Message to visitors

close

 

Notrearbre, ancré dans les gens de labeur et les travailleurs deterre, est aussi et beaucoup un arbre de lettrés, dontl'épine dorsale est la résurgence du droit romainjustinien à l'Université de Bologne au Moyen-Age, quipromeut légistes et notaires ainsi que les patriciatsurbains, unit nobles et roturiers, avec aussi des cahorsins, desarmateurs et des changeurs, des médecins, des chirurgiens etdes apothicaires. Au début du XVIIIe siècle, ClaudeREYNAUD, producteur de viande fumée à St Sylvestre enArdèche, et Claude GRISON, maréchal-ferrant àBeynost sur la Côtière des Dombes, ont de bellessignatures. Simon PASTEUR sera, lui, teneur de livres. Au XIXesiècle, l'école de la République, promeut desuniversitaires.

 


Sosa :16,469,042
  • Born about 1230 - Firenze, 6855, Firenze, Toscana, Italia
  • Deceased about 1299,aged about 69 years old

 Parents

 Spouses and children

 Siblings

 Paternal grand-parents, uncles and aunts

 Notes

Individual Note

Notre ascendance vers les MEDICIS :http://gw.geneanet.org/breynaud3_w?lang=fr&pz=bernard+claude+antoine+geographe+et+cpa+lyon+directeur+d+hlm+et+de+sem+en+retraite+passionne+de+geologie+tectonique&nz=reynaud&ocz=0&m=RL&p=medico&n=di+potrone&l1=0&p1=medico&n1=di+potrone&l2=31&p2=bernard+claude+antoine+geographe+et+cpa+lyon+directeur+d+hlm+et+de+sem+en+retraite+passionne+de+geologie+tectonique&n2=reynaud&dag=on&image=on
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Montaperti
Histoire de l'installation d'Albert Medici ou de Médicis, suivant le pape, suite au conflit Guelfes-Gibelins à Florence : fuyant la victoire des Guelfes [1169 Ghibellini rebelli et sbanditi condamnés à mort ou à la déportation à vie et 1451 confinati condamnés à un exil de dix ou vingt ans. Source Jacques HEERS "Le clan des Médicis" page 38], à Noël 1267, sur les Gibelins à Florence, il suit le pape français Gégoire X, qui se rend au concile de Lyon en 1274 et y aquiert le Contat-Venaissin. D'autres Florentins (Jacquemini de Pulchis, de Campesio, Passaventi) font de même, mais il est mentionné que la famille MEDICI ou de MEDICIS tenait déjà un rôle considérable à Florence. Albert MEDICI ou de MEDICIS achète Avisan en 1288, il possède ce bien en commun avec Béatrix de Mévouillon, et il transmettra à ses enfants Poët et Mérindol (les oliviers). Il devient aussi seigneur de Mollans (sur Ouvèze) en avançant de l'argent à Raymond de Mévouillon. Son petit-fils Géraud II MEDICI ou MEDICIS vend Mollans en 1323 à Hugues ADHEMAR, en accord avec la famille. On peut croire que la famille s'est alors retirée dans son lieu d'origine.Voir "L'exil politique en Toscane aux XIIIe et XIVe siècles" de C.DEPAIX, mémoire de Paris-Sorbonne, 1987, et "Exil et Exilés florentins dans le chroniques et les écrits domestiques des XIIIe et XIVe siècles" de P.STELLER, mémoire d'université de Paris-Sorbonne, 1987, cités par Jacques HEERS dans "Le clan des Médicis" pages 365 et 367.
http://books.google.fr/books?id=EetEAAAAQAAJ&pg=PA257&lpg=PA257&dq=albert+medici&source=bl&ots=hiqoDgl3-N&sig=cWZoh-A0HzkH5koxuBkS0VUDfs0&hl=fr&sa=X&ei=K0svU5bPLYHN0QXN74CYBA&ved=0CF4Q6AEwCQ#v=onepage&q=albert%20medici&f=false
