Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Bienvenue dans la base desfamilles DARDENNE/THIBAUT - GIOT/PETIT - GOBERT/HENRIET -CHEVALOT/PIQUART - LAINE/ANTOINE - BRAUN/LEGRAND La familleDARDENNE récente est originaire du Pas-de-Calais, la famille GIOTdes Ardennes françaises et belges, la famille GOBERT de la Meuse etde Belgique, la famille CHEVALOT de la Marne et les PIQUARD de laprovince du Luxembourg en Belgique.

La branche THIBAUT (Sophie Paulinefemme de DARDENNE Achille) descend des comtes d'ARDENNE (Belgique &Luxembourg) et de Charlemagne.

Cette base dépasse maintenant lecercle de ma famille. Elle s'est enrichie de recherches pour descousins ou des amis. Elle est maintenant concernée par l'Histoirede l'Europe, et notamment les têtes couronnées. 

Si vous faites des recherches dansmon arbre et trouvez votre bonheur merci de me le faire savoir.Surtout si vous êtes cousin.


couronné pape le 12 février 1049 sous le nom de Léon IX

  • Né le 27 juin 1002 julien
  • Décédé le 19 avril 1054 julien - Rome, Lazio, ITALIE,à l'âge de 51 ans
  • Pape Léon IX

 Parents

 
  • Hugues Ou Hugo IV Raucus DE NORDGAU d' EGUISHEM, comte d'Eguisheim , puis comte du Nordgau; il est également comte de Dabo (Dachsbourg à l'époque, ou encore Dagsburg en allemand) du chef de sa femme - Comte d'Eguisheim et du Nordgau, Père du Pape Léon IX 968-1048
  • Écuyer escuyer
  •  Fratrie

     Demi-frères et demi-sœurs

    Du côté de Helwige Hellwig Heilwige de Nordgau D'ARDENNE (WIGERICIDES), Comtesse de Dagsbourg , née vers 935 julien, décédée le 18 décembre 992 julien à l'âge d'environ 57 ans
    (afficher)

     Événements


     Notes

    Notes individuelles

    Saint Léon IX, né Bruno d'Eguisheim-Dagsburg (en français Eguisheim-Dabo)1 à Eguisheim2 le 21 juin 1002 et mort à Rome le 19 avril 1054, est un pape du Moyen Âge central. Issu de la haute noblesse d'Alsace et évêque de Toul, il fut nommé pape par l'empereur germanique et accepté par le clergé de Rome. Il fut couronné pape le 12 février 1049 sous le nom de Léon IX. Grand voyageur, il œuvra activement pour la paix. Son pontificat fut marqué par le début de la réforme grégorienne. Reconnu commesaint par l'Église catholique, il est liturgiquement commémoré le 12 avril. Une statue de Léon est présente dans le village d'Eguisheim, et une chapelle, dont la porte est surmontée d'une autre petite statue de celui-ci, porte son nom. Son nom futaussi donné à une église et à une école, à Nancy, en France3 ainsi qu'à la chapelle sise sur le promontoire dominant le village de Dabo en Moselle.

    Né à Eguisheim (terres paternelles où un oratoire lui est consacré).

    Son père, Hugues IV de Nordgau, est de la famille des comtes du Nordgau, seigneurs d'Eguisheim. Bruno est un membre de la très haute aristocratie : sa famille se rattache par sa mère, Heiwige, fille du comte de Dabo, aux Carolingiens de Francie occidentale et par son père aux rois de Germanie. Dans la parenté de Bruno figurent aussi bien des comtes de Reims que des évêques de Langres et de Metz ; il est le cousin des empereurs Conrad II le Salique et Henri III4.

    Ses parents construisirent deux abbayes : à Woffenheim (Sainte-Croix-en-Plaine), à l'Oelenberg (Reiningue) et, vers 1029, le château du Wahlenbourg, au Drei-Exen (Husseren-les-Châteaux).

    À l'âge de cinq ans, il est confié à l’évêque Berthold de Toul pour être éduqué à l'école de la cathédrale où il se montre très doué4. Il entre jeune dans le chapitre de la cathédrale. Il est marqué par la réforme de Gorze.

