Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Toi qui cherches, apprends la patience car seul se que l'on a des difficultés à trouver apporte de réelles satisfactions. Le travail des autres est parfois utile mais jamais source de convictions car tout ce qui a été ne sera plus. Tirer le réel de l'apparent est ardu car la roue qui tourne a parfois des jambes de bois. Antoine de Lavoisier disait : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Puisque rien ne se perd, cherchons. puisque rien ne se crée acceptons ce qui fut. Puisque tout se transforme, faisons la lumière sur ce qui a été caché car aujourd'hui est la conséquence de ce qui fut hier.


Sosa : 1 074 238 060
(Charlemagne D'ARDENN MARK)
Abbé laïc de Murbach (792-792, 792-793), Co-roi des Danois (Hogier Ier, 813-814)

  • Né le 2 avril 742 - Saint-Omer, à l'abbaye bénédictine Saint-Bertin
  • Décédé le 28 janvier 814 - Aix-la-chapelle (Aachen), Allemagne , à l’âge de 71 ans
  • Inhumé

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Frères et sœurs

 Demi-frères et demi-sœurs

Du côté de Bertrade Berthe Au Grand Pied la Débonnaire De LAON, Comtesse de Laon ca 720-783
(pages liées)

 Notes

Notes individuelles

Dit fils aîné ? (premier né, important lorsqu'il s'agit de jumeaux) de Pépin le Bref et de Bertrade, ou Berthe De Laon (dite au grand pied), Charles naît (officiellement) le 2 avril 747 et succède à son père (nourricier) en 768, conjointement avec son frère (demi-frère) cadet Carloman. A la mort de ce dernier il est laissé seul maître du royaume franc (771). De haute taille (1,92 m) et de forte carrure, il a un visage ouvert et imberbe (sa barbe fleurie n'existe que dans la légende).
NDLR - FAUX car la barbe est un attribut réservé au roi ce qui le distingue de ses sujets qui doivent êtres imberbes, cette coutume est héritée des pharaons).
Une vitalité prodigieuse. Profondément chrétien ?, intelligent, cultivé, simple, mais autoritaire, il se montre parfois violent et cruel. Poursuivant la politique d'expansion du royaume franc inaugurée par son père, Charlemagne conduit, durant ses 46 années de règne, 53 expéditions militaires pour étendre la chrétienté, protéger l'état franc contre les incursions de ses voisins mais aussi pour imposer son hégémonie sur l'Occident. En Italie, où le pape sollicite son intervention contre Didier, roi des Lombards, il prend Pavie (774) et annexe à l'état franc le royaume lombard, dont il ceint la couronne de fer. En Germanie, il conquiert la Frise (784-790), réunit le duché de Bavière au royaume franc (788) et soumet puis christianise la Saxe au terme d'une lutte inexorable (772-804). Enfin, victorieux des Avars (796) installés en Pannonie, il étend son influence sur les Slaves établis au-delà de l'Elbe et en Bohème. En Espagne, après la destruction par des Basques de SON arrière-garde à Roncevaux (778), il occupe les territoires compris entre les Pyrénées et l'bre (prise de Barcelone, 801) et les érige en marche d'Espagne pour protéger l'Aquitaine contre les attaques musulmanes. Maître dès la fin du VIIIe siècle de la majeure partie de l'Occident, Charlemagne jouit alors d'une autorité immense et d'un prestige exceptionnel. Installé depuis 794 à Aix-la-Chapelle (la nouvelle ome), où il fait édifier un palais et une chapelle imités de ceux de Constantinople, il accède à la dignité impériale à l'initiative de la papauté : le 25 décembre 800, il est couronné empereur des Romains par le pape Léon III à Saint-pierre de Rome. Il restaure ainsi l'empire en Occident, mais un empire européen, franc et chrétien, que l'empereur byzantin finit par reconnaître en 812. Charlemagne s'efforce de l'unifier en s'appuyant sur la foi chrétienne et sur une administration franque composée de comtes et d'évêques. Il favorise également une renaissance naturelle (dite carolingienne) en attirant lettrés et savants étrangers à sa cour d'Aix-la-Chapelle en décidant l'ouverture d'écoles dans tous les évêchés et les monastères (789). Il meurt en 814 après avoir lui-même couronné empereur son fils et successeur, Louis Ier le Pieux (813). Promoteur du premier épanouissement de la culture européenne, Charlemagne a posé les fondements de la chrétienté médiévale en faisant du christianisme le lien essentiel entre les peuples de son empire.