http://gw.geneanet.org/colombserge?lang=fr&p=albert+ii&n=de+medicis
http://gw.geneanet.org/teddybear1?lang=fr&p=albert+iii&n=medici+de+medicis
Y a-t-il un lien avec Albert III de Médicis ? :
http://gw.geneanet.org/escallier1?lang=fr;pz=sarah+laure+aude;nz=castelli;ocz=0;p=albert+iii;n=de+medicis
http://gw.geneanet.org/arnac?lang=fr&pz=jacques+gerard+yves&nz=chanis+1&ocz=0&m=D&p=oriundo+del+mugello&n=de+medicis&sosab=10&color=&t=A&v=16
http://gw.geneanet.org/papoo?lang=fr&pz=racine&nz=masson+josserand&ocz=0&m=D&p=oriundo+del+mugello&n=de+medicis&sosab=10&color=&t=A&v=12
http://kidslink.bo.cnr.it/correggio/firenze/medici2.html
http://it.wikipedia.org/wiki/Medici
Lien des Médicis avec la Provence :
http://gw.geneanet.org/escallier1?lang=fr;pz=sarah+laure+aude;nz=castelli;ocz=0;m=D;p=pierre+ier;n=de+remusat&siblings=on&notes=on&t=T&v=6&image=on&marriage=on&full=on
"D’origine très ancienne, Mollans fit partie de la baronnie de Mévouillon. Le baron Raymond V céda la seigneurie, le 7 novembre 1293, à Albert de Médicis"
Source wikipedia.
"Mollans-sur-Ouvèze est bâtie sur un rocher au pied de la colline de Chatelard à l'entrée d'une gorge considérée autrefois comme la clef des Baronnies. Occupant le centre d'un hémicycle couvert d'oliviers, elle forme le fond d'une riche et fertile vallée.
La commune est située à 10 km au sud-ouest de Buis-les-Baronnies et à 20 km au sud de Nyons.
D’origine très ancienne, Mollans fit partie de la baronnie de Mévouillon. Le baron Raymond V céda la seigneurie, le 7 novembre 1293 à Albert de Médicis dont la famille devait par la suite jouer un rôle considérable en France. Plus tard la seigneurie fut divisée en deux parties ; de là, le fort supérieur et le fort inférieur dont les ruines, encore imposantes, dominent le bourg.
Aux XIIe et XIIIe siècle, l’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon y possédait un prieuré et trois églises, dont l’église paroissiale, et percevait tous les revenus attachés à ces établissements.
La plus grande curiosité du pays est la grotte des anges, grande excavation au fond de laquelle est le gouffre, immense réservoir aux eaux d’une limpidité parfaite.
Enceintes d'un castrum avec tour, vestiges de trois portes et beffroi.
Vestiges de deux châteaux le supérieur étant mieux conservé que l'inférieur sur le sommet du rocher dominant le village dont il ne reste que la partie basse du donjon et quelques-unes de ses défenses. Construit par les comtes de Mévouillon au 12ème siècle, il est aujourd’hui propriété privée, et on ne peut admirer que d’en-dessous son aspect simple, carré et trapu mariant une partie médiévale avec une partie Renaissance.
Pont, d’origine médiévale, à une seule arche. Jadis, ce pont était flanqué d’un dispositif de sécurité constitué de trois tours rondes : il n’en reste qu’une aujourd’hui, qui servit de base à l’érection d’un beffroi au début du XVIIIe siècle."
http://www.mesvoyagesenfrance.com/D26/Mollans-sur-Ouveze.html
Source : http://chateau-de-lyon.forumactif.com/t15614p15-les-pays-du-lyonnais-dauphine
Pöet Laval :
http://www.provenceweb.fr/f/drome-provencale/poet-laval/poet-laval.htm
