Léonard Léon AUROUSSEAU
Léonard Léon AUROUSSEAU
(Léon AUROUSSEAU)
 Oncle Léon


  • Né le 10 septembre 1854 - Maison Neuve, Saint-Estèphe, 24398, Dordogne, France
  • Décédé le 14 septembre 1914 - Hôpital du Val de Grâce, Paris, 75056, France,à l'âge de 60 ans
  • Inhumé le 26 octobre 1914 - Bergerac, 24037, Dordogne, France
  • Officier Armée de Terre Colonel du 108è Régiment d’Infanterie Commandeur de la Légion d'Honneur
1 média disponible 1 média disponible

A participé à la Grande Guerre, mort le 14/09/1914

Que s'est-il passé ce jour là ?
Domicile lors de la mobilisation : Bergerac (24)

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Demi-frères et demi-sœurs

Du côté de Philibert Hyppolite (?) AUROUSSEAU 1819-1868

 Notes

Notes individuelles

Doc manuscrits "Généalogie AUROUSSEAU""Très grand, très vigoureux, il passait ses récréations à protéger ceux qui étaient faibles et bousculés par leurs camarades"."Au moment de la guerre de 1870, il ne put s'engager [dans l'armée], n'ayant pas 17 ans. Il s’enrôla dans les Francs-Tireurs et ne revient chez lui qu'après la guerre. Ils s'engagea dans les Zouaves, qui avaient un détachement près de Lyon." Devint rapidement sous-officier, puis suivit les cours d'officier.Puis les Tirailleurs, fit campagne en Algérie dans le sud-Oranais puis en Tunisie sous les ordres du Gal THIBEAUDIN. Partit pour le Tonkin en 1884.

Source Dominique Baguet :Colonel affecté au 4ème A de Langle de Clary 12ème CA 24DI 47°BI 108 RIIl n'a pas encore 16 ans lorsque débute la guerre franco-allemande de 1870.Le capitaine Campagne précise qu'il défiait la mort.Plaque commémorative église Notre Dame à Bergerac.Repose au Carré Militaire des corps restitués à Bergerac.

leonore Dossier : LH/77/62Cheveux noirs, sourcils noirs, yeux noirs, visage ovale, 1m75Engagé volontaire comme soldat pour la durée de la guerre le 22/10/1870 jusqu'au 10/02/1871Décoration d'Officier du Micham d'Iftikhar par son Altesse le Bey de Tunis le 09/03/1884Médaille coloniale du Tonkin en 1886Croix de Chevalier de l'Ordre Royal du Cambodge le14/07/1887Nommé Chevalier de la Légion d'Honneur le 29/12/1887Médaille coloniale Tunisie 1885 (?)Croix d'Officier de l'Ordre Impérial du Dragon de l'Amam le 16/01/1890Nommé Officier de la Légion d'Honneur le 12/07/1904Colonel au 146ème Régiment d'Infanterie 25/12/1911Colonel au 108ème Régiment d'Infanterie 05/02/1912Médaille commémorative de la campagne 1870-1871 agrafe engagé volontaire le 02/03/1912Revient dans le Périgord à la tête du 146è R.I.Nommé Commandeur de la Légion d'Honneur le 31/12/1913Croix de guerre 1914-1918

Doc manuscrit "généalogie AUROUSSEAU" &http://1914-18.be/mibb/villages/saint-medard/page/2/ :Aurait du partir en retraite fin 1914. Mais la guerre déclarée l'obligea à reprendre du service.Originaire de Saint-Estèphe dans la Dordogne , le colonel Léon Aurousseau entame sa carrière avec la guerre de 1870 , puis sert en Algérie et enfin, revient dans le Périgord à la tête du 146è R.I.En 1914 , il est atteint par la limite d’âge et doit prendre sa retraite au mois de septembre... La guerre va en décider autrement.Le 1er août 1914, il déclare à un salut au flambeau dans la ville de Bergerac : « Je suis heureux de partir à la tête de mon régiment et avec mes deux fils… A ma médaille de 1870, j’espère joindre la médaille victorieuse de 1914. »Car c’est toute la famille Aurousseau qui part pour la guerre: si le père est colonel au 108è régiment d’infanterie, l’un des fils, Roger, est sous-lieutenant de réserve au 144è R.I. et l’autre, René, sert comme sergent au 108è R.I. comme son père.Il fit la bataille de la Marne.Avec le 12è Corps d’Armée français , auquel appartient son régiment, le colonel Léon Aurousseau combat tout d’abord dans les Ardennes Belges avec son fils cadet, René.La bataille du 22 août 1914, à l’ouest de Neufchateau, est un cruel et meurtrier apprentissage de la guerre moderne.René (François Mary René) Aurousseau, sergent, fils cadet du colonel tombe dès le premier choc sur le champ de bataille. Son père le trouva qui baignait dans son sang, à Saint-Médard,sur la route du Terme.Il sauta un moment de son cheval, étreignit le corps mutilé de son fils et dit "René, mon pauvre René !… Que dirais-je à ta mère ? Le fils mourant ouvrit les yeux, remua en souriant ses lèvres muettes et ce fut tout. Le colonel frappa du pied sur le sol, remonta en selle , salua une dernière fois son fils avec son sabre et donna des ordres pour évacuer le brancard.Le cadavre fut transporté chez l’instituteur Lambert qui le veillat toute la nuit et Florent Englebert lui fit un cercueil le lendemain.La retraite des rives de la Semois conduit le 108è R.I. sur la Marne. Le 8 septembre 1914, alors que commence la bataille, une balle brise la cuisse du colonel. De cette grave blessure, il ne se remettra pas. Il meurt le 14 septembre 1914 à l’hôpital Val de Grâce. Son fils aîné décédera presque au même moment sur le champ de bataille. Les obsèques du Colonel Aurousseau auront lieu à Bergerac le 26 octobre 1914 dans une terrible émotion.

De ces 2 événements resteront également 2 citations :"A conduit le 22 août 1914 avec intelligence et énergie son régiment à l'attaque d'une position ennemie et s'en est emparée. Apprenant au cours du combat la mort glorieuse de son fils, sergent au régiment [René], tué devant le front de sa section qu'il entraînait à l'assaut, a réprimé sa douleur et a continué à diriger avec une rare énergie le combat mené par son régiment.""Déjà cité à l'ordre de l'armée pour sa belle conduite au combat du 22 août, a continué à donner les plus belles preuves d'énergie et de courage. le 108ème a sous ses ordres opposé à l'ennemi une résistance acharnée et victorieuse. A été blessé mortellement pendant la bataille.

Voir aussi http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9on_Aurousseau

Apparaissent dans revue L'Illustration :AUROUSSEAU colonel L'Illustration, planche n° 3AUROUSSEAU Henri L'Illustration, planche n° 42AUROUSSEAU René L'Illustration, planche n° 3AUROUSSEAU Roger L'Illustration, planche n° 3

 Sources

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Pierre AUROUSSEAU 1773-1834 Jeanne Françoise THIBEAUDIN 1792-1833  
||



|
Philibert Hyppolite (?) AUROUSSEAU 1819-1868 Marie Lucette DEBREGEAS
||



|
portrait
Léonard Léon AUROUSSEAU 1854-1914