Officiellement né le 2 avril 742.
Né avant le mariage de ses parents selon certains, en 746 selon P. Riche dans son Livre "Les Carolingiens" et en 747 selon Settipani et K.F.Werner
Baptisé par Saint Boniface qui le sacra à Saint-Denis en 754
Eut 5 garçons, et 3 filles légitimes et d'autres de ses de 6 concubines, soit au total 19 enfants
Sacré Empereur des Romains le 25/12/800 à Saint-Pierre de Rome par le pape Léon III (801 selon l'usage de Rome qui plaçait, à l'époque, le début de l'année à Noël).

775 - Charlemagne renouvelle et confirme par un diplôme les privilèges d'immunité que possédait l'église de Metz dès les temps mérovingiens. L'immunité avait pour effet de soustraire les hommes de Saint-Etienne (alors église), les personnes et les biens de l'Eglise et des abbayes, à l'action des officiers et juges publics, et de les placer sous la protection des laïcs évêques qui se faisaient représenter par des agents propres, nommés voués - Annuaire de la Société d'histoire et d'archéologie lorraine - 1901 - p246..
796 il épouse Lieutgarde d'ALEMANIE; Si celle-ci est bien la fille de Roland, l'acte royal conservé aux archives du ministère de la Culture sous la cote AE/II/42 doit concerner celui-ci, bien qu'il soit nommé par un surnom : en bref cet acte dit -
Mars 797 - Charlemagne absout un comte nommé Theudal (theu = a.f Pauvre et dal = rien ?) d'une accusation de lèse-majesté. Document en latin portant le monogramme royal.
Chrodegand est né !
Curieux comme le pouvoir avilit un homme, et plus rare encore chez un jumeau. Mais il est vrai qu'il y a eu Berthe !!!
L'acte joint daté du 30/03/797 (Autre acte -) est a rapprocher de http://danielhombourg1944.spaces.live.com/blog/cns!2E423FFFC3E559F4!185.entry à la ligne "vous avez par vingt ans de dure pénitence (nous serions donc en 798)".

Reliquaire de charlemagne_1.jpg
Reliquaire de Charlemagne en la cathédrale d'Aix-la-chapelle
Plan_du_Palais_d_Aix_la_chapelle.jpg
Plan du palais d'Aix-la-chapelle bâti par le vouloir de Charlemagne.
Aller à : Abbaye de Murbach

Abbé laïc de Murbach (Pastor Murbacensis).

