Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Ce site reprend la généalogie de la famille deHults, des principales familles allièes, de Duve, Cruysmans,de Ville de Goyet, Jacobs, de Wouters de Bouchout, de Prelle de laNieppe, Boseret, de Backer, Foulon et de tous mes ascendants.


Sosa :152 697
(Marguerite Alleman de Valbonnais)


     Parents

     Union(s), enfant(s), petits-enfants et arrière-petits-enfants

     Frères et sœurs

     Grands parents paternels, oncles et tantes

     Grands parents maternels, oncles et tantes

     Notes

    Notes individuelles

    Valbonnais est une commune française située dans le département de l'Isère .

    Le Valbonnais, qui tire son nom de la rivière Bonne (affluent du Drac) désigne aussi et avant tout une région qui englobe les trois vallées dela Roizonne, de la Malsanne et de la Bonne, et que symbolise un village.



    http://gillesdubois.blogspot.fr/2006/02/alleman.html

    Le proverbe : " Gare la queue des Allemands " résume toute la puissancede cette grande race, dont les branches nombreuses étendaient leur domination sur presque toute la région montagneuse entre le Drac et l'Isère et sur les pays d'Oisans et de Valbonnais. On dit qu'elle était issued'un seigneur allemand qu'Isarn, évêque de Grenoble, établit dans son diocèse après l'expulsion des Maures. D'autres lui donnent pour auteur Raoul Alleman, sixième fils de Raoul ou Rodolphe, prince de Faucigny, surnommé l'Allemand à cause de sa faveur à la cour de l'empereur Philippe de Souabe (1198-1208) ; mais on retrouve bien antérieurement des traces de son existence.

    Cette maison a produit un cardinal archevêque d'Arles, Louis Alleman (1426-1457), deux évêques de Cahors, trois évêques de Grenoble, un grand prieur de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, des chevaliers de Malte, des chanoines comtes de Lyon, trois lieutenants au gouvernement du Dauphiné, des commandants d'armée, des conseillers et chambellans de nos rois. Soffrey Alleman dit le capitaine Molard, compagnon d'armes du chevalier Bayard, s'illustra sous les murs de Brescia et fut tué à la journée de Ravenne. Barrachin Alleman de Rochechinard suivit Charles VIII en Italie, et périt, en 1496, à la défense de Novare.

    Parmi ces nombreuses branches, les principales étaient celles de Séchilienne, d'Uriage, de Vaulnaveys, de Montmartin, de Rochechinard, de Champs, de Puvelin, d'Arbent en Bugey, de Montejeffon en Franche-Comté,et (d'après l'Hermite Souliers) d'Allaman en Touraine.

    Dès 1447, un pacte confirme l'adoption par tous les Alleman des armes de la branche familiale de Valbonnais : "de gueules semées de lys d'or àla bande d'argent".

     Sources

      Photos & documents

    {{ media.title }}

    {{ media.short_title }}
    {{ media.date_translated }}



    1. gw_v5_tour_1_title

      gw_v5_tour_1_content

    2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

      gw_v5_tour_2_content

    3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

      gw_v5_tour_3_content

    4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

      gw_v5_tour_3bis_content

    5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

      gw_v5_tour_4_content

    6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

      gw_v5_tour_5_content

    7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

      gw_v5_tour_6_content

    8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

      gw_v5_tour_8_content

    9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

      gw_v5_tour_7_content

    10. gw_v5_tour_9_title

      gw_v5_tour_9_content