Family Book



 Chronique des familles BOST, DECOUVELAERE, DUFUMIER, FRUITIER, JEAN, LAFONTAINE, LEPLAT, MAUROY, MINET, PLAYOUST, RINGOT.


La grand-mère paternelle de mon père est une LAFONTAINE, originaire de Paris, dont l'ascendance a été fortement marquée par les guerres napoléoniennes. De longue date, la légende familiale lui a attribué des origines proches du fabuliste Jean de la Fontaine. Si ça devait être le cas, nous ne serions pas en filiation directe avec ce dernier mais plutôt avec son grand-père qui s'appelait, comme lui, Jean de La Fontaine. Coté Lafontaine, la filiation antérieure à 1750 est difficile à reconstituer car il faut la chercher dans la province belge du Luxembourg, où les registres paroissiaux antérieurs à cette date sont difficiles à trouver. L'un de ces ancêtres du Luxembourg, perruquier à l'origine, a émigré en Russie peu de temps avant la révolution française (à la suite d'un duel si on en coit la légende familiale) et a combattu comme colonel aux cotés du tsar. L'un de ses enfants, Jean LAFONTAINE (alias Waninka LAFONTAINE) devint homme de lettre à Paris et c'est sans doute à lui que l'on doit une dizaine de vaudevilles signés W. Lafontaine entre 1820 et 1832. A compter de cette date, il devint commissaire de police à Paris. Sa belle-mère Marie Julie JUBE, épouse de SARTROUVILLE, était issue d'une grande famille janséniste, cousine du baron d'empire et historien Auguste JUBE et du naturaliste le comte de LACEPEDE. Elle devint lectrice de la mère de Napoleon (Laetizia BONAPARTE), durant les dernières années de la vie de cette dernière à Rome et elle écrivit ses mémoires dans un journal bonapartiste, dont je ne retrouve pour l'instant que quelques maigres extraits. Son mari, Antoine Arnoult de SARTROUVILLE avait été secrétaire du duc d'Aiguillon, avant de devenir un homme de loi, sous l'ère Napoléonienne. On le dit lui aussi issu d'une grande famille janséniste: les ARNOUD de Port Royal.Le fils de Waninka LAFONTAINE :Joseph LAFONTAINE fut également commissaire de police à Paris.Mise à part la branche LAFONTAINE, un peu atypique, les ancêtres de mon père sont originaire du Nord- Pas de Calais.

La famille DUFUMIER est originaire de Saint Omer où il y eut plusieurs générations de commerçants. L'un des ancêtres de cette branche, VERVELIET avait été jardinier du comte de Fruges, près de Anvers, en Belgique. Mon grand-père Henri DUFUMIER était une personnalité qui fit l'objet de nombreux éloges, en tant qu'agrégé de philosophie et auteur d'ouvrages philosophiques sur la logique mathématique, tout d'abord, et en tant que capitaine d'infanterie pendant la première guerre mondiale, ensuite, avant de décéder parmi des millions d'autres victimes de ce carnage. Mon père Michel était capitaine de vaisseau sur le contre-torpilleur Le Tigre, navire qui échappa au bombardement par les Anglais à Mers El kébir , pendant la deuxième guerre mondiale, tragédie qui fit 1300 morts en un jour et qui le marqua terriblement.La famille RINGOT a connu un instituteur, un président de chambre de commerce et un sénateur Gauche Républicaine (ce qui tranche, dans la famille. généralement très catholique et politiquement plutôt à droite). Leurs ancêtres étaient plutôt charpentiers ou autres entrepreneurs du bâtiment. Au sein des branches CLEMENT, BOUREZ et DUQUESNOY on retrouve des meuniers, des menuisiers et des bélandriers (qui traversaient les principaux estuaires et marais de la Flandres à l'aide d'assez grandes embarcations à fond plat: les bélandres). De ce coté également, on retrouve la famille CABILIAU, d'origine protestante mais qui finit par abdiquer pour la foi catholique.Toujours du coté paternel, la famille MINET est originaire de Lille et regroupe de nombreux marchands de meubles et de vêtements (familles MINET, CREPY , MONTIGNY, COINE et DESOUBRY). Il se dit également que la famille MINET aurait été d'origine protestante, mais on n'en trouve pas trace dans les relevés.

Coté maternel, les familles DECOUVELAERE, LEPLAT, PLAYOUST, VANDAMME sont originaire du Nord- Pas de Calais. Il s'agit pour l'essentiel de grandes familles de l'industrie textile ou du commerce de la laine qui ont pu donner naissance ici ou là, aux siècles derniers, à quelques médecins ou militaires . Les familles PLAYOUST et DECOUVELAERE, en particulier, ont émigré en Australie. Certains y sont restés mais ma grand-mère maternelle est revenue pour élever ses enfants. Une de nos aïeules,Clara WHELAN, était la fille d'un marchand de bestiaux de Dublin, en Irlande. L'origine plus lointaine de la famille DECOUVELAERE est très attachée à la commune de Renescure, dans le Nord, près de Hazebrouck, où l'on rencontre plusieurs générations de laboureurs. Coté VANDAMME et LEMETTER, on rencontre des artisans potiers.

Les branches DUFUMIER, PLAYOUST et DECOUVELAERE souffrirent beaucoup de la première guerre mondiale qui laissa mes parents orphelins. Malgré un contexte familial qui aurait dû être plutôt aîsé si la guerre n'était pas passée par là, leur enfance fut donc dure et cela marqua, je pense, beaucoup leur tempérament, à la fois volontariste et autoritaire. Le dévouement des survivants (mon arrière grand-mère paternelle Pauline Lafontaine, ma grand-mère maternelle Marguerite PLAYOUST et mon grand-oncle maternel Paul DECOUVELAERE) leur aura néanmoins permis de poursuivre leurs études et de faire leur chemin dans la vie.

Les générations suivantes se sont beaucoup dispersées sur le territoire métropolitain mais aussi à l'étranger.

Du coté du père de ma femme, Monique BOST, les familles BOST et JEAN sont originaires de la Drôme (Montmeyran, Chabeuil, Portes les Valence) et de l'Ardêche. Elles comprennent des agriculteurs, des cordonniers (chez les BOST) et, pour terminer, des cheminots.

Du coté de sa mère, la famille MAUROY est, quant à elle , originaire de Vitry en perthois, dans la Marne. Il s'agit essentiellement d'agriculteurs, ou de vignerons qui ont subi la catastrophe du phylloxera et qui se sont reconvertis dans l'agriculture. Les branches MICHEL et FRUITIER viennent plutôt de Moselle ou des Vosges et exerçaient les professions de ferronniers ou de cloutiers.


Index
  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content