Est-ce l'auteur en latin d'un rapport sur le commerce en Flandres ?
Naissance: - Voir H. et G. 1981, vol. XIII, n° 4, p. 339-343, Colonel M. BERNARD, en Source 149 (dossier MÉVOUILLON). Informations pratiquement analogues à celles des autres sources. Béatrix, dame de VISAN x2 Albert de MEDICIS. Dans H. et G. 1986, N° 101, p. 381-385, M. RIEUTORD, en Source 149 (dossier MÉVOUILLON), il est dit que Béatrix de Visan, vve non remariée de Sicard ALLEMAN, n'est pas la fa de Comtessonne : Béatrix, fme d'Albert de MEDICIS est fa de Raymond l'Ancien et, sans doute, de Sybille... L'ouvrage de M. RIEUTORD, Les ALLEMAN, écrit en 1988, redresse certaines affirmations sur Béatrix de MEVOUILLON, mais ne parle pas d'Albert MEDICI.
- Voir Florian MAZEL, La Noblesse et l?Église en Provence, fin Xe - début XIVe siècle, Éditions du CHTS, 2008 (extraits en Source 150), p 646, famille de MEVOUILLON.
Autres enfants :
Béatrix x1 Sicard ALEMAN et x2 Albert MEDICI.
- Voir M. Rieutord, Les ALLEMAN, écrit en 1988, p. 188, n. 13 (et non 19) : M. RIEUTORD y affirme que Albert MEDICI n'a pas x Béatrix de MEVOUILLON ! Pourtant, dans le Regeste Dauphinois du Chanoine Ulysse CHEVALIER, on peut lire : Sarrians, 7 décembre 1288. Rachat par Bertrand de Baux, prince d'Orange, de la majeure seigneurie des château et territoire de Visan, vendus par Raymond de Mévouillon, fils émancipé de Raymond de Mévouillon, avec le consentement d'Albert Médici, son beau-frère, de Béatrix sa soeur et de Marguerite leur fille, au prix de 50.000 sols Tournois et sous certaines réserves de juridiction en faveur de ces derniers (RD 13355). Ce qui est contraire aux écrits de M. Rieutord. Voir le travail de Cyril Royer en Source 149 sur Medicis/Medicis dans le Regeste Dauphinois. De ce x est issue une fa Marguerite.
- Voir H. et G. N° 95, 1985, p. 204 + document J-L SOLER, en Source 148.
- Question :
MEDICI/MEDICIS (de). (Provence [Vaucluse et Drôme], XIIIe s.).
Albert MEDICI/de MEDICIS est donné par des érudits français ou étrangers (1) comme « noble réfugié de Florence ».
Il est mentionné plusieurs fois dans le Regeste Dauphinois (2) où il est associé, 1290 ca, à des achats/ventes/prêts impliquant ou mentionnant, entre autres, les seigneurs de Mévouillon (26), Raymond VI et ses parents Raymond V et Béatrix Comtesson de GENÈVE. Il s'y porte garant, pour Raymond VI, auprès de prêteurs florentins. Il y est seigneur de Mollans[-sur-Ouvèze] (26) et de Mérindol[-les-Oliviers] (26).
Une fa, Laure, légitime ou illégitime (?), x 1280 ca Pierre RÉMUSAT (3). Une fa, Marguerite, est issue de son x, 1280 ca, avec Béatrix de MÉVOUILLON (RD13355 : « ? vendus par Raymond de Mévouillon, fils émancipé de Raymond de Mévouillon, avec le consentement d'Albert Médici, son beau-frère, de Béatrix sa soeur et de Marguerite leur fille »). Ce x est mentionné par des auteurs (4) et mentionné puis rejeté par un autre (5).
Béatrix de MÉVOUILLON x1, cm 08/1274, Sicard ALLEMAN [de Saint-Sulpice], qui x2 Béatrice de LAUTREC (d'où Sicardet qui x Agathe de MÉVOUILLON, s¶ur de Béatrix). Sicard ALLEMAN fut ministre des deux derniers comtes de Toulouse et testa le 01/07/1275 (6).
