Message to visitors

close

Changement du Sosa N1 ce sont mes peties filles

Nombre d'actes des sources principales citées dans l'arbre au8/12/2018 qui en compte 980:

Filae.com: 171.945,LORRIAUX Jean-Marie: 12.448, Actes Etat Civil ou Religieux: 10.346,Site des Mormons: 8.569, Relevé Mairie Photos numériques: 5.825,MATHIEU Alain: 5.303, THIEBAUT Louis: 4.567, Recensements: 4.181,ROMAIN Yves(+): 2.769, Famille: 2.437, Généalogie.com Arbres:2.344, Relevé Actes en Mairie: 2.086, FERY Denis: 2.102, LHUILLIERClaude: 2.024, PARISET Michel: 1.940, A.D.54: 1.832, Annick NOEL:1.703, MATHIOT Francis: 1.644, A.D.88: 1.535, MORLON Henri(+):1.336, LORENZON Nadine: 1.336, HUSSON René: 1.287, CHAMPONNOISAgnés: 1.236, DESSEULES Gervais: 1.179, MATHIOT Eliane: 1.090,Recensement Population: 1.081, VOIRAND David: 898, VALENTINElisabeth: 772, EMERAUX Michel:745, T.D : 681, SIMONET François:645, Mémoire des Hommes: 606, FOUCAUT Michel: 565, LEROYJacques(+): 533, BUHOURS Nathalie: 505.


Louis Hubert Gonzalve LYAUTEY
Louis Hubert Gonzalve LYAUTEY
Maréchal de France

  • Born 17 November 1854 (Friday) - Nancy, 54395, Meurthe-et-Moselle, Lorraine, FRANCE
  • Deceased 27 April 1934 (Friday) - Thorey-Lyautey, 54522, Meurthe-et-Moselle, Lorraine, FRANCE,aged 79 years old
  • Premier Résident Général de France au Maroc. Ministre de la Guerre. Membre de l'Académie Française - Maréchal de France, Ministre de la Guerre, Membre de l'Académie Française
1 file available 1 file available

 Parents

  • Léon Just Émile LYAUTEY, Chevalier de l'Ordre de la Légion d'Honneur , born 21 December 1821 (Friday) - Strasbourg, 67482, Bas-Rhin, Alsace, FRANCE, deceased 18 June 1894 (Monday) - La Chapelle-du-Noyer, 28075, Eure-et-Loir, Centre, FRANCE aged 72 years old,
    Ingénieur, inspecteur des Ponts et Chaussées

    Married 10 January 1854 (Tuesday), Nancy, 54395, Meurthe-et-Moselle, Lorraine, FRANCE, to
  • Laurence Charlotte GRIMOULT de VILLEMOTTE, born 10 August 1832 (Friday) - Nancy, 54395, Meurthe-et-Moselle, Lorraine, FRANCE, deceased 18 June 1890 (Wednesday) - La Chapelle-du-Noyer, 28075, Eure-et-Loir, Centre, FRANCE aged 57 years old,
    Sans profession

 Spouses

  • Married 14 October 1909 (Thursday), Paris (19e), 75056, Paris, Île-de-France, FRANCE, to Inés Marie de BOURGOING, born 5 January 1862 (Sunday) - Paris, 75056, Paris, Île-de-France, FRANCE, deceased 9 February 1953 (Monday) - Casablanca, Grand Casablanca, MAROC aged 91 years old,
    Infirmière Première femme élevée à la dignité de Grand Officier de l'Ordre de la Légion d'Honneur
    (Parents :M Philippe de BOURGOING 1827-1882 & F Anne-Marie Léonie DOLLFUS 1837-1917)

 Siblings

 Paternal grand-parents, uncles and aunts

 Maternal grand-parents, uncles and aunts

 Notes

Individual Note

Le maréchal Lyautey est le premier résident général de France au Maroc en 1912, ministre de la Guerre de décembre 1916 à avril 1917, élevé à la dignité de maréchal de France en 1921, membre de l'Académie française à partir de 1912, commissaire général de l'Exposition coloniale de 1927, le maréchal Lyautey fut aussi président d'honneur du Scoutisme français.

