Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Je ne suis pas pour les rétentions d'informations, balladez voustranquillement au fil de ce fleuve de vie

J'ai essayé de construire un écheveau qui me semble cohérentsans être dans la juste rigueur historique parfois, intervenez sivos sources sont meilleures, cet arbre doit vivre et fait pour qued'autres s'en servent et soient fiers de leurs racines

Merci à tous ceux de ce site qui m ont laissé vivre cetteélaboration temporelle , vous verrez vos noms cités

La base originale en revient à Maurice DENARIE de Cluses (74)lointain cousin et mon Oncle Abbé et Historien , ClaudeCHATELAIN


Childeric I Des FRANCS SALIENS
Childeric I Des FRANCS SALIENS
Sosa :10 587 968 318 920
(Childeric I (Childeric I De NEUSTRIE)(Childeric I D'AUSTRASIE))


  • Né vers 435 - Cambrai, 59122, Nord, Nord-Pas-de-Calais, France
  • Décédé le 26 décembre 481 (vendredi) - Tournai, 7500, , Hainaut, Belgique,à l'âge d'environ 46 ans
  • Inhumé le 28 décembre 481 (dimanche) - Tournai, 7500, , Hainaut, Belgique
  • Dynastie des Mérovingiens,1° Roi des Francs Saliens de Tongres (Belgique) Roi des Burgondes
2 médias disponibles 2 médias disponibles

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Grands parents paternels, oncles et tantes

 Grands parents maternels, oncles et tantes

 Notes

Notes individuelles

Childéric Ier, mort en 481, fut roi des Francs saliens à partir de 457 ou 458. Son nom, constitué des éléments franciques hild- « combat » et -rīk « puissant », est attesté sous la forme latinisée Childericus. Il est le père de Clovis Ier.

Roi franc en 0458, régnait en Thuringe - Détrôné à cause de sa vie dissolue, doit se réfugier en Thuringe chez Basin de COLOGNE mais rappelé par le peuple en 0463 - Dernier roi païen, il succède à son père Mérovée en 457. La première année de Childéric sur le trône fut celle d'un libertin audacieux qui, se jouant avec une égale impudence et de l'honneur du sexe et du mécontentement des grands, souleva contre lui l'indignation générale et se fit chasser du trône. Obligé de céder à l'orage, il se réfugie en Thuringe mais avec l'espérance du retour. Un fidèle serviteur, Guinomand, devait en préparer les voies et l'instruire de l'instant favorable pour reparaître en lui faisant tenir la moitié d'un anneau rompu dont Childéric emportait l'autre moitié. Son royaume était offert, non à un Franc, mois à un Romain, AEgidius, maître des milices dans les Gaules. Guinomand avait puissamment contribué à cette bizarre élection.Il avait ses vues et se flattait, avec raison, de dégoûter plus facilement ses concitoyens de la domination d'un étranger que de celle d'un prince né et choisi parmi eux. À la faveur du prétendu service qu'il a rendu à ce monarque, ils'insinua aisément dons son esprit, flatta en lui une cupidité indiscrète qui le fit surcharger le peuple d'impôts et l'enhardit enfin à sévir contre les récalcitrants, les mêmes qui s'étaient soulevés contre le roi Childéric. Également habile à capter toute la confiance des mécontents, ilfut le dépositoire de leurs plaintes et, bientôt, l'âme de leurs conseils. C'est alors qu'il leur proposa et qu'il parvint à les persuader de rappeler un prince, mûri par lemalheur et doué de vertus guerrières, dont, chaque jour, pendant sonexil, il avait donné de nouvelles preuves. Childéric I, après huit années d'absence, reçut l'outre moitié de l'anneau ... Il meurt des suites de fièvre.

 Childéric Ier est le premier roi de la dynastie des Mérovingiens dont la filiation est attestée. Les sources littéraires et les recherches archéologiques le définissent à la fois comme un « rex », roi des Francs, et un gouverneur romain de la province de Belgique seconde. Il est l'exemple type d'une élite franque ayant opéré la fusion entre les cultures germano-romaines et païennes des tribus danubiennes. Païen, Childéric avait cependant l'avantage d'être le seul des rois barbares à ne pas être arien, ce qui lui procura l'attention des élites locales et de l'épiscopat. Son tombeau, découvert en 1653, contenait des armes telles qu'une spatha (épée à lame large), une francisque ou encore un scramasaxe. On y a également retrouvé de nombreux bijoux en or, ainsi qu'un paludamentum, le manteau (habituellement de couleur pourpre) porté par les généraux romains
 Grégoire de Tours fait apparaître Childéric Ier dans son récit en 457, lorsque Childéric, qui déshonorait les femmes de ses sujets, provoque la colère de son peuple qui le chasse. Il se réfugie alors en Thuringe pendant huit ans, probablement à partir de 451. Vivant auprès du roi Basin, il séduit la femme de son hôte, Basine, qu'il ramène avec lui lorsque les Francs saliens le réclament sur le trône. Le roi épouse Basine. De ce mariage naît Clovis.
 Avant l'avènement de Childéric, les Francs saliens sont installés depuis 342 comme fédérés à l'intérieur de l'Empire romain, dans le nord de la Gaule, en Toxandrie, entre les marais mosans, au nord de l'actuelle Maastricht, et la forêt Charbonnière. Ils sont dirigés au début du Ve siècle par Clodion. Lors de l'affaiblissement de l'Empire romain, ils tentent d'étendre leur domination sur la Plaine de Flandre et les bords de l'Escaut vers 430-435, puis vers la vallée de la Somme. Mais Ætius les arrête en 448 et compose avec eux. Il confirme leurs annexions à Tournai, Arras et Cambrai. Le rex à leur tête devient un officier romain à la tête des troupes fédérées du secteur qui constituent un pilier de la défense romaine. Des sources littéraires non attestées citent Clodion le Chevelu à la tête des Francs saliens, puis Mérovée et Childéric, mais les relations de filiation ne sont pas prouvées.

