Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Ce site reprend la généalogie de la famille deHults, des principales familles allièes, de Duve, Cruysmans,de Ville de Goyet, Jacobs, de Wouters de Bouchout, de Prelle de laNieppe, Boseret, de Backer, Foulon et de tous mes ascendants.


Bathilde d'Ascanie
Bathilde d'Ascanie
Sosa :309 372 454 197
 Sainte Bathilde
reine de Neustrie (vers 657-664)

  • Née vers 626
  • Décédée le 30 janvier 680 - Chelles, Seine et Marne, France,à l'âge d'environ 54 ans
  • Inhumée - glise Sainte-Croix, Chelles
  • Fondatrice de l'Abbaye de Corbie, Fondatrice de l'Abbaye de Chelles, Fondatrice de l'Abbaye de Saint-Père-en-Vallée
1 média disponible 1 média disponible

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

 Notes

Notes individuelles

Bathilde d'Ascagnie (ou Batilde, Bauthieult, ou encore Baudour : balte (audace) et hild (bataille) ½ audacieuse bataille » en francique1 ; néevers 630 et morte le 30 janvier 680, à Chelles) est une reine des Francs et épouse de Clovis II.
L'esclave devenue reine

Bathilde est à l'origine une esclave anglo-saxonne achetée, probablement vers 642, par le maire du palais Erchinoald (ou Archambaut en français moderne) qui la ramène dans le royaume franc. Un certain nombre d'hagiographies tardives ont voulu donner à la future reine des Francs une ascendance illustre, la faisant tomber au mains de pirates suite à des guerres entre nobles anglo-saxons. Le fait est qu'aucune source contemporaine ne fait état d'une origine royale ou même noble pour cette fille venue d'outremer, qui fut sans doute achetée sur un marché aux esclavescomme celui de York. Le jeune Clovis II, roi de Neustrie et de Bourgogne, finit par l'épouser vers 649. Il est possible qu'il l'ait remarquéeparmi les esclaves de son maire du Palais, ou qu'au contraire Erchinoald l'ait présentée à lui (ou plutôt à sa mère Nantilde) dans l'optique de consolider ses relations privilégiées avec la famille royale et de conserver son rôle politique.
Tous les chroniqueurs d'époque s'accordent sur la sagesse et la beauté de la femme de Clovis II, sur qui elle acquiert sans doute une certaineinfluence (plus ou moins dirigée, peut-être, par Erchinoald).

Elle lui donne au moins trois fils, Clotaire III, roi de Neustrie et deBourgogne, Childéric II, roi d'Austrasie, et Thierry III qui succède àClotaire III. Selon une légende fantaisiste tardive, apparue cinq siècles après, dite des ½ énervés de Jumièges » (contée par Pierre de Ronsard), les fils de la reine furent, sur ordre de leur mère, abandonnés dans une barque sur la Seine, et recueillis à l'abbaye de Jumièges. Clovis et Bathilde auraient été présents lors de leur entrée à l'abbaye. Cette histoire est démentie par les faits et la chronologie.

La régence
À la mort de son mari, en 657, elle exerce la régence au profit du seulClotaire, pour éviter de démembrer le royaume. Mais elle doit affronter le maire du palais Ébroïn, rival de saint Léger d'Autun, et la frondedes grands d'Austrasie qui veulent leur propre souverain. Elle acceptede laisser son fils cadet Childéric monter sur le trône d'Austrasie, et le donne en mariage à la princesse austrasienne Bilichilde, fille de la régente Himnechilde. Bathilde veille au suivi des règles dans le clergé, et, sous les conseils de saint Ouen de Rouen, l'évêque saint Éloi de Noyon et l'évêque Landry de Paris, favorise lâÇÖÉglise en relevant des monastères et en fondant de nouveaux. Elle évite les conflits, veille à lâÇÖapplication de la justice, et envoie des missionnaires en Allemagne
La tradition lui attribue lâÇÖinterdiction des marchés dâÇÖesclaves surses terres, provoquant la disparition de lâÇÖesclavage dans les royaumes francs : sâÇÖil semble certain que la fin des ventes dâÇÖesclaves remonte au viie siècle pour les Francs, il nâÇÖest pas certain quâÇÖellesaient pris fin de son vivant. On lui attribue aussi lâÇÖabolition de lâÇÖimpôt personnel sur les habitants d'origine gauloise, la capitation.

Elle fonde divers couvents :

lâÇÖabbaye de Corbie,
l'abbaye de Chelles,
l'abbaye de Palaiseau.
Moniale

Finalement, en 664, elle est contrainte à se retirer dans le monastère de Chelles, l'une de ses fondations, avec lâÇÖabbaye de Corbie. Elle dote également d'autres monastères : Jumièges, Saint-Wandrille, etc. Ellemeurt, à Chelles, le 30 janvier 680. Elle est canonisée par le pape Nicolas Ier au ixe siècle, et selon Mgr Paul Guérin4 ½ [...] Elle s'éteignit... dans le service de Dieu, le 30 janvier de l'an 680. La petite ville de Chelles a le bonheur de posséder encore les reliques de Sainte Bathilde. »

Statue par Victor Thérasse (1796-1864) au Jardin du Luxembourg - Paris - Marbre
657-64/65 Regent Dowager Queen Bathildis of Neustrie, Bourgogne and Austrasie (France)
---------------------
Born in England, she was taken to Gaul as a slave and about 641 was bought by Erchinoald, mayor of the palace of Neustria, the western Frankish kingdom. She married Clovis II in 648. The future Lothair III was born in 649, and she had two more sons, Theoderic and Childeric, who also eventually became rulers. Balthildis' influence during her husband's reign was considerable, since she controlled the court and the allocationof charity money, and had strong connections with Church leaders. After Clovis' death in 657 she became Regent for her son Lothair III and with her ministers embarked on a policy of unifying the Frankish territory by controlling Austrasia through imposing her son Childeric as Princeand absorbing Burgundy. This policy was fraught with difficulty, although presented by her early biographers as a crusade for peace. She losther political power when Lothair came of age and was forced to retire to the convent of Chelles, which she had founded and endowed with much of her personal wealth in 664 or 665. She died in 680 in Chelles, after15 years of a model life of religious humility and was later declared a saint.Also known as Bathilde or Baldechildis

Elle fût régente jusqu'à la majorité de son fils Clotaire III. Elle fonda l'abbaye de Corbie et celle de Chelle à l'est de Paris. Elle s'y retira contrainte par le maire du palais Ebroïn.

Plus d'information: http://www.france-pittoresque.com/reines-france/bathilde-2b.htm

 Sources

  • Personne, famille: Base Roglo

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content