François MOULIN
François MOULIN
  • Né le 16 mai 1894 - Quélern Plourin-lès-Morlaix, 29207, Finistère, Bretagne, France
  • Décédé le 24 juin 1915 - Meuse,à l'âge de 21 ans
  • Charron
4 médias disponibles 4 médias disponibles

A participé à la Grande Guerre, mort le 24/06/1915

Que s'est-il passé ce jour là ?
Domicile lors de la mobilisation : Plourin-lès-Morlaix (29)

 Parents

 Fratrie

 Notes

Notes individuelles

François est charron en 1914 et mesure 1.62 m. Il sait lire et écrire. Il a les cheveux châtains et les yeux gris. Il est incorporé à 20 ans le 7 septembre 1914 au 71 ème régiment d'infanterie. Le 2 février 1915 il passe au 71 ème régiment de marche. Il décède à 21 ans et un mois aux Eparges, tué à l'ennemi.La bataille des Éparges, ou bataille de Combres pour les Allemands, est une série de combats pour la maîtrise de la crête des Éparges opposant la 12e division d'infanterie de la 1re Armée française à la 33e division d'infanterie allemande du 17 février au 5 avril 1915 au cours de la Première Guerre mondiale.Ces combats se sont déroulés dans des conditions extrêmement difficiles sous la pluie, la neige, dans la boue. L'infanterie des deux camps a dû rester pendant de longues semaines sous les coups de l'artillerie. L'armée française tente au cours de plusieurs assauts de conquérir la crête, après des pertes très lourdes des deux côtés, les Français arrivent à prendre pied sur la crête sans pouvoir en déloger totalement les Allemands.

Cette bataille est l'une des premières à présenter de nombreuses caractéristiques qui se révèleront classiques de la première guerre mondiale : une durée de plusieurs semaines, des séries d'attaques, contre-attaques avec de nombreuses pertes pour des gains territoriaux faibles voire nuls. Elle annonce les batailles de Verdun et de la Somme.OFFENSIVE DE JUIN 1915Le 12 juin 1915, le 71ème occupe le secteur de Chanteclerc. Le 3ème bataillon en premièreligne, le 2ème en soutien, le 1er Saint-Nicolas.L’offensive est reprise le 16 juin. A 12 h. 14, après préparation d’artillerie, le 1er bataillon,commandé par le chef de bataillon DE GOUVELLO, attaque les organisations allemandes deChanteclerc. En un bond les unités de tête atteignent la première ligne ennemie, tuent lesoccupants, progressent sur tout le front, mais elles sont arrêtées dans leur avance par lesréserves allemandes qui accourent pendant qu’un barrage très violent disperse les vaguesd’assaut formées par les 7ème et 6ème Cies.Dans les premières lignes allemandes, un combat à mort s’engage. Nos hommes à bout demunitions se défendent à coups de crosse, à la baïonnette. Assaillis de toutes parts, ilssuccombent après une heure de lutte sous le nombre. Seul, le capitaine HOUDUS avecquelques hommes peut regagner nos lignes.L’attaque reprise le 17 au matin par le 3ème bataillon ne fait qu’augmenter les sacrifices :21 officiers et 705 hommes.Ces belles qualités déployées par le régiment et dignes d’un meilleur sort, contribuent aumoins à faciliter la tâche des autres divisions attaquant à notre gauche.Le 1er bataillon en entrer est cité à l'ordre du 10ème C. A." S’est porté avec un entrain admirable à l’assaut des tranchées allemandes de 1ère ligne,s’en est emparé, les a organisées sous la direction calme et froide de ses officiers, dontplusieurs étaient blessés grièvement. A soutenu pendant une heure une lutte très rude et corpsà corps contre un ennemi nombreux qui l’attaquait de face et de flanc. A fait preuve d’uneténacité et d'un esprit militaire remarquables. " (Signé Wirbel).Le 17 juin au soir, le 48ème relève le 71ème qui se rend au repos à Duisans, d’où il remontedans le secteur de Chanteclerc le 27 juin jusqu’au 3 juillet.Après quelques jours de répit à Agnez-les-Duisans, Duisans et Habarcq, le secteur sud de

Naissance

son papa 33 ans est forgeron à Quélern, sa maman 27 ans ménagère

Décès

tué à l'ennemi au bois haut, route de Mouilly aux épargesMeuse.

 Sources

  • Personne: fiche matricule 1302 classe 1914
  • Naissance: acte 32 Plourin 1898

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Francois Marie MOULIN 1817-1879 Jacquette GUEDON 1816-1891 portrait
sosa CLAUDE DERRIEN 1839-1882
 portrait
sosa FRANCOISE COTTY 1834-1925
||||






||
Constance Marie MOULIN 1860-1933 portrait
Marie Louise DERRIEN 1866-1931
||



|
portrait
François MOULIN 1894-1915