• Born (? )
  • Deceased in 1710

 Parents

 Spouses and children

 Siblings

 Notes

Individual Note

DESSCENDANTS À DÉVELOPPER
Dans l'ouvrage de J.S.Renier (1879) "Histoire du Ban de Jalhay. Sa commune avec sa Seigneurie et celle de Surister" Première Partie: nous sommes en décembre 1694.
"Le 17, un partisan hollandais, Coppé, y arrivait avec sa bande armée, demandant à avoir de suite de la viande, sinon qu'il ferait tuer lui-même les bestiaux. A cette prétention inattendue, un grand désordre se produisit entre les soldats qui faisaient mine de s'emparer des boeufs et les habitants s'élançant pour les protéger.
La lutte s'engagea terrible, à l'instant de nombreuses victimes jonchèrent le sol, mais l'énergie des habitants l'emporta. Les soldats, obligés à la retraite, furent poursuivis et dans leur fuite tuèrent le fils Jouette. Entre'autres prisonniers ils parvinrent à entraîner le capitane de Jalhay, Gillet Jaspar et l'un des échevins, accourus les premiers à l'appel de secours et enveloppés aussitôt.
Heureusement échange fut possible, ceux de Surister ayant retenu plusieurs des assaillants. L'un d'eux conduit à Jalhay y mourut bientôt de ses blessures.
Les Magistrats portèrent plainte à Toppe, commandant de Maestricht, d'où venaient les dits agresseurs, mais ce fut en vain: les scènes de ce genre étaient alors trop habituelles aux chefs de bandes.
Ordre arriva d'envoyer des pionniers aux fortifications de Grivegnée le 18. Le Bourgmestre, l'échevin Laoureux et le capitaine de Jalhay, Thomas de Vinamont, furent arrêtés sur le chemin de Liège, le 26, et incarcérés pour onze jours à cause de rations arriérées. En même temps on imposait au Ban une réquisition de pionniers pour Huy et Liège, ainsi qu'une livraison de 325 mesures d'avoine. Enfin pour terminer le mois, il fallut envoyer foin et avoine à Limbourg pour les corps armés de Heyden et Margasse qui occupaient cette dite ville et Baelen."
(...)
"Le Bourgmestre Gilles Henkinet, le Mayeur Thiry Darimont, l'achevin Henri Massin et le fils du Capitaine Thomas de Vinamont furent enlevés ensemble le 12 janvier 1696 et enfermés en la maison Latour de Liège.
Le 1er janvier 1695, le susdit Copé, avec un grand nombre d'hommes, osa reparaître à Jalhay pour y loger et tirer argent. Le 7, 200 soldats de même arme les y rejoignirent; le 11 de nouveaux venus enlevèrent Henri Massin et le fils du capitaine. Celui-ci, rassemblant tout ce qui lui restait, courut délivrer son enfant et l'autre prisonnier fut ruiné par sa rançon, pourtant il n'était pas au terme de ses épreuves.
Aussitôt libéré, des troupes nouvelles se présentèrent en exécution, le 16 février, le saisirent à leur tour et avec les plus affreuses menaces le sommèrent de s'exécuter de même qu'avec leurs devanciers. Cet infortuné, à bout de ressources et de protestations, forcé de présenter une valeur quelconque à ces spoliateurs impitoyables, alla prendre son fils encore bien jeune et leur présenta en disant : "voilà mon seul et unique bien". Ils emmenèrent l'enfant et avec lui Henri Darimont, jusqu'à payement de la somme fixée."

 Sources

  • Individual: Katia Homerin-geneanet

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Family Tree Preview

Jean (Jehan) de VINAMONT (DE VINALMONT)  Anne GROULAR ca 1545-1621 Jean BLANCHETESTE Anne HAUTENONNE
||||






||
Thomas de VINAMONT (DE VINALMONT) ca 1580-1660 Marie BLANCHETESTE †1691/
||



|
Thomas de VINAMONT (DE VINALMONT) †1710