Paul PORTAS
Paul PORTAS
chevalier de la Légion d'honneur (16 décembre 1917)

  • Né le 22 avril 1891 - Laval, Mayenne
  • Décédé le 6 octobre 1958 - Brest, Finistère,à l'âge de 67 ans
  • Officier de réserve d'infanterie
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Union(s)

 Notes

Notes individuelles

Matricule 907 au recrutement de Laval. Employé de commerce à Paris (6e) ; incorporé comme soldat appelé au 130ème d’infanterie le 9 octobre 1912, sergent le 1er octobre 1913 ; blessé par balle à la cuisse droite le 2 octobre 1914 à Parvillers dans la Somme, évacué ; sous-lieutenant à titre temporaire au 103ème d’infanterie le 11 mai 1915 ; passé au 406ème le 15 août 1915 ; reparti au front le 5 octobre 1915 ; au 205ème le 23 août 1916 ; cité à l’ordre du régiment le 14 février 1917 : « A dirigé avec prudence et décision une reconnaissance dont un groupe a pénétré dans la tranchée ennemie, blessé une sentinelle et lancé des grenades dans un abri » ; lieutenant à titre temporaire le 11 août 1917 ; sous-lieutenant à titre définitif le 5 juin 1918 (rang du 20 avril) ; fait prisonnier le 10 juin 1918 à Attichy (Oise). Sa nomination dans la Légion d’honneur, portée dans sa fiche matricule, n’est curieusement pas mentionnée dans l’annuaire de 1929. Rapatrié le 8 janvier 1919 à Dunkerque, rentré au dépôt le 14 février dirigé sur Rouen pour prendre le commandement de la 483e compagnie de prisonniers de guerre le 15 avril ; démobilisé le 18 août 1919. Poursuivant sa carrière d’officier de réserve au 124e puis au 117e, nommé lieutenant à titre définitif avec rang reporté au 1er août 1918, capitaine de réserve le 25 juin 1933. Voyageur représentant de commerce, retiré initialement à Boulogne-sur-Seine, il signala résider à Suresnes en février 1922, à Chaville en mai 1925, dans le 20ème à Paris en août 1926, à Suresnes de nouveau en octobre 1930, dans le 6ème à Paris en février 1935, à Lannion en avril 1936, puis à Brest en mars 1939, où il était représentant de la marine. Rappelé à l’activité le 23 août 1939 et affecté au 441ème régiment de pionniers à Guingamp, parti aux armées le 16 septembre 1939. Capturé le 15 juin et aussitôt évadé, il réussit à rejoindre le 23 juin 1940 le centre d’organisation de Nieul. Affecté au groupement de démilitarisés de Limoges, puis mis à la disposition du commandant supérieur au Maroc, il rejoignit le 8e régiment de tirailleurs marocains le 1er janvier 1941. Démobilisé le 31 mai 1941 par limite d’âge et retiré à Rabat ; rappelé le 16 juin 1943 au 51e bataillon de marche de tirailleurs marocains (bataillon de protection à Oujda), démobilisé le 31 décembre 1945 à Meknès. Rayé des cadres le 23 avril 1946, il résidait à Fkih Ben Salah, au Maroc, où il était voyageur représentant de commerce en 1957.

 Sources

  • Personne: fiche matricule au recrutement - SHD 8Ye 20474
  • Naissance, décès: acte de naissance
  • Union: acte de mariage

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

   
 
 
 
Célestin PORTAS 1857 Berthe Marie CORBEAU 1861
|
2
 |
3



|
Paul PORTAS, chevalier de la Légion d'honneur 1891-1958