Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Sitepersonnel avec photos etcompléments --- Explicatif sur les ascendantsréférents, les descendants pivots, les cousinsremarquable

Listesavec liens en retour sur geneanet : TOUSLES ASCENDANTS REFERENTS (par départements etcommunes) et TOUS LES COUSINS REMARQUABLES (parnature).

Plus particulièrement dans les époques lointaines,consultez les notes. Il m'arrive en effet de privilégiercertaines hypothèses... à méditer puispartager ou rejeter...


Sosa :5 015 964 131 921 920
Empereur des Gaules , SOSA

  • Né en 217
  • Décédé (6/269) - Mayence, Allemagne
  • Empereur des Gaules

 Parents

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

 Notes

Notes individuelles

I209987
Parenté(s) de branche(s) et degré(s) : Beyrand 53/0 (x 137 724), Desbordes 54/0 (x 313 837), Tharaud 52/0 (x 378 490), Desale 54/0 (x 58 698), Demoulière 55/0 (x 31 598), Touchelet 55/0 (x 59 394), Jacquemard 55/0 (x 90 160), Renvoyé 56/0 (x 135 240) en 1 205 141 liens avec la souche

======================================================================================================================================================================================
Il est un "cousin remarquable" (cousinage(s)) dans la catégorie Lignées d'ascendants et cousins titrés
Il est Empereur des Gaules en 260 et établit sa capitale à Cologne. Pour 14 ans.