    Après la mort de son tuteur, il est appelé à la cour de son cousin Conrad II le Salique (1024-1039), qui soutient la réforme monastique. Il est diacre en 10257. En 1026, il commande les troupes levées à Toul pour une campagne en Lombardie.

    À la mort de l'évêque Hermann de Toul, alors qu’il n'a que 24 ans, il est proposé par le clergé avec le soutien de Conrad comme son successeur et le 23 mai 1026, il est consacré par l’archevêque Poppon de Trèves.

    Pendant la vingtaine d'années que dure cet épiscopat, Bruno lutte contre le nicolaïsme et la simonie. Il s'inscrit dans le mouvement réformateur promu par Cluny et Gorze. Il recrute parmi les représentants de ce courant ses collaborateurs. C'est en1048 qu'il remarque Hildebrand (futur Grégoire VII) et l'attache à lui. Il impose à son entourage et lui-même un train de vie humble et pieux, se comportant en moine bénédictin et donnant ainsi exemple aux abbés de son évêché8. À force d'énergie, il obtient l'assainissement moral des abbayes de son évêché.

    Il reste fidèle à l'empereur et va plaider sa cause devant Robert le Pieux pour la succession du royaume de Bourgogne, où Conrad II, qui a hérité de Rodolphe III mort sans enfants, est contesté par Eudes de Champagne qui a, lui, le soutien des Italiens8. Il arrive avec succès à ménager la paix entre les deux souverains.

    Sa renommée franchit largement les frontières de la Lorraine.

    L'autorité de l'empereur est faible sur ses vassaux et pendant le règne d'Henri III, les comtes de Tusculum sont issus d'une puissante famille romaine laquelle, habituée à faire élire le pape, tente de reprendre ses prérogatives. Critiquant la faible moralité des papes désignés par l'empereur, elle fait élire un pape concurrent, obligeant l'empereur à intervenir militairement, à réunir un grand concile le 20 décembre 1046 pour démettre les papes concurrents8. Mais cela ne suffit pas, coup sur coup deux papes désignés par l'empereur sont assassinés (Clément II et Damase II). Henri III doit impérativement désigner un pape dont la moralité ne puisse être mise en doute et suffisamment habile pour gagner la confiance des Romains. Bruno, après son brillant ministère à Toul, est le candidat idéal. Pour se faire accepter, il ne doit cependant pas être le candidat désigné par l'empereur, il se rend en pèlerinage dans la Ville sainte et demande humblement aux Romains de ne l'élire que s'il leur convient8. Il est alors intronisé sous le nom de Léon IX (en mémoire de Léon le Grand, qui avait affirmé la primauté de l'évêque de Rome en tant que successeur de Pierre4) le 1er février 1049

    Wikipedia

     Aperçu de l'arbre

    Hugo Iii Raucus L'Enroué DE NORDGAU, comte du Nordgau alsacien 930-/986 Berlinda D'ORTENBOURG, de LORRAINE, de BELEREN ca 950- Ebberhardt (Éberhardt Ou Évrard) IV D'ARDENNE (WIGERICIDES), Comte du Nordgau alsacien 968 - comte de Basse-Alsace , graf von Hohenburg, graf von Nordgau ca 910-973 Luitgarde Liutgarde Liutgarde, D'ARDENNE (WIGERICIDES), Comtesse palatine ca 910-960
    ||||






    ||
    Hugues Ou Hugo IV Raucus DE NORDGAU d' EGUISHEM, comte d'Eguisheim , puis comte du Nordgau; il est également comte de Dabo (Dachsbourg à l'époque, ou encore Dagsburg en allemand) du chef de sa femme - Comte d'Eguisheim et du Nordgau, Père du Pape Léon IX 968-1048 Helwige Hellwig Heilwige de Nordgau D'ARDENNE (WIGERICIDES), Comtesse de Dagsbourg ca 935-992
    ||



    |
    Bruno D'EGUISHEIM-DAGSBOURG, couronné pape le 12 février 1049 sous le nom de Léon IX 1002-1054