Message to visitors

close

Bonjour a tous! Ce site présente la généalogie SAILLEZ et familles apparentées (URBAIN, VILAIN, DESTREBECQ, DIEU, COX, FARCY, BAMPS...). Bienvenue a tous ceux qui s'intéressent à cette généalogie. Revenez la consulter de temps en temps, cette base va progressivement se développer !  Merci aux autres personnes pour l'aide qu'ils pourraient apporter pour compléter les inconnues.

Pour élaborer cet arbre, beaucoup de documents ont été consultés, principalement sur Internet (entre autres : Wikipédia, Les ancêtres de Charlemagne de Ch. Settipani, Historical Memory of the first Race of Ancestry, Le cercle médiéval, Royaume Europe) et les arbres en ligne (dont Jean-Pierre Fayeulle, Henri Pichot)

 

 

 Family Book



 Parmi mes ancêtres (Moyen Age), on retrouve des échevins et des ammans. (Bruxelles, Uccle, ...)


Il faut savoir qu'au Moyen AgeAyant acquis de nouveaux droits, les villes bénéficient d’une grande autonomie. Elles deviennent des Etats dans l’Etat : Elles ont elles-mêmes des vassaux Elles étendent leurs lois et leur juridiction sur les petites villes et le plat-pays environnant.Les plus grandes communes obtiennent le droit de surveiller les institutions charitables de nommer les curés de leurs paroisses d’organiser un enseignement municipal ; dans plusieurs villes, la bourgeoisie enleva la direction de certaines écoles au clergé et à son délégué, l’écolâtre de porter des armes lorsque leurs bourgeois voyagent

Mais les bourgeois obtiennent surtout le droit de s’administrer eux-mêmes, même si le seigneur garde un pouvoir de contrôle par l’intermédiaire de son délégué.

Les échevins rendent la justice et s’occupent de l’administration de la commune. En matière de justice, les communes abandonnent définitivement les méthodes barbares de la procédure et du droit pénal des Francs. Elles admettent désormais : la poursuite d’office la procédure publique le serment judiciaire la preuve par témoin.

Néanmoins, la torture et des pénalités atroces resteront en vigueur jusqu’à la fin de l’Ancien Régime.

Les échevins sont souvent désignés par le seigneur, mais seuls les riches bourgeois sont choisis pour remplir cette fonction interdite aux artisans.

Le représentant du prince, était chargé de : Veiller à l’exécution des sentences Exercer des pouvoirs de police Contrôler le paiement des aides que la ville s’engageait à fournir annuellement au souverain. Cette obligation, ainsi que celle de fournir une aide militaire limitée, étaient les seules charges qui pesaient encore sur les villes.

On le nommait : Grand bailli en Flandre Margrave à Anvers Ecoutète à Malines Amman à Bruxelles Chef-mayeur à Liège


Index