======================================================================================================================================================================================
[page Wikipédia 2016 https://fr.wikipedia.org/wiki/Postume]
Marcus Cassianus Latinius Postumus ou Postume est un général gaulois qui se fit proclamer empereur en Gaule de l'été 260 à juin 269. Ces dates restent imprécises car la chronologie de cette période est difficile à établir avec certitude.
------------------------------------
D'origine incertaine, Gaulois ou bien Batave, il est sous Valérien et Gallien gouverneur d'une province de Gaule (peut-être la Gaule belgique,mais ce n'est pas attesté), lorsque le limes rhénan fait l'objet d'une double attaque : les Alamans envahissent la Rhétie, les Francs franchissent le Rhin inférieur. L'empereur Gallien organise la défense,intervenant lui-même en Rhétie et confiant à Postume la contre-attaque sur les Francs. Gallien confie la protection du Rhin supérieur, secteur intermédiaire plus calme, à son jeune fils Salonin qui reçoit le titre de César, et qui est assisté du général Silvanus.
------------------------------------
Postume bat brillamment les Francs, ses troupes enthousiastes sont prêtes à le proclamer empereur. Gallien par précaution nomme son fils Auguste, Postume réagit : il attaque Cologne, ses troupes capturent etexécutent Salonin et Silvanus, sans que sa responsabilité soit démontrée. Il prend le titre d'empereur dans l'été 260.
Contrairement à d'autres usurpateurs, Postume ne marche pas sur Rome pour faire confirmer son titre par le Sénat romain. De son côté, Gallien est trop accaparé par les Alamans, puis par l'usurpation de Régillien en Pannonie. Un accord tacite de non-agression s'établit, à l'avantage de chacun : Gallien est déchargé de la défense du Rhin, Postume contrôle sans compétiteur la Bretagne, l'Espagne et la majeure partie de la Gaule, sauf une partie de la Gaule narbonnaise qui reste fidèle à Gallien.
Postume crée ce que l'on appellera l'empire des Gaules, et établit sa capitale à Cologne. Il est néanmoins excessif de considérer cet empire comme une rébellion indépendantiste celte ou gauloise contre Rome, comme Bouvier-Ajam l'a hasardé. Postume est un Gaulois, mais parfaitement romanisé : ses monnaies sont conformes au monnayage impérial avec des devises en latin, il crée un sénat, nomme des consuls et se comporte comme un parfait imperator.
------------------------------------
En 268 (ou 269), la fin de Postume témoigne du degré d'insubordinationqui sévit dans les armées de l'Empire. Au début de l'année, Léliense révolte à Mayence. Postume marche sur Mayence et chasse Lélien. Les soldats veulent se payer en butin en pillant Mayence. Postume refuse de livrer ainsi une cité romaine et une place forte défendant le Rhin.Une sédition massacre Postume. L'Histoire Auguste lui prête un fils, Postume le Jeune, dont l'existence n'est confirmée par aucun autre auteur, ni par des monnaies ou des inscriptions, et qui est considéré comme une des inventions dont l'Histoire Auguste est fertile.
------------------------------------
Monnayage
Postume dispose à son avènement d'un stock monétaire important dans sa province, de deux ateliers monétaires à Trèves et à Cologne et desapports d'argent-métal en provenance d'Espagne, ce qui lui permet au début de son règne une politique monétaire plus saine que celle de Gallien. Il émet des très beaux aurei, et jusqu'en 268 des antoniniens plus lourds et de meilleur aloi que ceux de Gallien. Il tente de soutenir la monnaie de bronze en créant un double sesterce, à peine plus lourd que le sesterce normal (22 grammes contre 20 grammes) et reconnaissable à la couronne radiée au lieu d'une couronne de laurier. Cette expérience est un échec et s'arrête en 262. Rapidement, les dépenses militaires en expansion continuelle et l'inflation galopante qui touche tout l'Empire provoquent la multiplication en Gaule d'ateliers monétaires « secondaires », qui fabriquent de la fausse monnaie. Les antoniniens et les bronzes imités, de médiocre qualité de fabrication et de mauvais aloi, furent émis en très grand nombre, accélérant la tendance inflationiste.
Les thèmes figurés sur les revers monétaires sont ceux d'une époque de guerre, avec des Victoires ou le retour à la Félicité. Postume a aussi émis des monnaies dédiées à l'Hercule de Deusone, ce qui prouverait l'existence d'un temple ou d'un culte localisé. En revanche, en déduire que Postume soit né à Diessen, identifiée à Deusone n'est qu'un détail imaginaire du roman historique « In het licht van Omega » de Guus van Hemert.
======================================================================================================================
[extraits de la page Wikia http://fr.guyderambaud.wikia.com/wiki/Postumus]
Sa famille
Le lieu de naissance de Postumus semble évoqué par certaines de ses monnaies affichant au revers la légende HERC DEVSONENSIS (l'Hercule de Deusone). A l'époque romaine Diessen n'est pas sans importance. La bourgade au centre du Limes qui défend la Gaule contre les invasions des Frisons et autres barbares. La divinité Deusoniensis Hercules y est honorée. C'est probablement un mélange du demi-dieu romain Hercule avec une divinité indigène. Il est de même de Marcus Cassianius Latinius Postumus, même si un historien néerlandais le voit Batave. Le nom complet, pour un citoyen romain, se compose d'un praenomen (= prénom) et d'un nomen (= patronyme), suivis d'un Cognomen (= surnom). Pour le praenomen l'usage est de donner le prénom d'un ancêtre), dans le cas présent Marcus Cassianius. Le nomen se termine généralement en -us/ius. Il est le gentilice (nom de famille) d'une gens, groupement social de la taille d'un clan. Latinius vient de Latium, auquel on a ajouté le suffixe nus/nius. Certaines sources, reprises par un bon article de la Wikipédia francophone, le disent d'une famille romaine ayant fait souche dans le nord de la Gaule. Postumus est son surnom. Il veut peut-être dire que sa naissance est postérieure au décès de son père.
