Jean-Christophe Colin de Verdière
  • Né le 18 janvier 1754 - Paris
  • Décédé le 18 octobre 1806 - Sonderhausen, Allemagne , à l’âge de 52 ans
  • Garde-du-Corps de Monsieur, frère du Roi, Général de Division, Chevalier de Saint-Louis, Commandant de la Légion d'Honneur, Chevalier Grand-Croix de l'Ordre du Lion de Bavière
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Notes

Notes individuelles

Engagé volontaire au régiment du Mestre de Camp Général comme Dragon: le 1er avril 1767. Surnuméraire aux Gardes du Corps du Roi: 15 décembre 1770. Garde du Corps et Ecuyer Instructeur aux Gardes du Corps de Monsieur: 1er avril 1771. Capitaine aux Hussards de Lauzun: 18 septembre 1778. Lieutenant-Colonel de la Cavalerie Parisienne: 6 septembre 1789, et chargé de la formation de ce Corps. Colonel breveté du Roi dans la Cavalerie nationale parisienne: 14 novembre 1789. Réformé avec pension: 12 août 1792. Général de Brigade, 1er instructeur de l'Ecole d'Equitation: 13 juin 1795. Servit au 13 vendémiaire en repoussant les insurgés du Pont de la Concorde: 5 octobre. Désigné pour l'armée d'Italie: 28 septembre 1796. Maintenu dans la 17ème Division Militaire: 4 décembre. Commandant la Place de Paris: 14 août 1797. Autorisé à porter les marques distinctives du Grade de Général de Division et à en toucher les appointements: 26 mai 1798. Général de Division: 5 février 1799. Commandant de la 15ème Division Militaire: 22 juillet. Commandant les côtes de la Manche sous Hédouville: septembre 1799. Remplacé par Hatry et employé des troupes stationnées en Batavie: 18 novembre 1799. Admis au traitement de réforme: 30 décembre 1799. Remis en activité à l'armée du Rhin: 24 mars 1800. Compris comme Général de Brigade dans l'organisation de l'Etat-Major du 29mars 1801. Mis en non-activité le 23 septembre 1801. Employé dans la 22ème Division Militaire: 23 septembre 1802. Commandant de la Légion d'Honneur: 14 juin 1804. Nommé Commandant de la Cavalerie Légère du 4ème Corps mais sa nomination fut rapportée le 5 septembre 1805. Commandant de la 3ème Brigade de la 4ème Division de Dragons (Bourcier) à la Grande-Armée: 21 septembre. Détaché pour commander le dépôt de grosse Cavalerie Harburg: 8 octobre. Avait rejoint la 4ème Division de Dragons au 2 décembre 1805. Chevalier Grand-Croix de l'Ordre de du Lion de Bavière: 1806. Commandant la 1ère Brigade de la 2ème Division de grosse cavalerie (d'Hautpoul): septembre 1806. Mort à Sanderhausen (principauté de Scwarzbourg), Allemagne.

Le citoyen Genéral Verdière, ancien aide-de-camp du Général Buonaparte , reçut l'ordre d'arrêter la commission des inspecteurs ; pour ce, il s'est transporté à ladite commission avec une force suffisante, pour éviter tout inconvénient. Arrivé au lieu de leur séance, il leur signifie l'ordre qu'il avait reçu de les conduire dans la tour du Temple. Tous se sont écriés qu'ils périraient plutôt que de sortir, ce qu'ils ont dit en se découvrant la poitrine, et vomissant des injures, telles que celle-ci: ll y a longtemps que vous cherchez des victimes ; eh bien I frappez. Le Général leur répondit : Citoyens , nous ne sommes point ici pour vous insulter, mais pour mettre à exécution l'ordre que je viens de vous exhiber. Ils persistèrent, en disant au Général de porter leur réponse à ceux qui l'avaient envoyé. Le Général leur fit connaitre combien la cause des amis de la liberté était basée sur l'humanité, en dépêchant son aide-de-camp, qui revint peu après, chargé de rendre ces propres expressions : Dites-leur que si sous deux heures ils ne sont pas rendus à leur destination, j'irai les y conduire. Rovère, Bourdon entrèrent en furie , en vomissant des injures. Bourdon voulut se jeter sur une arme ; Willot arracha l'habit d'un vétéran nommé Groler, mais il céda aux représentations d'un de ses collègues, et dit : Eh bien marchons. Bourdon en fut quitte pour son habit déchiré ; ils furent tous mis dans des voitures et conduits au Temple, où en entrant, le peuple à crié à plusieurs reprises : Vive la République! A bas les tyrans ! »

 Sources

  • Personne: Dictionnaire Biographique des Généraux et Amiraux Français de la Révolution et de l'Empire de G. Six (1934), Collection de matériaux pour l'histoire de la révolution de france depuis 1797 jusqu'à ce jour, François-Joseph Deschiens, 1829

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Claude Colin 1694-1746   Anne Huot †1762   Jean-Baptiste Pigot 1696-   Marie-Catherine Desjardins
| | | |






| |
Christophe Colin de Verdière, Ecuyer 1725-1804   Marie Pigot
| |



|
portrait
Jean-Christophe Colin de Verdière 1754-1806



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content