Si le maréchal Lyautey a fait de savie une aventure, comme beaucoup de militaires, il se maria passé 40 ans.
Militaire
Biographie

Né à Nancy, le 17 novembre 1854.
Comme nombre de ses ancêtres, Hubert Lyautey se destina très tôt à la carrière militaire et entra à Saint-Cyr en 1873. Après avoir poursuivi sa formation à l’école de guerre, il fut envoyé en Algérie où il demeura deux ans comme officier de cavalerie. Rentré en Europe, Lyautey rendit visite dans son exil au comte de Chambord, pour lui témoigner son dévouement. Mais, devant la division et la faiblesse des royalistes, ce légitimiste de cœur devait cependant se rallier, par raison,à la République.
En 1894, Hubert Lyautey, qui était appelé à accomplir l’essentiel de sa carrière hors de la métropole, quitta de nouveau la France pour le Tonkin d’abord, puis pour Madagascar, en 1897, où il partit avec Gallieni. Devenu colonel, en 1900, Lyautey parvint à pacifier la région et à en favoriser le développement économique.
En 1903, il fut appelé par le gouverneur général Jonnart, en Algérie. Œuvrant avec efficacité pour le maintien de la paix, il y reçut ses étoiles de général. En 1912 enfin, celui qu’on allait surnommer Lyautey l’Africain devenait le premier résident général de France au Maroc. Il donna là toute la mesure de son génie de stratège et de grand administrateur. Ayant pris rapidement une connaissance parfaite de la région, du terrain et des mœurs comme des tribus, il fut soucieux de respecter la religion islamique dont il s’instruisit, et de respecter aussi la personne du sultan, Commandeur des croyants. Il sut s’attirer la confiance des élites locales, prenant dans son sens exact le terme de protectorat. Il sut pacifier et il sut bâtir, créant notamment avec Casablanca les premières structures du Maroc moderne.
Pendant la première guerre mondiale, il quitta temporairement ses fonctions pour devenir, entre décembre 1916 et mars 1917, ministre de la Guerre dans le cabinet Briand. Après avoir regagné le Maroc, il fut fait, en 1921, maréchal de France.Mais l’hostilité du cartel des gauches lui ôta, durant le gouvernement Painlevé, le commandement des troupes engagées contre la rébellion d’Abd-el-Krim pour les confier à Pétain, ce qui le conduisit à donner sa démission et à rentrer définitivement en France, en 1925. Il y remplit, avant de mourir, une dernière mission : l’organisation de l’Exposition coloniale de 1931.
Caractère exceptionnel, doué d’une remarquable intelligence dans l’action, Hubert Lyautey consacra quelques ouvrages au métier militaire. L’essai qu’il publia en 1891 dans La Revue des deux mondes, « Du rôle social de l’officier dans le service militaire universel », dans lequel il faisait connaître sa conception humaniste de l’armée, eut un grand retentissement et influença toute une génération d’officiers. Il développa ces thèmes dans un ouvrage, Le rôle social de l’armée (1900), et publiaégalement Dans le sud de Madagascar, pénétration militaire, situation politique et économique (1903), le fruit de son expérience coloniale.
Hubert Lyautey n’était pas encore maréchal de France quand il fut élu à l’Académie française, le 31 octobre 1912, au fauteuil d’Henry Houssaye par 27 voix. Il ne fut reçu qu’après la guerre, le 8 juillet 1920, par Mgr Duchesne.
Mort en France, le 27 juillet 1934, Lyautey fut enseveli à Rabat. En 1961, sa dépouille devait être ramenée en France pour être déposée aux Invalides.

Family Note

Marriage with Inés Marie de BOURGOING

Mariage à l'église Sainte-Clotilde à Paris. Cette union fut sans postérité.

 Sources

  • Birth, death: Rubrique Ascendance par Myriam Provence - Internet -
  • Spouse:
    - Généanet - CLAUDON Richard - Internet document - http://gw.geneanet.org/rclaudon - Internet
    - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - Internet -

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Family Tree Preview

Hubert Joseph LYAUTEY, Chevalier de l'Ordre de la Légion d'Honneur 1789-1867 Jeanne Claire Béatrice GUILLAUME 1797-1889 Gonzalve Louis GRIMOULT de VILLEMOTTE 1803-1852 Pauline Charlotte Louise de LALANCE 1810-1859
||||






||
Léon Just Émile LYAUTEY, Chevalier de l'Ordre de la Légion d'Honneur 1821-1894 Laurence Charlotte GRIMOULT de VILLEMOTTE 1832-1890
||



|
a picture
Louis Hubert Gonzalve LYAUTEY, Maréchal de France 1854-1934