Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Merci de signaler ce que vous considérez comme des erreurs oudes lacunes à [email protected]

Merci aussi de faire référence à ce site si vousutilisez ses données.


André LESORT
André LESORT
 2A 4A


  • Né le 4 janvier 1876 - Rouen, 76000, Seine-Maritime, France
  • Décédé le 29 janvier 1960 - Versailles, 78000, Yvelines, France,à l'âge de 84 ans
  • Inhumé le 1er février 1960
  • Archiviste, directeur des archives de Paris
1 média disponible 1 média disponible

A participé à la Grande Guerre

L'actualité de la guerre au jour le jour
Domicile lors de la mobilisation : Versailles (78)

 Union(s) et enfant(s)

 Notes

Notes individuelles

Après des études secondaires à Beauvais et Paris, André Lesort entre à l’École des Chartes en 1895 et en sort diplômé en 1899.
N’ayant pas la possibilité de recevoir une affectation enviée dans sa Normandie natale à laquelle il est très attaché par sa recherche historique, il accepte des missions en Belgique, en Angleterre et en Allemagne. Il sert ensuite à Cambrai, aux archives municipales (1899-1900), puis à Bar-le-Duc, aux archives départementales de la Meuse (1900-1905).
En 1905, il remplace Paul Parfouru (1846-1905) comme archiviste départemental d’Ille-et-Vilaine à Rennes (1905-1911).
L’année suivante il épouse Jeanne Marie Élisabeth Madelin (1882-1972), sœur du grand historien et académicien Louis Madelin (1871-1956).
En 1912, pour se rapprocher de sa famille, il accepte le poste d’archiviste de Seine-et-Oise à Versailles, poste qu’il occupera jusqu’en 1929 avant de devenir archiviste en chef de Paris et du département de la Seine (1929-1941).
Pendant la Grande Guerre, il est mobilisé le 3 août 1914, comme simple soldat à la 10e section d’infirmiers militaires (SIM) de Rennes. Il reçoit sa première affectation, à l’hôpital complémentaire n°33 de Granville (Manche), dans les fonctions de gestionnaire (directeur administratif).
En octobre 1916, André Lesort est muté à la direction du service de santé de la 10e région militaire de Rennes où on le charge du nouveau bureau des archives.
Il deviendra le « père » des fonds d’archives médico-militaires et sera nommé adjudant avant d'être démobilisé fin 1917 comme père de famille.

 Sources

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre