Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Sitepersonnel avec photos etcompléments --- Explicatif sur les ascendantsréférents, les descendants pivots, les cousinsremarquable

Listesavec liens en retour sur geneanet : TOUSLES ASCENDANTS REFERENTS (par départements etcommunes) et TOUS LES COUSINS REMARQUABLES (parnature).

Plus particulièrement dans les époques lointaines,consultez les notes. Il m'arrive en effet de privilégiercertaines hypothèses... à méditer puispartager ou rejeter...


Sosa :36 343 309 985 387 558
Empereur romain , SOSA

  • Né le 27 février 272
  • Décédé le 22 mai 337,à l'âge de 65 ans
  • Empereur romain de 306 à 337

 Parents

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

 Demi-frères et demi-sœurs

Du côté de sosa Constance Chlore CONSTANTINIENS, Empereur romain , César des Gaules , Préfet du prétoire , SOSA , né le 31 mars 250, décédé le 25 juillet 306 à l'âge de 56 ans, Empereur romain de 305 à 306, César des Gaules, Préfet du prétoire

 Notes

Notes individuelles

I210948
Parenté(s) de branche(s) et degré(s) : Beyrand 55/0 (x 5 246), Desbordes 56/0 (x 12 944), Tharaud 55/0 (x 14 406), Desale 56/0 (x 1 938), Demoulière 56/0 (x 884), Touchelet 57/0 (x 1 930), Jacquemard 57/0 (x 2 136), Renvoyé 58/0 (x 3 204) en 42 688 liens avec la souche

======================================================================================================================================================================================
Il est un "cousin remarquable" (cousinage(s)) dans la catégorie Cousins célèbres
Il est l'empereur qui a créé Constantinople et a fait du christianisme une religion obligatoire

======================================================================================================================================================================================
[extraits de la page Wikipédia 2016 https://fr.wikipedia.org/wiki/Constantin_Ier_(empereur_romain)]
Flavius Valerius Aurelius Constantinus, né à Naissus en Mésie (aujourd'hui Nis en Serbie) le 27 février 2721, est proclamé 34e empereur romain sous le nom Constantin Ier en 306 par les légions de Bretagne et mort le 22 mai 337 après 31 ans de règne, est une figure prépondérantedu IVe siècle.
Soucieux de fédérer un empire cosmopolite et affaibli, il établit avec Licinius par l'édit de Milan (313) la liberté de culte individuel y compris pour les chrétiens, nombreux dans les provinces orientales. Prudent, il se garde toutefois d'affronter directement les cultes polythéistes (dominé par le Sol Invictus et défendu par les élites) mais il convoque en 325 le concile de Nycée où il réaffirme son autorité dansle domaine religieux (césaropapisme). Il fonde la ville de Constantinople (actuelle Istambul) en 330. Il rétablit un empire unifié (défaitede Maxence en 312, de Licinius en 324) en s'appuyant sur le monothéisme chrétien, au sein duquel il est aujourd'hui parfois considéré commeun saint (Église orthodoxe).
Ses noms de référence sont Imperator Caesar Flauius Valerius Aurelius Constantinus Pius Felix Inuictus Augustus, Germanicus Maximus, Sarmaticus Maximus, Gothicus Maximus, Medicus Maximus, Britannicus Maximus, Arabicus Maximus, Adiabenicus Maximus, Persicus Maximus, Armeniacus Maximus, Carpicus Maximus.
------------------------------------
Constantin est né à Naïssus, l'actuelle Niš, dans la province romaine de Mésie supérieure, le 27 février d'une année qui fait l'objet decontroverses, entre 271 et en 277, si l'on s'en tient aux sources qui fixent son âge lors de sa mort en 337 à 60/66 ans (62 ans selon Aurelius Victor, 63 ans selon l'Épitomé de Caesaribus, 63/64 ans selon Eusèbe de Césarée, 65 ans selon Socrate le Scolastique, entre 65 et 66 ans selon Eutrope). Certains historiens modernes ont avancé l'hypothèse qu'il serait né après 280.
[...]
------------------------------------
En 311, à la mort de Galère, règnent quatre Augustes : Maximin Daïa, Constantin, Licinius et Maxence.
Constantin élimine Maxence le 28 octobre 312 à la bataille du pont Milvius, prend Turin ce qui lui permet de s'emparer de l'Italie et de régner en maître sur l'Occident. De son côté, Licinius défait Maximin Daïa à la bataille d'Andrinople (313) et règne sur l'Orient : une nouvelle diarchie se met en place entre Constantin et Licinius scellée par un mariage entre Licinius et Constantia, la demi-sœur de Constantin.
Les relations entre les vainqueurs ne tardent pas à se dégrader, tous deux faisant montre d'une énorme ambition. À partir de 320, Constantinentre de nouveau en conflit avec Licinius. En 324, Licinius est vaincu à Andrinople, puis à Chrysopolis et fait sa soumission à Nicomédie. Il est exécuté peu de temps après, ainsi que son fils.
------------------------------------
Pour la première fois depuis quarante ans, l'Empire est gouverné par une autorité unique : Constantin règne seul pendant treize ans, assisté des Césars qui ne sont plus des collaborateurs mais ses fils désignés comme héritiers présomptifs :
  • ses fils Crispus (exécuté en 326 pour des raisons mal éclaircies) et Constantin II en 317,
  • ses deux autres fils Constance II en 324 et Constant en 333,
  • ses neveux Flavius Dalmatius et Flavius Hannibalianus en 335.
------------------------------------
Depuis la tétrarchie, Rome n'est plus dans Rome même. Les Augustes et les Césars ont vécu dans des résidences impériales proches des secteurs qu'ils ont la charge de défendre.
La fondation d'une nouvelle capitale est décidée pendant la période aiguë du conflit pour la domination de l'Empire. À partir de 324, Constantin transforme la cité grecque de Byzance en une « Nouvelle Rome »,à laquelle il donne son nom, Constantinople. Il l'inaugure après douze ans de travaux, en 330. Constantinople est bâtie sur un site naturel défensif qui la rend pratiquement imprenable alors que Rome est sans cesse sous la menace des Germains3. Elle est également près des frontières du Danube et de l'Euphrate, là où les opérations militaires pour contenir les Goths et les Perses sont les plus importantes. Elle est enfin située en bordure des terres de vieille civilisation hellénique, région qui a le mieux résisté à la crise du troisième siècle de l'empire romain. Constantin la bâtit sur le modèle de Rome avec sept collines, quatorze régions urbaines, un Capitole, un forum, un Sénat. Dans les premiers temps, il permet l'implantation de temples païens mais très vite la ville devient presque exclusivement chrétienne4 et ne comporte que des édifices religieux chrétiens. Dès Constantin, la ville compte 100 000 habitants. Celui-ci y fait construire, le palais impérial, l'hippodrome5 – le nouveau nom donné aux cirques romains –, ainsi quel'église de la Sagesse Sacrée (Sainte-Sophie).
[...]
------------------------------------
Le problème qui divise encore les historiens est celui de la conversionde l'empereur. Son baptême ne se fait que sur son lit de mort en 337 lorsqu'il se fit baptiser par l'évêque arien, Eusèbe de Nicomédie. Cebaptême tardif est conforme à la coutume en vigueur à l'époque, lesfidèles attendant le dernier moment pour recevoir le baptême afin d'être lavés de tous les péchés antérieurs, mais elle peut apparaîtreaussi comme la révélation d'un cheminement intérieur remontant à près d'un quart de siècle.
------------------------------------
Plusieurs historiens attribuent cette conversion à l'appât du gain : Constantin se serait fait chrétien pour piller les temples païensafin de financer Constantinople. Il se serait converti en 326 pour expier ses remords après avoir fait périr son fils aîné Crispus, puis son épouse Fausta. Une légende racontée par des païens de la ville d'Harran dit que Constantin alors atteint de lèpre, se serait converti, les chrétiens acceptant dans leur rang les lépreux. Il aurait dû pour la soigner prendre un bain du sang de nouveau-nés. Mais touché par les pleurs des mères, il ne put s'y résoudre. C'est alors que lui apparurent en songe la nuit suivante saint Pierre et saint Paul qui lui conseillèrent de retrouver l'évêque Sylvestre sur le mont Soracte. C'est lors de cette rencontre que l'empereur Constantin fut baptisé et fut soigné de sa terrible maladie.
Son père, Constance Chlore, est un païen monothéisant, attaché au culte du Sol Invictus comme de nombreux officiers illyriens. Dioclétien ne l'aurait pas fait César s'il avait été chrétien mais, si rien ne prouve qu'il le soit devenu par la suite, celui-ci se comporte toutefois prudemment et, lors de la grande persécution se serait contenté (selonEusèbe de Césarée) de démolir quelques édifices en Gaule.
------------------------------------
Les chrétiens ne constituent alors qu'une faible minorité des sujets de Constantin16, répartis très inégalement à travers l'Empire, essentiellement en Orient et en Afrique du Nord. Constantin est un empereur païen, un polythéiste qui honore Sol Invictus mais qui s'intéresse depuis longtemps au christianisme puisqu'il finira par l'adopter comme religion personnelle en 312 (?).
Après avoir fait disparaître une bonne partie de sa propre famille à des fins personnelles et politiques[réf. nécessaire], le ralliement deConstantin au christianisme s'accompagne d'une politique impériale favorable aux chrétiens, mais le paganisme n'est jamais persécuté car, pour lui, l'unité de l'empire passe avant tout.
[...]
------------------------------------
Mort et succession
En 326, Constantin fait périr son fils aîné Crispus, puis son épouseFausta. On ignore les raisons de ces exécutions, qui ne sont peut-être pas liées entre elles, mais on a évoqué un adultère ou une dénonciation calomnieuse de la part de Fausta.
En 337, Constantin vient de déclencher un conflit avec la Perse Sassanide de Shapur II et s'apprête à mener une expédition contre cet empire, quand il meurt subitement près de Nicomédie. Il est baptisé sur sonlit de mort. Il est enterré dans l'église des Saints-Apôtres qu'il afait construire à Constantinople.
Quand Constantin meurt, il n'a pas réglé sa succession. Ses trois filsse proclament Augustes, tandis que les autres membres de la famille impériale sont assassinés, sauf les jeunes Julien et Gallus. Ils se partagent l'Empire mais Constantin II et Constant Ier entrent en conflit. Après les décès de ses deux frères, l'Empire est réuni sous l'autorité du seul fils survivant de Constantin, Constance II qui nomme deux césars aux pouvoirs très réduits.
Le nouvel empereur poursuit la politique de son père, autant dans les domaine religieux — il favorise l'arianisme — que militaires en luttantà la fois sur les fronts rhéno-danubien et perse.
======================================================================================================================
[http://atheisme.free.fr/Contributions/Construction_christianisme_evangiles.htm]
Troisième tournant pour le mouvement de Jésus : c'est en 325, lors du 1er concile œcuménique de Nicée convoqué par l'empereur Constantin 1er (pas encore converti) pour des raisons politiques, que les principes des cultes païens sont repris par le christianisme de Rome qui devient alors religion d'Etat. En 391, les cultes païens sont formellement interdits, leurs lieux de culte détruits, leurs adeptes (il y aura des célébrations clandestines) persécutés.
------------------------------------
Le mouvement de Jésus a perdu en Palestine. Il a gagné en Occident.
Les raisons de ce succès sont multiples et complexes mais on peut en citer trois :
  • les chrétiens devaient savoir lire et écrire pour comprendre les saintes écritures. Ils s'infiltrent assez sournoisement dans le gouvernement romain. Ils n'ont que peu été persécutés contrairement à ce que la propagande religieuse et plus tard, le cinéma nous ont fait croire. Ils ont eu des ennuis sporadiquement, non pas à cause du message "d'amour" de Jésus, mais, à l'instar des juifs, de leur refus du sacrifice à l'empereur mettant en danger la paix sociale. Lorsque les dirigeants romains s'aperçoivent de l'importance des chrétiens au sein de leur gouvernement, il est déjà trop tard.
  • les chrétiens proposent l'entraide en échange de la conversion. Ils gagnent surtout des fidèles en tendant une main charitable aux indigents. Et cela, les chrétiens le tiennent des juifs, ils ne l'ont pas oublié (et les juifs des Egyptiens, lire "Le fabuleux héritage de l'Egypte" de C. Desroche Noblecourt). Ils ont vite compris que cette charité était importante, car il n'y a pas d'organisation sociale établie dans l'Antiquité (sauf des dons privés ou autres).
  • le mouvement de Jésus accepte les femmes dans son culte (déjà sous Paul, les réunions se tenaient souvent chez des femmes influentes) contrairement au culte du grand rival : le mithraïsme, où les femmes sont interdites. Ainsi, ce sont les femmes qui principalement ont transmis cette religion.
======================================================================================================================
[http://www.forumreligion.com/t1581-la-destruction-des-textes-et-lheresie-de-la-deification-de-jesus]
Quand l'empereur Constantin a conquis l'Orient en 324, il a envoyé son conseiller religieux, le prêtre Osius de Cordoba, à Alexandrie portant avec lui plusieurs lettres aux évêques, les exhortant à la réconciliation entre eux au sujet de la doctrine.et cela révèle les différences idéologiques qui existaient à l'époque. Cependant, la mission d’Osius a échoué, ce qui a amené Constantin à inviter tous les évêques à assister et apporter avec eux leurs propres versions des évangiles sur lesquelles ils se basent. Ainsi, le premier synode a eu lieu en 325 dans la ville de Nicée, pour mettre fin aux dissensions dominantes autour de la déification ou de non déification de Jésus !!
Le 21 juin 325, 2048 ecclésiastiques se sont réunis dans la ville de Nicée pour déterminer les symboles officiels du christianisme, les textes qui doivent être conservés, et qui est le dieu qui doivent suivre. Tony Bushby dit que « les premières tentatives du choix du dieu remonte vers l'an 210, quand l'empereur devait choisir entre Judas Khrestus ou son frère jumeau Rabbi Jésus, c'est-à-dire le prêtre Jésus, ou l'autre personne, soulignant que même jusqu'à l'an 325, le christianisme n'avait pas un dieu officiel !!! »
Tony Bushby explique qu'après plusieurs et amères délibérations, l’opinion que les deux deviennent un seul dieu a été adopté à l'unanimité, 161 l'ont approuvé et 157 étaient contre. Ainsi, l'empereur a fusionné les données des jumeaux Judas et Rabbi Jésus pour que les deux deviennent un seul dieu. Sur ce, la célébration de leur déification a eu lieu. Alors commença le processus de l'intégration entre lesdeux pour atteindre la combinaison « notre seigneur Jésus Christ ». En plus, Constantin a demandé à l'évêque Osius de rassembler les harmonies des différents évangiles pour obtenir un seul livre, et en faire 50 versions ou exemplaires…
Pour ceux qui s'interrogent sur les références de Tony Bushby concernant cette recherche on dit qu'un répertoire est mentionné dans l'index du livre incluant 869 références !!
======================================================================================================================
C'est plus tard que le Christianisme passera de religion officielle à religion obligatoire :
------------------------------------
[Extraits de la page http://www.bible.chez-alice.fr/h02.htm]
  • En l'an 312, l'empereur Constantin prend le pouvoir, il se convertit et, grâce à son âme damnée Eusèbe de Césarée "Le faussaire"(qui inventa les premiers papes: les douze premiers papes déclarés par l'Église sont des personnages imaginaires), donne à l'Église chrétienne de nouvelles structures. Puis, progressivement seul le culte du Dieu chrétien est autorisé : C'est le début de la persécution religieuse en Europe.
  • En l'an 314, rédaction des "Actes de Pilate" publiés sur ordre de Maximus Daja pour relater la crucifixion de Jésus: encore un faux. Puisque la mort du Christ est prouvée par les prophéties, des documents ont dû l'attester mais ont été détruits par Satan: on peut donc les refaire: c'est la fraude pieuse et c'est comme ça que l'histoire de Jésus de Nazareth s'est élaborée progressivement.
  • En l'an 320, l'Église de Rome fait correspondre la date de naissance de Jésus-Christ avec la naissance de Mithra, dieu qui était célébré le 25 décembre au solstice d'hiver. L'Eglise avait d'abord choisi le6 janvier, le 28 mars, le 19 avril et le 20 mai avant de fixer le 25 décembre.
  • En l'an 325; l'Église adopte le nom de Jésus-Christ lors du Concile de Nicée et elle adopte la forme du dieu égyptien Sérapis barbu et chevelu. Le mot Satan vient de Seth ou Sat: principal ennemi d'Horus dans la mythologie égyptienne. On fête pour la première fois la naissance du Christ le 25 décembre pour "court-circuiter" les anciennes fêtes païennes de Noël: la renaissance du Soleil.
  • En l'an 325, l'impératrice sainte Hélène, la mère de Constantin découvre, opportunément, le tombeau et le titulus (le petit panneau debois accroché à la croix) de Jésus Christ! Ces découvertes permettront d'appuyer la religion chrétienne comme la religion de l'empire voulue par Constantin.