Postumus est né vers 217, dans une région rurale, au sud des actuels Pays-Bas. Cette province, alors romaine, vit en paix depuis presque 200 ans. Environ 100.000 personnes autochtones vivent dans ces zones limes. Ils sont latinisés. Environ 20 forts romains sont tenus par 10.000 soldats. Ils ne sont pas tous Romains ou Bataves. Beaucoup de guerriers germaniques servent dans les forces romaines. Les alliances entre Romains et Bataves sont nombreuses.
Le limes est censé protéger les Bataves des barbares.
Comme Postumus ne semble pas né dans une impressionnante villa, mais dans une ferme, et qu'il n'est pas dit du temps de sa jeunesse nobilis viris, il est fort probable qu'il soit d'origines modestes. Peut-être un orphelin d'un officier romain, mariée à une Batave latinisée qui cultive des terres avec quelques esclaves. Postumus est, parait-il, le deuxième de cinq enfants.
Toutefois, c'est à l'époque de la naissance que naît une sorte de confédération des peuples francs, qui va avoir de graves conséquences sur les destinées de la descendance de Postumus. Signe des temps, en 217,année probable de la naissance de Postumus, l'empereur Caracalla est assassiné par un soldat au cours d'une conspiration.
------------------------------------
La fin de sa vie
Gallien est assassiné par des officiers illyriens, en septembre 258, alors qu'il assiége l'usurpateur Aureolus, retranché dans Milan. Proclamé empereur, son successeur, Claude le Gothique, ne parvient cependant pas à mettre un terme aux séditions.
L'usurpateur Laelanius en tué fin 268, début 269 par les légionnairesde Postumus à Mayence. Postumus est assassiné avec un de ses fils, Junius Cassius Postumus, dit Postume le Jeune, en juillet-août 269, car il refuse de piiller Mayence.
L'usurpateur Marius lui succède en 269. Selon Chastagnol, aurait exercé le pouvoir quelques mois, entre septembre et décembre 269.
Successeur désigné par Postumus, Victorinus est déclaré empereur de l'Empire des Gaules par ses légions à Augusta Treverorum (Trèves), àla suite du meurtre de son prédécesseur. Il est reconnu empereur par les provinces de la Gaule et la Grande-Bretagne, mais Hispania refait partie de l'Empire romain. Il est tué, au printemps ou à l'été 271, par ses troupes ou par un de ses officiers, et Tetricus lui succède.
Postumus est classé parmi les Trente Tyrans dans l'Histoire Auguste.
------------------------------------
Descendance
Junia Donata est la femme de Postumus. Cette Junia Donata est certainement la fille de Gaius Junius Donatus, préfet de Rome pendant les années257 et 259, et Consul l'année suivante. Ils appartiennent à la Gens Junia, l'une des familles les plus célèbres de Rome. Leur famille est déjà importante dans les derniers jours de la monarchie romaine, mais on la retrouve jusqu'à Junius Quartus Palladius, consul en l'an 416, selon le Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology. Les praenomina favoris au début des Junia sont Marcus, Lucius, et Decimus. Sauf pour les Bubulci Bruti, qui sont une branche cadette de la famille, et favorise le praenomen Gaius. Certaines des autres branches des Junia utilisent Gaius et d'autres Quintus. Nous ne connaissons pas la généalogie précise de Gaius Junius Donatus. Junia Donata, épouse de Postume, est à-peu-près coiffée comme Otacile Sévère. Une médaille présente la tête de Junia Donata, dans une lune en croissant. On y lit IVN. DONATA AUG. & au revers FECVNDITAS AUG. où l'on voit une femme debout, tenant à sa droite à un enfant, qui est à ses pieds ; et à gauche, elle porte une corne d'abondance ; dessous cette corne est un A. JuniaDonata et Postumus sont les parents de :
  • Junius Cassius Postumus (ca 235-269), dit Postume le jeune, est né vers 235. Valérien fait, vers 254, de ce fils de Postume tribun desVocontiens. Il a les cheveux et la barbe courts. C'est un usurpateur, selon la Historia Augusta, un des Trente Tyrans. Junius Cassius Postumus est tué avec son père, pendant la rébellion de Laelianus. Ce fils de Postumus est un rhéteur habile, et que son Controversiae est associé aux Declamationes de Quintilien. Son praenomen lui vient du prénom de son grand-père, Gaius Junius Donatus, et de la Gens Junia.
  • Latinius Martinianus, procurator Augusti, en 283/284, est aussi un fils de Junia Donata et Postumus[49]. Ils ont plusieurs enfants selon de nombreuses auteurs. Il est le père de Latinus Alethius Alcimus, père de Latinus (ou Latinius) Drepanius Pacatus, rhéteur et Proconsul, lui-même père du père de Latinus (450-493).
======================================================================================================================
Page Wikipédia sur l'empire des Gaules : https://fr.wikipedia.org/wiki/Empire_des_Gaules
Les trois empereurs sont :
  • Postumus de l'été 260 à 269
  • Victorinus de 269 à 271
  • Tetricus de 271 au printemps 274
avec quelques "ursupateurs"...
------------------------------------
[introduction de cette page Wikipédia :]
Au cours du IIIe siècle, l'Empire romain connut une grave crise, appelée par la tradition anarchie militaire. Aux invasions barbares s'ajoutèrent dans de nombreuses provinces une crise économique, et au niveau del'empire une dévaluation importante de la monnaie, une grande instabilité politique doublée de guerres civiles, les empereurs étant le plussouvent désignés par les armées, et mourant assassinés ou au combat.
De la mort de Sévère Alexandre en 235 à l'avènement de Dioclétien en 285, 64 empereurs ou usurpateurs se succédèrent ou luttèrent les uns contre les autres. Parmi eux se trouvent quelques généraux qui prirent le contrôle des Gaules pendant une quinzaine d'années, assurèrent la défense du limes du Rhin et établirent un Empire des Gaules qui dura de 260 à 274. Les empereurs des Gaules se considéraient néanmoins comme les authentiques empereurs de tout l'Empire romain.
======================================================================================================================
[extraits du dossier "L'Empire des Gaules" http://www.histoire-des-belges.be/au-fil-du-temps/lantiquite/lempire-des-gaules-258-274 :]
Les Gaulois comprirent qu'ils ne réussiraient à sauver la Gaule qu'à la condition de songer uniquement à elle. Il était en effet devenu indéniable que ce qui l'avait perdue au cours des dernières années découlait du fait qu'elle était restée solidaire du reste de l'Empire : les empereurs dégarnissaient régulièrement la frontière pour envoyer des troupes ailleurs. Or la Gaule se sentait capable de se défendreelle-même pour autant qu'elle soit confiée à un seul chef qui auraitla dignité d'empereur !
Au bout de quelques mois seulement, les légions refusèrent d'obéir aujeune empereur Valérien et acclamèrent Postumus comme Auguste en 258.
La population appréciait la prospérité que Postumus avait rendue à la Gaule. Aussi fut-il rapidement reconnu par l'Occident et put-il rallier à son empire des provinces telles que :
  • L'Hispanie
  • La (Grande) Bretagne
  • La Germanie romaine
L'unité de cette grande contrée rappelait les temps d'avant JulesCésar : le pays était à nouveau maître de sa destinée.
------------------------------------
Quoi que l'on en pense, l'Empire des Gaules n'était pas vraiment une réaction nationaliste celte ou une révolte indépendantiste contre l'Empire romain. Les empereurs gaulois étaient des gallo-romains ayant la citoyenneté romaine et soucieux d'agir comme l'empereur légitime qui régnait à Rome :
  • ils nommaient des consuls
  • ils prenaient les mêmes titres que l'empereur à Rome
  • ils frappaient des monnaies romaines
Postumus était, en quelque sorte, séparé de Gallien mais pas de Rome. Gallien fut d'ailleurs dans l'impossibilité de mater l'usurpationde Postumus, qui lui-même ne put venir l'affronter en Italie, chacun étant engagé dans la lutte contre les raids barbares.
L'Empire des Gaules persista donc grâce à une tolérance mutuelle plusou moins convenue tacitement et imposée par la pression des barbares : chacun, empereur en Gaule ou empereur en Italie, défendait un secteur de l'Empire contre les invasions, et s'abstenait (ou ne pouvait) mener une offensive contre l'autre.
Mais, une fois la situation militaire rétablie sur le Rhin et le Danube, l'Empire des Gaules n'opposera plus qu'une résistance symbolique contre Rome. Tetricus, maintenu au pouvoir par la seule volonté de sa parente Victoria, put, à la mort de celle-ci, enfin espérer quitter une charge qui lui devenait de plus en plus pénible à porter. Il n'attendait qu'un motif honorable pour rendre l'autorité de la Gaule au peuple romain. Son vœu se réalisa à Autun où son armée rencontra celle d'Aurélien.
L'empereur de Rome n'eut plus qu'à constater la soumission de son rivalet la défaite de l'Occident. La réunification de l'empire romain s'était opérée sans difficulté !
Après sa vie publique et le pardon d'Aurélien, Tetricus rentra dans une carrière administrative à la tête d'un district italien voisin de Rome.
======================================================================================================================
Marcus Cassianius Latinius Postumus[1] n'est certainement pas né le 4 avril 217, à Deusone (Diessen, de nos jours aux Pays-Bas)[2]. D'autres historiens le voient natif d'Arras[3]. Il est assassiné par ses soldats en juin 269, à Mogontiacum (Mayence, de nos jours en Allemagne)[4]. Postumus est un surnom qui veut dire né après la mort de son père.
Pour les Néerlandais c'est un Batave d'origines modestes, un Gaulois pour les Français. Mais, Postumus, peut-être un ancêtre lointain de la Famille de Rambaud est selon tous les historiens de son temps un membre de la gens Latinia. On peut citer comme preuves : Trebellius Pollio, Aurelius Victor, dans son Epitome de Caesaribus, Eutropius, Paulus Orosius, Zosimus, Joannes Zonaras, et le Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology.
[http://fr.guyderambaud.wikia.com/wiki/Postumus] (voir aussi note de son père)
======================================================================================================================
Voir les notes de ses cousins germains Tetricus Ier et Victorina
On sait qu'il existait un lien de cousinage entre eux trois. Lequel ?
Les romans historiques "Tetricus et Victorina" de Joël Schmidt et "Le secret de Victorina" d'Anne de Leseleuc présentent deux hypothèses, decousinage très proches (Postume et Victorina ont la même mère d'après Anne de Leseleuc). Ils sont ici présentés comme cousins germains.
======================================================================================================================
Période assez mince de notre longue histoire nationale, ce temps des empereurs gaulois, méconnu, pour ne pas dire ignoré, a eu de hautes vertus constructives. Il affirme la spécificité du pays et sa volonté d'indépendance. Il préfigure cette unité nationale qui se réalisera en France plus vite qu'en aucun autre pays et qui lui vaudra une prépondérance dans le monde pendant plusieurs siècles.
[Dernier paragraphe de la conclusion du livre "Les empereurs gaulois" deMaurice Bouvier-Ajam, 1984]
======================================================================================================================================================================================
Créé le 27/07/2016, modifiéle 21/06/2019

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

       
   
   
   
  sosa Grand-Père de Postume D'AQUITAINE, SOSA sosa Grand-Mère de Postume X EPOUSE D'AQUITAINE, SOSA
 |
6
 |
7
 


 |
sosa Père de Postume LATINII, SOSA sosa Mère de Postume D'AQUITAINE, SOSA
|
2
 |
3



|
sosa Postume LATINII, Empereur des Gaules 217-


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content