Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Bienvenue dans la base desfamilles DARDENNE/THIBAUT - GIOT/PETIT - GOBERT/HENRIET -CHEVALOT/PIQUART - LAINE/ANTOINE - BRAUN/LEGRAND La familleDARDENNE récente est originaire du Pas-de-Calais, la famille GIOTdes Ardennes françaises et belges, la famille GOBERT de la Meuse etde Belgique, la famille CHEVALOT de la Marne et les PIQUARD de laprovince du Luxembourg en Belgique.

La branche THIBAUT (Sophie Paulinefemme de DARDENNE Achille) descend des comtes d'ARDENNE (Belgique &Luxembourg) et de Charlemagne.

Cette base dépasse maintenant lecercle de ma famille. Elle s'est enrichie de recherches pour descousins ou des amis. Elle est maintenant concernée par l'Histoirede l'Europe, et notamment les têtes couronnées. 

Si vous faites des recherches dansmon arbre et trouvez votre bonheur merci de me le faire savoir.Surtout si vous êtes cousin.


grande-duchesse de Russie puis , par son mariage, reine des Hellènes et princesse de Danemark

  • Née le 3 septembre 1851 - Saint-Petersbourg, RUSSIE
  • Décédée le 18 juin 1926 - Rome, Lazio, ITALIE,à l'âge de 74 ans

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Notes

Notes individuelles

Olga Constantinovna de Russie (en russe : ????? ?????????????? ???????? / Olga Konstantinovna Romanova et en grec moderne : ???a t?? ????da? / Olga tis Elládas), grande-duchesse de Russie puis, par son mariage, reine des Hellènes et princesse de Danemark, est née le 3 septembre 1851 (22 août C.J.) au palais de Pavlovsk, à Saint-Pétersbourg, en Russie, et est morte le 18 juin 1926 à Rome, en Italie. C’est un membre de la dynastie des Romanov, une reine de Grèce (entre 1867 et 1913) et une régente de ce pays (du 18 novembre au 11 décembre 1920).

Fille du grand-duc Constantin Nikolaïevitch de Russie et de la grande-duchesse Alexandra de Saxe-Altenbourg, elle passe une enfance dorée entre Saint-Pétersbourg, la Pologne et la Crimée. Elle épouse, à l’âge de seize ans, en 1867, le roi Georges Ier de Grèce et l’accompagne dans son nouveau pays. Dans le royaume hellène, Olga s’adapte d’abord difficilement. Très vite, elle s’engage cependant dans le travail social et fonde plusieurs hôpitaux et centres d’aide aux démunis. Elle soutient également son époux, dont le règne est ponctué par différents conflits avec l’Empire ottoman. La souveraine met par ailleurs au monde une nombreuse famille, dont elle passe beaucoup de temps à s’occuper.

En 1913, Georges Ier de Grèce, l'époux d'Olga, est assassiné par un anarchiste. Désormais reine douairière, elle ne tarde pas à retourner en Russie. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, elle met en place un hôpital militaire dans le Palais de Pavlovsk, qui appartient à sa famille. Mais quand la Révolution russe se produit en 1917, elle se retrouve prisonnière dans le château et il faut l’intervention de l’ambassade du Danemark pour que les Bolcheviks l’autorisent enfin à quitter sa terre natale. Une fois à l'abri, Olga ne peut retourner en Grèce où son fils, le roi Constantin Ier, vient d’être déposé. Elle s’installe donc en Suisse, où résident désormais la plupart de ses enfants et petits-enfants, et c’est seulement en 1920 qu’elle peut rentrer à Athènes. Le pays est alors plongé dans la guerre gréco-turque de 1919-1922 et l’instabilité politique causée par la mort sans héritier du roi Alexandre Ier permet à la souveraine d’être nommée régente en attendant le retour de Constantin Ier sur le trône. Cependant, la défaite des Grecs face aux troupes de Mustapha Kemal conduit la famille royale à un nouvel exil et Olga passe les dernières années de son existence entre le Royaume-Uni, la France et l’Italie.

Olga Constantinovna est le deuxième enfant et la fille aînée du grand-duc Constantin Nicolaevitch de Russie (1827-1892) et de son épouse la princesse Alexandra de Saxe-Altenbourg (1830-1911), devenue, après sa conversion à l’orthodoxie, la grande-duchesse Alexandra Iosifovna de Russie.

