Patrick O'Quin
(Patrice O'Quin)


  • Né le 22 février 1822 - Pau, Pyrénées Atlantiques
  • Décédé le 4 mai 1878 - Pau, Pyrénées Atlantiques , à l’âge de 56 ans
  • Avocat à Pau. Maire de Pau (1860-1865). Conseiller Général et Député (1852-1865) des Basses Pyrénées. Receveur général à Pau (1865). Sous-gouverneur de la Banque de France par intérim (1870)
1 média disponible 1 média disponible

 Union(s) et enfant(s)

 Notes

Notes individuelles

fils de Patrice O'QUIN (1775-) et de Mlle Butay

Biographie dans le Dictionnaire des Parlementaires :

Député des Basses Pyrénées (Majorité dynastique) du 29 février 1852 au 27 novembre 1857, puis du 21 juin 1857 au 4 novembre 1863 et du 31 mai 1863 au 1er juillet 1965

député au Corps législatif de 1852 à 1865, né à Pau (Basses Pyrénées) le 21 février 1822, mort à Pau le 31 mars 1878, d'une famille d'origine irlandaise, avocat dans sa ville natale, dirigea le Mémorial des Pyrénées. Rallié au gouvernement de Louis-Napoléon et conseiller général de son département (1852), il fut successivement élu député au Corps législatif dans la 1re circonscription des Basses-Pyrénées, comme candidat officiel, le 29 février 1852, par 25,390 voix (25,855 votants, 39,145 inscrits); le 22 juin 1857, par 30,383 voix (30,494 votants, 38,152 inscrits); le 1er juin 1863, par 29,772 voix (30,289 votants, 38,478 inscrits), contre 244 voix à M. Pardeilhan-Mézin. Il siégea dans la majorité dynastique dont il fut un des membres les plus laborieux, combattit (session de 1856) le projet de taxe sur les chevaux et voitures comme contraire à l'égalité, puisque les départements n'y étaient pas soumis, fit partie de plusieurs commissions importantes, notamment de celle du budget dont il fut rapporteur, et fut nommé maire de Pau en 1860, et officier de la Légion d'honneur le 12 août 1863. Il donna sa démission en 1865 pour devenir receveur général à Pau, et fut remplacé, le 4 novembre de la même année, par M. Larrabure. Rentré dans la vie privée en 1871, il sembla s'attacher alors aux idées monarchiques, mais ne reparut pas dans les assemblées parlementaires, On lui doit plusieurs brochures sur des questions économiques.

____________________________________________________________________________________

Propriétaire et Directeur du Mémorial des Pyrénées. Il démissionne de son mandat de Député pour être Trésorier-Payeur Général des Basses Pyrénées. GAMBETTA le nomme Premier Sous-Gouverneur de la Banque de France par intérim, à Bordeaux, du 4 janvier au 18 février 1871, pendant le congé de santé du Premier Sous-Gouverneur en titre, Cuvier.

Légion d'Honneur (dossier cote LH/2019/64) : http://www.culture.gouv.fr/LH/LH174/PG/FRDAFAN83_OL2019064V001.htm

  • chevalier du 22 août 1844 (Député des Basses Pyrénées)
  • officier du 12 août 1863 (Député au Corps législatif)

 Sources

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content