Message to visitors

close

« Les vivants ne peuvent rien apprendre aux morts; lesmorts, au contraire, instruisent lesvivants. »

(François René de Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe)


Louis VII le Jeune de FRANCE
Louis VII le Jeune de FRANCE
Sosa :155,002,240
  • Born in 1120 - Orléans, 45234, Loiret, Centre, France
  • Deceased 18 September 1180 - Paris, 75056, Paris, Ile-de-France, France,aged 60 years old
  • Buried 25 September 1180 - Fontaine-le-Port, 77188, Seine et Marne, Ile-de-France, France
  • Roi de FRANCE Roi des Francs (1er août 1137 - 18 septembre 1180) Duc d'Aquitaine (1137-1152), Dynastie des Capétiens, Chef de la IIe Croisade
1 file available 1 file available

 Parents

 Spouses and children

 Siblings

 Paternal grand-parents, uncles and aunts

 Maternal grand-parents, uncles and aunts

 Notes

Individual Note

En 1158, Louis VII et Henri II Plantagenêt se réconcilient et se font la promesse d’un mariage entre Marguerite de France et Henri le Jeune. Apaisement de courte durée, dès mars 1159, Henri II s’en prend au comté de Toulouse, et durant l’été, Louis VII contraint le roi d’Angleterre à lever le siège de la ville de Toulouse. Lors de l'année 1163, Henri II rend hommage à Louis VII pour la Normandie au nom de son fils Henri le Jeune. Louis VII fait alliance avec les comtes de Flandre et de Champagne tandis que l'on pose la première pierre de la cathédrale Notre-Dame de Paris, c'est le pape Alexandre III qui a cet honneur. Louis VII offre la somme de deux cents livres pour la construction dirigée par Maurice de Sully, évêque de Paris.

Il y a un affrontement entre Henri II Plantagenêt et Thomas Becket l’archevêque de Cantorbéry, soutenu par Louis VII. Finalement quatre chevaliers fidèles d’Henri II tuent l’archevêque.

Louis VIII fait, entre temps, bâtir les fortifications de Villa franca devenue Villa nova regis (Villeneuve-sur-Yonne) qui devait servir de bastion avancé à plusieurs provinces, et devint une des huit résidences royales, à qui il donne les privilèges de Lorris pour qu'elle s'accroisse rapidement.

Le 21 août 1165, naît Philippe Auguste, unique héritier mâle de Louis VII. Le 30 septembre 1174, le traité de mariage d’Adèle avec Richard Cœur de Lion est signé.

En 1172 et 1173, Louis VII pousse Henri et Richard, les enfants d’Henri II Plantagenêt, à entrer en conflit avec leur père. Fin 1173, Louis VII et Henri II concluent à Caen une trêve provisoire et réaffirment vers le printemps 1174 l’intention de marier leurs enfants Adèle et Richard.

En 1177, le pape impose à Henri II la conclusion du traité d'Ivry, signé le 21 septembre, et par lequel les deux rois se jurent amitié ; traité suivi, le 22 juin 1180, par la signature d’un pacte de non-agression. Le traité de Gisors du 28 juin 1180 marqua la fin de cette série de guerres continuelles entre la France et l’Angleterre.

Le 1er novembre 1179, il fit sacrer son fils Philippe Auguste, et épuisé par la maladie, il lui abandonna le pouvoir l’année d’après.

En 1180 se conclut le mariage d’Agnès et d’Alexis II Comnène. Louis VII meurt finalement le 18 septembre 1180, d'une cachexie paralytique dans son palais royal de la Cité à Paris. Le lendemain, il est inhumé à l’abbaye royale Saint-Port de Barbeau qu’il a fondée près de Fontaine-le-Port, en bord de Seine entre Melun et Fontainebleau. Son fils Philippe Auguste lui succède. Ce dernier exerçait en fait le pouvoir depuis le 28 juin 1180, jour où son père lui abandonna le pouvoir.

