Victor Amédée II DE SAVOIE
Victor Amédée II DE SAVOIE
  • Born 14 May 1666 (Friday) - Torino, , Torino, Piemonte, Italie
  • Deceased 31 October 1732 (Friday) - Moncalieri, , Torino ( Turin), Piemonte ( Piémont), Italia (Italie),aged 66 years old
  • Prince de Piémont, duc de Savoie - Roi de Sicile puis roi de Sardaigne, de Chypre et de Jérusalem
1 file available 1 file available

 Spouses

 Notes

Individual Note

Il succède à son père à l'âge de neuf ans sous la régence de sa mère. Sur de vives pressions du Roi de France Louis XIV qui les éxigeait sous menace de guerre à ses Etats, le règne de Victor Amédée II commence avec les persécutions contre les Vaudois venus de France s'établir en Piémont.

Bien que marié à une nièce de Louis XIV, il prend part à la Ligue d'Augsbourg contre la France, qui envahit ses États. Battu à la Bataille de la Staffarda (1690), il envahit le Dauphiné en 1692, mais à nouveau battu à la Marsaille (1693), il doit signer avec Louis XIV une paix séparée en 1696.

Allié de la France au début de la Guerre de Succession d'Espagne, il se joint à l'Autriche en 1703 à la demande de l'Empereur, mais la plupart de ses États sont occupés par le duc de Vendôme. En 1706, aidé par son cousin Eugène de Savoie, il détruit l'armée française qui avait mis le siège devant Turin, il libère le Piémont, envahit la France et, en juillet 1707, attaque Toulon, bloqué par les Anglais de l'amiral Showel; la flotte française se saborde mais, le 23 août, les Savoisiens lèvent leur siège. Une nouvelle défaite lui fait perdre la Savoie. Momentanément brouillé avec l'Autriche en 1709 à qui il reproche de ne pas l'avoir soutenu contre les Français, il garde sa neutralité jusqu'au Traités d'Utrecht (1713) où il finit par faire libérer son Duché de Savoie momentanément occupé par l'armée française, reçevant de surcroît une partie du Milanais et le Royaume de Sicile, ainsi que la titulature royale. Cette île étant trop éloignée pour qu'il puisse la défendre, il négocie en 1720 avec l'empereur Charles VI l'échange du royaume de Sicile contre celui de Sardaigne.

Sous son règne, la Sardaigne connaîtra un gouvernement de type absolu, comme ce fut le cas pour beaucoup de pays d'Europe à cette époque. Il adopte un moment les théories gallicanes développées dans la Déclaration des Quatre articles rédigée par Bossuet en 1682, selon lesquelles le pape n'a qu'une autorité spirituelle et ne peut ni juger les rois, ni les déposer. Sous son règne cette Déclaration sera enseignée dans les séminaires des Etats de de Savoie, jusqu'à leur condamnation romaine.

Il abdique en faveur de son fils le 3 septembre 1730, se retire au château de Chambéry, puis tente de reprendre la Couronne. Son fils l'assigne à résidence au château de Moncalieri où il meurt en 1732

 Sources

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}