Infobericht aan bezoekers

close

If you see an error, please report it to me. / Si vous voyez une erreur, n'hésitez pas à me la signaler.

Suite à la refonte des AD59, certains numéros d'image sont probablement devenus obsolètes, je règlerai cela au fur et à mesure de l'avancement de la mise en ligne des registres.

 

 Familiekroniek



 Un nom français, une famille franco-belge, des origines multiples


Je suis un homme de la vingtaine, de double-nationalité Franco-Belge. Je suis né en région bruxelloise d'un père franco-belge et d'une mère belge. Longtemps, on m'avait dit qu'une de mes arrière-grand-mères, Marthe POLNECQ, était Polonaise, et que j'avais également des origines anglaises. Cela m'avait déjà donné envie de connaître mes origines, mais le véritable déclic fut lors de mon adolescence, à la fin de l'année 2014. Depuis cette lancée, je n'ai plus arrêté de faire des recherches, d'abord maladroites comme tout débutant. J'ai découvert bon nombre d'origines, de lieux, de métiers et de noms. Mes ancêtres étaient dans tous les rangs sociaux de l'époque : indigents, modestes, bourgeoisies et nobles.

Samenvatting

 1 - Mon arbre

 1.1 - Descendances

Pour les fiches ayant comme prénom "Descendance", cela veut simplement dire que le couple a eu des enfants mais dont les prénoms me sont inconnus pour diverses raisons.
  • Descendance BOURGOIS-BEREST, mentionnée, sans prénoms, dans un PDF parlant d'Omer Cyrille BOURGEOIS, qui était alors centenaire jusqu'à sa mort en 2012
  • Descendance LAWRENCE-CAMBY, le faire-part de décès de James LAWRENCE parle d'enfants, sans donner de prénoms

 1.2 - Mes recherches

 1.2.1 - Actuelles

Mes recherches actuelles tournent autour de mes origines Lorraines et de l'ascendance de mes cousins descendant de ma plus vieille ancêtre en lignée cognatique : Barbe HÉRAUX (c. 1637-1722), ayant vécu à Thieusies, situé entre Mons et Soignies, et dont la descendance s'est éparpillée en Belgique, en France, en Suisse, aux Pays-Bas, en Allemagne, aux États-Unis (états de New York et Floride), au Québec et en Nouvelle-Zélande.

 1.2.2 - Les cas anglais

Bien que les recherches anglaises sont accélérés par le fait qu'on recherche en fonction du nom et non du lieu, sur FamilySearch, elles restent compliquées par le manque d'information des registres paroissiaux, pas de parrain ni de marraine, le nom de la mère est souvent omis, les actes de mariages sont rarement filiatifs et les actes de sépultures indiquent très rarement l'âge et pratiquement jamais le lieu d'origine. Pour les prénoms et noms de famille peu courants, cette difficulté ne pose que peu de problème, mais dans le cas de prénoms et noms de famille très répandus, il est quasiment impossible de continuer plus loin. Par exemple, on peut trouver un John Smith marié en 1785 à Liverpool, mais il peut exister une dizaine de John Smith nés entre 1740 et 1773 dans les alentours de Liverpool.

Les registres d'état civil, donc après 1837, ne sont pas consultables en ligne malheureusement, seules les listes d'enregistrements sont librement consultables, mais ils ne donnent qu'une marge de 3 mois, les certificats en eux-mêmes doivent être demandés au lieu d'enregistrement contre une certaine somme. Les filiations peuvent être alors prouvés avec les recensements, librement consultables à l'exception des recensements d'après 1911, ou avec les mariages religieux souvent filiatifs à cette période, mais seul le nom du père des deux conjoints sont inscrits, la mère est omise, même si elle est encore vivante.

 1.3 - Les sources

Sur mon arbre généalogique, les sources sont, à l'heure actuelle, en train d'être ajoutée progressivement.

