Message d'information du propriétaire de l'arbre

close
 

 Chronique familiale



  ONOMASTIQUE

Sommaire

 1 - Depuis toujours, deux hypothèses sur l’origine de notre nom traînent dans la famille.

 1.1 - Hypothèse 1

L’une prétend que notteghem se compose de « notte » et « ghem »

« Notte » ayant ses racines dans le radical nuss en allemand nut en anglais ou noot en flamand, c'est-à-dire en français, la noix.

Quand à Ghem, de toute évidence, est à rapprocher du Heim allemand, du home anglais, du heim alsacien ou encore, plus logiquement, au ghem français et flamand donnant l’idée de domicile, de maison de hameau ou de village. Telles les villes Ham dans la Somme et Hem dans le Nord. Notre nom signifierait donc « les gens du village des noyers (ou noisetiers) ». Cette carte de la Flandre française montre bien l’importance de cette terminaison dans le Nord :

ghem.gif

 1.2 - Hypothèse 2

L’autre hypothèse affirme nos origines anglo-saxonnes en faisant un lien rapide et acoustique entre Notteghem et la ville anglaise de Nottingham au cœur de la forêt de Sherwood. Et pourquoi pas ?

En effet, dans les Annales de l'Académie d'archéologie de Belgique. [Série 8°] (Anvers 1848-1926) on trouve en page 17 un intéressant rapprochement linguistique à propos de la laine anglaise. Il est question de la laine de Nottingham dite, en flamand noteghem wulle :

Nous devons revenir ici sur l'interprétation provisoire que nous avons donnée du mot lunnisler wulle, dans notre travail sur la Draperie malinoise au XVIème siècle. .../... Ce qui nous le fait, croire encore plus c'est que dans l'ordonnance gantoise du 22 mai 1546, il est question de Noteghem wulle (laine de Nottingham) et de Rollandt wulle (laine du Rutland), et que ces deux comtés sont contigus au Leicestershire ...

noteghem_wulle_2.png

Autour de 600 après J.-C., le site de Nottingham est dominé par un chef saxon dénommé Snot , ce qui explique le toponyme d’alors « Snotta inga ham » puis Snotingaham, littéralement, la « demeure du peuple de Snot » . On trouve le mot saxon « inga » qui signifie les Gens et « ham » autre mot saxon pour dire village, maison, foyer, comme vu plus haut. Mais, quel lien entre Nottingham et Notteghem ? Rien n’est probant. Et pourtant …

En me promenant dans la bibliothèque de Google, je suis tombé sur un article de « La Revue Belge » de 1856 et, plus particulièrement sur un article intitulé « Souvenirs Historico-linguistique du voyage d’un Flamand en Grande Bretagne ». L’auteur, le chanoine De Haerne, membre de la chambre des représentants fait un parallèle entre les toponymes belges et anglo-saxons. Entre autres choses, il rapproche la ville de Nosseghem, (proche de l'aéroport de Zaventem) avec Nottingham, d’étymologie sans doute identique. Or, avant de s’appeler Nosseghem, cette commune du Brabant proche de Bruxelles s’appelait Notteghem ! Voici l'extrait :

nosseghem.jpg

 1.3 - Alors ? Qu’en déduire ?

Il serait tentant d’admettre que, compte tenu de la proximité territoriale de l’Angleterre et de ce qui sera bien plus tard la Belgique, des gens venus du village de Snot (toponyme snotingham) s’installèrent dans Brabant créant le village de Notteghem, existant actuellement sous le nom de Nosseghem.

C'est au Xème siècle que le processus de création des noms de famille s'amorce. Face aux problèmes engendrés par un trop grand nombre d'homonymes, le nom individuel est peu à peu accompagné par un surnom qualifiant un trait physique (Lelong, Lenain, Blondin, etc.) l’origine géographique (Lespagnol, Dumont, Delmotte, Duval) ou encore, une activité (Lefebvre, Meunier, Boulanger). Ce phénomène se rencontre d'abord parmi les familles nobles, puis s'élargit à l'ensemble de la population à partir du XIIème siècle. Avec l'usage, ce surnom tend à devenir héréditaire et ce n’est que 1474 que Louis XI interdit d’en changer sans autorisation royale.

Dans son « Dictionnaire étymologique » Marie-Thérèse Morlet , en 1110, la ville de Nosseghem est appelée Nothengem puis, en 1154 prend la forme de Notengem, pour devenir ensuite Nosseghem. Sans doute ne savait-elle pas qu’antérieurement, ce lieu s’appelait Notteghem. Nos ancêtres seraient donc saxons avant d’être flamands, puis au gré des siècles devinrent wallons et enfin, hainuyers. Cette origine singulière accrédite le fait que tous les Notteghem sont de la même origine, pour ne pas dire parents.

Dans l'état actuel des recherches en Belgique, on trouve des Notteghem dans les communes de Arc-Ainières, Cordes, Anvaing, Dergneau, Ellignies, Ellezelles, Velaines, Buissenal, Wattripont, Wodecq, et autres villages du Hainaut belge. Au sein de cette povince, les communes citées constituent une entité homogènes particulière. Il s'agit du Pays des Collines qui émerge, aux confins de la Flandre et du Hainaut Occidental, avec des collines qui peuvent atteindre, voire dépasser, 150 mètres de hauteur.

Notre branche remonte en 1645 avec Jean Notteghem, vivant à Anvaing. D'autres branches existent au XVIIème siècles à Flobecq et Ellignies , distants d’Anvaing de trois ou quatre lieues. Soit un aller et retour à cheval dans la journée.

Hélas, mes recherches (ni celles des descendants d'autres branches) n’ont pas – encore – permis d’établir une relation qui, sans conteste, existe. Qui saura le trouver ?

Avant 1877 (obligation du Livret de Famille) l'orthographe des noms est complètement phonétique et dépend des accents locaux. Selon les différents actes, les orthographes identifiées de nos jours sont :

  • NOTEGEM
  • NOTTEGHEM (Principal)
  • NOTEGHEM
  • NOTHEGEM
  • NOTIGHEM
  • NOTEGUEM
  • NOTTINGHEM
  • NOTTIGHEM
  • NOTTIGUEM
  • NOTEGUEMME
  • VAN NOTTEGHEM
  • VAN NOTEGHEM

Il est à remarquer que l'orthographe actuelle est la plus ancienne, comme celle du XIème siècle. Certains portent un accent (Nottéghem). Sans doute à la suite de l'erreur d'un employé de l'état civil qui a francisé le nom en 1843, lors de la première naisance en France. À cheval sur la frontière Franco-Belge, le Hainaut, comté de l'empire germanique, fût rattaché à la Flandre en 1055, puis à la Bourgogne en 1428, à la France en 1659, au Pay-Bas en 1814 et enfin, à la Belgique en 1830.

N'oubliez cependant pas que my name is "not a game" ! But a joke ;-)


Index des pages
  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content