Suite à l'abandon de l'abbaye de Barbeau, Louis XVIII fait transporter le 30 juin 1817, les cendres de Louis VII à la basilique Saint-Denis, nécropole des rois de France.

Bilan du règne

Bien qu’éduqué pour être clerc ou moine plutôt que roi, Louis VII a joué un rôle important dans l’histoire de France :

Il consolide le pouvoir royal dans les provinces qui étaient sous son influence et combat le pouvoir féodal. Il s’entoure de conseillers de grande qualité et promulgue des ordonnances importantes pour la gestion du royaume comme celle de paix de 1155 :

NaissanceDeuxième fils de Louis VI et d'Adèlaïde de Savoie. Sacré à Reims le 25 octobre 1131 comme roi associé.

Deuxième fils de Louis VI le Gros , Louis VII a été éduqué par l'abbé Suger. On le marie à Aliénor d'Aquitaine qui apporte endot notamment la Guyenne, le Poitou, la Gascogne, mais les noces sont écourtées par la mort de Louis VI .Dés le début de son règne Louis est confronté à une grave crise avec le Pape etavec Thibaud de Champagne à propos de la nomination de l'Archevêque de Bourges (1142-1144) . Finalement il devra se soumettre par le traité de Vitry . Pour expier ses fautes et notamment l'incendie de Vitry et de son église dans laquelle périrent 1300 victimes, il décide de participer à la seconde croisade en Terre Sainte. Aliénor l'accompagne, Louis va perdre son armée, la croisade estun échec et apparaît un début de mésentente entre les époux. La régence, en France, est assurée par Suger de juin 1147 à novembre 1149.Suger qui avait réussi à éviter au roi une séparation d'avec Aliénor, dont la conduite étaitloin d'être irréprochable, meurt en 1151, et Louis fait annuler son mariage avec Aliénor par le concilede Beaugency en 1152. Aliénor qui reprend sadot, se remarie avec Henri II de Plantagenets comte d'Anjou et de Normandie, qui deviendra roi d'Angleterre en 1154.Louis s'inquiètede la puissance du roi d'Angleterre qui possède la moitié de la France. C'est le début d'une longue lutte entre Capétiens et Plantagenets. Il soutient les ennemis des Plantagenets, Thomas Becket archevêque de Cantorbéry, puis les filsd'Henrirévoltés contre leur père, mais il ne parviendra pas à entamer la puissance de son voisin. Le traité de Gisors -1180- mettra fin à ces hostilités.Grâce àSuger, Louis a contribué au renforcement de l'autorité du roi sur l'administration. C'est de cette époque que datent les premières ordonnances.Louis VII meurt en 1180

Burial

Abbaye Cistercienne de Barbeau

 Sources

  • Family 1: François TÉTREAU (ftetreau )
  • Family 3: Olivier FEYSSAC (ofeyssac )

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Family Tree Preview

sosa Henri Ier CAPET de FRANCE 1008-1060 sosa Anne De Kiev 1030-1090 sosa Florent Ier de HOLLANDE 1016-1061 sosa Gertrude de SAXE ca 1034-1113 sosa Amédée II de SAVOIE ca 1048-1080 sosa Jeanne de GENÈVE ca 1050-1095 sosa Guillaume I Le Grand Tête Hardie de BOURGOGNE-COMTÉ 1017-1087 sosa Étiennette Stéphanie De BIGORRE 1035-1092
|
8
 |
9
 |
10
 |
11
 |
12
 |
13
 |
14
 |
15



 


 


 


| | | |
sosa Philippe Ier CAPET ca 1052-1108 sosa Berthe DE HOLLANDE ca 1055-1093 sosa Humbert II Le Renforcé de SAVOIE 1070-1103 sosa Gisèle Gisle Wille de BOURGOGNE-COMTE 1075-1133/
|
4
 |
5
 |
6
 |
7



 


| |
sosa Louis VI le Gros ou Le Batailleur de FRANCE 1081-1137 sosa Adelaide Alix de SAVOIE 1092-1154
|
2
 |
3



|
sosa Louis VII le Jeune de FRANCE 1120-1180


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content