Message to visitors

close

Bienvenue à tous.
Du fait de mes origines lorraines je me suis intéressée auxpersonnages connus et parfois oubliés de ma région, et de Nancy enparticulier, et ce en différents domaines. M'étant définie en sosa1, il est très facile de trouver mes ancêtres, de même qu'il esttrès facile de trouver mes liens éventuels de parenté avec tel outel individu de mon arbre. Merci de ne rien me demanderlà-dessus.

  

Brigitte CAQUELINépouse HELLIO

 


 

 


Charles André DELATTE
Charles André DELATTE
  • Born March 5, 1887 - Châtenois, 88170, Vosges, Grand Est, FRANCE
  • Deceased May 25, 1953 - Toulouse, 31000, Haute-Garonne, Occitanie, FRANCE,aged 66 years old
  • Tapissier, banquier, puis maître verrier à Nancy
5 files available 5 files available

 Parents

 
  • Voyageur de commerce
  •  

     Spouses and children

     Notes

    Birth

    André Delatte (né à Châtenois en 1887, mort en 1953 à Toulouse) est un industriel, maître verrier, fondateur en 1921 des Verreries de l’Est SA dont les ateliers fabriquaient des verreries artistiques de marque principale ADelatte Nancy, dans les styles Art Nouveau ou Art Déco.
    La Découverte :
    Avant même sa carrière de maître verrier, André Delatte a exercé plusieurs professions (tapissier, banquier). Proche des Frères Muller, verriers à Lunéville, il visite leur fabrique et se découvre une véritable vocation pour le travail du verre artistique, particulièrement la chimie. Après en avoir étudié les techniques, il ouvre, en 1919, un premier atelier de décoration sur verre à Nancy, rue du Faubourg des Trois-Maisons, dans lequel il décore des pièces soufflées par la verrerie Muller.
    Les « Verreries de l’Est sa » :
    En 1921, André Delatte ouvre son premier four, une petite fabrique de verre artistique avec « Les Verreries de l’Est sa » à Jarville près de Nancy. A partir de 1926, fort de son succès, la manufacture s’agrandit avec un transfert des ateliers au 16rue de Metz à Nancy et un siège social installé quai Ligier Richier. L’atelier du Faubourg des trois maisons est réservé au travail à chaud. En même temps une citée ouvrière pour l’entreprise est édifiée rue Vayringe.
    Dans la même période, alors que le succès est au rendez-vous, les effectifs passent de 30 à 60 ouvriers qualifiés, souvent simplement débauchés de la concurrence comme les Frères Daum. Face à cette situation, la maison Daum ne reste pas inactive. En 1922, elle intente un procès pour contrefaçon à Delatte, mais le jugement en appel déboute Daum. Les productions des deux verreries sont toutes proches, notamment par des vases à l’acide ou émaillés au décor naturaliste, sans compter pour les vases « berluzes » qu’André Delatte appellera « Gallinettes », peut-être dans un esprit de provocation. Les relations entre Daum et Gallé sont de notoriété tendues. Emile Gallé le poursuivra également pour contrefaçon devant les tribunaux.
    Concernant l’accusation de Daum sur la copie par Delatte des vases « berluzes », produits par Daum vers 1900 et Delatte vers 1925, le tribunal a considéré que compte tenu que ces types de vases existaient depuis l’antiquité et présents dans de nombreux musées, il ne pouvait s’agir d’une copie des productions Daum.
    En raison de la concurrence de Daum, de la crise économique et de la perte de son principal client « Les Magasins Réunis » de Nancy, la société fait d’objet d’une liquidation amiable. En effet Eugène Corbin, directeur du magasin est mis en demeure par Daum de faire un choix définitif. Par la suite, les éphémères tentatives de reprise de la production, sous la raison sociale « Art et Verrerie » ne furent pas couronnées de succès, la fermeture définitive des établissements André Delatte a lieuen 1933.
    Les productions DELATTE :
    . les vases berluzes qui appellera « les Gallinettes » en hommage à Emile Gallé, sont des vases en verre marmoréen, soufflés et à long col étiré,
    . les verreries naturalistes gravés à la meule ou à l’acide, d’inspiration Art nouveau (dans le style des Etablissements Gallé), pourtant à contretemps des goûts de l’époque, dans des structures en fer forgé avec des motifs de fleurs, de paysages, de voiliers, des frises avec danseuses,
    . les verreries de style Art déco, en verre uni ou marmoréen, en surface émaillée à chaud de frises aux décors stylisés. Les vases « berluzes » simples et élancés sont dérivés des bouteilles persanes des VII è et VIII è siècle. Une peinture murale (836-839) de Sāmarrā’ (Iraq), palais d’al-Ğawsaq al-Ḫāqānī, représente deux danseuses œnophores, où figurent deux bouteilles qui inspireront des manufactures plusieurs siècles plus tard.

    Biographie :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Delatte

    Voir site de JCB - Les artistes et la Lorraine
    https://jcb1.eu/artisteD1/artisteD1.html#Andr%C3%A9_Delatte_

    http://andredelatte.over-blog.com/pages/La_vie_dAndre_Delatte-28227.html

    Voir sur le site " Le Verre et le Cristal " : André DELATTE et ses galinettes
    https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/22/andre-delatte-1887-1953-et-ses-galinettes-france/

    http://www.proantic.com/magazine/andre-delatte-les-verreries-de-lest/

    https://www.mv-bracelet.com/verrier-andre-delatte/

      Photos and archival records

    {{ media.title }}

    {{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
    {{ media.date_translated }}

     Family Tree Preview

    Sébastien DELATTE 1827-1870 Emélie GÉRARD 1823-1900 Jean Charles URION 1825-1873 Sophie Catherine CORNETTE 1831-1911
    ||||






    ||
    Auguste Louis DELATTE 1860- Marie Emma URION 1862-1911
    ||



    |
    a picture
    Charles "André" DELATTE 1887-1953