Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Ce site reprend la généalogie de la famille deHults, des principales familles allièes, de Duve, Cruysmans,de Ville de Goyet, Jacobs, de Wouters de Bouchout, de Prelle de laNieppe, Boseret, de Backer, Foulon et de tous mes ascendants.


Clotaire Ier le Vieux (Mérovingiens)
Clotaire Ier le Vieux (Mérovingiens)
Sosa :1 237 491 724 784
 Clotaire de Soissons
roi des Francs (558-561) , roi de Reims (555-561), roi de Soissons (511-561)

  • Né vers 498
  • Décédé le 10 novembre 561 - Compiègne,Oise,Picardie,France,à l'âge d'environ 63 ans
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

portrait
portrait

 Union(s), enfant(s), petits-enfants et arrière-petits-enfants

 Frères et sœurs

 Demi-frères et demi-sœurs

Du côté de Clovis Ier (Mérovingiens), Roi des Francs (486) Roi des Francs Saliens (481), né en 466, baptisé le 25 décembre 498 - Reims, France, décédé le 25 novembre 511 - Paris à l'âge de 45 ans , inhumé - Basilique des Saints-Apôtres à Paris
  • avec Ne ., née vers 462, décédée vers 508 à l'âge d'environ 46 ans

 Grands parents paternels, oncles et tantes

 Grands parents maternels, oncles et tantes

 Notes

Notes individuelles

Considéré comme le troisième de nos rois, ayant donné son nom à ceux dela première dynastie (les Mérovingiens), ce personnage, dont l'existence est entourée de beaucoup d'obscurité et dont on possède plutôt la légende recueillie par Jacques de Guise que la biographie, est donné poursuccesseur à Clodion. Son nom, Merowig, signifie éminent guerrier.

C'était un simple chef des Saliens dont le nom vint jusqu'aux oreilles des Romains et que Grégoire de Tours nous apprend avoir été fils de Clodion (ou Chlodion).

Frédégaire raconte même que l'épouse de Chlodion le mit au monde après avoir eu commerce avec un monstre marin ou du moins s'en être approchée. Ce conte doit être placé à côté de toutes les inventions de Jacques de Guise, que quelques savants sans critique ont prises au sérieux.

On ne sait que fort peu de chose de Mérovée ; on n'est pas même d'accord sur la date de sa mort. Il monta sur le trône vers 448 et régna environ 10 ans. Aétius, qui l'adopta, selon le témoignage de Priscus, lui concéda sans doute un territoire dans les Gaules, où son frère aîné avaitdéjà fait un établissement.

Attila, après avoir saccagé les provinces de l'Orient, revenait en Occident à la tête d'une armée nombreuse, où se trouvaient plusieurs rois qui lui obéissaient. Aétius et Mérovée marchèrent au-devant de lui. Une bataille sanglante fut livrée, le 20 septembre de l'an 451, en Champagne. Il y eut, dit-on, de part et d'autre, 300 000 hommes de tués.

Quoique Aétius eût eu l'avantage, Grégoire de Tours convient que ce général, après le combat, engagea Mérovée à s'occuper de ses propres affaires. Sidoine Apollinaire reconnaît qu'il y avait des Francs dans les deux armées. Les historiens contemporains n'ont rien dit de plus sur Mérovée. Tout ce qu'en rapporte Jacques de Guise est entièrement fabuleux et a été inventé de toutes pièces, ainsi que ce qui est dit dans les annales du Hainaut des premiers temps de la monarchie.
Il était le troisième fils de Clovis et le deuxième des trois que ce dernier eut avec Clotilde.

À la mort de son père, en 511, il se partage le royaume des Francs, le Regnum Francorum, avec ses trois frères : Thierry Ier, Clodomir Ier et Childebert Ier. Alors que Thierry, l'aîné, est largement avantagé, Clotaire partage la moitié du royaume de Clovis avec ses deux autres frères. C'est la Neustrie qui lui échoit.

En 517, il épouse Ingonde.

En 523-524, à l'instigation de Clotilde, Clotaire et ses trois frères se joignent dans une expédition contre les Burgondes.

