• Born 1 August 1757 - Antwerpen, 11002, Antwerpen, Belgique
  • Baptized 1 August 1757 - Eglise Notre Dame - Antwerpen, 11002, Antwerpen, Belgique
  • Deceased 4 June 1828 - Château Ooidonk - Bachte-Maria-Leerne, 44006, Oost-Vlaanderen, Belgique,aged 70 years old
  • Baron de Nevele, Bourgmestre de Bachte Maria Leerne, Échevin de la ville d'Anvers

 Parents

 Spouses

 Siblings

 Half-siblings

On the side of Jean Antoine du BOIS de VROYLANDE 1719-1779
(display)

 Events


 Notes

Individual Note

Charles s'est distingué par son goût pour l'horticulture. On lui doitl'introduction en Belgique de l'azalée dont il présenta quelques piedsen 1818 au salon des Fleurs, à Gand.

Il fut taxé en 1793 de la sommede 66 000 florins lors de la contribution imposée aux Nobles.
A la mort de son oncle Jean Charles Adrien della Faille, baron de Nevele, décédé le 10 Juin 1801, devenu son beau frère par son mariage avec MarieLouise du Bois, il hérite de la baronniede Nevele avec la château d'Ooidonck à Bachte Maria Leerne.
Après le décès de sa femme, il vint se fixer à Bruxelles durant les mois d'hiver. En 1819 il y habitait rue Montagne aux Herbes Potagères en face du "club" Puis il acheta la maisonsituée 243 de la longue rue Neuve.
Sous le régime hollandais, il obtint, reconnaissance de noblesse et du titre de baron de Nevele, transmissiblede mâle en mâle par ordre de primogéniture. Il figure sur la première liste officielle sous le nom de Sr du Bois de Vroylande, Baron de Nevele. Il fit partie du corps équestre de cette province de 1820 à1828.
Au décès de sa cousine Jeanne du Bois, en 168, il hérita du château de Zorgvliet à Hoboken qu'il fit vendre publiquement en 1807.
Parson dernier testament il légua les anciennes seigneuries de Vrylande et Roosenberg à son neveu Charles Ferdinand, le château d'Oiidonck avectoutes les terres qu'il possédait sur la commune de Bachte Marie Leerne.
Après sa mort sans hoirs ses héritiers firent vendre les tableauxde sa maison de Bruxelles. Le catalogue de la vente est conservé à labiblithèque du Musée des Beaux Arts de Bruxelles.
Ils firent vendre également le Grooten Robjin pour la somme de 67 000 florins : la banqued'Anvers y fit son siège.
La Belgique étant devenue hollandaise, harles avait loué l'hôtel augouvernement dela province d'Anvers qui en fità son tour son siège.

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content