Parents

     Notes

    Birth

    le fief de bouc est transformé en marquisat en 1690
    En 1700 Bouc compte 700 habitants 130 maisons et autant de familles.
    en 1767 le roi Louis xiv cnfirme le marquisat de Bouc en faveur de Jean-baptiste d'Albertas et le village prend le nom de son propriétaire.
    l

    La révolution rend son nom primitif à la commune, et contraint les membres de la famille d'Albertas à la fuite, et leurs terres, ainsi que leurs biens, sont confisqués.
    Plus tard, alors que Bonaparte met un terme à la révolution en 1803, un jeune écolier apprend à lire et à écrire sur les bancs de l'école du curé de Bouc, avant de partir étudier à Marseille. Celui-ci n'est autre qu'Adolphe Thiers, futur Président de la République. A partir de 1850, le développement de l'industrie attire vers le port de Marseille une main d'oeuvre abandonnant le monde agricole. La campagne se dépeuple et l'attrait d'une vie meilleure conduit une partie des hommes de Bouc vers les savonneries, amidonneries et raffineries marseillaises. La population de Bouc passe ainsi de 1300 habitants en 1850 à 800 en 1900.

    En 1907, un arrêté préfectoral transforme le nom de Bouc en Bouc Bel Air afin qu'il n'y ait plus de confusion avec Port de Bouc. Sur la commune quelques exploitations agricoles demeurent. Des vignes couvrent certaines parcelles à flanc decolline. Des troupeaux de chèvres et de moutons conservent au village son caractère rural. Jusque dans les années cinquante, il n'y a pas de route menant au village. Les chemins dé terre sont les seules voies d'accès au centre I1 faut dire que la majeure partie de l'année sa population se réduit à quelques familles. L'été, en revanche, le village se réveille peuplé d'estivants de Marseille et des alentours.

    Bouc Bel Air voit sa population augmenter très lentement jusqu'aux années soixante. Cette période marque un tournant. Sous l'effet des nombreuses arrivées de rapatriés d'Algérie et de l'urbanisation rapide des régions aixoise et marseillaise, le nombre d'habitants passe à Bouc de 2160 en 1962 à plus de 12000 en 1993.
    De nombreux lotissements se construisent dans le bas de la commune. Celle-ci devient peu à peu strictement résidentielle. Les exploitations agricoles disparaissent finalement.

     Sources

    • Birth: site de la ville de Bouc Belair

      Photos and archival records

    {{ media.title }}

    {{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
    {{ media.date_translated }}

     Family Tree Preview

       
    ? ? ? ?
    ||



    |
    X NOTICE BOUC