Dans le cas d'une source menant à un acte, je mets toujours le site (AD avec le nom du département, Archives de l'État Belge, ou bien FamilySearch) sur lequel j'ai consulté l'acte en question. Pour les registres paroissiaux, la paroisse est indiquée si la ville ou le village possède plusieurs paroisses (Par ex. : Liège possède 41 paroisses). Pour les "grands" nobles, la source est très souvent Wikipédia.

Dans le cas d'une fiche sans sources, l'information peut être remise en question. S'il y a une source forte, l'information a plus de chances d'être vraie. Ce que j'appellerais les sources faibles sont les sources menant vers d'autres arbres (internes ou externes à Généanet), tandis que les sources fortes sont, de mon point de vue, celles qui mènent vers des actes de l'état civil et paroissiaux, ainsi que vers des documents généalogiques fiables. Mais une information sourcée n'est pas forcément vraie, donc si vous prenez une information de mon arbre, prenez le temps de vérifier (si possible) l'information avant de la mettre sur votre arbre. Si l'information est fausse, il est préférable de me le signaler pour que je puisse corriger.

Si la source indiquée est "Source familiale" (comme pour le décès de mon arrière-grand-père, Ernest CAILLOUX), cela signifie que l'information m'a été donnée de façon orale, sans consultation de l'acte. Si seulement "Copie de l'acte de..." est indiquée pour les informations ayant moins de cent ans, cela signifie que je suis en possession d'une copie conforme de l'acte (comme dans le cas de mes arrières-grands-parents, Maurice GUILMOT et Elizabeth CHAMBERLAIN, où les actes de décès m'ont respectivement prouvé et débloqué les branches)

Pour les sources venant des archives de l'État Belge, je rajoute un lien vers l'acte dans les notes si j'ai mis du temps pour trouver la numérisation (par ex: le mariage entre Claude Robert Théodore de RONNET et Marie Anne Louise de RONNET)

En cas de doutes d'une information indiquée, j'indique toujours le doute dans les notes, ainsi dans le cas d'un grand nombre d'homonymes dans une même commune sur une petite tranche d'années. ll est parfaitement possible qu'un doute persiste longtemps.

Si aucune source n'est renseignée, les informations des nobles viennent de la base Roglo ou de Wikipédia et celles de mes origines Anglaises viennent de FamilySearch. Quant aux fiches Québécoises, les informations viennent du site "Généalogie du Québec et d'Amérique française" (https://www.nosorigines.qc.ca/genealogie.aspx?lng=fr)

 2 - Cas de FamilySearch

Pour éviter des recherches longues pour retrouver les documents, je met ici les liens utiles pour les archives de l'état civil belge pour les neufs anciennes provinces (elles sont passées à dix provinces qu'en 1995). Mais pour la province de Namur, il faut utiliser les catalogues pour les actes entre 1796 et 1900. (Note : les catalogues peuvent être utilisés pour les actes entre 1900 et 1919 - voire 1920 pour les mariages et décès - dans le cas de certaines communes).

 2.1 - Cas particuliers

 2.1.1 - Provinces flamandes

Pour les provinces flamandes, il est conseillé de connaître ces termes suivant :
  • Geboorten (Naissances)
  • Huwelijken (Mariages)
  • Overlijden (Décès)

À l'exception de la période 1796 à 1817 (ou 1818 selon les communes), les actes sont écrits en flamands, et il peut être nécessaire d'utiliser un logiciel de traduction si vous ne comprenez pas le néerlandais.

 2.1.2 - Bruxelles

L'actuelle région de Bruxelles-Capitale étant officiellement bilingue, certains actes sont écrits en flamand, d'autre en français, selon la langue parlée par la ou les personnes concernées par l'acte (pour les locuteurs étrangers (Allemands, Anglais, etc.), le français est de mise, l'administration belge utilisant de facto le Français.

 2.2 - Liens

 2.2.1 - Brabant

 2.2.2 - Flandre

 2.2.3 - Wallonie


Index van de pagina's