D'autres chefferies franques existent : un « royaume » de Cambrai, un royaume de Cararic. Leur première action décisive dans la défense de l'Empire romain s'inscrit dans le soutien à Ætius dans la lutte contre Attila en 451Décès

Le 27 mai 1653, un ouvrier qui travaillait à la démolition d'une maison longeant le cimetière de l'église Saint-Brice de Tournai mit au jour un caveau contenant de nombreux objets précieux : une épée d'apparat, un bracelet torse, des bijoux d'or et d'émail cloisonné avec des grenats, des pièces d'or, une tête de taureau en or et un anneau portant l'inscription CHILDIRICI REGIS (« du roi Childéric »), qui permit d'identifier la tombe. On découvrit également 300 abeilles d'or, que l'on prit d'abord pour des fleurs de lys puis pour des cigales. Selon Michel Rouche, il s'agit bien d'abeilles, car Childéric aurait emprunté lors de son séjour en Thuringe, une coutume adoptée par les Thuringiens soumis aux Huns. La cigale étant un insecte spécifiquement méditerranéen, elle n'est pas présente dans les steppes et les prairies. N'eût été la date tardive, 1669, de la découverte, faite par le Hollandais Jan Swammerdam, du sexe féminin de celui qu'on croyait depuis l'Antiquité être le roi des abeilles, on pourrait spéculer que l'abeille symbolise le matriarcat par l'image de la reine des abeilles « qui pond sans cesse et autour de laquelle gravitent toutes les autres. Incontestablement, la reine procrée sans mâle apparent. Elle affirme sa puissance matriarcale dans l'indistinction sexuelle. »

Notes concernant l'union

Il est difficile de dire si Basine a réellement épousé le roi Basin de Thuringe et, si tel est le cas, quelle a été sa postérité. Basin a bien un successeur homonyme, mais même si ce successeur est fils du premier Basin, rien ne permet de dire si Basine en est la mère. De son mariage avec Childéric, Basine a donné naissance à :

-Clovis Ier (v.466 † 511), roi des Francs, -Alboflède ou Albofledis, baptisée en même temps que son frère, devient religieuse mais meurt peu après. -Lantilde ou Landechildis, mentionnée brièvement par Grégoire de Tours quand elle reçoit le baptême en même temps que son frère. -Audoflède ou Audofledis, mariée en 492 à Théodoric le Grand, roi des Ostrogoths d'Italie.

 Sources

  • Personne: Evelyne FLANQUART, Guy HERLEVEU

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

                                                                             _____|16_sosa Richomer Richimir Ricmer Flavius Richomeres Des FRANCS ca 345-384
                                                   _____|8_sosa Pharamond Des FRANCS 365-414
                                                  /                         ¯¯¯¯¯|17_sosa Ascyla I Ascille Des FRANCS ca 330-414
                         _____|4_sosa Chlodion II Le Chevelu Des FRANCS 387-451
                        /                        \                          _____|18_sosa Chlodio I Clodio Des FRANCS RHENANS 344-398
                       /                          ¯¯¯¯¯|9_sosa Blésinde Des FRANCS RHENANS ca 375-418
                      /                                                     ¯¯¯¯¯|19_sosa Blésinde II D'ALEMANIE ca 350-403
|2_sosa Merovée I Des FRANCS ?412-457
|                    \                                                     _____|20_sosa Chlodio I Clodio Des FRANCS RHENANS 344-398
|                     \                           _____|10_sosa Marcomir Des FRANCS ca 370-399..404
|                      \                         /                         ¯¯¯¯¯|21_sosa Blésinde II D'ALEMANIE ca 350-403
|                       ¯¯¯¯¯|5_sosa Hildegonde Hildegarde De COLOGNE ca 399-450
|                                                \                          _____|22_sosa Lethuoc De LOMBARDIE ca 355
|                                                 ¯¯¯¯¯|11_sosa Aldegonde Hildegonde De LOMBARDIE ca 375-ca 430
|                                                                           ¯¯¯¯¯|23_sosa ? ?
|--1_sosa Childeric I Des FRANCS SALIENS ca 435-481
|                       _____|6_sosa - ASTYRIUS ?380-?450
|                     /
|3_sosa Hatilde Vérica De BELGIQUE ?420
                        \
                         ¯¯¯¯¯|7_sosa - BELGAE