Par son père, Olga est la petite-fille du tsar Nicolas Ier de Russie (1796-1855) et de la tsarine née Charlotte de Prusse (1798-1860) tandis que, par sa mère, elle a pour grand-père le duc Joseph Frédéric de Saxe-Altenburg (1789-1834).


La famille royale hellène lors d'un voyage du grand-duc Paul Alexandrovitch de Russie à Athènes, à la fin des années 1880. Sur la photo, on peut voir, de gauche à droite, le prince Nicolas, la princesse Marie (assise par terre), la reine Olga, le diadoque Constantin (debout au milieu), le grand-duc Paul Alexandrovitch (avec un petit chien sur les genoux), la princesse Alexandra, le roi Georges Ier et le prince Georges.
La grande-duchesse a également la particularité généalogique d’être une descendante, en ligne matrilinéaire, de l’impératrice byzantine Euphrosyne Doukaina Kamatera (v. 1155-1211) et de son époux Alexis III Ange (1195-1203).

Le 27 octobre 1867, elle épouse, à Saint-Pétersbourg, le roi Georges Ier de Grèce (1845-1913), lui-même fils du roi Christian IX de Danemark (1818-1906) et de son épouse la princesse Louise de Hesse-Cassel (1817-1898).

De cette union naissent huit enfants :

Constantin Ier de Grèce (1868-1923), roi des Hellènes (1913-1917 puis 1920-1922), qui naît dix mois après le mariage de ses parents et qui épouse la princesse allemande Sophie de Prusse (1870-1932) ;
Georges de Grèce (1869-1957), prince de Grèce et de Danemark et Haut Commissaire de la Crète autonome (1898-1906), qui épouse la princesse française Marie Bonaparte (1882-1962) ;
Alexandra de Grèce (1870-1891), princesse de Grèce et de Danemark, qui épouse le grand-duc Paul Alexandrovich de Russie (1860-1919) ;
Nicolas de Grèce (1872-1938), prince de Grèce et de Danemark et gouverneur de Thessalonique, qui épouse la grande-duchesse Hélène Vladimirovna de Russie (1882-1957) ;
Marie de Grèce (1876-1940), princesse de Grèce et de Danemark, qui épouse, en premières noces, le grand-duc Georges Mikhaïlovich de Russie (1863-1919) puis, en secondes noces, l’amiral Periklís Ioannídis (1881-1965), gouverneur du Dodécanèse ;
Olga de Grèce (1880-1880), princesse de Grèce et de Danemark ;
André de Grèce (1882-1944), prince de Grèce et de Danemark, qui épouse la princesse Alice de Battenberg (1885-1969) ;
Christophe de Grèce (1888-1940), prince de Grèce et de Danemark, qui épouse, en premières noces, la roturière américaine May « Nancy » Stewart Worthington Leeds (1878-1923) devenue, après sa conversion à l'orthodoxie, la princesse Anastasia de Grèce, puis, en secondes noces, la princesse française Françoise d’Orléans (1902-1953).
À travers ses enfants, Olga possède actuellement une nombreuse descendance européenne mais la souveraine est également l’ancêtre de plusieurs personnalités américaines de renom comme l’ancien maire de Palm Beach Paul Ilynsky (1928-2004), l'ex-officier de la CIA David Chavchavadze (1924) ou l’actrice Catherine Oxenberg (1961).

 Sources

  • Naissance, décès:
    - Wikipedia - Internet document -
    - Import GEDCOM du 30 octobre 2021 - DARDENNE NEW - Fichier : DARDENNE 20211030.ged -
  • Union: Import GEDCOM du 30 octobre 2021 - DARDENNE NEW - Fichier : DARDENNE 20211030.ged

 Aperçu de l'arbre

  Joseph-Frédéric DE SAXE-ALTENBOURG, duc de Saxe-Altenbourg de 1834 à 1848 (il abdique en faveur de son frère). 1789-1868 Amélie DE WURTEMBERG (VON WÜRTTEMBERG) †1848
||



|
Constantin Nikolaïevitch Romanov DE RUSSIE 1827-1892 Alexandra DE SAXE-ALTENBOURG 1830-
||



|
Olga Constantinovna DE RUSSIE, grande-duchesse de Russie puis , par son mariage, reine des Hellènes et princesse de Danemark 1851-1926