Charlemagne conservera par ailleurs pendant de nombreuses années le titre de recteur de Murbach.
Dit fils aîné ? (premier né, important lorsqu'il s'agit de jumeaux) de Pépin le Bref et de Bertrade, ou Berthe De Laon (dite au grand pied), Charles naît (officiellement) le 2 avril 747 et succède à son père (nourricier) en 768, conjointement avec son frère (demi-frère) cadet Carloman. A la mort de ce dernier il est laissé seul maître du royaume franc (771). De haute taille (1,92 m) et de forte carrure, il a un visage ouvert et imberbe (sa barbe fleurie n'existe que dans la légende).
NDLR - FAUX car la barbe est un attribut réservé au roi ce qui le distingue de ses sujets qui doivent êtres imberbes, cette coutume est héritée des pharaons et son reliquaire le prouve.
Une vitalité prodigieuse. Profondément chrétien ?, intelligent, cultivé, simple, mais autoritaire, il se montre parfois violent et cruel. Poursuivant la politique d'expansion du royaume franc inaugurée par son père, Charlemagne conduit, durant ses 46 années de règne, 53 expéditions militaires pour étendre la chrétienté, protéger l'état franc contre les incursions de ses voisins mais aussi pour imposer son hégémonie sur l'Occident. En Italie, où le pape sollicite son intervention contre Didier, roi des Lombards, il prend Pavie (774) et annexe à l'état franc le royaume lombard, dont il ceint la couronne de fer. En Germanie, il conquiert la Frise (784-790), réunit le duché de Bavière au royaume franc (788) et soumet puis christianise la Saxe au terme d'une lutte inexorable (772-804). Enfin, victorieux des Avars (796) installés en Pannonie, il étend son influence sur les Slaves établis au-delà de l'Elbe et en Bohème. En Espagne, après la destruction par des Basques de SON arrière-garde à Roncevaux (778), il occupe les territoires compris entre les Pyrénées et l'bre (prise de Barcelone, 801) et les érige en marche d'Espagne pour protéger l'Aquitaine contre les attaques musulmanes. Maître dès la fin du VIIIe siècle de la majeure partie de l'Occident, Charlemagne jouit alors d'une autorité immense et d'un prestige exceptionnel. Installé depuis 794 à Aix-la-Chapelle (la nouvelle ome), où il fait édifier un palais et une chapelle imités de ceux de Constantinople, il accède à la dignité impériale à l'initiative de la papauté : le 25 décembre 800, il est couronné empereur des Romains par le pape Léon III à Saint-pierre de Rome. Il restaure ainsi l'empire en Occident, mais un empire européen, franc et chrétien, que l'empereur byzantin finit par reconnaître en 812. Charlemagne s'efforce de l'unifier en s'appuyant sur la foi chrétienne et sur une administration franque composée de comtes et d'évêques. Il favorise également une renaissance naturelle (dite carolingienne) en attirant lettrés et savants étrangers à sa cour d'Aix-la-Chapelle en décidant l'ouverture d'écoles dans tous les évêchés et les monastères (789). Il meurt en 814 après avoir lui-même couronné empereur son fils et successeur, Louis Ier le Pieux (813). Promoteur du premier épanouissement de la culture européenne, Charlemagne a posé les fondements de la chrétienté médiévale en faisant du christianisme le lien essentiel entre les peuples de son empire.

Officiellement né le 2 avril 742.
Né avant le mariage de ses parents selon certains, en 746 selon P. Riche dans son Livre "Les Carolingiens" et en 747 selon Settipani et K.F.Werner
Baptisé par Saint Boniface qui le sacra à Saint-Denis en 754
Eut 5 garçons, et 3 filles légitimes et d'autres de ses de 6 concubines, soit au total 19 enfants
Sacré Empereur des Romains le 25/12/800 à Saint-Pierre de Rome par le pape Léon III (801 selon l'usage de Rome qui plaçait, à l'époque, le début de l'année à Noël).

775 - Charlemagne renouvelle et confirme par un diplôme les privilèges d'immunité que possédait l'église de Metz dès les temps mérovingiens. L'immunité avait pour effet de soustraire les hommes de Saint-Etienne (alors église), les personnes et les biens de l'Eglise et des abbayes, à l'action des officiers et juges publics, et de les placer sous la protection des laïcs évêques qui se faisaient représenter par des agents propres, nommés voués - Annuaire de la Société d'histoire et d'archéologie lorraine - 1901 - p246..
796 il épouse Lieutgarde d'ALEMANIE; Si celle-ci est bien la fille de Roland, l'acte royal conservé aux archives du ministère de la Culture sous la cote AE/II/42 doit concerner celui-ci, bien qu'il soit nommé par un surnom : en bref cet acte dit -
778- Selon toute évidence, Charlemagne se" rend en personne combattre les Lopo, prince basques qui se sont emparés du duché de Gascogne en 735. Il les poursuit en Espagne mai échoue et à son retour, son arrière-garde, semble-t-il privée de son chef et déconfite et Charles doit prendre la fuite en son royaume. C'est pourtant le fils de ce chef spectateur de la tuerie de ses troupes qui lavera ce crime de lèse-majesté en 1816 en bousculant les Vascons jusqu'au sud de l'Espagne et en tuant leur prince. On peut imaginer un combat singulier PRINCE contre PRINCE.
Mars 797 - Charlemagne absout un comte nommé Theudal (theu = a.f Pauvre et dal = rien ?) d'une accusation de lèse-majesté. Document en latin portant le monogramme royal.
Chrodegand est né !
Curieux comme le pouvoir avilit un homme, et plus rare encore chez un jumeau. Mais il est vrai qu'il y a eu Berthe !!!
L'acte joint daté du 30/03/797 (Autre acte -) est a rapprocher de http://danielhombourg1944.spaces.live.com/blog/cns!2E423FFFC3E559F4!185.entry à la ligne "vous avez par vingt ans de dure pénitence (nous serions donc en 798)".