À la mort de Clodomir, le 25 juin 524, à la bataille de Vézeronce, Clotaire épouse sa veuve, Gondioque ; mais cela ne suffit pas pour qu'il obtienne le territoire de son défunt frère : la loi salique impose le partage du royaume entre les fils de Clodomir. Pour éviter cela, Clotaire s'allie à Childebert Ier pour organiser l'assassinat des jeunes héritiers (532). Des trois enfants, deux seront tués, et le dernier, (Clodoald), d'abord caché par des partisans fidèles, renoncera à sa part et choisira la vie monastique. Clotaire et Childebert pourront alors se partager librement le territoire de leur frère.

En 538, il épouse Radegonde. Mais celle-ci préférera se retirer dans uncouvent, plutôt que de vivre à ses côtés. Elle fonda l'abbaye Sainte-Croix, premier monastère de femmes d'Europe, à Poitiers. Elle fut ensuite canonisée sainte Radegonde.

Ingonde lui ayant demandé de trouver un mari à sa sÅôur Arnegonde, digne de sa haute lignée, le roi ne trouva finalement meilleur prétendant que lui-même et décida aussi d'épouser la seconde des sÅôurs. Il les força à vivre ensemble jusqu'au décès d'Ingonde vers 546. Arnegonde fut lamère de Chilpéric (539-584) qui sera roi de la Neustrie.

Clotaire épouse encore Chunsina, puis Vulderade (555), veuve de Thedebald, roi d'Austrasie.

Les décès de Theobald (petit-fils de son défunt frère Theodoric) en 555, et de Childebert, mort sans descendance en 558, permettent ainsi à Clotaire de réunifier à nouveau le Regnum Francorum de son père Clovis.

Son fils Chramne lui donna aussi bien du fil à retordre : poussé par son oncle Childebert, il complota deux fois de suite contre son père ; Clotaire lui accorda une première fois son pardon, mais Chramne récidive en 560. Cette fois, Clotaire est bien décidé à en finir. Chramne se réfugie en Bretagne, auprès du comte Conomor, mais les troupes du comte nepeuvent résister à l'armée de Clotaire : Conomor est vaincu et tué ; Chramne, lui, est capturé et étranglé, puis Clotaire ordonne que sa dépouille soit enfermée, avec toute sa famille, dans une cabane à laquelle il fut mis le feu.

Son règne fut marqué par plusieurs campagnes militaires, notamment :

la guerre contre les Burgondes (523-526) ; la campagne de Thuringe (530) ; l'invasion de la Burgondie (534), en compagnie de son frère Childebert (territoire pour lequel ils se partageront la couronne) ; la tentative échouée d'invasion de l'Hispanie wisigothique (542), avec Childebert ; il seront repoussés à Saragosse. À la fin de son règne, le royaume franc est à son apogée, couvrant toute la Gaule (à l'exception de la Septimanie) et une partie de l'Allemagne actuelle. Il meurt en 561 à Compiègne, à l'âge de 64 ans, laissant son royaume à ses quatre fils, qui se partageront l'héritage par tirage au sort :

Caribert reçoit Paris Gontran reçoit la Bourgogne et Orléans Sigebert reçoit l'Austrasie Chilpéric reçoit la Neustrie On lui a prêté ces dernières paroles sur son lit de mort :

½ Hélas! Quel est donc ce Roi du Ciel qui fait mourir ainsi les plus puissants Rois de la Terre ! Comme il n'est pas mortel, il est sans comparaison, meilleur que le plus grand prince de la Terre ; s'il est donc meilleur, il est plus puissant, et s'il est plus puissant, il est miséricordieux; car il ne disperse en la vengeance de ceux qui l'ont desservi, ainsi que font maints mortels princes. »

change: 15 mars 2003


Sources:
- personne: Wikipedia

 Sources

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

portrait
Childéric Ier (Mérovingiens), roi des Francs Saliens (458-481) ca 436-481
 portrait
Basine de Thuringe, reine de Thuringe ca 440-491
 Chilpéric II (Burgondes), roi des Burgondes (473-486) †486 Ne .
||||






||
portrait
Clovis Ier (Mérovingiens), Roi des Francs (486) Roi des Francs Saliens (481) 466-511
 portrait
Clotilde (Burgondes), Reine des Francs ca 475-544..548
||



|
portrait
Clotaire Ier le Vieux (Mérovingiens), roi des Francs (558-561) , roi de Reims (555-561), roi de Soissons (511-561) ca 498-561



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content