Pierre BERGERET
Pierre BERGERET
Sosa :32
  • Né le 24 juillet 1787 (mardi) - La Frette, 38260, Isère, Rhône-Alpes, France
  • Décédé le 28 janvier 1841 (jeudi) - La Frette, 38260, Isère, Rhône-Alpes, France,à l'âge de 53 ans
  • Laboureur, cultivateur au Goubet
3 médias disponibles 3 médias disponibles

 Parents

portrait
  • Marchand de la Pollardière : propriétaire cultivateur
  •  
  • Propriétaire
  •  Union(s) et enfant(s)

     Fratrie

     Demi-frères et demi-sœurs

    Du côté de sosa Joseph BERGERET, né le 7 mai 1745 (vendredi) - Bévenais, 38690, Isère, Rhône-Alpes, France, décédé le 10 messidor an V (28 juin 1797) (mercredi) - La Frette, 38260, Isère, Rhône-Alpes, France à l'âge de 52 ans,
    Marchand de la Pollardière : propriétaire cultivateur
    Du côté de sosa Marguerite REY CHAROUD, née le 9 mai 1751 (dimanche) - La Frette, 38260, Isère, Rhône-Alpes, France, décédée le 9 décembre 1830 (jeudi) - La Frette, (dans son domicile) 38260, Isère, Rhône-Alpes, France à l'âge de 79 ans,
    Propriétaire
    • avec Marie JAYVAUD, née le 18 avril 1739 (samedi) - Bévenais, 38690, Isère, Rhône-Alpes, France, décédée le 15 décembre 1788 (lundi) - Bévenais, 38690, Isère, Rhône-Alpes, France à l'âge de 49 ans
    • avec André CHEVILLON PLÉDY, né le 8 décembre 1729 (jeudi) - La Frette, 38260, Isère, Rhône-Alpes, France, décédé le 18 juin 1772 (jeudi) - La Frette, 38260, Isère, Rhône-Alpes, France à l'âge de 42 ans

     Grands parents paternels, oncles et tantes

     Grands parents maternels, oncles et tantes

     Notes

    Notes individuelles

    - Louis XVII de 1785 à 1795
    Ière république
    - La Convention de 1792 à 1795
    - Le Directoire de 1795 à 1799
    - Consulat (Bonaparte, Cambacérès, Lebrun)
    - Bonaparte consul à vie (14 thermidor an XII - 1804)
    Ier Empire (1804-1814)
    - Napoléon 1er (1769-1821) régna de 1804 à 1814-1815
    - Louis XVIII (1755-1824) régna de 1814 à 1824
    - Charles X (1757-1836) régna de 1824 à 1830
    - Louis-Philippe 1er (1773-1850) régna de 1830 à 1848
    - Claude Murys - est le troisième maire de La Frette .
    Il sera élu de 1795 à 1799 .
    Claude Murys appartient à la famille Murys qui, si on en croit une inscription dans le cimetière de de notre village, fut pendant "trois siècles à La Frette" avant de s'éteindre en 1899 avec Alexandre Murys arrière petit fils de Claude; Les Murys sont une famille bourgeoise qui a donné des notaires mais surtout des maîtres de poste à notre village, bien placé sur la route allant de Grenoble à Lyon. La maison Murys aujourd'hui propriété de madame Irminger était le relais de poste où s'arrêtait la diligence.
    Claude Murys, maire de La Frette, et aussi maître de poste à partir de 1788. Par sa mère, il s'apparente à la célèbre famille Paris de Moirans dont sont issus les quatre frères Paris qui furent banquiers de Louis XV. Mademoiselle de la Villardière disait que l'ancien castel Galois (dont une partie subsiste avec la maison de madame et monsieur Audouard) avait appartenu aux Paris.
    Claude Murys et son épouse Magdeleine Choin reposant dans le cimetière de La Frette, à côté du caveau de la famille de la Villardière.
    Le lieu-dit "La grange de Mury(s)" entre La Frette et Saint-Etienne de Saint-Geoirs a empêché que le nom de Murys tombe totalement dans l'oubli depuis un siècle.

    - François Sillans - est le quatrième maire de La Frette .
    Il sera élu de 1799 à 1800 .
    Déjà cité en 1798, comme adjoint, François Sillans appartient à une des plus vieilles familles frettoises. Sa mère Marie-Anne Roux d'Armanière (les vieux frettois disent Dramanière) est la soeur de Marie-Thérèse Roux d'Armanière, épouse Mingaz-Mignot à Bévenais. François Sillans a épousé Antoinette Roudet, cousine de Mathieu Jullien-Viéroz marié en1788 avec Antoinette Bouvat de La Frette. François Sillans etait aussi l'arrière-arrière-grand-oncle du regretté Monsieur Eugène Sillans qui fut conseiller municipal de La Frette pendant 24 ans.Tandis que François Sillans est maire, Sébastien Ginet est adjoint.

    - Claude Murys - 3ème bis.
    Il sera élu de 1800 à 1806 .
    Claude Murys retrouve sont fauteil de maire.

    - Louis Joseph Romain - est le cinquième maire de La Frette .
    Il sera élu de 1806 à 1821 .
    La famille Romain s'apparente aux Murys. Louis Joseph Romain est notaire à La Frette de 1801à 1819. Les Romain ont aussi des attaches à Saint-Etienne de Saint-Geoirs, où ils finissent par s'installer ayant acquis le château de Fassion, rebatisé depuis château Romain (sur la route de Saint-Geoirs). Le fils de Louis Joseph Romain est maire de Saint-Etienne de Saint-Geoirs en 1852.Apartir de 1820, le maire Romain étant absent c'est son adjoint Benoit Grilliat (ou Grillat) qui signe tous les actes d'état civil.

    - François Jacquier-Ferrandière - est le sixième Maire de La Frette .
    Il sera élu de 1821 à 1848 .

      Photos & documents

    {{ media.title }}

    {{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
    {{ media.date_translated }}

     Aperçu de l'arbre

    portrait
    sosa Joseph BERGERET 1722-1785
     sosa Thérèse BROSSE 1720-1802 sosa Pierre CHAROUD 1714-1764 sosa Jeanne DOUILLET 1720-1796
    ||||






    ||
    portrait
    sosa Joseph BERGERET 1745-1797
     sosa Marguerite REY CHAROUD 1751-1830
    ||



    |
    portrait
    sosa Pierre BERGERET 1787-1841