffrages. Cette élection fut invalidée, mais M. Destremx refusa de se représenter ; il opposa le même refus aux offres de candidature sénatoriale qui lui furent faites en 1877, pour remplacer M. Bonnefoy-Sibour, sénateur décédé.

M. Destremx est membre de l'Académie du Gard, fondateur et président de la Société littéraire et scientifique d'Alès, et membre correspondant de plusieurs académies.

On a de lui :
- Légendes et chroniques du Languedoc (1857).
- Essai d'économie rurale et d'agriculture pratique (1861).
- Agriculture méridionale (1886).
- Le chemin de fer d'Alais au Pouzin (1868), etc.

Retiré dans son domaine de Saint-Christol, il y mourut le 5 mai 1901, à l'âge de 81 ans.

________________________________________________________________________________________________

Biographie dans le Dictionnaire général de biographie contemporaine française et étrangère :

Agronome et homme politique français, né à Alais, le 5 décembre 1820, est arrière-petit-fils de Jacques Destremx, conseiller-secrétaire du roi près le parlement de Metz, qui, devenu propriétaire de la terre seigneuriale de Saint-Christol, Montmoirac et Montèzes et des droits et titres y attachés, se consacra dès lors à l'agriculture, comme devaient le faire après lui ses descendants, jusqu’à Léonce de Saint-Christol, et qui ne compte plus les distinctions de tout genre, et des plus hautes, obtenues dans les concours régionaux des contrées les plus diverses de la France. M. Destremx de Saint-Christol a fait en outre les plus louables efforts pour le développement de l'instruction élémentaire et de l'instruction agricole dans son département, créé des cours d'adulte, fondé des salles d'asile, etc. Membre du conseil général de l'Ardèche pour le canton de Joyeuse depuis 1804, maire de Lablachère, il posait sa candidature aux élections générales de 1809, coutre la candidature officielle, mais sans succès. Il fut élu représentant de l'Ardèche à l'Assemblée nationale, le 8 février 1871, comme candidat du comité national républicain, et se fit inscrire au centre gauche et à la gauche républicaine. Porté sur la liste républicaine, avec M . Ie comte Rampon, aux élections sénatoriales du 30 janvier 1876, le prestige acquis par M. Tailhand de son passage au ministère de la justice, écrasa littéralement le mérite de M. Léonce Destremx aux yeux des électeurs privilégiés qui, ayant fait cette concession à la liste républicaine, d'élire M. le comte Rampon, se crurent autorisés à choisir leur second sénateur sur l'autre liste et nommèrent M. Tailhand. M. L. Destremx de Saint-Christol se présenta, le 20 février suivant, dans la deuxième circonscription de Largentière, où le suffrage universel, donnant tort une fois de plus au suffrage restreint et privilégié, le nomma député au premier tour. On doit à M. Léonce Destremx, outre sa collaboration à divers journaux ou recueils périodiques, principalement sur des questions d'économie agricole : Légendes et Chroniques du Languedoc (1857) ; Essai d'économie rurale et d'agriculture pratique (1801); Agriculture méridionale ; le Gard et l'Ardéche (1800); Chemin de fer d'Alais au Pouzin, trois brochures (1808-70), etc. Il est membre de l'Académie du Gard, président de la Société littéraire et scientifique d'Alais, dont il est fondateur, membre correspondant de la Société nationale et centrale d'agriculture de France, de l'Académie royale de Turin, etc.

___________________________________________________________________________________________

auteur d'un rapport sur l' Adduction des eaux à Alais, 1868 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1337154

___________________________________________________________________________________________

Chevalier de la Légion d'Honneur du 6 janvier 1890, décoré le 24 avril 1890 à Saint Christol les Alès par Miranda Malzac, Officier de l'Instruction Publique, ancien Maire d'Alais (Agriculteur à Saint Christol les Alais, Gard) (dossier cote LH/761/22 : http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH050/PG/FRDAFAN83_OL0761022v001.htm

état de services : http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH050/PG/FRDAFAN83_OL0761022v007.htm

  • porté par le Préfet du gard au 1er janvier 1863 pour une décoration agricole
  • plus de 100 médailles obtenues dans les concours régionaux et généraux
  • grand médaille d'honneur au concours régional du Gard en 1863
  • prime d'honneur du département de l'Ardèche en 1865
  • promoteur de nombreuses propositions à l'Assemblée Nationale contre le phylloxera - Président de l'enquête et de la visite des vignobles
  • membre des jurys d'agriculture pour les divers concours régionaux
  • rapporteur de la prime d'honneur des Hautes Alpes
  • création d'une irrigation de 100 hectares de prairies
  • addition d'eaux pour l'alimentation des fermes et des villages au moyen de 10 000 m de tuyaux en ciment
  • lauréat de la société d'encouragement pour l'étude d'une région agricole
  • lauréat de la société des agriculteurs de France pour un ouvrage sur les irrigations
  • membre du conseil supérieur de l'agriculture
  • membre de la commission supérieure du phylloxera
  • membre de la société nationale d'agriculture de France
  • président du comité contre le phylloxera de l'arrondissement d'Alais
  • ancien président fondateur et président honoraire de la société d'agriculture de l'arrondissement d'Alais
  • membre de l'académie agricole de Turin
  • auteur de plusieurs ouvrages d'agriculture (épuisés)
  • auteur d'un grand nombre d'articles et de brochures agricoles
  • président de l'enquête parlementaire sur les vignobles
  • député à l'assemblée nationale et à la chambre des députés
  • conseiller général
  • maire pendant 20 ans
  • membre de l'académie de Nîmes etc...

en résumé 45 annés de pratique agricole, lutte constante, sans trève et sans découragement depuis 1849 jusqu'en 1890 contre les fléaux déchainés contre l'agriculture méridonale : 1° les traités de 1860; 2° la maladie des vers à soie; 3° le phylloxera; 4° les maladies criptogamiques de la vigne

demeure à Saint Christol lès Alais (Gard)

Notes concernant l'union

publications les 17 et 24 novembre 1844 à Saint Christol les Alais, et les 24 novembre et 1er décembre 1844 au Vans

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

        Louis des Hours de Calviac, seigneur de Calviac 1721-1786   Anne de Pagézy   François Farel   Marguerite de Fabre
    |
12
  |
13
  |
14
  |
15
   


 


    |   |
Jean-Jacques Destremx, seigneur de Saint-Christol †1826   x x †1839   Louis Charles des Hours de Calviac, seigneur de Calviac 1764-1822   Marguerite Julie Farel
|
4
  |
5
  |
6
  |
7



 


|   |
Jean Gabriel Emile Destremx de Saint-Christol, Baron de Saint Christol 1796-1849   Julie Charlotte des Hours de Calviac †1828
|
2
  |
3



|
Jean Léonce Destremx de Saint-Christol, baron de Saint Christol 1820-1901


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content