Qui est Albert MEDICI/de MEDICIS et quelle est son ascendance ? Est-il lié à la famille MEDICIS qui dirigea Florence à partir de 1434 avec Cosme l?Ancien ?
Sources :
A. Lacroix, L?arrondissement de Nyons, et R. Davidsohn, Storia di Firenze, vol. 6.
Chanoine Ulysse Chevalier, Regeste Dauphinois, Tome III, années 1277-1309, 04/1914 ; articles 13354 du 07/12/1288, 13355 du 07/12/1288, 14228 du 28/08/1293, 14259 du 07/11/1293, 14400 du 07/08/1294, 14646 du 24/01/1296, 14651 du 01/02/1296 et 14654 du 07/02/1296.
Abbé van Damme, Les Rémusat de Rochebrune, feuillet manuscrit.
Florian Mazel, La Noblesse et l'Église en Provence, fin Xe - début XIVe siècle, Éditions du CTHS, 2008, p. 646, ainsi que Colonel Maurice Bernard, Héraldique et Généalogie, 1981, vol. XIII, n° 4, pp. 339-343.
Michel Rieutord, Les Alleman de Dauphiné et de Faucigny et maisons alliées, Centre généalogique du Dauphiné, 12/1988, p. 188, n. 13 (et non 19). Il convient de noter un avis contraire de sa part dans Héraldique et Généalogie 1986, N° 101, pp. 381-385, mais avec une ascendance erronée de Béatrix de MÉVOUILLON.
Dom Vaissette, l'Histoire de Languedoc.
Deces: - Voir le travail de Cyril Royer en Source 149 sur Medicis/Medicis dans le Regeste Dauphinois.
Notes concernant l'union
Union avec Béatrix de MÉVOUILLON:
Mariage: - Voir H. et G. 1981, vol. XIII, n° 4, p. 339-343, Colonel M. BERNARD, en Source 149 (dossier MÉVOUILLON). Informations pratiquement analogues à celles des autres sources. Béatrix, dame de VISAN x2 Albert de MEDICIS. Dans H. et G. 1986, N° 101, p. 381-385, M. RIEUTORD, en Source 149 (dossier MÉVOUILLON), il est dit que Béatrix de Visan, vve non remariée de Sicard ALLEMAN, n'est pas la fa de Comtessonne : Béatrix, fme d'Albert de MEDICIS est fa de Raymond l'Ancien et, sans doute, de Sybille... L'ouvrage de M. RIEUTORD, Les ALLEMAN, écrit en 1988, redresse certaines affirmations sur Béatrix de MEVOUILLON, mais ne parle pas d'Albert MEDICI.
- Voir Florian MAZEL, La Noblesse et l?Église en Provence, fin Xe - début XIVe siècle, Éditions du CHTS, 2008 (extraits en Source 150), p 646, famille de MEVOUILLON.
Autres enfants de Raymond et Béatrix :

 Sources

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Family Tree Preview

                                                                             _____|16_sosa Giambuno MEDICI ou de MEDICIS ca 1131-1192
                                                   _____|8_sosa Chiarissimo legato a Siena MEDICI ou de MEDICIS †1210
                                                  /                         ¯¯¯¯¯|17_sosa ? ?
                         _____|4_sosa Filippo dit Lippo MEDICI ou de MEDICIS †1260
                        /                        \
                       /                          ¯¯¯¯¯|9_sosa ? ?
                      /
|2_sosa Averardo MEDICI ou de MEDICIS †1286
|                      \
|                       ¯¯¯¯¯|5_sosa Bana X
|--1_sosa Albert, "noble réfugié de Florence", banquier italien, sgr de Visan, Mollans sur Ouvèze, Poët et Mérindol les Oliviers, MEDICI ou de MEDICIS ca 1230-ca 1299
|3_sosa Benricevuta X