  • En l'an 335, l'empereur Constantin remet au pape Sylvestre 1er la "Donation de Constantin" qui établit l'autorité spirituelle et temporelle de la papauté. En fait, cette histoire a été inventée en 775, le document est un faux grossier dénoncé en 1440.
  • En l'an 380, Théodose Ier rend le christianisme obligatoire (écritde Thessalonique) C'est une date importante. Contrairement à ce qu'affirme l'Eglise, la religion chrétienne, ce jour-là, n'est pas seulementdevenue officielle. Elle est devenue obligatoire. Ceux qui refusaient de se soumettre étaient privés de leurs biens, de leurs droits et exilés. Le christianisme ne s'est pas lentement répandu pendant trois siècles grâce à l'infatigable énergie des descendants des apôtres. Il s'est répandu brutalement, au IVe siècle parce que l'empire romain l'a imposé.
  • En l'an 385, Théophile est nommé patriarche d'Alexandrie. Avec le consentement tacite de l'empereur Théodose, il commence une violente campagne de destruction de tous les temples et sanctuaires non chrétiens en Égypte : à Alexandrie, les temples de Mythriade et Dyonisius puis en 391, la destruction du temple de Sérapis et de sa bibliothèque.
  • En l'an 386, Saint Jean Chrysotome écrit : "Que chacun s'attache à gagner son frère, fallut-il user de violence (...) N'épargner rien pour l'arracher des filets du démon". Saint Augustin: "C'est la charité qui impose de sauver les gens malgré eux, qui impose la chasse à l'hérésie et donc l'intolérance"
  • En l'an 392, le patriarche Théophile fait détruire le temple de Dyonisos à Alexandrie: avec lui, 200 000 volumes partent en fumée !
  • En l'an 401, Saint Augustin, après avoir considéré la religion chrétienne comme une religion d'incultes, s'être tourné vers le manichéisme puis finalement après avoir été nommé évêque de Carthage, Docteur de l'Église, est considéré comme le plus grand penseur de l'Église antique. Pourtant il passera une bonne partie de sa vie à détruire temples et statues antiques. C'est Saint Augustin qui introduit l'idée du "péché originel" et a commencé sérieusement la chasse aux hérétiques.
  • En l'an 415, Hypathie, la dernière grande mathématicienne de l'école d'Alexandrie, par ailleurs fille de Théon d'Alexandrie, directeur de la bibliothèque, est mise en pièces et tuée par une foule de moineschrétiens inspirés par Cyrille, patriarche d'Alexandrie, que l'Église canonisera. Son assassinat marque un tournant : Après sa mort, de nombreux chercheurs et philosophes quittent Alexandrie pour l'Inde et la Perse, et Alexandrie cesse d'être le grand centre de l'enseignement et de la science du monde antique. Désormais, la science régressera enOccident, et ne retrouvera un niveau comparable à celui de l'Alexandrie antique qu'à l'aube de la révolution industrielle. Les travaux de l'école d'Alexandrie concernant les mathématiques, la physique et l'astronomie seront préservés, en partie, par les Arabes, les Perses, les Indiens et aussi en Chine. L'occident, pour sa part, plonge dans l'obscurantisme et ne commencera à en sortir que plus d'un millénaire plus tard.
A chaque période d'essor de la religion chrétienne, correspondra une régression de la condition de vie du peuple et réciproquement.
  • En l'an 435, code théodosien qui légalise le totalitarisme chrétien: les païens perdent leurs droits civiques. Il est légal de détruire les temples païens. La lutte contre les hérésies est encouragée. Persécution des juifs. Confiscation des biens non chrétiens.
  • En l'an 529, fermeture de l'académie de Platon à Athènes. Le savoir antique, violemment critiqué par les Pères de l'Église tel Saint Augustin, disparaît des esprits. Un voile tombe sur les sciences.
  • En l'an 532, l'empereur Justinien fait fermer l'école de philosophie d'Athènes, considérée comme le dernier bastion du paganisme. Désormais, l'obscurantisme et l'ignorance règnent en maîtres dans tout le bassin méditerranéen.
  • En l'an 570, naissance supposée de Mahomet (Muhammad) (le loué fils de l'esclave d'Allah). L'existence de Mahomet n'est pas certaine, ellea été énormément romancée et le Coran a été profondément remanié au cours des siècles (comme le montrent les manuscrits du VIIe siècle découverts en 1972 dans la mosquée Jama'a al Kabir à Sanaa au Yémen). Mahomet n'a laissé aucune trace écrite ou archéologique de son passage. Il n'a jamais mené de guerre sainte. Le refus des musulmans de faire de l'histoire a permis l'émergence d'une caricature de Mahomet telle que la dépeignent les islamistes qui prêchent un retour à l'Islampur qui n'a jamais existé ou qui croient vivre comme le prophète, un homme dont la vie est une succession de légendes !
======================================================================================================================================================================================
Créé le 06/08/2016, modifié le 14/10/2018

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

   
 
 
 
sosa Constance Chlore CONSTANTINIENS, Empereur romain 250-306 sosa Hélène X EPOUSE CONSTANTINIENS, Canonisé 249-330
|
2
 |
3



|
sosa Constantin Ier CONSTANTINIENS, Empereur romain 272-337


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content