Reliquaire de charlemagne_1.jpg
Reliquaire de Charlemagne en la cathédrale d'Aix-la-chapelle
Plan_du_Palais_d_Aix_la_chapelle.jpg
Plan du palais d'Aix-la-chapelle bâti par le vouloir de Charlemagne.


Abbé laïc de Murbach (Pastor Murbacensis).

Charlemagne conservera par ailleurs pendant de nombreuses années le titre de recteur de Murbach.

Abbaye de Murbach sur Wikipédia
Il se réfugie en 772 auprès de Desiderius (Didier), roi des Lombards, et l'aide à soutenir sa guerre contre Charlemagne en 773.

Co-roi des Danois en 813-814, il est tué par Charlot, son fils naturel, chanoine de la cathédrale de Metz.

LE PROCÈS DE GANELON (Charlemagne):
UN JUGEMENT DE DIEU

(Extrait de la Chanson de Roland, traduction J. Bédier

CCLXXXVII


...Quand Thierry eut gagné sa bataille, lâÇÖempereur Charles (Roland, son jumeau qui par l'issue de ce combat est devenu l'empereur) vint à lui. Quatre de ses barons (princes du sang) lâÇÖaccompagnent, le duc Naimes (Nominoé), Ogier de Danemark (Charlemagne qui par l'issue de ce combat redevient baron (prince du sang)), Geoffroi dâÇÖAnjou et Guillaume de Blaye.

La chanson de Roland (traduction de l'original)

Tout comme "La fille de Roland", ce texte comporte de nombreuses singularités dont je ne donne ici qu'un exemple :

CCLXXXIX


ALORS sâÇÖen furent Bavarois et Allemands et Poitevins et Bretons et Normands.

Bretons et Normands (danois) convoqués à un "jugement de Dieu" pour et par Charlemagne ?
IMPOSSIBLE. Par contre qu'ils s'y soient rendus à l'invitation de Roland, marquis des marches de Bretagne et époux de la duchesse douairière Aude De POHER, cela devient vraisemblable et donne une autre lecture à cette chanson.

"IL" a écrit dans ses centuries Devant moustier trouvé enfant besson (jumeau, né) du sang héroic d'un moine vétustique. Ce qui suit dans ce quatrain ne concerne pas cet évènement mais un événement en cours.

Image : Statue d'Ogier de Danemarche (les marches des Ardennes) réalisée par H.P. Pedersen-Dan, Château de Kronborg, Danemark. Un chef vieux et las !

Notes concernant l'union

Union avec Désirée De LOMBARDIE:

Répudiée

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Chilperic de Francie, Roi des Francs 673-721   Doda X 678/-   "Caribert" Ier De LAON, Comte de Laon /696-744..762   Bertrade Gisèle De BAVIÈRE, Comtesse de Laon ca 690-
| | | |






| |
portrait
Childeric De FRANCIE, Roi d'Austrasie 714/-?766
  Bertrade Berthe Au Grand Pied la Débonnaire De LAON, Comtesse de Laon ca 720-783
| |



|
Charlemagne CAROLINGIEN, Abbé laïc de Murbach 742-814



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content